INSTINCT #1 ~ Sauvage ~

Titre: INSTINCT #1 ~ Sauvage ~

Auteur: Maryrhage

Editeur: autoédition

Date de sortie et disponibilité:

Broché et numérique / 11 mars 2018


Nikita, Keme et Lane forment à eux trois l’une des meilleures équipes de voleurs d’art. Élevé dans ce monde, Nik a grandi en apprenant les ficelles du métier par son père jusqu’à devenir le chef de sa bande. Taciturne, mal à l’aise avec le monde extérieur, il vit presque cloitré dans sa demeure familiale où il élabore les plans de ses prochains braquages. C’est lors du hold-up d’une galerie New Yorkaise, qu’une femme blessée va littéralement lui tomber dessus. Nikita va aller contre toutes les règles élémentaires de sa profession en la prenant sous son aile pour la soigner et tenter de comprendre ce qu’il lui est arrivé. L’homme au caractère sauvage envers les autres, saura s’adoucir pour raviver la mémoire de cette femme afin de trouver qui elle est. Entre désir et vérité, le cœur du braqueur va devoir s’accrocher. Il apprendra à jongler entre les révélations et les secrets, entre son attirance pour l’inconnue et les responsabilités envers ses hommes qui le pousseront à prendre des décisions qui pourraient tout changer.

* Je remercie Maryrhage pour sa confiance et l’envoi de ce service de presse.

Nikita, Lane et Keme sont 3 hommes impressionnants et forment un trio de braqueurs aguerris. Ils sont voleurs d’art et chacun à sa particularité. Nikita, le chef, analyse et ne laisse rien au hasard. Aucune serrure ne lui résiste. Lane c’est le pro en informatique. Il pirate n’importe quel système informatique en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire. Keme c’est la brute. Il tue sans scrupules et même avec plaisir et s’occupe de la logistique de replis, extraction de l’équipe sans laisser de traces. Ils sont les meilleurs !

Après leur dernier braquage dans une galerie New-yorkaise, Nikita n’est pas rentré les mains vides mais avec un butin plus encombrant que prévu. En effet, en quittant les lieux du crime, une jeune femme lui est tombée littéralement dessus. La jeune femme est gravement blessée. Elle est couverte d’ecchymoses et Nikita a décidé de la ramener chez lui. Après tout, dans sa profession on ne laisse aucune preuve.

Après plusieurs jours de coma, la jeune inconnue se réveille complètement déboussolée dans le lit de Nikita. Elle a des côtes cassées, de nombreuses ecchymoses lui recouvrent le corps, une lèvres fendue, une sacré bosse à la tête… A son reveil, elle ne se souvient de rien. Ni de ce qu’elle faisait avant de tomber sur Nikita, ni de qui l’a rouée de coups, ni même de son nom.

Nikita devrait la tuer. C’est la procédure ! On ne laisse aucune preuve même humaine. Mais un élément vient tout remettre en cause et Nikita refuse de la tuer quitte à se mettre son équipe à dos.

J’ai dévoré le livre de Maryrhage. Il est génial !! L’univers dans lequel se situe l’intrigue est inhabituel, différent des romances que je lis à longueur de journée. Et ça fait du bien de découvrir et voguer à travers un univers qui sort des sentiers battus, celui des voleurs d’art pour être précis.

Nikita est un personnage à la carrure impressionnante, un homme torturé, ténébreux et brut de décoffrage. Il est taciturne, froid, dominateur, sauvage. C’est le genre de personnage que l’on devrait détester mais en fait on ne peut que l’aimer quand on connaît son histoire, quand on le voit évoluer, s’ouvrir et retrouver un peu de bonheur. Car,oui, même les grands méchants ont le droit d’être heureux. Bon, ça ne sera pas facile pour lui. Depuis son plus jeune âge il est conditionné pour ne pas ressentir. Pas de sentiments, pas d’émotions. L’amour n’apporte que des ennuis et Nikita évite les ennuis comme la peste. Dans son activité, les sentiments n’ont pas leur place.

Ainsi quand cette inconnue frêle, fragile mais téméraire entre dans sa vie et bouleverse tout ses fondements, Nikita est totalement perdu. Il a fait un pacte avec Keme et une promesse est une promesse mais il ne peut s’empêcher de protéger cette femme qui lui retourne le cerveau et le touche plus que ce qu’elle le devrait.

Quant, à l’inconnue quand elle se réveille chez Nikita, elle a tout oublié de sa vie passée. Elle se retrouve dans un lit inconnu en compagnie d’un étranger et pourtant elle n’a pas peur. Cet homme énigmatique et bestial devrait l’effayer mais étrangement elle se sent en sécurité près de lui. Il panse ses plaies, la nourrit, la loge,… Durant sa convalescence, il lui sera d’une aide précieuse malgré son mauvais caractère et son besoin de domination.

Une tension sexuelle va s’installer entre ces deux êtres bien différents mais réunit par une même passion. Entre son désir pour la jeune femme et sa quête de vérité, Nikita risque de se perdre. Entre ses responsabilités et son attirance et ce qu’il ressent pour l’inconnue, Nik devra faire un choix. Écouter son coeur ou sa raison ?

Une narration du point de vue des deux personnages, ce qui apporte plus de précisions sur les faits mais donne aussi plus d’intensité aux émotions. Les personnages sont tous très charismatiques. L’histoire est centrée sur Nikita et son inconnue mais les personnages secondaires, essentiellement Keme et Lane sont intriguants. Des petites bribes d’informations nous sont fournies sur eux mais on en veut plus. Ce que j’apprécie énormément c’est que les méchants bandits restent fidèles à ce qu’ils sont. Ils ne se transforment pas en gentil toutou à sa mémère. Nikita est sauvage, brute. Il s’adoucir mais il garde son côté sauvage qui lui va si bien et il continue ses activités illégales car c’est ce qu’il est, un trafiquant d’art pas un gentil mari qui bosse dans un bureau et rentre sagement le soir à 18h. Il garde son identité. L’inconnue se dévoile peu à peu, au rythme où lui reviennent ses souvenirs, des sensations familières… De son côté, on se pose plein de questions sur elle, on se fait nos propres hypothèses jusqu’à ce que l’auteure veuille bien nous devoiler son identité. Du fait de sa situation, une femme battue presqu’à mort, on s’attache facilement à elle.

L’intrigue est bien menée, fluide et dense, trépidante et cohérente. L’auteure nous invite à entrer dans une histoire sombre et haletante où la tension monte crescendo. Ce récit contient des passages érotiques sublimes et torrides. Mais le principal atout de ce récit est le suspense, la tension qui règne à chaque page et qui ne cesse de s’accroître. Comme une impression d’être sur un fil avec une bombe prête à exploser. Cette lecture exaltante est un concentré de TNT prêt à exploser. Les pages se tournent très vite, bien trop vite d’ailleurs, avec cette boule au ventre, cette peur de ce que l’on va trouver derrière. C’est effrayant mais excitant ! Maryrhage nous offre un moment d’intensité à l’état brut, une virée dans une contrée sauvage. Son écriture dense et envoûtante nous propulse avec aisance et volupté dans cet univers qu’elle nous dépeint en plusieurs nuances: sauvagerie, douceur, bestialité, courage… une oeuvre d’art singulière, divergente, offensive et passionnante.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s