INTERVIEW: Un moment avec… Elyna EC

Bonjour les #Dreamers. Elyna EC est une jeune auteure dont le premier roman Les Arcanes d’Héméra- Tome 1, est sorti le 12 septembre chez les éditions Inceptio.
À cette occasion, Elyna s’est gentiment prêtée au jeu de notre interview et de notre portrait chinois.

39468536_292985501434280_4737245543330217984_n

Et vu qu’évidemment, je ne suis jamais en retard, vous avez cette jolie interview à l’occasion de la sortie du Tome 2 des Arcanes d’Héméra le 26 octobre.
Une façon pour vous de découvrir cette jeune auteure et son histoire.

Je vous invite donc à venir partager ce moment avec nous.

Bonjour Elyna EC merci d’accepter de répondre à mes questions pour Lire ses Rêves.

  • Peux-tu te présenter aux lecteurs qui ne te connaissent pas encore ?

« Bonjour, je m’appelle Elyna et je suis livrolique. »

Plus sérieusement, j’ai vingt-sept ans depuis quelques mois et j’en suis encore au stade où je ne réalise pas que mon rêve d’être éditée se concrétise… (Pourtant on m’avait assuré que ça irait mieux une fois le livre en main !!)

  • Quel genre de femme es-tu ?

Du genre à ne pas me prendre au sérieux même quand je devrais…

  • Cites 3 traits principaux de ton caractère ? rêveuse, solitaire, têtue
  • Qu’aimes-tu le plus chez toi ? mon imagination
  • Qu’aimes-tu le moins chez toi ? à peu près tout le reste
  • Quelle est ta plus grande peur ? les arachnides (au point de pleurer quand on m’a un jour posé une queue de tomate sur l’épaule pour me faire une blague)
  • Quelle est ta plus grande réussite ?

Achever les Arcanes d’Hemera. Vraiment ! Au point final, j’ai ouvert YouTube et forcé le son sur « We are the Champions » de QUEEN pour danser comme une folle dans mon salon au point d’en effrayer mon chat. Grande fierté.

  • Tu as écrit Les Arcanes D’Hemera, un roman fantastique publié aux Éditions Inceptio le 12 septembre. Peux-tu nous parler de ton roman ?

C’est mon bébé. J’ai écrit pas mal d’histoires avant celle-ci et pourtant je lui voue une affection indéfectible. Je pense que c’est dû aux personnages qui ont tous leur personnalité propre, comme s’ils étaient réels. Quand je parle d’eux, j’ai l’impression qu’ils habitent la porte à côté et non pas dans ma tête.

  • Comment décrirais-tu ton livre ?

Comme un énorme paquet cadeau mystère dans lequel chaque détail a son importance pour comprendre l’histoire dans son intégralité. J’adore parsemer mes récits d’indices qui serviront trois cents pages plus loin.

  •  D’où t’est venue l’inspiration pour ce récit ?

Au départ, je cherchais simplement un contexte dans lequel placer deux personnages contraints de se supporter, et puis, de fil en aiguille, l’univers qui les entoure s’est mis en place. Aujourd’hui encore, je continue de pondre des scènes du quotidien de l’Organisation, c’est devenu une sorte de deuxième vie dans laquelle je me plonge volontiers.

  • T’es-tu inspirée de personnages réels, de faits réels… ?

Je ne pensais pas publier un jour, donc oui, certains détails parsemés dans mon texte sont inspirés de ma vie personnelle… Heureusement le livre fait assez de pages pour qu’ils se fondent dans la masse !

 

  • Si tu devais donner envie aux lecteurs de découvrir ton roman en 3 mots, ça serait lesquels ?

Secrets. Rebondissements. Émotions.

  • Donc on peut dire que tu es auteur ou écrivain mais c’est quoi être auteur pour toi ?

Pour moi, c’est avant tout s’amuser avec les mots et les idées qui sortent en vrac de notre cerveau pour en faire une histoire. Je favorise l’évasion pour chacun de mes récits, j’aime avoir des étoiles plein les yeux une fois ma lecture terminée.

  • Depuis quand écris-tu ?

Depuis mes 18 ans, même si j’ai souvenir d’avoir rédigé une ou deux histoires de guerre entre mes dinosaures en plastique et mes peluches « en mode Toy Story » quand j’étais (beaucoup) plus jeune.

  • L’écriture est ton activité principale ou as-tu un travail à côté ? Quelle place tient I’écriture dans ton quotidien?

Je travaille dans le paramédical, mais l’écriture tient une part très importante dans mon quotidien. Je ne m’impose aucun nombre de mots ou de pages par jour, car l’écriture doit rester un plaisir et je n’écris jamais rien de bon en me forçant ; ce qui ne m’empêche pas de noter 10000 idées par jours dans mon téléphone.

  • Qu’est ce qui t’as donné envie d’écrire ?

Je crains de me faire taper mais j’ose quand même… J’ai eu le déclic en terminant Twilight au lycée. J’étais tellement déçue par l’histoire que je me suis dit que rien ne m’empêchait de rédiger mon propre roman avec des vampires. Ça s’est transformé en saga de quatre tomes !

  • Quelles sont tes passions autres que l’écriture?

J’adore lire, je ne peux pas ne rien avoir à lire sur mon téléphone ou dans ma bibliothèque, quitte à relire un roman que j’adore pour la sixième fois. Sinon je me sens perdue.

 

  • Quel est ton genre de lecture de prédilection ?

Le fantasy/fantastique et la romance : de Jane Austen à J.K. Rowling, en passant par Marivaux et Preston & Child. J’ai des goûts assez éclectiques.

  • Des projets à venir dont tu peux nous parler ? On est curieux 😉

J’ai tant de projets en pause que je ne sais pas dans lequel me replonger une fois les Arcanes définitivement derrière moi… Mais ça restera dans le fantastique : écrire me permet de m’évader et je n’y arrive que dans des univers qui ne me rappellent pas mon quotidien.

 

screenshot_20180203-1243241

 

Au choix:

  • Mer ou montagne ? Montagne : j’adore les reliefs montagneux, je m’y sens chez moi malgré mes origines parisiennes.
  • Salé ou sucré ? Sucré !
  • Thé ou café ? Café
  • Ange ou démon ? Mmmmmh… Démon, ce sont souvent les personnalités les plus intéressantes dans les romans.
  • Romance ou thriller ? Romance
  • Jour ou nuit ? Jour
  • Chocolat blanc ou noir ou au lait? Lait
  • Broché ou liseuse ? Broché 😍 même si la liseuse permet une économie de place considérable…
  • Baskets ou talons hauts ? Définitivement baskets
  • Blanc ou noir ? Blanc

 

screenshot_20170905-1019081

 

  • Tu es plutôt drôle ou ennuyeuse ? Honnêtement… ça dépend avec qui !
  • Plutôt aventurière ou peureuse ? Prudente, ça fonctionne ? ^^
  • Plutôt sage ou passionnée ? Passionnée
  • Plutôt organisée ou bordélique ? Je parle souvent de bazar organisé.
  • Plutôt timide ou extravertie ? TIMIDE
  • Ton livre de chevet actuel ? Scorpi, tome 3
  • Ton dernier livre coup de cœur ? La saga Scorpi
  • Ta série tv préférée ? Une seule seulement ?? Alors Sherlock : )
  • Ton film préféré ? Encore pire… Matrix ?
  • Ton endroit préféré pour écrire ? N’importe où, du moment que je suis au calme.
  • Il y a quoi dans ton sac à main ? Mon porte-monnaie, mon portable, ma carte Navigo, un baume pour lèvres à la cerise et des lames de bistouri…(J’ai peur…lol)
  • Les 3 choses indispensables dans ton dressing ? Ma veste Hollister, mes Stan Smith et un pantalon noir.
  • Ce que tu emmènerais sur une île déserte ? La saga Harry Potter, of course.

screenshot_20171129-123916

 

Si tu étais … tu serais …

  • Un livre : Orgueil et Préjugés
  • Un personnage historique : ………..
  • Un film : La Belle et la Bête (1991)
  • Un animal : Chat
  • Une pâtisserie : Tarte au citron meringuée
  • Une saison : Automne
  • Une citation/ expression : « On pardonne plus facilement aux autres d’avoir eu tort que d’avoir eu raison. » J.K. Rowling.
  • Une chanson : Believer, Imagine Dragons
  • Un mot : Lunatique
  • Une couleur : Vert

Merci Elyna d’avoir pris du temps pour répondre à mes questions et d’avoir jouer le jeu du portrait chinois. Je veux Lucas maintenant !!!

Vous pouvez retrouver ma chronique ici https://liresesreves.com/2018/09/09/les-arcanes-dhemera/
et acheter le Tome 1 et le Tome 2 de cette petite Pépite ici : https://www.inceptioeditions.com/bookstore

Sophia ( qui a piqué la catégorie de ma biche d’amour Audrey)

EVERLASTING

file

Titre: EVERLASTING

Auteur: Juliette Pierce

Editeur: Inceptio

Date de sortie: 3 octobre 2018 numérique/broché

Screenshot_20180610-111234.jpg

L’amour éternel existe et Soulmates vous le trouvera.

C’est ainsi qu’Everlasting vend Soulmates, son logiciel révolutionnaire censé mettre fin au déclin inexorable de la natalité. Se soumettre au choix de l’algorithme, capable de trouver votre âme sœur, devient rapidement obligatoire. Sauf que les résultats d’As s’avèrent négatifs : « aucune correspondance dans la base de données ». Incapable d’envisager son futur sans cette âme sœur indispensable, As reprend finalement espoir quand Everlasting lui propose de tester une nouvelle version du logiciel… Seulement c’est au cœur du système que l’on en découvre les failles.

screenshot_20180430-183004

* Je remercie Ophélie et Inceptio Edition pour leur confiance et l’envoi de ce service de presse.
Quand Soulmates, le logiciel qui doit vous trouver votre âme sœur, annonce à As que personne ne lui est destiné, son monde s’effondre. Car en effet, sans cette fameuse âme sœur tatouée sur le corps, As va perdre petit à petit tout ce qu’il lui restait, son travail, son appartement, sa situation.
C’est dans cette situation que l’on lui propose de tester la nouvelle version du logiciel pour pouvoir lui trouver cette moitié. La version précédente ne prendrait pas en compte certaines données du cerveau d’As.
Sauf que tout ne se passe pas comme prévu, mais il est déjà trop tard pour As de reculer, la nouvelle version est déjà en elle. Et pour apprendre qui elle est vraiment, elle devra aller jusqu’au bout.

43012794_183650829199626_5435894026395975680_n.jpg
Si une phrase devrait décrire ma lecture ça serait : je n’ai jamais autant pleuré sur un livre.
J’ai eu beaucoup de mal à le lire. Pas qu’il soit mauvais, loin de là, c’est juste que je me suis identifiée à As. Ce fût une lecture douloureuse, car elle a résonné en moi et rouvert des cicatrices.
En gros, ce fut une claque !
Mais j’ai poussé ma lecture, prenant mon temps… Heureusement que je n’ai pas arrêté. Je serais passée à côté d’une fin magnifique. Pour dire, j’ai lu la moitié-fin du livre (250 pages en gros en broché) en moins d’une demi-journée.
Bon, honnêtement, j’arriverais pas à le relire, j’ai vraiment trop pleuré. Mais As m’a transporté avec elle, j’ai vraiment vécu avec elle ses épreuves. Elle va apprendre à vivre de nouveau, elle va repousser ses limites.
Et nous lecteur, on se laisse aller au gré du livre, à imaginer ce qu’on ferait à sa place.
J’ai vraiment aimé que l’auteure nous donne des indices, des phrases comme cela, sans nous en dire plus et finir par le savoir des pages plus tard.
Arrivée à la fin de ma lecture, j’étais comme vidée émotionnellement, l’auteure a vraiment su mettre en place une histoire construite, recherchée et avec une morale magnifique.
J’ai tellement envie de vous en dire plus, mais je vais spoiler l’histoire, mais même si c’est dur, ce livre nous donne envie de croire de nouveau en quelque chose de beau et de fort.
Encore une fois Inceptio nous propose un roman talentueux ! Cette maison d’éditions est vraiment à suivre !
PS 1 : si vous êtes à la recherche de votre moitié, dans un deuil post rupture lisez ce livre avec du vin/alcool, du chocolat à gogo, un ou plusieurs chats ou chiens ou peluches et des mouchoirs.
PS 2 : lisez les remerciements jusqu’à la fin !!!

LES ARCANES D’HEMERA

39468536_292985501434280_4737245543330217984_n

Titre: Les Arcanes d’Hemera

Auteur: Elyna EC.

Editeur: Inceptio édition

Sortie: 12 septembre 2018 (version broché et numérique)

Screenshot_20180610-111234.jpg

« Croyez-vous en une vie après la mort, mademoiselle Rivière ? »

C’est un discours pour le moins intrigant que tient le directeur adjoint de l’Organisation à Allyn, après lui avoir fortement conseillé de le suivre dans un lieu mystérieux.

D’après lui, Allyn possèderait le même don qu’Axel, son frère défunt, à savoir celui de circuler dans un monde parallèle… mais dans quel but ?

Tout cela la laisse perplexe. Même si depuis deux mois elle vit une situation pour le moins surprenante, ce n’est pas pour autant qu’elle va croire en ce genre de choses.

Et pourtant…

Entraînée par le flot de révélations et le désir d’en apprendre plus sur son frère, elle doit se rendre à l’évidence, l’Organisaion et la mission qui lui est confiée semblent bien réelles ! Et presque tous comptent sur elle pour reprendre le poste qu’Axel a laissé vacant.

Allyn va donc se retrouver confrontée à un univers dont elle ignorait l’existence, et devoir supporter un coéquipier lunatique qui refuse de travailler avec elle pour une raison encore obscure…

Screenshot_20180430-183004.jpg

* Je remercie Ophélie et Inceptio Edition pour leur confiance et l’envoi de ce service de presse.

Selon le directeur adjoint de l’Organisation, Allyn posséderait le don de pouvoir voyager entre les mondes et ainsi de sauver les âmes perdues dans les Affres. Cela ne se faisant pas d’un claquement de doigts et surtout n’étant pas sans danger, Allyn va devoir suivre un entraînement intensif en compagnie de coachs, des personnes ayant le même don qu’elle et que son coéquipier, Lucas.
Celui-ci, n’a pas l’air ravi de devoir travailler avec la petite sœur de son ancien coéquipier et meilleur ami. Est ce qu’il ne la croit pas capable et pas au niveau d’Alex ? ou est ce qu’il souhaite la protéger ?
Avec l’aide de ses nouveaux amis ainsi que de Maël, un curieux personnage, Allyn va devoir repousser ses limites et ainsi découvrir des secrets cachés dans son passé et dans les mondes parallèles.

Mode groupie activée !
Allyn est une héroïne que je dirais… BADASS.
Elle fait un travail altruiste, elle a un humour fou ! Combien de fois, je me suis retrouvée à rire toute seule en lisant. Elle a affronté des épreuves terribles, mais pourtant elle continue de se battre. Elle ne recule devant rien, ni les efforts, ni la peur, ni la douleur et encore moins devant le caractère de son coéquipier Lucas.
Ah…. Lucas, si vous saviez comment je voudrais être dans sa tête ! C’est le genre de personnage, qu’on a à la fois envie de taper et de faire des bébés avec. J’espère avoir un jour un point de vue de la part de Lucas parce que cet homme est un mystère.
Mais ne vous y méprenez pas, nous restons dans un roman fantastique.
L’histoire est bien écrite, la lecture fluide. Tout reste logique.
Ce livre est un véritable coup de cœur !! Cela faisait un petit moment que je n’avais pas lu aussi vite. Du moment que j’ai mis le nez dedans, impossible de le lâcher ! Je voulais à la fois qu’il ne s’arrête jamais, et avoir la fin.
Le monde fantastique imaginé par l’auteur est juste grandiose. Il y a assez de détails pour qu’on puisse se projeter et à la fois pas trop pour que ça devienne lourd.
Je suis totalement tombée en amour pour cet univers, je me suis projetée à la place d’Allyn, j’ai totalement vécu par procuration. Mais, je me dois de le dire, la fin est une véritable frustration. Je suis tellement en attente du Tome 2. Oui, pendant l’heure qui a suivi la fin de ma lecture, je me suis demandée ce que j’allais faire de ma vie en attendant sa sortie (même pas honte).
Ce fut un tel coup de cœur, que je n’ai pas pu attendre de finir de le lire, que j’avais déjà pré-commander mon exemplaire broché. Et on est bien d’accord que ce n’est pas QUE pour la couverture.
Pour finir, si vous êtes un peu tenté FONCEZ !!!

ALCHIMISTE

9791028111663PC_org.jpg

Titre: Alchimiste

Auteur: Peter James

Éditeur: Bragelonne

Sortie et disponibilité: 04 juillet 2018 – en version Poche – Broché

Qui sait ce qui se trame vraiment dans le secret des laboratoires pharmaceutiques ?
Lorsqu’un journaliste raconte à Monty Bannerman une histoire extravagante à propos de la compagnie qui vient justement de racheter le laboratoire de son père, prix Nobel de Chimie, elle a bien du mal à le croire.
Intriguée malgré elle, Monty se met à poser des questions embarrassantes…
Les morts troublantes ne tardent pas à frapper les membres « rebelles » de cette compagnie plus qu’autoritaire et la jeune femme se trouve entrainée dans une spirale terrifiante où, sans nul doute, elle risque sa vie.
Derrière la façade respectable d’une multinationale prétendant œuvrer pour le bien de tous se dissimule un véritable crime contre l’humanité…

Screenshot_20180430-183004.jpg

* Je remercie les éditions Bragelonne pour ce service de presse.

Quand Montana réussi à convaincre son père, grand généticien, d’accepter la proposition de la Bendix Schere, elle pensait que ses problèmes financiers allaient enfin se régler et qu’elle allait pouvoir retrouver une vie normale. Et éventuellement se construire une vie de famille trop longtemps délaissée au profit de la carrière de son père.
Finalement, quand un journaliste l’informe d’un accident, elle commence à se poser des questions sur cette entreprise pharmaceutique. Puis vient les coïncidences trop nombreuses, les morts « accidentelles » et quand elle-même, ainsi que son père et ses amis sont en danger, elle essaye de trouver les réponses à ces questions. Mais le diable n’est jamais loin pour cacher qui sont ses alliés et ses ennemis.

Alors déjà première information à retenir, c’est que ce livre est un pavé ! 888 pages en version poche. Bon, ceci ne me fait pas peur. (la blague quand je l’ai vu, j’ai paniqué!)
J’ai eu un peu de mal à me mettre dans l’histoire à vrai dire, il y avait des Flash-back, des différents points de vue, je dois avouer que j’ai toujours un peu de mal au début quand ça commence comme cela. Soit ça passe, soit ça casse. J’ai forcé un peu, car je ne pouvais pas m’arrêter au bout de 30 pages… MAIS quelle ne fût pas ma surprise, quand je suis arrivée à la moitié et que je ne voulais plus le lâcher, parce que je voulais savoir si Montana (dit Monty) allait arriver à savoir la vérité, si elle allait pouvoir vivre une vie normale comme elle le souhaitait.
Et par-dessus tout, je voulais savoir ce que cachait la Bendix et qui était ce personnage extrêmement mystérieux que l’on nous décrivait en flash-back et dont nous apprenons la véritable identité à la fin..
Je ne dirais pas que ce fut un énorme coup de cœur, j’ai trouvé que ça traînait un peu trop en longueur par moment, je me suis méfiée de certains personnages dès le départ et j’ai bien eu raison (ou est-ce que c’est parce que ça tape en plein dans mon genre préféré et que je suis devenue une pro pour deviner les entourloupes) mais j’ai trouvé l’histoire très bien tournée, intéressante. Ce fut une lecture agréable et qui pourrait tellement être d’actualité !
Néanmoins, je la recommanderais pas à tout le monde, il y a des passages vraiment dur, le sujet initial de l’histoire concernant des femmes enceintes, et des enfants, peut être très délicat pour certains et certaines, même moi, j’ai trouvé certains passages limite.

SNOWBLIND

1410-snowblind_org

Titre: SnowBlind

Auteur: Christopher Golden

Éditeur: Bragelonne

Sortie et disponibilité: 04 juillet 2018 – en version Poche – Broché

Au cours d’une terrible nuit d’hiver, la petite ville de Coventry fut frappée de plein fouet par une tempête de neige. D’une rare violence, celle-ci emporta avec elle plus d’une dizaine de victimes, à jamais perdues dans l’immensité blanche. Des familles entières furent brisées en une seule nuit, et l’existence des habitants de la petite ville en fut changée à jamais.

Douze ans plus tard, la vie a repris son cours à Coventry, même si subsiste chez les survivants une angoisse aussi sombre qu’irrationnelle à l’approche de l’hiver.

C’est alors qu’une nouvelle tempête s’annonce, plus terrifiante encore que la précédente… car cette fois, les disparus de cette fameuse nuit maudite sont de retour.

Screenshot_20180430-183004.jpg

* Je remercie les éditions Bragelonne pour ce service de presse.

Alors que la vie avait repris son cours, 12 ans après la tempête meurtrière, une nouvelle tempête approche. Des événements et des accidents font craindre le pire. C’est dans un climat glacial autant atmosphérique que dans l’ambiance de la ville, que les survivants voient leurs morts revenir d’une manière ou d’une autre.
C’est une des premières fois, je pense, que je suis autant mitigée par un livre de ce style. Nous sommes dans de la terreur, c’est un de mes genres préférés pourtant, mais là petite catastrophe.
Pourtant, le début m’a passionné directement, m’a fait frissonner alors qu’il faisait plus de 30°, j’ai dû arrêter de le lire un soir, car j’avais peur (oui même pas honte), et avant la moitié du livre, on nous donne une information capitale, ce fût ma perte.
Avec cette information, on comprend tout ce qui se passe par la suite des événements, il n’y a même plus de surprise ou de peur, parce qu’on comprends le pourquoi du comment, et je pense que ça m’a gâché la fin du livre. Je la trouve un peu bâclée. On a une fin un peu ouverte, qui ne sert pas à grand chose à mon avis. J’ai trouvé ça trop gros.
Par contre, (attention spoil) cela se finit bien pour mes survivants chouchous et ça m’a rempli de joie, c’est le seul moment aussi vers la fin du livre où je ne savais pas quelle allait être la direction de l’auteur. cela se finit bien pour mes survivants chouchous et ça m’a rempli de joie, c’est le seul moment aussi vers la fin du livre où je ne savais pas quelle allait être la direction de l’auteur.
Après, ce n’est que mon avis, et je pense essayer de lire d’autres livres du même auteur pour voir si c’est son style ou juste ce livre qui m’a déçue.
Par contre, gros coup de cœur pour la couverture !!!

SOUS NOS YEUX

9791028111618pc_org

☆TITRE: SOUS NOS YEUX

☆AUTEUR: CARA HUNTER

☆EDITEUR: BRAGELONNE

☆DATE DE SORTIE: 16 MAI 2018

☆DISPONIBILITÉ: NUMÉRIQUE ET BROCHÉ

Screenshot_20171206-135028.jpg

Une enquête de Adam Fawley

Quelqu’un a enlevé Daisy Mason. Quelqu’un que vous connaissez.
Alerte enlèvement : la petite Daisy Mason, 8 ans, a disparu lors d’une fête, donnée dans le jardin de ses parents. Elle était déguisée en pâquerette : elle portait une robe, des collants et des chaussures vertes, ainsi qu’une coiffe avec des pétales blancs. Et personne n’a rien vu.
L’inspecteur Adam Fowley, qui prend en charge l’enquête, sait bien que, dans 90% des cas, c’est un proche qui a fait le coup. Il a lui-même perdu un fils, Jake, quelques mois plus tôt. Or, la famille de Daisy compte son lot d’étranges individus : sa mère fait ce qu’elle peut pour préserver les apparences, son père se montre systématiquement sur la défensive, et le petit frère ne dit pas un mot…

Screenshot_20180430-183004.jpg

* Merci à Bragelonne pour l’envoi de ce service de presse.

Quand Daisy, une petite fille de 8 ans, disparaît en pleine soirée entourée d’adultes, les enquêteurs comprennent que l’enquête ne va pas être simple. Déjà quand l’affaire concerne un enfant il y a beaucoup de difficultés, mais au fur et à mesure, ils se rendent compte que le scénario donné par la famille et les amis ne tient pas.
Quelle famille d’ailleurs !!!! Cette disparition va faire ressortir tous les petits secrets, honteux, inavouables.
Que t-il arrivé à Daisy ? Retrouverons-nous un corps ou une petite fille traumatisée ?

Bon, ça va être rapide, je l’ai juste, mais adoré !!! C’est un gros gros coup de cœur.
Dès les premières pages, l’auteure m’a captivée. Le suspense est haletant tout le long du livre.
Nous avons le narrateur « je » qui est Adam Fowley, l’inspecteur principal, mais aussi des différents inspecteurs ce qui nous permet de nous retrouver du point de vue extérieur de l’enquête. Et à aucun moment nous ne pouvons nous douter de ce qu’il s’est passé.
Quand ils pensent avoir découvert une piste, celle-ci est inlassablement démontée par une preuve.
Et on va de pages en pages comme cela. Et malgré tout , ce n’est pas long, il y a aucun ennui, l’auteure en plus nous donne même le rôle d’inspecteur, nous offrant des flashbacks sur la magnifique, joyeuse et si intelligente Daisy; ce qui nous donnent des indices. Ou pas.
C’est ce que j’ai aimé, c’est de ne pas savoir, mais jusqu’aux 3 dernières pages, ce qui c’était vraiment passé.
L’enquête se passe, se finit d’un plan légal, mais jusqu’au bout, il y a ce doute et c’est juste formidable.

C’est un Thriller, mais psychologique, vraiment. Il n’y a pas de détails morbides ou flippants ou même stressants. Je ne peux pas vous en dire plus sous peine de tout vous raconter. Mais les personnages sont travaillés, autant la famille que les inspecteurs, l’histoire est construite du début à la fin, il n’y a pas de blanc, ou de moments sans action.
C’est certes un genre particulier peu commun ici, mais si vous voulez tenter l’expérience, découvrir un genre, allez y. Je le conseille les yeux fermés !!! Et si vous avez un peu de mal, accrochez-vous, faites-moi confiance, la fin est juste GRANDIOSE .

La république du Trégor

TITRE: La république du Trégor

AUTEUR: Paula Alexander

EDITEUR: La Condamine

DATE DE SORTIE: 26 avril 2018 (numérique)

Entre devoir et sentiments, Isatis devra faire un choix.

Tueuse au compte de la République qui gouverne le Trégor depuis le terrible « Chaos », Isatis a pour mission d’éliminer les opposants au pouvoir, Les Lemmings. Parmi eux se trouve Alec, la cible numéro un d’Isatis, mais également l’une de ses principales faiblesses.

Alors qu’elle débute une nouvelle mission de la plus haute importance, la tueuse va se retrouver au plus près de ses ennemis. Le mystérieux Alec pourrait bien en profiter pour bousculer ses certitudes et remettre en question les fondements même de son existence.

Entre deux idéologies et deux hommes que tout oppose, les certitudes et le cœur d’Isatis balancent. Parviendra-t-elle a discerner le vrai du faux et à faire un choix qu’elle ne regrettera pas ?

Isatis est une tireuse d’élite. Et ce terme lui convient parfaitement. Elle est l’une des meilleures de sa génération. Depuis sa plus grande enfance, elle a été formée, entraînée pour répondre aux ordres de la République. Elle connaît ses compagnons d’armes depuis le premier jour d’entraînement. Ils sont devenus sa famille. En particulier, Nolan malgré les interdits et les règles.

Jusqu’au jour où, lors d’une mission, tout bascule. Elle va devoir apprendre à regarder et analyser différemment les événements ainsi que les personnes. Elle va devoir remettre toutes ses connaissances et ces certitudes en cause, tout ça à cause de sa cible. Alec qu’elle a connu avant même d’entrée au service de la République.

Elle va aller chercher des réponses, là elle où tout à commencé. Ainsi que dans son cœur, pour savoir si elle est bel et bien du bon côté de la barrière.

L’univers crée par l’auteur est assez incroyable. Le «Chaos», comment la République est gouvernée, les opposants, tout cela est écrit d’une manière très fluide, efficace et compréhensive.

J’ai adoré plonger dans cet univers post- Apocalypse, tiraillé entre les bons et les méchants. Je l’ai moi-même été entre les deux camps, à chercher qui étaient dans le vrai, à me dire : moi, je ferai quoi ?

Mais, j’ai personnellement trouvé que tout allait trop vite. Même pour moi qui suis une habituée des séries et films à suspense, qui adore lire des livres de style thriller et policier, où l’attente est accrue, où il passé sous silence certains événements pour le «grand final», où certaines choses paraîssent normales et sont attendues, je suis vraiment restée sur ma faim tout le long.

Certains passages auraient sans aucuns doute mérités un peu plus d’explications, de descriptions. Il y a même eu des moments où j’ai du arrêter ma lecture parce que cela me frustrait trop. Mais j’avais également envie de vite le finir pour avoir des réponses. Heureusement je les ai eu !!

Enfin en partie, et ça ne m’a pas enlevé cette impression que le travail sur personnages n’avaient pas été assez approfondis pour moi. Isastis est une tueuse au compte de la république, efficace et rapide, elle représente une Elite mais également à mon sens une femme forte. J’ai trouvé qu’elle n’était pas assez mise en valeur comme telle dans le livre.
J’ai eu un peu peur aussi de voir un triangle amoureux s’installer, mais au final c’est plutôt les réactions d’Isatis face à ses deux hommes qui m’ont dérangés, mais j’ai vraiment apprécié que l’on bascule pas dans une romance. De mon point de vue, je trouve que les émotions, ses émotions auraient pu être un peu plus travaillées afin de vraiment faire qu’on s’attache à son personnage, qu’on frissonne, qu’on ai peur avec elle, qu’on transpire en l’imaginant courir et fuir.

Le cliffhanger qui contre toute attente m’a fait dire : « j’adore ! » ainsi que l’histoire m’ont plu et je suis convaincue qu’avec deux-trois petites améliorations, ce livre pourrait faire partie des meilleures dans sa catégorie en ce moment (univers alternatif-science fiction).

J’espère sincèrement qu’il y aura une suite, parce que je souhaite voir l’auteur et Isatis évoluer ensemble.

Une mention spéciale « coup de cœur », pour les citations en début de chaque chapitre. C’est mon petit point faible, j’adore !

* Merci à Célia et aux éditions La Condamine, pour ce service de presse.