Chirurgicalement vôtre

Titre: Chirurgicalement vôtre

Auteur: Emma Landas

Editeur: Black ink

Date de sortie: 11 septembre 2017

« Jane Austen, Emily Brontë, William Shakespeare m’avaient convaincue à coups de milliers de pages que l’amour, même dans la mort, est triomphant !

Et pourtant, je suis là, à me demander si la vraie fin de toute histoire n’est pas celle d’Emma Bovary…

Jane, Emily, William, ils n’ont pas rencontré Terence Cesare.

Peut-être que s’ils avaient raconté qui il était dans leurs bouquins, ce qu’il allait me faire vivre…

Peut-être alors que j’aurais arraché la tête de Ken, éteint ma télé à Noël, et lu… je ne sais pas, tiens, des bouquins sur la guerre ou sur l’effet de serre…

Sûrement que j’aurais envisagé d’autres études, loin des hopitaux, loin des blouses blanches, loin de lui… »

Qui a dit que les plus belles histoires d’amour naissaient des contes de fées ?

Et si les contes de fées n’étaient pas ce que l’on croit, et qu’au final vous deviez tomber amoureuse du monstre sombre et obscur ?

Et si Amour et Souffrance ne devaient faire qu’un ?

Voudriez-vous toujours tomber ?…

* Merci aux Éditions Black ink pour ce service de presse. Et désolée pour ce long délai de traitement.

Selena Paris, la vingtaine, jeune femme douce et avenante fait des études d’infirmière. En période de vacances, elle décroche un poste d’aide-soignante au sein d’une clinique privée mais elle est loin d’imaginer ce qui l’attend. Elle va vivre un été sous haute tension.

Ses nouveaux collègues sont plutôt sympa excepté le Docteur Terence Cesare, un chirurgien qui ne manque pas une occasion pour l’humilier et la rabaisser.

Sa meilleure amie l’invite en week-end dans sa maison de vacances. Elle y organise une soirée pour fêter la fin de l’année scolaire. C’est là-bas qu’elle rencontre William qui n’est autre que le frère de Lena, sa meilleure amie. William séducteur, charmeur, gentil. Au début Selena se méfie de ses intentions parce que William a une réputation de coureur de jupons et un sacré tableau de chasse à son actif auquel elle refuse de voir son nom affiché. Elle va cependant se rapprocher de cette homme tendre. Elle va se laisser séduire et ouvrir de nouveau son coeur. Ce n’est pas facile pour Selena qui a le coeur meurtri depuis le tragique accident qui a coûté la vie à son petit ami et dont elle se sent affreusement coupable. William trouve les mots pour la réconforter. Une nouvelle page amoureuse se tourne pour Selena et elle entame une idylle fragile avec cet homme en apparences parfait.

A l’hôpital, elle affronte toujours les foudres du ténébreux Dr. Cesare qui est également me meilleur ami de William. Maintenant, elle doit le support au travail mais aussi en dehors.

Selena s’efforce de detester le chirurgien arrogant au regard de prédateur mais l’attirance qu’elle éprouve pour lui est de plus en plus intense.

Prise entre 2 feux, elle va tomber de haut, son univers va voler en éclats, sa réalité va virer au cauchemar. Prise dans un jeu pervers, la douce Selena s’en sortira-t-elle indemne ?

Je ne saurai qualifier ce roman. Une romance, oui mais atypique et ténébreuse, une dark peut-être un peu dans la psychologie, un romantic-suspense un peu aussi tant la tension est palpable. Je dirai que ce roman est unique et indescriptible. J’ai aimé, j’ai été mitigée, j’ai détesté, j’ai été outrée, j’ai adoré… ce livre a mis mon coeur à mal. Je me suis perdue dans les délices de la perversité. Un flot de sentiments contradictoires m’a assailli tout au long de ma lecture me laissant esseulée, frustrée, nerveuse, transie, incomplète, …

Emma Landas nous invite au coeur d’une histoire qui gagne en intensité et devient de plus en plus haletante au fil des pages. Je ne m’attendais à la tournure que prend sa trame. J’ai été prise à contre pied, sortie de ma zone de confort et j’ai vraiment adoré ça.

Le roman se divise en trois parties.

La première est narrée du point de vue de Selena. Une narration simple, épurée, toute en retenue à l’image de Selena. Elle nous raconte son histoire avec sobriété et sensibilité. J’avoue avoir eu du mal à m’attacher à son personnage. Je la trouvai distante à sa propre histoire et j’ai failli lâcher ma lecture à cause de celà. Mais je serai passé à côté de la délectable deuxième partie.

Cette seconde partie est qui complètement différente et qui m’a transcendée. Du point de vue de Terence, elle est plus brute, plus ténébreuse, plus torturée. On entre dans la tête du personnage torturé et c’est un pur kiffe. C’est orgasmique !! (On reconnaît là mon côté sadique et j’assume). Terence me hante encore !! On le redécouvre. Outre ses travers sadiques, c’est un homme bousillé, dévasté et dévastateur. Il est conscient du mal qui le ronge, du mal qu’il inflige, de sa profonde perversité mais c’est plus fort que lui. Son personnage atypique, torturé et surprenant est mais malgré tout très attachant. Je fonds pour le Dr Cesare (mon côté sadique et pervers encore). On le découvre plus intensément, elle nous le décortique sous toutes les coutures, lui et ses démons et j’ai pris mon pied moi aussi à l’autopsier.

Puis dans cette partie, nous avons quelques passages narré par William qui viennent compléter le scénario pervers de l’auteur.

Oui, Emma Landas va au fond des choses, sans barrières et nous offre une intrigue surprenante qui prend aux tripes.

La 3ème et dernière partie est … Une reconstruction. À mes yeux, la partie qui se révèle être la plus émotionnellement intense. Elle nous livre des secrets tout en regorgeant de rebondissements improbables, tout en débordant d’émotions.

Les sentiments et la personnalité de ses protagonistes principaux sont très bien travaillés par l’auteur. Entre profondeur et intensité, sa plume est un concentré de sensations. Parfois froide et détachée, parfois solaire et voluptueuse, parfois épurée ou encore insondable, l’écriture envoûtante d’Emma Landas est une surprenante découverte que j’ai délectablement savourée.

Cette lecture m’a prise aux tripes, m’a retournée le cerveau, m’a transportée dans un autre univers dans lequel mon coeur a palpité intensément, ratant même quelques battements. J’ai achevée cette lecture, pantelante, tremblante, le coeur au bord du gouffre, les larmes aux yeux …je crois que j’ai besoin besoin d’un Chirurgien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s