Sélection ✒ Plumes francophones 2020 ✒

Bonjour les #Dreamers, Les plumes francophones, le concours d’écriture d’Amazon est de retour pour sa 6ème édition. Ce prix littéraire est réservé aux auteurs qui publient un ouvrage en français sur KDP, le service d’autoédition destiné à la publication d’ebooks Kindle et de livres brochés d’ Amazon. Cette année il est ouvert du 1er mai au 31 août 2020. Deux prix seront décernés à l’issue de ce concours: la Plume du Jury et la Plume des lecteurs. Les gag seront annoncés le 30 octobre 2020.

Chez Lire ses Rêves nous avons à coeur de soutenir nos auteurs français indépendant (autoédités) c’est pourquoi aujourd’hui je vous propose une petite sélection différente des autres. Ma sélection regroupe 10 romans participants au concours des plumes francophones organisé par Amazon. C’est une petite mise en avant à ma façon et à mon niveau.

Si certains titres vous font de l’oeil je vous invite à vous laisser tenter, si vous en avez déjà lu pensez à laisser un commentaire sur la plateforme.

Comment ai-je choisi tel ou tel roman ? Et pourquoi ? J’ai sélection en fonction de ce que j’ai déjà lu bien-sûr, des titres se trouvant dans ma PaL, ou de romans qui me font envie tout simplement. J’ai axé ma sélection sur la romance toujours et le feel-good. Ce que j’apprécie en fait donc ne nous attendez pas à y retrouver du policier ou des dystopies par exemple. Et j’ai également privilégié des auteurs déjà lus et nos partenaires pour cette première sélection. Je vous propose donc de découvrir 10 plumes francophones. Et oui j’ai bien noté première car avec presque 400 romans participants (et de nouveaux pouvant s’ajouter jusqu’à fin août) le choix n’a pas été simple alors j’ai déjà quelques titres pour une prochaine sélection. Alors si votre livre ne figure pas ci-dessous, il apparaîtra sans doute dans la prochaine sélection.

Maintenant place à la liste (pas d’ordre de préférence, ce n’est pas un classement):

  1. Ambition over love d’Estelle Every
  2. Metronomy de Charlie L
  3. Mens-moi dans les yeux #2 de Kelilane Bee
  4. Lacanau Beach Baby #1 de Ena L
  5. Le prince sarmate de Théo Lemattre
  6. Ce coin de paradis de Ludivine Delaune
  7. Choisir c’est renoncé d’Emily Chain
  8. Le dernier été #2 de Jacinthe Canet
  9. L’ombre du département de Laurie Staret
  10. Defined zone #1 de Jupiter Pheaton

Retrouvez les couvertures et les résumés ci-dessous ⤵️⤵️⤵️


Nash McGill ne m’apportera que des problèmes !
Je dois l’oublier et me concentrer sur l’obtention de mon diplôme à Harvard. Je ne vais pas ruiner mes chances de devenir avocate, pas même pour une paire d’yeux verts et un corps de Dieu grec.
Ça non !
Sans compter que Nash a accepté le job de ses rêves et qu’il quittera la ville dans quelques semaines. Non, vraiment rien de bon ne pourra sortir d’un rapprochement entre nous…
Alors pourquoi Nash hante-t-il toujours mes pensées ?

L’amour sera-t-il plus fort que l’ambition ?


Quand la vie ne vous fait aucun cadeau, il est difficile de croire à cette main que l’on vous tend.
Sa passion pour la musique et plus particulièrement son violon attire l’attention d’un agent.
Lorsqu’il propose à Rebecka un contrat des plus surprenants, elle y voit l’occasion de sortir enfin la tête de l’eau. Elle intègre le groupe des From North to South, alors que certains de ses membres n’y voient aucun intérêt. Difficile dans ce contexte de se faire une place pour mener à bien sa mission.

Entre amitiés, manigances et faux semblants, Rebecka réussira-t-elle à propulser les garçons sous le feux des projecteurs ?
Arrivera-t-elle à faire face dans ce nouveau milieu dont elle ne connaît pas les codes ?


« Mentir est essentiel à ma survie. C’est devenu presque une seconde nature chez moi. J’en arrive à me réciter des bobards à moi-même, mon esprit invente des histoires et les raconte à mon cœur pour tenter de l’apaiser. C’est peine perdue ! Ma vie est devenue un véritable euphémisme ! L’épée de Damoclès qui campe depuis des mois au dessus de ma tête est bien installée et ne souhaite surtout pas disparaître. J’ai envie de crier au monde entier de me venir en aide, pourtant je n’ai pas le choix. Je dois sceller ma bouche et ne pas dévoiler ma peur. Heureusement, je suis bien entourée et mon caractère positif prend parfois le dessus sur la forte appréhension d’un avenir incertain. Les révélations de mes alliés seront décisives pour mes agissements futurs. Je suis dans l’incompréhension totale, mes plans échafaudés pour échapper à toute cette merde (c’est le seul mot qui me vienne en tête) tombent tous à l’eau. Et lorsque mon subconscient se manifeste, quand cette petite voix récurrente et désagréable me dit : « tu es bien loin du compte ma grande ! », j’essaie de relever la tête et de retourner au combat. Qu’allons-nous devenir ? Est-ce qu’un jour, nous reprendrons une vie normale ? Personne n’a de réponses à ces interrogations. Mais je ferai tout pour que notre existence reprenne enfin le chemin de la liberté .»


Lacanau. Un bar.
Six amis d’enfance, à la vie à la mort.
Trois étés.
Trois histoires déjantées. (Complètement tarées, en fait.)

1. L’été de leurs 25 ans, focus sur Caleb et Zoé.

L’univers des chocolatines est de retour dans cette comédie romantique frappadingue, issue de l’univers de Not a fuckin’ romance et So romantic. 


Ïa est une princesse scythe, une guerrière aussi déterminée qu’infatigable, au coeur d’un royaume en pleine déchéance. Dans le but de nouer une alliance qui pourrait redonner espoir à son peuple dans la guerre qu’il mène, elle est envoyée par son père, le roi, pour rencontrer le peuple Sarmate. Son représentant, le prince Azes, est aussi égocentrique que têtu. Leur premier entretien ne dure que très peu de temps et pourtant, à son terme, ils sont sûrs d’une chose : ils se détestent. Le problème, c’est que les rois des deux nations ne l’entendent pas de cette oreille. Bien décidés à nouer une alliance, ils ont déjà tout arrangé pour un mariage entre leurs enfants. Ïa et Azes vont devoir se partager le commandement d’une armée dans le but de défaire leurs ennemis. Pas simple, quand leurs caractères sont aussi explosifs… 

Entre humiliations, sensualité et affrontements sanglants, parviendront-ils à mettre leurs fiertés de côté et à s’unir pour sauver leurs royaumes de la menace qui les guette ?


Meilleures amies au lycée, Élisa et sa bande sont inséparables. 
À 18 ans, avec des rêves plein la tête et l’envie furieuse de les réaliser, elles ne s’imaginent pas que la vie va les éloigner… et pourtant, leur lien si précieux va s’étioler…

15 années plus tard, chacune construit sa vie, jusqu’au jour où Élisa reçoit un message inattendu… l’heure des retrouvailles a enfin sonné ! Entre passé et présent, souvenirs et rires, venez visiter ce coin de paradis où l’amitié surprend et résonne comme une douce mélodie ! 

« Cet été, Élisa et ses amies vous accueillent au Lilas Blanc pour partager un bon moment ! »


Elle avait la vie devant elle. 
Une famille soudée, un jeune âge et un corps qu’elle aimait. Sauf qu’on ne décide pas de l’avenir. Quand ses yeux se posent sur les draps blancs de l’hôpital, elle comprend que rien ne sera plus comme avant. Deux choix se présentent à elle. 
Se battre pour vivre le reste de sa vie dignement ou lâcher prise. Aucun des deux n’est simple. 
Les concessions seront immenses et rien ne la préparait à ça. 

Choisir, c’est renoncer.


L’été est revenu, mais ce sera le dernier… Adolescente, Sam vivait pour les deux mois d’été. Lorsque la pension de ses parents était complète et dansait au rythme du piano, que les orages menaçaient, et que la famille Rivera posait enfin ses valises. 

12 ans après, tout a changé. Quand ses pas la conduisent à nouveau aux Portes du soleil, les étincelles dans ses yeux se sont déjà éteintes. Rien n’a la même saveur. Ni la maison de son enfance, ni ses amis et surtout pas son amour de jeunesse. 
Elle ne veut pas oublier. Elle refuse de se souvenir. Samia s’accroche aux filaments de ce qui était et cherche la jeune fille qu’elle a abandonnée derrière le portail rouge pour suivre son rêve. Lorsque le présent est figé dans le passé, comment croire aux promesses de futur ?


Pilote de chasse, le lieutenant Chris Wayne, est célibataire, taciturne, un peu macho aussi. Meilleur élément de la 87, il est bien ancré dans ses habitudes et n’apprécie guère les changements. Fraichement promue, Taylor Hastings est affectée à la même base. Seule recrue dans un monde presque exclusivement masculin, elle va devoir s’adapter, gagner le respect de ses nouveaux collègues, tout en exerçant l’autorité que lui confère son nouveau grade. Mais, pour une première rencontre, malmener l’égo du jeune homme deux fois dans la même journée n’est pas franchement idyllique ! Pourtant ils vont devoir faire équipe, mettre leur vie entre les mains de l’autre pour combattre l’ennemi, sans que les sentiments personnels n’entrent en ligne de compte…


Un roman feel-good où l’on s’immerge dans la vie de June, une héroïne… qui n’en est pas une. Sa vie, celle de son entourage, ses hauts, ses bas : voilà de quoi parle ce roman. Pas de révélations extraordinaires, pas d’histoires d’amour épique, juste June. Rien que June. Et son amour démesuré du chocolat chaud. Et sa capacité à donner des noms à des objets. Et son minimalisme. Et sa peur incroyable des émotions.

#Audrey 💋

Paumée, Trompée, mais je me soigne ! par Angélique Ayraud

  • Paumée, Trompée, mais je me soigne !
  • Angélique Ayraud
  • 287 Pages
  • HQN
  • 10 Juin 2020

La petite sirène !

Avez-vous déjà lu ce conte mythique ? Ou peut-être regardé l’adaptation réalisée par les studios Disney ?

Ici, l’autrice nous offre sa propre version avec une Ariel actuelle haute en couleur, qui doit faire face à une trahison de son prince charmant.

La vie n’est pas simple quand vous vous retrouvez confrontée à une tromperie de la pire des manières. Ariel n’est pas du genre à se laisser faire.

J’avoue que pendant ma lecture, j’ai beaucoup, beaucoup ris. L’auteure a pris le parti de réutiliser les noms donnés par Disney à ses personnages, donc on retrouve bien évidemment Ariel, Eric, Ursula, Sébastien et mon préféré Po Lo Chon. 😂😂😂

Une manière détournée et rocambolesque de traiter cette histoire, à vousfaire mal aux zygomatiques. J’ai adoré. Une plume fluide et entraînante qui vous permet de lire ça d’une traite, pas besoin de pause, on en a même pas envie.

Il y a au milieu de tout ça une belle leçon, une héroïne forte qui ne se laisse pas marcher sur les pieds et de belles valeurs dont la plus importante : Ne jamais se laisser abattre.

Même si la phrase :  » Un malheur n’arrive jamais seul! » me vient aussi en tête quand je pense à ce livre.

Enfin si vous avez envie de passer un bon moment, de rire, et de siroter un cocktail au soleil, je vous conseille d’embarquer dans votre liseuse ce livre. Une romance feel-good comme on les aime pour profiter de l’été ❤.

Y a pas que la taille qui compte !

◇ Titre: Y a pas que la taille qui compte !

◇ Auteur: K. Jarno (Autoédition)

◇ Sortie: 5 juin 2020

« Si quelqu’un s’oppose à cette union, qu’il parle maintenant ou qu’il se taise à jamais. »

Sérieux, qui n’a jamais rêvé de crier « MOI » ?

Eh bien, moi, Gaspard, 28 ans, serial dragueur, chômeur invétéré, expert en plans foireux, je viens d’anéantir un mariage pour gagner un pari.

Vous vous demandez si j’ai des limites ? Je pourrais vous répondre, mais j’ai deux ou trois problèmes à régler d’abord.

Un meilleur ami en colère, une mariée en fuite, un nouveau patron glacial, un curé collectionneur de blasphèmes, une proctologue qui ne prend pas de gants… Quand le karma s’éparpille, tout part en vrille !

Et lorsque le destin est joueur et décide de mettre sur ma route une véritable bombe atomique, je n’ai plus qu’un objectif en tête : l’attirer dans mon lit.

Salut les Dreamers, je viens vous parler d’un roman feel good signé K. Jarno sorti aujourd’hui même: Y A PAS QUE LA TAILLE QUI COMPTE ! Les coquines je vous vois déjà venir avec vos « un peu quand même ». Mais cette discussion sur l’importance de la taille sera remise à plus tard. C’est le moment de parler lecture, le moment où je vous conseille plus que fortement de partir à la découverte de ce roman complètement déjanté.

Vous ferez connaissance avec Gaspard, le roi des chômeurs, du no limit, du je-m’en-foutisme. Si le glandage était une discipline olympique il serait médaillé d’or. Rien n’arrête Gaspard pas même un défi visant à saboter le mariage de son meilleur ami, qui l’héberge gracieusement depuis plusieurs années. C’est ainsi qu’il se retrouve contraint de voir une psy et de trouver un boulot. Bienvenue dans les tribulations de Gaspard Leroy.

Je remercie K. Jarno de m’avoir offert l’opportunité de faire la connaissance de Gaspard. J’ai passé un moment extra en sa compagnie. Gaspard est sans filtre, rafraichissant et attachant. Je vous avoue qu’au début même si il me faisait mourir de rire il m’a un peu exaspéré. Son coté glandeur et branleur m’a quelque peu refroidie. Mais ca n’a pas duré bien longtemps car quand Gaspard nous dévoile avec parcimonie et sensibilité des pans de son histoire on ne peut que se mettre à sa place et comprendre son raisonnement. Gaspard c’est un concentré de fraicheur et d’authenticité. Durant ces quelques pages, il nous invite dans sa vie pile au moment où celle-ci va prendre un tournant inattendu et salvateur pour lui. Il va ouvrir les yeux sur bien des choses, se remettre en question et emprunter le chemin fait pour lui. Bien-sûr ca ne sera pas aussi simple. Le chemin est semé d’embuches, de quiproquo, de péripéties mais aussi de surprises. Il va devoir supporter un patron indéchiffrable mais sexy, faire 649 372 photocopies, survivre à miss vodka et ses conséquences, trouver un appart, aller à l’église, acheter des capotes, aller chez le proctologue, ne pas mourir de honte, … Mais dans le fond, même si la vie n’a pas toujours été facile pour lui, elle est bien faite car elle a mis sur son chemin des personnes formidables et bienveillantes qui vont lui offrir chacun à leur façon la part de bonheur qu’il mérite: une famille, l’amitié et l’amour.

Kentin Jarno nous propose un feel good drôle et plein de péripéties en tout genre, additionné à une romance parsemée de quelques touches d’érotisme. Un mélange addictif qui cartonne. Entre les dialogues piquants, les quiproquos, les découvertes loufoques et mésaventures rocambolesques du personnage principal, Kentin Jarno nous offre un concert de rire qui résonne encore alors que j’ai tourné la dernière page de ce roman il y a déjà plusieurs jours. Je pense que je vais garder ce livre sous le coude pour quand j’aurai un petit coup de mou, un petit coup de déprime car c’est un véritable antidépresseur et de première catégorie. Exit le Xanax ! Place à Gaspard !! K. Jarno a su savamment doser son mélange humour et perception émotionnelle et historique, apporter le rythme et la consistance nécessaire à son récit, proposer quelque chose d’original et de divertissant pour permettre au lecteur de s’évader, d’oublier son quotidien durant quelques heures foutrement agréables. En fait c’est foutrement bon !! J’ai le droit de dire que j’en veux encore ? bah voilà je l’ai dit : encore !!!

Ce roman m’a mis du baume au cœur et le sourire aux lèvres pendant les deux heures de lecture. J’ai ri du début à la fin, mes zygomatiques s’en souviennent. Et pas le petit hi hi discret, non plutôt le genre fou rire qui fait se retourner les gens où dans mon cas qui réveille mon conjoint en pleine nuit. Gaspard est hilarant et il n’est pas le seul. Le récit est bourré d’humour, d’ironie et d’autodérision. C’est du rire en barre. Ca regorge de références culturelles cultes, c’est à prendre au second degré, c’est une lecture sans prise de tête et ca fait un bien fou. On rit mais on vit aussi pleinement le cheminement parcouru par Gaspard telle une leçon de vie et on ressort de cette lecture avec le smile et le cœur débordant d’émotions. Derrière son humour décapant, Gaspard, sous la plume rayonnante et vibrante de K. Jarno, nous livre un message de bienveillance, d’authenticité et de positivité. Quel bonheur !! N’hésitez pas à prendre votre dose !

Un livre de presque 200 pages qui me fait dire qu’il n’y a pas que la taille qui compte 😉

Petit mais costaud !!