REBELLE ~ Wind Dragons T. 4

◇ Titre: REBELLE ~ Wind Dragons

◇ Auteur: Chantal Fernando

◇ Editeur: Eden – Collection

◇ Date de sortie: 18 septembre 2019 – Broché et numérique

Avec ses allures de bad boy rebelle et indomptable, Rake attire irrésistiblement les femmes pour  des heures de pur plaisir. Mais derrière cette apparence superficielle, le biker dissimule une blessure  : l’infidélité de Bailey, son premier amour, qui lui a brisé le cœur. 

Lorsque sept ans plus tard, les anciens amants se recroisent par hasard, les retrouvailles sont explosives. De vieilles blessures se rouvrent, des secrets sont révélés et la passion est ravivée… Mais une nouvelle histoire entre eux est impossible, tant les erreurs du passé semblent impardonnables. 

Mais tout bascule lorsque la vie de Bailey est menacée par un membre d’un club rival de bikers. Dès lors, Rake réalise qu’il se battra jusqu’au bout pour protéger celle qu’il aime toujours. Et la reconquérir. 

J’avais adoré ma chevauchée Sauvage avec Dex, le président des Wind Dragons (tome 1). J’avais aussi adoré ma cavalcade Indomptable avec Arrow (tome 2). Et puis j’ai découvert Tracker mon chouchou dans Insoumis (tome 3) et j’ai bien évidemment adoré. Le 4ème tome ne pouvait pas faire exception… ou alors… il faut dire qu’il est intitulé REBELLE…

En fait, j’ai tellement attendu ce 4ème tome que quand il est arrivé j’étais à la fois toute excitée à l’idée de découvrir l’histoire de Rake mais aussi angoissée à l’idée de ne pas aimer, de ne pas ressentir l’intensité des tomes précédents, de ne pas parvenir à retrouver la saveur particulière qui caractérise si bien l’univers des Wind Dragons. Ca faisait tellement longtemps… j’ai tourné la première page, puis la seconde, cinq, dix… et puis…

C’était comme-ci je ne les avais jamais quitté. Ils étaient tous là comme avant. Et quelle sensation… un souffle de fraîcheur sur ma peau, une étreinte chaleureuse au creux de mon coeur et un moment unique et intense de vie. C’était génial… j’ai instantanément retrouvé cette aura singulière et propre au Wind Dragons et j’ai plongé sans restriction, sans attendre une seconde de plus… quel pied !!


C’est donc le ténébreux et inaccessible Rake qui nous narre son histoire. Rake n’a aimé qu’une seule femme. Elle était tout pour lui mais elle l’a trahit, elle a brisé son coeur. Depuis, il s’est juré que plus jamais une femme n’aurait ni son coeur, ni son amour. Il enchaîne donc les coups d’un soir, une femme voire deux dans la nuit, parfois en même temps.

Mais ça c’était avant qu’Elle ne revienne dans sa vie. Un piège ? Une coïncidence ? Quoi qu’il en soit elle n’a plus sa place dans la vie de Rake, elle doit partir vite et loin de lui.

Mais Elle est en danger…


J’adore, j’adore, j’adore !!! Quel bonheur de retrouver la plume si agréable et envoûtante de Chantal Fernando et de replonger dans l’univers des Wind Dragons avec ce 4ème tome qui dégage énormément d’émotions et qui est extrêmement riche en rebondissements. L’auteur nous happe dans un scénario qui alterne action, tendresse, vengeance, danger, érotisme, amour, angoisse, violence, humour. Une fois la lecture commencée il est difficile d’en sortir, une fois un pied chez les WD il est impossible de les quitter. Les WD on en devient accro ! C’est une addiction charnelle, torride, suave qui donne des bouffées de chaleur. Mais c’est aussi une addiction qui nous fait planer de bonheur, qui nous plonge dans un univers de « Love » avec des bikers charismatiques. Et c’est le genre d’addiction violente, puissante qui retourne le cerveau et fait chavirer les coeurs. On ne peut pas résister et en même temps qui le voudrait.

C’est un nouveau coup de coeur (même si ce n’est pas préféré) pour cette saga de Chantal Fernando. Les membres des Wind Dragons n’ont pas fini de nous émouvoir en nous ouvrant les portes de leur passé. Ici c’est Rake qui nous ouvre son coeur, nous montre ses blessures, nous confie ses peurs et ça nous touche forcément car on ne peut que s’attacher à ces bikers brutes mais également bienveillants et charmants. Les personnages sont profonds, l’intrigue est captivante, riche en rebondissements, l’émotion est partout, tantôt véhémente, tantôt attendrissante. Ca se dévore et on se regale du début à la fin. Une fois de plus j’ai succombé à la magnifique plume de Chantal Fernando et à sa non moins magnifique proposition. C’est avec finesse, volupté et aisance qu’elle nous entraîne dans ce récit prenant et émouvant. Dès les premières pages, la tension est électrique et le syndrome d’addiction ne tarde pas à ce faire sentir. C’est tellement bon une immersion chez les Wind Dragons !!

Vous aimez les bikers, vous aimerez les Wind Dragons. Alors en selle !!!


LOVELY DOLL ♡ Lovely Family #1

◇ TITRE: LOVELY DOLL [Lovely Family #1]

◇ AUTEUR: Marilou Sunny

◇ SORTIE: 11 octobre 2019

◇ DIVERS: Autoédition – Numérique

Samuel est responsable de son frère et sa sœur, des jumeaux, depuis un an. Lui, qui profitait de la vie et des filles comme bon lui semblait, tout change au décès de leurs parents. Quand ils rentrent du lycée avec une nouvelle amie pour déjeuner, Samuel est hypnotisé par elle. Qu’a-t-elle de si différent des autres ? Pourquoi lui fait-elle autant d’effet ? Malgré leur différence d’âge et tout ce que cela va avoir comme conséquences arrivera-t-il à garder ses distances ? Il est dit que l’amour n’a pas d’âge, mais est-ce vraiment le cas ?

INTERVIEW DE MARILOU SUNNY À DÉCOUVRIR ICI ➡️➡️➡️ https://liresesreves.com/2019/10/04/interview-un-moment-avec-marilou-sunny-et-sa-lovely-family/

* Je remercie Marilou Sunny pour sa confiance et l’envoi de son roman en service de presse.


Très enthousiaste après avoir découvert le résumé ainsi que la chaleureuse et toute mignonne couverture de ce roman, j’ai eu très envie de le lire. J’ai donc débuter ma lecture avec entrain, je voulais une lecture légère où il était question d’amitié, de fraternité et d’un amour interdit entre une adolescente au lycée et un jeune homme plus âgé de quelques années (rien de bien méchant en somme) mais dès les premières pages l’auteure nous plonge dans le bain, dans une trame qui sera à coup sûr bouleversante. J’allais pleurer c’était sûr… et c’est arrivé (fichue hypersensibilité).

J’ai dévoré d’une traite ce lire, même les passages où j’ai pleuré. Ma lecture a été fluide et prenante. C’est une jolie histoire, mélange entre le young adult et le new adult, qui m’a beaucoup touchée. C’est aussi une bouffée d’oxygène, un léger vent de fraicheur qui fait du bien. De par sa trame touchante, de par les nombreux rebondissements, de par la tonalité rafraichissante et à travers ses protagonistes attachants et attendrissants, l’auteure nous happe dans un tourbillon d’émotions. Une armada d’émotions aussi déroutantes qu’intenses.

Pour son premier roman, Marilou Sunny nous propose un récit polyphonique c’est-à-dire un récit à plusieurs narrateurs qui lui permet de nous offrir une grande diversité au niveau des points de vue de ses personnages narrateurs. Les protagonistes sont tous liés, de près ou de loin, et on découvre ces liens au cours de l’histoire. Cela donne des chapitres entrecroisés avec des points de vue différents lors d’un même évènement. Ca peut sembler parfois répétitif mais l’auteure a tout de même réussi son coup en se basant sur des moments vraiment importants dans le déroulement de la trame. Elle a réussi à donner à chacun de ses personnages narrateurs une personnalité ainsi qu’un ton propre au niveau du langage. C’est bien travaillé, bien tourné et c’est facile à lire.

En nous offrant un récit complet avec différents points de vue, l’auteure nous offre un panel riche en émotions que l’on vit intensément à travers les yeux de ses personnages.

Suite au tragique incident qui a couté la vie à ses parents, Samuel se voit devenir le tuteur légal de son frère et de sa sœur, Théo et Elia, des jumeaux de 16 ans. A trois, ils ont trouvé un rythme de vie et sont présents les uns pour les autres après le drame qui les a privé de leurs parents. Le jeune Samuel parvient à gérer sa vie de famille, sa vie professionnelle puisqu’il travail comme serveur dans un restaurant et sa vie de jeune homme qui a la côte auprès de le gente féminine. Il prend son rôle de tuteur et de grand frère très à cœur mais il va voir sa vie chambouler quand les jumeaux vont amener une de leur amie chez eux. La jolie et timide Lucie à la peau de porcelaine et au grand yeux bleus ne le laisse pas indiffèrent mais elle est intouchable. La tentation est grande, l’attirance est partagée mais tout rapprochement est impossible. Sam pourrait tout perdre et ca il en est hors de question.

Elia et Théo, les jumeaux sont vraiment des personnages extras. Ils se ressemblent au niveau de leurs personnalités mais ils sont aussi différents, en fait ils se complètent. Elia est une adolescente altruiste, très calme, réfléchie et réservée en apparences avec les personnes qu’elle ne connait pas mais c’est une vraie pile électrique qui déborde d’énergie et d’amour avec ses amis et sa famille. Théo lui c’est le petit comique et la grand séducteur en public mais derrière cette carapace qu’il s’est forgé c’est un garçon très sensible et profondément gentil.

Quand Samuel se retrouve seul pour s’occuper d’eux, il se retrouve démuni mais il mettra tout en œuvre pour garder sa famille unie. Le jeune garçon se débrouille comme un chef, il m’épate. Il bosse à plein temps pour subvenir aux besoins de sa famille et il est présents pour soutenir les jumeaux. Coté cœur, Samuel ne cherche pas l’amour avec un grand A. Il est jeune et même si il a de grandes responsabilités, il profite et ne souhaite pas se mettre en couple. Le quotidien de se trio est bien rodé jusqu’à l’arrivée de Lucie dans leur vie. Très vite l’adolescente va devenir un élément essentiel à leur vie, tout comme eux vont devenir une bouffée d’oxygène dans son quotidien morose. Je m’arrête là sinon je vais vous raconter tout le roman, vous parler de tout les personnages… Je vais juste ajouter que les personnages (pour ceux dont j’ai précédemment parlé) sont authentiques, touchants et profondément attachants.

Donc, c’est une lecture que j’ai beaucoup apprécié, qui est fluide et bien menée. Pour un premier roman l’auteure s’est vachement bien débrouillée. Alors il n’est pas parfait mais franchement on parvient très aisément à faire abstraction des quelques petits couacs que l’on peut rencontrer, sans compter que mes « couacs » comme je les appellent seront sans doute différents des miens (chacun ses couacs lol). Après il n’y en aura peut-être même pas pour vous. Le principal c’est tout de même que j’ai passé un super moment avec la lovely family de Marilou Sunny. Je me suis régalée à suivre les aventures et les péripéties de cette famille au grand cœur. J’ai adoré le cœur familial formé par Samuel et les jumeaux à un tel point que je n’ai pas vu le temps passer en leur compagnie (mes 3 heures de sommeil peuvent le prouver et ma tête au réveil également). L’auteure a réussi à m’emmener dans sa proposition avec aisance et légèreté.

Lovely Doll c’est une lecture fort sympathique et agréable à lire. C’est une romance toute en douceur, toute en émotions dotée d’une trame qui réserve bien des surprises. A travers la vie de ses personnages, Marilou Sunny nous invite au cœur d’une histoire authentique qui mêle amour, famille et amitié et j’ai sincèrement apprécié le voyage. Je vous invite à plonger au cœur de cette histoire touchante et riche en émotions dès le 11 octobre, jour de sa sortie numérique.

Pour info, le roman est en précommande au tarif exceptionnel de 0,99 euro (kindle).

Portraits chinois ~ Hazel et Chris [ Attracted to Danger ]

Bonjour les #Dreamers, aujourd’hui nous accueillons Hazel et Chris, les personnages de la trilogie DANGEROUS LOVE de Mady Flynn publiée chez Harlequin (HQN).

Elle criminologue renommée, lui criminel dangereux. Ils n’ont rien à faire ensemble et pourtant c’est à deux qu’ils se sont prêtés au jeu des portraits chinois inversés. Ce duo aussi atypique qu’étonnant vous livre quelques uns de ses secrets et ça se passe chez #LSR.

[ Merci à Mady Flynn pour sa participation ]

📓 Bonjour Hazel. Bienvenue dans les coulisses du blog Lire ses Rêves. Comment ça va ?

🖋 J’entends partout dans les couloirs du FBI que je suis bizarre, un peu à part. J’espère détromper tous ces gens grâce à cette petite interview.

📓 Hazel, es-tu prête pour notre portrait chinois inversé ? On va parler de Chris, un criminel que tu connais plutôt bien il me semble.

🖋 En effet, je connaissais Chris avant même d’apprendre son prénom ! J’ai travaillé sur son cas pendant presque trois ans avant qu’on m’écoute enfin et que les profilers se décident à suivre mon plan qui a permis de l’arrêter.

Alors, d’après toi si Chris était un… il serait ?

📓 Un animal:
✒ Un loup évidemment. Comme le disait Freud, on est soit un loup, soit un agneau. On peut devenir un loup et je crois que c’est ce qui est arrivé à Chris.

📓 Une couleur:
✒ Rouge. Couleur du sang mais aussi de l’angoisse, du feu de l’enfer qui s’ouvre sous le pieds de chaque tueur en série lorsqu’ils atteignent la phase de néantisation, c’est à dire qu’ils perdent contact avec la réalité.

📓 Une chanson:
✒ La seule sur laquelle nous ayons dansé ensemble ? Clair de Lune de Debussy.

📓 Un personnage de film ou série:
✒ Il est Norman Bates. Touchant, effrayant. Double visage. Capable du pire comme du meilleur.

📓 Une odeur :
✒ Celle du produit qu’il se passe dans les cheveux pour les gominer. Sucrée et épicée, elle est diablement envoûtante.

📓 Une sucrerie ou une pâtisserie:
✒ Je ne pense pas vraiment le temps de m’alimenter et surtout je n’y prends strictement aucun plaisir. Je le vois plutôt comme un poison dans un chocolat en forme de cœur. Y goûter, c’est se mourir en lui. Y goûter c’est péché, c’est dangereux… mais ce chocolat noir paraît tellement appétissant !

📓 Un cocktail :
✒ Étant donné toutes les erreurs qu’il a faites sous l’effet de l’alcool et que ça a toujours également révélé les pires facettes de ma propre personnalité, on évitera ensemble !

📓 Un des 7 péchés capitaux :
✒ L’orgueil évidemment, point commun à tous les tueurs en série. Se sentir supérieur et donc tout à faire libre d’agir comme si la loi ne les concernait pas.

📓 Une émotion :
✒ La peur. Ce qui l’a poussé à tuer c’était la sensation d’être étouffé par l’anxiété.

📓 Une citation de « Attracted to danger » :
✒ « Je sais que je ne suis pas en droit d’exiger quoi que ce soit. Mais si c’est pour m’interroger ou me faire passer l’un de vos tests, alors ne revenez pas ! »

📓 Merci pour ta participation, je te laisse patienter le temps de retrouver Chris.



📓 Bonjour Chris, bienvenue chez Lire ses Rêves, je suis ravie de te rencontrer. Comment ca va ?

✒ Si j’avais la certitude qu’Hazel restera pour toujours auprès de moi, je serais le plus heureux des hommes. Mais par le passé, on s’est déjà joué de moi alors je n’ai plus vraiment confiance.


📓 Hazel parlons d’elle justement, elle vient de jouer le jeu du portrait chinois inversé. Es-tu prêt à en faire de même ?


✒ J’ai l’habitude que l’on m’interroge et je préfère nettement que ce soit par vous plutôt que le fiancé d’Hazel. D’ailleurs, vous ne trouvez pas que l’on se ressemble ?


📓 Euh… je ne saurais dire mais revenons au portrait d’Hazel. Donc d’après toi si Hazel était un… elle serait ?

📓 Un animal:
✒ Elle est un chat. Elle voit tout et entend tout. Elle est douée d’une extrême empathie, calme, discrète et surtout indépendante. Il n’y a pas plus libre qu’elle.

📓 Une couleur:
✒ Blanc. Hazel n’a pas véritablement de personnalité, elle se mélange à toutes les couleurs de l’arc-en-ciel… et aux plus sombres.

📓 Une chanson:
✒ Where is My Mind ? Je pense que c’est la question qu’elle n’a jamais cessé de se poser.

📓 Un personnage de film ou série:
✒ C’est le Will Graham de Hannibal. Son extrême empathie est un don qu’elle ne maitrise pas et qui la fait terriblement souffrir. Pour autant, elle n’arrive pas à s’arrêter de travailler.

📓 Un livre:
✒ Elle aurait pu être l’auteure de nombreuses biographies sur mes collègues tueurs en série.

📓 Un élément naturel :
✒ Elle est l’eau. On ne devine rien sur son visage tant elle est calme.

📓 Un des 7 péchés capitaux :
✒ La luxure… elle n’en a jamais assez. Au point de multiplier les partenaires et je dois bien admettre que malgré mes efforts, je suis conscient de ne jamais réussir à la satisfaire.

📓 Un cocktail :
✒ Un bon grog devant la cheminée, à regarder le feu crépiter, les flammes danser. Bien calée dans mes bras, un peu de rhum dans un bon thé à la cannelle.

📓 Une odeur:
✒ Elle sent la fleur d’oranger grâce à cette lotion dont elle se recouvre le corps après chaque douche. C’est un plaisir d’embrasser son cou, son ventre… de caresser ses jambes douces…

📓 Une citation de « Attracted to danger »:
✒ « Je m’appelle Hazel Carter et je jure qu’aucune bureaucratie ne pourra jamais nous séparer. »

📓 Merci pour ce délicieux moment, ce fût un plaisir de faire ta connaissance. Je te laisse rejoindre Hazel et ensemble vous allez découvrir vos réponses respectives. Bonne journée.


– Tu devines quelles sont mes réponses ?, demande Hazel.
Chris hausse les épaules.

– Non, je me demandais ce qu’aurait répondu Matt.
Ils échangent un sourire amusé avant qu’elle ne lui cogne gentiment l’épaule du poing.

– Qui de nous deux te connait le mieux à ton avis ?, reprend-t-il sérieusement.

Jalousie ? Non. Mais il y aura une compétition éternelle entre les deux hommes de la vie d’Hazel.
Ce qu’ils n’ont toujours pas compris, c’est qu’elle a besoin des deux pour trouver son équilibre.

[ porte qui claque ]

Audrey: Ah bah, ils sont partis… Si vous voulez en découvrir plus sur ce couple énigmatique, je vous invite à découvrir la trilogie de Mady Flynn, 《DANGEROUS LOVE》.

◇ Tome 1 – Attracted to danger ➡️ sortie: 13 juin 2018

◇ Tome 2 – Seduced by danger ➡️ sortie: 9 october 2019

◇ Tome 3 – In love with danger ➡️ sortie: 13 novembre 2019

INTERVIEW ~ Un moment avec Marilou Sunny et sa Lovely Family

Hello les #Dreamers, j’espère que vous allez bien. Depuis quelques jours, nous avons une nouvelle partenaire, une auteure indépendante qui sortira son premier roman le 11 octobre prochain. Aujourd’hui, je vous la présente dans une interview tout en bienveillance … Marilou Sunny, accompagnée de sa LOVELY FAMILY. Cette jeune auteure vous parle d’elle et de sa romance « LOVELY DOLL ». Pour l’avoir lue, cette romance est un petit bijou que je vous invite à découvrir dès le 11 octobre [mon avis arrive bientôt].

Précommande (Amazon) – offre exceptionnelle: 0,99€ le numérique (plus de 400 pages) ➡️➡️➡️

A ce prix là, il n’y a pas à hésiter !! Foncez !!!

C’est fait ? Vous l’avez précommandé ? Parfait !! Maintenant place l’interview…

📘 Bonjour Marilou Sunny,
Merci de nous accorder cette interview pour Lire ses Rêves.

On va commencer par une petite question facile… Comment allez-vous ?

🖋 Bonjour à tous, et merci à Lire ses rêves pour cette interview. Alors, je vais très bien, surtout depuis que les précommandes pour « Lovely doll » sont ouvertes ! À vrai dire je ne tiens plus en place, une vraie pile électrique !

📘 C’est super !! Mais peux-tu dire à nos lecteurs qui est Marilou Sunny ?

🖋 Marilou Sunny est ma face cachée, l’autre côté du gémeau qui sommeille en moi. Peu de personnes connaissent cette part-là de ma personnalité. Car dans la vie de tous les jours, je suis une trentenaire très discrète qui partage son temps entre sa vie de famille, son job auprès des moins de trois ans et sa passion pour la lecture et désormais l’écriture.

📘 Pouvez-vous citer 3 traits de votre caractère ?

🖋 Je dirai généreuse (peut-être même un peu trop, la bonne poire c’est souvent moi !) , patiente, car autant dans mon job que pour écrire un livre il ne faut pas précipiter les choses. Et organisée, les agendas, post-it et autres to do list font partis de mon quotidien, pour ne rien oublier !

📘 Les lecteurs vont bientôt pouvoir découvrir votre premier roman « Lovely Doll》qui sortira le 11 octobre. Pouvez-vous nous en parler ? Et donner aux lecteurs envie de se jeter dessus.

🖋 « Lovely doll  » est une histoire où la famille est mise en avant, la nécessité d’avoir des personnes sur qui s’appuyait pour sortir la tête de l’eau, qu’ils soient présents ou absents d’ailleurs… Le deuil après une maladie ou la reconstruction après un terrible drame, laisse des séquelles mais ne gâche pas notre vie pour autant. Il y a bien sûr une romance, ce n’est pas une amourette de lycéens, c’est un véritable coup de foudre entre les personnages principaux, avec son lot de complications et d’émotions fortes. Ce qui me tenait à cœur, c’était de créer des personnages vrais et authentiques, desquels n’importe qui pourrait s’identifier. Les personnages secondaires ont également une grande place dans le récit, c’est un choix assumé. Car les actions des uns se répercutent sur les autres, et il m’a semblé important que le lecteur puisse avoir toutes les données pour se sentir complètement adopté par la Lovely family. Ensuite, j’avais besoin de parler des dangers qui entourent les jeunes adultes, car c’est un âge difficile où la moindre décision peut changer le cours de leur vie. Des thèmes sombres et d’actualités sont évoqués, car on se doit d’être attentif à leurs sentiments, mais également passer le message, que rien n’est jamais perdu, la lumière peut-être au bout du chemin si on s’en donne les moyens ! Bref, si je continue je vais écrire un roman sur mon roman !

📘 « Lovely Doll » en 3 mots ?

🖋 Je choisirais : émotions, amour et reconstruction.

📘 Il y a-t-il, dans Lovely Doll, des personnages qui existent vraiment, dont vous vous êtes inspiré ?

🖋 Non, c’est vraiment une fiction. Les personnages sortent de mon imaginaire uniquement.

📘 Pourquoi avoir choisi l’autoédition pour éditer votre roman ?

🖋 Tout d’abord, car c’est des auteures auto-édités qui m’ont données envie d’écrire. Ensuite, j’avoue prendre plaisir à gérer le tout. Et pour être assez honnête, en partant sur une trilogie je voulais être libre de publier sans pression et pas en fonction des chiffres de ventes.

📘 Le parcours a t-il été long et difficile entre l’écriture de votre livre et sa parution ?

🖋 Il m’a fallu deux ans, car je suis parti de zéro. Donc j’ai recommencé, re corriger, re modifier, re re re re ! Difficile pas forcément, car c’est devenu une vraie passion, pour laquelle je ne compte pas mes heures. Et j’ai eu la chance d’être très bien conseillée, d’obtenir des conseils avisés et de bonnes adresses, pour faire de « Lovely doll » la version finale que vous découvrirez bientôt.

🌸 Je vous invite à suivre Marilou Sunny sur Facebook ➡️ https://www.facebook.com/Marilou-Sunny-106792807328214/


📘 Quelles sont vos sources d’inspirations en général ?

C’est souvent quand je suis au volant que l’inspiration vient, ce qui n’est pas du tout pratique, puisque j’ai besoin d’écrire pour que l’idée se mette totalement en place. Les sources peuvent être les faits divers, une chanson, un film, une série, un sentiment ressenti à un moment donné.

📘 Depuis quand écrivez-vous? Qu’est ce qui vous a donné envie d’écrire ?

🖋 J’ai commencé à écrire pour Lovely doll, donc il y a deux ans, j’étais en admiration devant ces auteures qui me permettaient de m’évader de mon quotidien et me faire vivre mille et une émotions. Et je me suis dit pourquoi pas moi ?

📘 Avez-vous un rituel d’écriture ? Un espace dédié à l’écriture ?…

🖋 En général, j’ai besoin de calme et de silence surtout pour les scènes à fortes émotions. J’arrive cependant à me mettre dans ma bulle si le besoin d’écrire est trop intense, oui je vous assure des fois c’est comme une pulsion, il faut que j’écrive, j’en ai besoin ! Du coup non pas d’espace d’écriture, le canapé, la table du salon, le lit des enfants, la voiture en attendant la fin de l’entraînement de foot de l’aîné, etc…

📘 Vous avez écrit une romance mais est-ce que vous seriez prête à expérimenter un autre genre littéraire ? Si oui, lequel ?

🖋 Pour l’instant, non. Je ne me sentirais pas légitime dans un autre registre.

📘 Qui est votre auteur préféré ?


🖋 Je dirai Danielle Steel, car elle a était la première que j’ai lue ado, lorsque j’ai acheté ma kindle c’est grâce à ses livres qu’on m’a conseillé d’autres auteures de romance en auto-édition ou en maisons d’édition. Mais sinon j’ai mes valeurs sûres, Lilly Sweet, Maddie d, Clémence Lucas, Lena k Summers, Blandine p Martin, M.D Bortoli, Anna Triss … Et tant d’autres !

📘 Quel est votre livre préféré ?

🖋 Un seul je ne peux pas choisir ! La trilogie des projets de M.D Bortoli, la duologie d’Anna Triss le prince charmant existe… et Amour, flingues et Macaronis, ceux-là c’est mes remèdes anti-déprime. Et ensuite, la duologie de Lilly Sweet « Je ne renoncerai pas… » le côté suspens et sombre me plaît particulièrement dans ceux-là.

📘 Que lisez-vous en ce moment ?

🖋 Je suis rentrée dans la phase écriture du tome 2 de la Lovely family donc je ne lis pas sinon je n’avance pas. Mais en septembre, j’ai eu un coup de cœur énorme pour « Too Young » de M.D Bortoli, « The chance » de Lilly Sweet, et « Austin, breathe with me » de Kaly Swann.

📘 Avez-vous d’autres projets en cours ou à venir ?

🖋 Le tome 2 qui aura pour titre « Lovely duality », celui-ci portera sur Théo et ses amours est déjà en cours d’écriture. Et bien sûr le tome 3 suivra.

📘 Avez vous d’autres passions en dehors de l’écriture (Musique, peinture, cinéma…)

🖋 La lecture évidemment, les séries Netflix assurément et mes enfants, oui ils sont véritablement ma passion.


Voilà, nous en avons fini. Merci pour ce moment et à bientôt. Je te souhaite une très bonne sortie et beaucoup de réussite.

#Audrey 💋

BATTLEFIELD de Lily Hana

◇ Titre: BATTLEFIELD

◇ Auteur: Lily Hana

◇ Editeur: Juno publishing

◇ Sortie: 19 septembre 2019

Il est l’homme de sa vie.

L’homme de ses rêves et fantasmes.

L’homme qui a fait de son cœur un champ de bataille.

Alexandre n’a qu’un rêve, un but à atteindre. Rejoindre l’escadron le plus prestigieux de l’armée de l’air. Après des années à s’entraîner pour y arriver, il rallie le CPA 10. La veille de son départ, il vit une nuit de passion dans les bras d’Emma.

Emma, la petite sœur de son meilleur ami. Emma, la fille d’en face. Emma, celle qui lui est interdite. Et pour une nuit, elle sera sienne.

Lorsque son meilleur ami se blesse lors d’une mission en Afghanistan, ils sont tous rapatriés. Alexandre devra alors faire face à un combat auquel il ne s’attendait pas.

* Un grand merci à Maïwenn et Juno publishing pour ce service de presse.

Plongée dans cette lecture j’ai totalement perdue la notion du temps, je me suis littéralement déconnectée de la réalité pour vivre pleinement cette histoire et ressentir chaque émotion. J’ai été complètement hypnotisée et j’ai pris une claque phénoménale car cette romance c’est un concentré d’intensité et d’émotions brutes. Gros coup de coeur pour ce premier opus de BATTLEFIELD signé Lily Hana. Oui c’est un premier tome, il y aura une suite et non il n’y a pas encore de date. Lily Hana nous vend du rêve pendant plus de 200 pages et nous abandonne sur un cliffhanger de malade. (Lily je pourrais te detester pour ça tu sais… ne me force pas à sortir ma poupée vaudou… lol)


Lily Hana change littéralement de registre, après ses « trop choupinou » bikers des Hell’s Wings (comment ça j’aurais du dire « bikers trop sexy et décadents »… shadow c’est ma chronique alors dégage de là ! Ah ces bikers !!), bref, je disais que Lily Hana nous ouvre les portes d’une romance plus contemporaine dont le héros masculin est militaire. L’univers militaire est omiprésent mais pas oppressant , il ne prend pas toute la place mais reste au centre de la trame. Ainsi la quasi totalité de l’histoire se déroule sur le sol américain et non pas dans un pays en guerre. Cependant, il y a des passages très intéressants et bouleversants se déroulant en zones de combat. J’apprécie les romances militaires sans pour autant en être une grande fan. Quand elle ne sont pas rythmées de coups de feu, de séance de sexe au détours d’une mission… ou que je ne sois perdue à travers le vocabulaire militaire, c’est le genre de romance que j’apprécie et dans laquelle je parviens à me plonger sans difficulté. C’est pourquoi celle-ci m’a parfaite convenue. Elle était parfaite pour moi et j’ai adoré du début à la fin (bon peut-être pas la fin en fait… grrr lol).

Cette romance réunit tout les ingrédients pour vous faire voyager, vous faire rêver, vous faire frissonner de désir et vous faire passer un délicieux moment. J’ai adoré le personnage féminin. Emma est une jeune femme courageuse, téméraire, sincère qui se bat chaque jour pour ceux qu’elle aime. Elle force mon respect et mon admiration. J’aime les héroïne contemporaine façon guerrière de tout les jours qui ont du caractère et ne se laissent pas faire, c’est tout à fait le genre d’Emma. Elle a un côté fragile qui nous attendrit, mais elle a également un côté insolent et sexy qui nous fait partir au quart de tour. En à peine quelques pages, on s’attache instinctivement à son personnage, à ce qu’elle est, à ce qu’elle représente. Car dans le fond, Emma ça pourrait être vous, ça pourrait être moi. Une battante, une guerrière, une femme admirable et fougueuse qui s’assume, une femme altruiste et généreux, une femme chaleureuse et aimante, une femme amoureuse.

Bien entendu, j’ai été séduite par le personnage Alexandre, un militaire sexy qui porte le treillis à la perfection. Qui ne le serait pas ? Même si il ne m’a pas laissée indifférente, je dois vous dire que parfois je lui aurais bien mis quelques claques à ce petit con arrogant et sexy, juste avant de lui sauter dessus pour lui faire tout un tas de choses pas très catholiques. Pfiou… il fait chaud non ? Bref, outre son côté connard, tête à claques, le beau militaire a su me charmer et faire chavirer mon coeur. La situation n’est pas facile pour lui, on peut le comprend, se mettre à sa place. Il doit jongler avec deux vies qui s’entrechoquent, avec des sentiments dont il ignorait l’existence, avec des émotions en pagaille qui le troublent et qui à travers lui finissent par nous troubler également. Comme Alexandre, on sort de notre zone de confort. On aimerait que… mais on comprend qu’il soit perdu, ce qui ne lui donne pas le droit de souffler le chaud et le froid comme il a parfois pû le faire (tête à claques).

Emma a toujours été amoureuse d’Alexandre. Il est l’homme de sa vie, elle le sait, elle le sent jusqu’au plus profond de son âme. Mais Alexandre est le meilleur ami de son frère. Et Alexandre va partir réaliser son rêve. Il a toujours voulu rejoindre l’armée de l’air, plus particulièrement l’unité d’élite, le CPA10 alors quand il touche son rêve du bout des doigts, Emma se tait et le laisse prendre le large. Emma doit se rendre à l’évidence, Alexandre est et restera un fantasme, son fantasme. Sauf que la veille de son départ, tout va changer pour cette adolescente qui va voir sa vie bouleversée.

Plusieurs années se sont écoulées, Alexandre est de retour chez lui apres que son collègue et meilleur ami ai été blessé lors d’une mission. Le jeune militaire aguerri est bien content de retrouver son foyer, sa famille et la voisine d’en face, son amie d’enfance, la petite soeur de son meilleur pote, Emma. Cette même Emma qui n’a plus rien d’une adolescente difficile et qui ne le laisse pas indifférent. Mais il ne s’attendait pas au tournant qu’allait prendre sa vie en revenant chez lui.


Je vous ai dit que cette romance avait été un coup de coeur ? Oui, bon je le redit car c’est vraiment un gros coup de coeur. L’auteur m’a vraiment conquise avec sa jolie proposition au travers de laquelle on évolue au rythme de multiples rebondissements et révélations, sans compter les quelques temps de pause tendresse ou encore les moments charnels et sensuels. L’ensemble des ingrédients est bien dosé, bien mis en avant afin que le lecteur ne puisse que passer un bon moment et se délecter de cette romance palpitante mais aussi touchante. Ainsi action, secrets, révélations, émotions, bouleversements, rebondissements, amour, amitié se mélangent à la perfection dans un style fluide et prenant. Cette romance à tout pour plaire. Elle divertit, elle captive, elle électrise, elle passionne, elle bouleverse. L’auteur parvient à nous transcender, nous hypnotiser avec sa plume enflammée et saisissante. Cette romance à tout pour plaire. Elle divertit, elle captive, elle électrise, elle passionne, elle surprend, elle bouleverse garantissant un merveilleux et intense moment de lecture.

#Audrey 💋

Ma Pile à Lire d’octobre

Hello les #Dreamers ! Nous sommes déjà en octobre… ce qui veut dire qu’on se rapproche de Noël. Oui, j’y pense déjà ! J’adore Noël !! Sa magie, ses festivités, ses traditions,… Mais revenons en Octobre…

Pour moi, le mois d’octobre est un mois assez spécial et chargé sur un plan personnel, mais étant une #bookaddict qui se respecte, je ne peux pas passer un mois complet sans lecture alors il y a encore de beaux livres sur ma PaL ce mois-ci.

Je vous montre ça…

Ce mois-ci je vais lire RÉDEMPTION ~ SANDER une dark romance de Mary Matthews qui est sortie le 29 septembre dernier. Ça fait un moment que je n’ai pas lu de dark et la dark alliée à la plume de Mary Matthews je ne pense pas être déçue. Affaire à suivre… Je remercie Mary pour ce service de presse reçu dans le cadre de notre partenariat.


J’attends ce livre avec impatience !! Dès qu’il est en ma possession, j’ai bien l’intention de le dévorer d’une traite. SENTIMENTS TOXIQUES est le 3ème et dernier tome de la série d’Anna Wayne. Il est possible de le lire indépendamment des 2 tomes précédents puisque chaque tome raconte l’histoire d’un couple différent mais j’ai tellement aimé « Sentiments Clandestins » et « Sentiments d’urgence » que je ne peux que vous les recommander.


Je vous annonce que j’ai un nouveau partenariat avec un auteur indépendant (en autoédition). Il s’agit de Théo Lemattre que je remercie pour sa confiance. C’est dans le cadre de ce nouveau partenariat que je vais lire LOVE IN PARIS, sa dernière romance sortie en septembre. Je remercie également Claudia pour sa bienveillance et l’envoi de ce service de presse.


Mon défi du mois sera une dystopie. Ce n’est pas du tout mon genre de lecture mais je vais me lancer dans L’ANGE GÉNÉRIQUE ~ Tome 1 de M.C. Wryte. Ce livre sera normalement lu en lecture commune avec Charlie.


Un petit BMR !! Il y avait longtemps que je n’ai pas lu un livre de cette ME et celui d’Isa Laywers, JAIL ME BABY #1 me tente bien. Il est sorti le 25 septembre et il sera lu en octobre.


Une romance M/M et signée Marie HJ svp ! WITH LOVE #4 Jeremy sortira le 25 octobre et sera dans ma PaL du mois.


Le premier livre de Marilou Sunny, LOVELY DOOL [Lovely Family #1] sortira le 11 octobre en auto-édition et notre nouvelle partenaire m’offre l’opportunité de découvrir son livre.


J’aimerai bien me faire quelques lectures perso ce mois-ci. Peut-être deux si je le peux dont MY SEXY GEEK #LOVERS d’Anna Garcia. Mais tout dépendra de mes activités annexes et de mon rythme de lecture.


On verra si je tiens le rytme mais c’est sans pression. Et puis, je me connais, je risque d’en rajouter en cours de moi. Une véritable #bookaddict est faible face à de la lecture lol.

Alors quels romans vous font de l’oeil ?

Un été givré

◇ Titre: Un été givré

◇ Auteur: Siobhan Vivian

◇ Editeur: Michel Lafon

◇ Date de sortie: 25 avril 2019

Amelia et Cate travaillent tous les étés au stand de glaces le plus incontournable de la région. Créé il y a 70 ans par Molly Meade, il est autant réputé pour ses parfums parfaits que pour son équipe exclusivement féminine. Et cette année a une saveur particulière, car Amelia va porter pour la première fois la casquette de manager. Une saveur qui se fait douce-amère lorsque Molly les quitte brusquement, laissant l’avenir de la boutique en suspens. 


Grady, son petit-neveu, reprend les choses en mains. Mais Amelia est bien décidée à ne pas se laisser sauver par un garçon : elle est prête à se retrousser les manches pour réaliser ses rêves… et trouver la recette d’un été givré !

Je remercie les Editions Michel Lafon pour l’envoi de ce service de presse.

Ce livre avec sa couverture colorée et pétillante me semblait être la lecture idéal pour l’été c’est pourquoi j’ai été ravie de le recevoir. J’ai tout d’abord été seduite par le résumé acidulé qui promettait une lecture fort sympathique et légère, idéale pour se détendre pendant les vacances. Et puis l’introduction et le début du roman m’ont plu… malheureusement pour moi ça s’est arrêté là. Je n’ai pas vraiment accroché à l’histoire que j’ai trouvé trop lisse, trop longue, trop fade.

La trame de fond, l’histoire autour de la création du Stand de glaces de Molly, ce que le stand représente dans la région pour les habitants… tout cet aspect est très intéressant à découvrir mais c’est loin d’être captivant. J’ai trouvé les enchaînements mous, les événements se poursuivent d’une façon ternes, il y a peu d’action, peu de rebondissements. Il faut attendre d’avoir dépassé les 200 pages pour un sursaut d’action. Le début m’a plu, le milieu était bof mais j’ai apprécié la fin qui a eu le mérite de me surprendre et me toucher.

En fait, je ne pense pas être le bon public pour cette lecture tout simplement. C’est une lecture jeunesse qui s’adresse à un public ayant aux alentours de 12/13 ans. Il faut bien le reconnaître, du haut de mes 30 ans passés je ne suis plus dans l’air du temps et je suis passé à côté de ce roman. J’en suis la première déçue. Si j’avais encore été une ado, je suis persuadée que j’aurais beaucoup plus apprécié ce roman.

C’est pourquoi je me suis permise de prêter ce livre à ma nièce de 12 ans qui adore lire comme sa tata préférée (moi lol). Et figurez-vous qu’elle a adoré. Elle m’en a parlé pendant des heures me donnant presque envie de le relire. Elle est douée cette petite (Peut-être une future recrue).

Là ou je trouvais le personnage d’Amélia banal, elle l’a trouvé passionnante et attachante. Quand je trouvais le récit trop descriptif, trop lourd, elle prenait du plaisir à tout savoir de la vie des personnages dans les moindres détails. Moi, je l’ai lu en 5 jours avec du mal, elle l’a dévoré en 3 jours pendant les vacances, repoussant les sorties avec ses amies pour finir le chapitre en cours. Quand pour moi cette lecture avait peu de saveurs, pour elle s’était comme si elle déguster une glace profitant d’une lecture fraîche et parfumée, à la fois sucrée et acidulée, douce et givrée. Elle a savouré sa lecture du début à la fin et elle en a apprécié chaque saveur.

Je confirme donc que je n’étais malheureusement pas le bon public pour ce roman. Je suis ravie d’avoir proposé à ma nièce de le lire. Elle a tellement aimé que je lui ai offert le livre ainsi le roman précédent de Siobhan Vivian, « La liste » qu’elle lit en ce moment.

C’est une lecture douce et sympathique avec une trame classique qui permet à un jeune public de s’évader le temps de quelques heures. Une lecture avec trop peu action qui ravira les adolescents en quête de lecture légère. Le rythme lent et l’abondance de description sont des éléments parfaits pour un lectorat jeunesse.

Malheureusement pour moi, ma jeunesse est loin derrière moi et je suis passé à côté de cette lecture que ma nièce a elle qualifié de « petite merveille ».

Box d’Octobre ♡ Concours

Nouveau mois, nouvelle box !! Et elle contient deux livres en format poche offerts par #Liresesrêves

Du 2 au 22 octobre 2019, tentez de remporter Malcolm, le sulfureux et Malcolm +1 (format poche) !!

Pour participer:

Être un #Dreamers (abonnés au blog et/ou à la page)

Liker et commenter cet article (les 2 sont obligatoires)

Partager la publication via Facebook (capture d’écran à l’appui) ➡️ https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=2352045885057154&id=1616268758634874


Ce concours n’est ni organisé ni parrainé par WordPress et Facebook. Le lot sera envoyé au gagnant par mes soins dès que j’en aurais la possibilité. Je ne pourrais être tenue responsable en cas de perte ou dégradation lors du transport postal.

BLADE ~ Phoenix Ashes

📔 Titre: BLADE « Phoenix Ashes »

📔 Auteur: Fleur Hana

Autoédition

• Date de sortie et disponibilité: 27 septembre 2019 – Numérique et broché

Il y a les cicatrices qu’on voit… et celles qu’on dissimule.

Hannah

Un instant, je réalise à quel point je suis chanceuse d’être si bien entourée par cette immense famille. Et celui d’après, je me rappelle qu’un trou béant creuse ma poitrine et qu’il m’a rejetée. Les émotions que ce constat réveille se bousculent en moi sans délicatesse, m’empêchant de me décider sur une question pourtant très simple.Suis-je heureuse ? 


Blade

Quand je suis près d’elle, je ne raisonne plus. J’y vais à l’instinct. C’est ça qui m’a incité à la repousser. Mais la vie sans elle ? J’essaie, ***, j’essaie et j’échoue. Chaque matin je me dis que c’est le bon, celui où je vais tourner la page et passer à autre chose. Et chaque matin, je sais que je me plante. 


Extrait :

J’entends mon prénom. Des cris. Des murmures. Tous ces sons me parviennent comme si j’étais sous l’eau. Je ne comprends pas. Je comprends tout. Je ne sais plus où se trouve la réalité. Quelqu’un me soutient. Si on me lâche, je tombe. Encore. Une main se pose sur mon épaule, je la repousse. J’essaie de me lever. On me retient. Rien n’a de sens. Des hurlements retentissent. Si fort. Tellement douloureux. Ma gorge me fait mal. Les cris viennent de moi ? Une plainte continue à m’en déchirer les cordes vocales. La sensation de me noyer à l’air libre. Mes doigts qui s’accrochent à quelque chose. Quelqu’un. Les genoux au sol, je me débats quand des bras m’entourent. 

Je remercie Fleur Hana pour sa confiance, ainsi que Sonia qui gère comme une pro 😉

Que vous dire ? Je cherche les mots, les bons mots, ceux qui vous donneraient envie de découvrir ce livre sans hésitation ainsi que ceux qui pourraient parfaitement correspondre à l’intensité brute qui émane de ce texte signé Fleur Hana. En fait, je me rends compte que je cherche souvent mes mots quand il s’agit des écrits de Fleur Hana. Il m’arrive même parfois de ne pas les trouver tant je reste sans voix après avoir lu un de ses romans. Il faut dire que je suis totalement accro à sa plume magique qui ensorcèle et qui exalte. Je suis également une grande adepte de romances avec des bikers dans un univers MC où l’amour flirt avec la criminalité, alors quand Fleur a annoncé cette sortie j’étais vraiment très enthousiaste à l’idée de découvrir son nouveau roman dans un univers qui me passionne. C’est pourquoi dès réception, j’ai tout lâché pour me lancer corps et âme dans cette lecture et j’y ai laissé quelques heures de sommeil et une partie de mon âme. J’ai dévoré BLADE en quelques heures, en pleine nuit. Dès les premières pages, je me suis sentie transportée dans le récit, il m’était impensable et même impossible de poser ma liseuse. J’étais hypnotisée par l’histoire qui se déroulait, par les personnages touchants et charismatiques que l’on apprend à connaitre, par l’écriture captivante de Fleur qui ne nous laisse aucun répit, par l’intensité que l’on ressent, qui rayonne et qui explose. J’attendais Fleur sur ce terrain et c’est une put**** de bombe qu’elle nous propose. Elle sort de sa zone de confort en nous ouvrant les portes d’une romance MC, d’un univers sombre où règne les bikers hors-la-loi et franchement on s’y laisse entraîner avec une facilité déconcertante. C’est put**** de bon !!

Elle nous happe sans retenue dans une ténébreuse et non moins délicieuse torpeur dans laquelle on se retrouve pris au piège. La plume de Fleur a, à la fois, une pudeur naturelle et une intensité déroutante qui ne peuvent nous laisser indifférents. Ce fût un régal, un bonheur et un déchirement de parcourir chaque page de ce livre. Ce livre c’est THE coup de coeur !!

Hannah est la princesse des Phoenix Ashes car son père en est le président. Depuis qu’elle est née, elle baigne dans ce monde aux règles particulières. Mais, la jeune femme a d’autres ambitions dans la vie. Elle s’est émancipé et passe au club de temps en temps pour voir ses parents et quelques amis. Et il y a Blade, ce mec qui la fait frissonner et qui pourtant ne la regarde même pas, étant trop occupé avec les brebis qui l’entourent. C’est lors de sa dernière visite au club que la vie d’Hannah va littéralement changer. Après cette soirée, plus rien ne sera comme avant. Après avoir connu, l’insouciance, la princesse des PA devra surmonter un présent douloureux et composer avec un avenir incertain.

J’ai adoré les personnages de Blade et Hannah et j’ai adoré voir leur couple se former et devenir inséparable alors que rien n’était gagné entre eux. C’est deux là m’ont fait rire, m’ont donné très chaud et m’ont profondément touché. Hannah va vraiment morfler tout au long du livre mais son abnégation et sa force de caractère font d’elle une vraie battante, une jeune femme admirable. Et Blade, alors lui… put**** de bordel de merde !! Ce mec est aussi torride qu’arrogant. J’ai autant eu envie de l’embrasser à pleine bouche que de lui fracasser la tête dans le mur. Bon ok, j’avoue j’ai quand même plus eu des idées coquines que violentes, la faute à mon penchant pour les bad boys. Et Blade c’est le must du bad boy, l’archétype parfait du motard possessif et protecteur, mais sous son cuir c’est aussi presque le gendre idéal. Bref j’aime Blade !!!

Quant à l’histoire… bah je deteste Fleur Hana ! Alors oui, la déesse de la plume qu’elle est, sort de sa zone de confort mais put**** elle nous sort de la notre aussi. Elle nous propose, certe une romance, mais une romance aussi captivante que déroutante. Elle nous transporte dans une lecture intense 100% biker au cours de laquelle je ne savais plus comment respirer. Plus rien n’existait à part les mots qui défilaient, les pages qui se tournaient sans que je ne m’en rende compte. J’ai occulté le monde autour de moi pour plonger irrémédiablement dans celui que nous propose Fleur et j’ai pris une énorme claque qui m’a coupé le souffle. Je suis ébranlée par le côté brut de ce récit et émue par le côté tendre qui s’en dégage. J’ai lu ce livre en apnée, comme hypnotisée par la puissance et la profondeur des émotions parfois contradictoires que Fleur nous impose de ressentir. Elle ne nous laisse pas d’autres choix que de vivre à 200km/h son histoire. Elle nous accule d’émotions en tout genre, elle ne nous laisse aucun répit, elle nous pousse dans nos retranchements, elle nous bouleverse. Quelle femme cruelle ! Voilà pourquoi je la déteste. J’ai souffert autant que les personnages, j’ai pleuré merde !! Et non les scènes érotiques torrides à souhait, tout à fait délectables, qui ont fait flamber ma culotte ne compensent pas pour lui pardonner.

Fleur, si tu veux te faire pardonner… écrit encore sur les Phoenix Ashes car c’est de la bombe atomique !!

ANOTHER ME d’Eva De Kerlan

◇ Titre: ANOTHER ME

◇ Auteur: Eva De Kerlan

◇ Sortie: 27 septembre 2019 / Autoédition

Théo, trentenaire en couple avec Sonia, est mis dehors par cette dernière lorsqu’elle découvre via un reportage TV qu’une femme, qui se prétend sa compagne, le recherche et l’a signalé comme porté disparu. Elle est persuadée que Théo mène une double vie. Théo est convaincu qu’il s’agit d’une erreur, ou d’un sosie. Bien décidé à éclaircir ce mystère pour récupérer son existence, il traverse toute la France pour rejoindre l’endroit où cet homme vivrait. Mais lorsqu’il y arrive, tout le monde le prend pour le disparu.

Je remercie Eva De Kerlan pour sa confiance et l’opportunité de découvrir son nouveau roman en tant que partenaire.

Théo voit sa petite vie tranquille bouleversée quand, un soir, en rentrant chez lui après un déplacement professionnel, sa petite amie le met dehors en l’accusant de mener une double vie. Suite à un reportage télévisé, la jeune femme est persuadée que Théo est en fait un autre homme qui a été déclaré disparu par sa compagne depuis plusieurs semaines. Théo tombe des nues et ne comprend rien à la situation. Bien décidé à prouver son innocence à la femme qu’il aime, il décide de partir dans le sud de le France où réside son double disparu afin de tirer toute cette histoire au clair et reprendre sa vie où il l’a laissé. Mais quand il arrive à destination, tout le village le prend pour le disparu mystérieusement revenu chez lui. Théo se retrouve pris au piège d’une identité qui n’est pas la sienne et les choses ne cessent de se compliquer pour cet homme qui se retrouve vite dépassé par les évènements.

Mais dans quoi nous emmène Eva De Kerlan ? Je lui connaissais une imagination débordante toujours prête à surprendre ses lecteurs et bien c’est encore un pari réussi pour cette auteure multi-genres. Elle m’a séduite et captivée. Je me suis directement sentie happée par son histoire mais je n’en suis pas ressortie indemne. Les faits s’exposent, les rebondissements s’enchainent, les personnages se dévoilent, la trame se dénoue, les passages érotiques nous échauffent, la tension nous tient en haleine,… on se perd agréablement dans les méandres de cette histoire qui captive autant qu’elle nous rend chèvre. J’ai apprécié de découvrir un récit rendu original par son thème mais aussi par la polyphonie narrative. L’auteure nous invite à découvrir l’histoire aux voix multiples, ainsi nous découvrons l’histoire de différents points de vue ce qui permet au lecteur de comprendre et d’assimiler les faits dans leur intégralité en ayant toutes les informations nécessaires pour comprendre et pour se sentir investi et transporté dans l’intrigue. L’auteure attise la curiosité du lecteur, instaure un suspense délectable et on ne peut que se laisser prendre dans ses filets délicieusement ensorcelants et fascinants. La tension monte crescendo de même que l’incompréhension les premiers temps car l’auteure joue avec nos nerfs et s’amuse à brouiller les pistes. Elle nous entrainent dans un récit hautement galvanisant et sensuel mais également déroutant. Et puis, petit à petit, les éléments se regroupent et des pans de vérité amenés par les personnages eux-même se dévoilent. La tension ne cesse de grimper, les esprits s’échauffent. La trame s’allège et nous plonge dans une aura de félicité enivrante et enfiévrée grâce aux moments sensuels partagés par les protagonistes. Le mystère finit par se dissiper et la toute vérité s’expose aux yeux de Théo ainsi qu’à ceux des lecteurs, au gré des pages qui se tournent aisément et de la lecture qui s’avère d’une fluide délectable. Bien qu’elle nous ai distillé quelques informations avec parcimonie tout au long du récit, l’auteure parvient encore à nous surprendre avec un final électrique. Et puis vient le temps des épilogues qui… sont troublants… je vous ai dit que l’auteure essayait de nous rendre fous ?

Je dois donc vous dire que j’ai beaucoup aimé ce livre qui se lit très vite et avec engouement, mais qui s’apprécie aussi par son caractère atypique. L’auteure nous sort du chemin de la romance traditionnelle en nous proposant une trame intéressante et captivante. L’intrigue est divinement menée par l’écriture prenante, langoureuse et charmeuse d’Eva De Kerlan. Elle joue avec ses personnages, elle joue avec les émotions, elle joue avec le suspense; Elle nous séduit avec une romance singulière et rythmée mais aussi avec son style éclectique qui surprend autant qu’il ravigote, qui trouble autant qu’il captive, qui déroute autant qu’il enflamme.

La Chick-lit (chicklit)

En début d’année, j’avais commencé à écrire des petits articles et puis les aléas de la vie ont fait que j’ai un peu (beaucoup) espacé les publications. Aujourd’hui, j’ai eu envie de vous parler de chick-lit. Oui bon, cette idée m’est venue après avoir dévoré (littérairement parlant) la chicklit de Fleur Hana,《Cupcakes & Co(caïne)》…il y a déjà plusieurs semaines. L’idée m’a trotté en tête un moment mais… et voilà… un dimanche pluvieux, un ordinateur, un café et mon article sur le roman chick-lit était lancé.


Alors, la chick-lit… quésako ?

Chick = chicken = poulet = poulette / poule (terme pour désigner une jeune fille).

Lit = littérature

En somme « Chick-lit » = littérature pour poulette soit pour jeune fille.

Mais sachez que comme il n’y a pas d’âge pour dévorer du chocolat, n’y a pas d’âge non plus pour dévorer de la chick-lit. C’est bon à n’importe quel âge, qu’on ai 17, 25 ou même 50 ans… Et c’est à lire sans modération car la chick-lit c’est dément !! Ça fait du bien, c’est une cure de bonheur. Personnellement, à trente-… grgr, c’est un genre que j’aime bien lire occasionnellement.

L’ expression « chick lit » est en fait utilisée depuis 1996 pour désigner des romans et comédies sentimentales écrits par des femmes à destination d’un public féminin. Apparemment seules les femmes écrivent de la chick-lit et c’est uniquement des femmes qui les lisent. Heureusement, que non, enfin j’espère. Même si il est vrai que c’est un genre littéraire touchant essentiellement un public féminin, messieurs vous pouvez lire de la chick-lit et aussi en écrire.

La chick-lit n’est autre qu’un récit amusant et captivant sur le thème de la femme moderne, de la vie et de l’amour. Si le genre doit répondre à des critères particuliers ça serait sans aucun doute: l’humour, la femme, les péripéties cocasses, un tournant de vie et un style rafraîchissant et punchy. Il peut y avoir une romance et c’est souvent le cas mais elle passe au second plan. La chick-lit n’est pas un genre érotique ainsi vous n’y trouverez pas de scènes de sexe en abondance ni détaillées. Cet aspect, qui fait bien entendu partie de la vie d’une femme, reste suggéré pour toucher un public très large.


Pour moi la chick-lit a un goût de printemps, d’été, de jeunesse, de fraîcheur, de punch fruité, de douceur sucrée et ça a commencé comme ça … il y a … quelques années (ça ne me rajeunit pas) avec Les confessions d’une accro du shopping, Le diable s’habille en prada, Le journal de Bridget Jones, …

J’adorais cette littérature et puis les années ont passé, j’ai changé et mes goûts livresques aussi. Je me suis tournée vers la romance young adult au début puis new adult, érotique… Mais parfois, j’aime me plonger dans une chick-lit car c’est en général une lecture agréable et sans prise de tête. Ce genre littéraire c’est un bonbon et même les grandes personnes peuvent manger des bonbons. On peut même dire que la chick-lit s’apparente au roman feel-good par certains aspects [ A lire mon article sur le #feelgood: https://liresesreves.com/2019/01/21/le-roman-feel-good-feel-good-book/ ]

Et puis, un dicton dit: une bonne chick-lit c’est comme un bon orgasme, on en redemmande forcément. Non ? Ah bah, je croyais. Ok. J’avoue, je l’ai inventé celui-là.

La chick-lit s’apparente quelque part à une comédie romantique. C’est un genre qui marche que ce soit sur le marché littéraire ou cinématographique. Plusieurs livres ont été adapté au cinéma: Le diable s’habille en prade, Le journal de Bridget Jones…


Je vous présente ma petite sélection de Chick-lit (actuelles) – Je n’ai choisi que des romans chick-lit lus ces derniers temps – :

Comment suis-je passée de la farine à la cocaïne ?Au départ, je voulais juste vendre mes cupcakes. Ils sont délicieux, vous savez. J’avais même prévu une version glacée pour l’été. Un cupcake spécial Côte d’Azur.Tout devait se dérouler sans accroc. Enfin ça, c’était la théorie.La pratique ? Aujourd’hui, me voilà en cavale avec un flic sexy, des mafieux russes, un poney nain et un trafic de drogue dure !


Vous connaissez l’histoire d’Alice au Pays des Merveilles ?
Forcément ! 
Qui ne la connaît pas vous me direz ?
On est bien d’accord…
Sauf qu’ici, rien à voir !
Pas de lapin blanc, pas de duchesse, pas de jeu de cartes…
Juste mon chihuahua, des biquettes à profusion et moi ! 

Mon départ précipité, mais non moins hautement désiré, m’a conduite là où se trouvent tout plein de caprins de race alpine, mais pas que.
J’ai aussi fait la connaissance d’un border collie très… attachant, et de son maître le berger, non moins attachant.
Oui, vous m’avez bien entendue, un berger !
Bien évidemment que ça existe encore… (soupirs…) et je ne vous parle pas de l’archétype avec béret, canne, manteau en peau de mouton, hein ! 
Non, quand on voit celui que j’ai déniché… où plutôt qui m’a trouvée…
je me dis que tout compte fait, je l’ai enfin découvert, mon Pays des Merveilles !


Le costume de super-héros est-il vraiment le meilleur atout pour séduire une femme ?

Lorsqu’elle décide d’écrire une fanfiction de l’acteur qui incarne le super-héros le plus célèbre des Etats-Unis, Aurore, ne se doute pas des bouleversements que cela va entraîner. Repéré par un éditeur et propulsé en tête des ventes de livres en France, puis aux Etats-Unis, le roman de cette jeune maman célibataire est en passe d’être adapté sur les écrans. Arrivée à Los Angeles pour une tournée promotionnelle, Aurore pourrait bien vivre l’aventure la plus folle de sa vie. Sous le soleil de la Californie, son coeur se retrouve pris en étau entre un éditeur aux faux airs de James Bond, et un Superman plus sexy que jamais. Mais qu’importent les strass et les paillettes, Aurore n’est pas du genre à se laisser impressionner par le beau-gosse qui met tout Hollywood à ses pieds. S’il pense avoir à faire à une fan de la première heure, il va vite devoir redescendre sur terre et ranger sa cape au placard ! 


Un tiens vaut mieux que deux tu l’auras… pas  ?

Depuis qu’elle a abandonné son ancienne vie de tradeuse à Boston pour se lancer dans l’événementiel, Liz peine à joindre les deux bouts. Aussi, quand la célèbre famille Banks lui propose de prendre en charge l’organisation de leur gala annuel, elle saute sur cette occasion inespérée. Mais le patriarche des Banks lui impose bientôt d’être la cavalière officielle de son fils Peter à la soirée, moyennant un généreux dédommagement. Déchirée entre son besoin d’argent et l’envie de remettre à sa place cet odieux personnage, Liz est d’autant plus agacée par ce dilemme qu’elle vient de rencontrer un charmant professeur aux allures de bûcheron canadien. Saura-t-elle prendre la bonne décision  ?  


Et voici quelques autres romans chick-lit à découvrir:


… Ils y en a tellement d’autres !!

Comme d’habitude, j’attends vos suggestions de romans et vos avis sur ce genre tout-punchy alors n’hésitez pas à me laisser un commentaire ci-dessous.

Bisous bisous. #Audrey 💋

INSTANT – L’intégrale

Titre: Instant (intégrale)

Auteur: Ludivine Delaune

Éditeur: Auto-édition

Date de sortie: 28 septembre 2019

La vie est faite d’instants imprévisibles qui nous marquent à jamais…
Julia et ses proches vous emmènent dans leurs quotidiens faits de petits bonheurs, de doutes et de choix.
Entre épreuves et émotions, laissez-vous emporter dans un tourbillon de vies, de liens et de sentiments pour découvrir qu’il n’est jamais trop tard pour vivre le moment présent !
Avant de lire leurs histoires, souvenez-vous que plus rien ne sera comme avant… CET INSTANT…
« On aurait pu appeler ça un coup de foudre, pour moi c’était un coup d’âme. Un choc rapide, brutal, incontrôlable entre son âme et la mienne. »
Cet intégral regroupe les romans Instant et L’instant d’après avec plusieurs chapitres inédits !

* Je remercie Ludivine Delaune pour la confiance qu’elle me porte, pour son amitié et pour l’envoi de son roman en service de presse.

Ludivine Delaune nous embarque dans des instants de vie marquants, des instants magiques, des instants troublants, des instants fatidiques. Des moments dans la vie des personnages qui resteront a jamais gravées en eux mais aussi en nous, lecteurs. Des moments de ceux qui boulverseront leurs vies à jamais et toucheront nos coeurs.

Il sont 8: Julia, Paul, Jessica, Grégoire, Kevin, Rose, Marguerite et Annabelle.

Des personnages comme vous et moi, qui nous laissent entrer dans leurs vies, qui nous parlent de leurs craintes, leurs complexes, leurs amours, leurs travers…

Que ce soit, la réservée Julia qui après une rupture difficile prendra son envol; que ce soit Paul qui brave le danger pour se sentir vivant; que ce soit l’adorable Marguerite qui, depuis sa maison de retraite, nous narre à coeur ouvert ses souvenirs de jeunesse; que ce soit Jade obnubilée par l’argent et les apparences, en quête de gloire; que ce soit Jessica,complexée par son physique, qui nous confie son mal être et ses espoirs… tous vont nous inviter à entrer dans leurs univers bien à eux et nous faire des confidences.

Et quand, ce joueur de Destin entre en ligne de compte, ces instants prennent un tout autre sens. Ils deviennent indélébiles.

J’ai eu l’impression de me faire la voyeuse de ces moments déterminants dans leurs vies.

Ludivine nous fait vivre une armada d’émotions à travers ses petits récits. Elle nous embarque dans l’intimité de ses personnages avec finesse et sensibilité. Ma lecture fût parsemée de frissons, les larmes me sont montées plusieurs fois aux yeux, mon coeur a raté quelques battements.

A travers son roman, l’auteur nous renvoie à nos propres émotions, nos propres attentes. C’est un joli message qu’elle nous livre. « Instant » est un récit différent dans le sens où il vous incite à réfléchir sur votre propre de vie. C’est un roman qui regorge d’originalité et d’émotion.

Ludivine a une plume unique en son genre. Une plume indescriptible et tout bonnement divine que l’on ne peu qu’apprécier et par laquelle on se laisse envoûter.

C’est avec beaucoup de poésie et d’authenticité, qu’elle nous relate ces instants hors du temps. Son écriture est boulversante, sincère et captivante. Elle dégage en même temps de la puissance et de l’émotion. Les sensations ressenties à la suite de cette lecture sont intenses.

« Instant » est une lecture boulversante qui vous mettra à fleur de peau.

Instant est plus qu’un roman, c’est une leçon de vie. Merci Ludivine pour ce moment de lecture empli d’émotions que je ne suis pas prête d’oublier.

NOT A fuckin’ROMANCE de Ena L.

◇ Titre: Not a fuckin’romance

◇ Auteur: Ena L.

Informations diverses: disponible en broché et en numérique – 10 juin 2019 / Autoédition

Moi c’est Aly, écrivain encore inconnu et en galère le jour, serveuse dans un bar louche la nuit. Ma particularité ? Je partage une colocation avec les cinq plus beaux spécimens que la Terre ait portés : un ex collant, un fantasme inaccessible, un connard mégalo collectionneur de femmes, un rayon de soleil ambulant et un amateur de naturisme. Mais s’il n’y avait qu’eux… Voilà qu’un sixième débarque, et pas n’importe lequel ! Un bad boy sexy et dangereux à souhait. Si vous souhaitez en savoir plus sur les péripéties d’une auteure en devenir et découvrir qui des six beaux gosses sera l’élu (ou pas), suivez le guide ! 


(Avertissement de l’auteure : Récit complètement cinglé et pas du tout assumé. Stop. Dommages sur le cerveau à prévoir. Stop. Pardon pour tout. Stop.)

Mama Mia !! J’ai trop kiffé ce livre ! Il est extra ! Vous devez absolument le lire, non le dévorer comme moi si ce n’est pas déjà fait. L’auteure, que je remercie pour ce SP, m’a dès les premières pages attirée comme un aimant dans son histoire déjantée, en plein cœur de la colocation Benetton, aux cotés d’Aly et ses colocs sexy. J’ai apprécié chaque moment passé avec cette lecture qui se lit avec beaucoup de facilité. Les pages défilent aussi vite que mon verre de mojito se vide, c’est à dire très très vite. Jamais on ne s’ennuie tant on est sous le charme de la plume rafraichissante et de la proposition originale de l’auteure. Ce n’est que du bonheur !

Alors Aly est auteure et comme ça paye très mal (lol), elle bosse aussi comme serveuse et elle vit en colocation avec 5 bombes sexuelles. Cinq mecs qui sont un régal pour les yeux et une tentation constante pour les mains et une usine à fantasmes tous plus torrides les uns que les autres. Le rêve quoi ! Et quelle veinarde cette Aly ! Ena L combien pour l’adresse de cette coloc ? Je suis prête à y mettre le prix ! Bref, Aly a l’embarras du choix, entre le chanteur au timbre de voix brûle culotte, le bad boy au regard sombre brûle culotte, le gentil garçon au sourire brûle culotte, … comment résister ? Et surtout pourquoi ? Mais contre tout attente ce roman n’est pas un récit baisodromique (mot du dico Audrey – Labrune). Oui il y a des passages érotiques tout à fait sympathiques d’ailleurs, mais n’allait pas croire que cette chère Aly se tape cinq mecs en même temps dans les positions les plus saugrenues du Kâmasûtra. En fait, l’histoire est bien plus profonde que ça (sans mauvais jeu de mots). C’est une véritable romance avec un coté chick-lit délectable à souhait.

Aly, le personnage principal et narrateur, nous entraine dans les coulisses de l’édition, dans les coulisses d’une colocation mouvementée mais aussi dans les coulisses d’une romance atypique et surprenante. Aly nous transporte dans son univers décalé avec son autodérision, son caractère bien trempé, sa répartie piquante et ses éternelles chaussettes géantes; On s’y engouffre avec plaisir et on s’y sent immédiatement très bien, comme dans un cocon. Personnellement, Aly m’a beaucoup fait rire mais pas que, ça j’y reviendrait après. En quelques pages, Aly était devenue ma copine et je me suis éclatée avec elle. On était comme connectée elle été moi, comme les 5 doigts de la mains, sur la même longueur d’ondes et inséparables. J’ai emmené Aly aux toilettes avec moi, enfin ma liseuse quoi. Hé, c’était impensable et impossible de la poser même 2 minutes. Quoi, je ne vous ai pas dit que cette histoire était addictive ? Ah bah voilà, cette histoire est addictive. En même temps elle fait tellement de bien que ça devient une drogue. C’est un shoot de bonheur, une dose de rire, une cure de jouvence, une séance de sport abdominale gratos, une leçon d’épicurisme, une piqure de jouissance, une put**** de pépite que vous devez lire de toute urgence si ce n’est pas déjà fait. Cette histoire est parfaite si vous êtes en vacances, parfaite pour décompresser après la rentrée. Et comme elle est vraiment démentielle et intemporelle, elle sera parfaite pour vous accompagner lors de longues soirées d’hiver, lors d’interminables journées pluvieuses en automne, lors de matinées ensoleillées mais fraiches au printemps, lors d’après-midi chaudes en été. Avec un thé, un chocolat chaud, un verre de vin, un mojito, c’est la lecture idéale pour vous divertir et passer un super moment. C’est une lecture bonbon, craquante et fondante qui fait un bien fou et à laquelle on devient vite accro.

Avant de vous laisser, je devais revenir sur un point si vous avez suivi. J’ai dit avoir beaucoup ri mais pas que; En effet derrière l’humour qui parsème ce livre, se cache une flopée d’émotions brutes qui nous prennent au dépourvu. Quand la vraie romance commence à prendre le pas, à imposer son propre rythme, on se laisse transporter, charmer, envouter encore plus qu’on ne l’était déjà. C’est beau, c’est authentique, ça fait mal, ça bouleverse (non je n’ai pas pleuré… bon peut-être un peu… deux, trois larmichettes… bon ok, un torrent de larmes ça vous va?) Entre rires et larmes, ce livre a su me toucher. L’auteure a su me séduire avec sa finesse, sa prestance, sa singularité pour nous offrir un ovni livresque.

J’ai plongé directement et instinctivement dans l’histoire d’Aly et de ses colocs et j’en suis devenue accro. Je suis tombée sous le charme de l’authenticité et de la personnalité de chaque personnage. J’ai été séduite par l’écriture piquante, pimpante, punchy de l’auteure mais aussi par la finesse et l’intensité des émotions qu’elle distille au grès des pages qui se tournent. C’est à la fois une romance originale, divertissante et touchante. Tout un fuckin’ programme mais un véritable fuckin’ régal.

À sa façon c’est un fuckin’coup de coeur !!

FONCEZ !!!

Réception —》 nouveaux goodies

Je kiffe nos nouveaux goodies !! Ils sont trop beaux !! À votre avis de quoi s’agit-il ? Badges ? MP ? Magnets ? Stylos ?

•••••

•••••

Vous vous souvenez des autres ?

Ça fait 3 ans que chaque année nous innovons niveau goodies. Il y a bien sûr le traditionnel MP à l’effigie du blog ainsi que des badges. On a également eu des stylos girly rouge à lèvres. Et en début d’année des magnets sont venus grossir les rangs de nos goodies. Les voici:

Mais revenons aux nouveaux… j’en ai reçu quelques uns en échantillon mais rassurez-vous une nouvelle commande a été faite et ne devrait pas tarder à arriver.

Sinon, les nouveaux goodies du blog (en édition limitée) sont des stylos avec une suspension attrape-rêve. J’en suis fan !!

Je paris que vous voulez les voir… et bah, ça tombe bien car je vous les montre ci-dessous.

En détail:

Alors vous aimez ??

Vous voulez être un des premiers à en recevoir un ?

Oui ! Rien de plus simple. Il vous suffit de liker cet article et de le commenter en nous disant ce que vous en pensez et quel est votre colori préféré. Une personne sera tirée au sort et recevra en exclusivité notre stylo attrape-rêve.

#Audrey 💋


Résultat – Tirage au sort :

FUCKING LOVE 4 ~ For Pleasure

◇ Titre: Fucking Love 4 – For Pleasure

◇ Auteur: Amélie C. Astier

◇ Date de sortie: 18 août 2019

◇ Divers: Autoédition / Romance MxM

Bienvenue dans l’univers du porno gay. Chez FUCKING BOYS, le monde du X est revisité.

Brooks Hill et Lake Baker sont meilleurs amis depuis toujours et les sentiments qu’ils se portent ne sont plus un secret pour personne.Le jeune duo du studio n’a pas froid aux yeux. Avides d’expériences, les deux hommes ne s’ennuient jamais dans leurs shows accompagnés de jouets. Alors, lorsqu’une marque de sextoys leur propose un projet de roadtrip filmé dans les capitales européennes accompagné de deux autres acteurs, Brooks et Lake foncent sans hésiter. C’est une opportunité pour eux et pour le label à ne pas foirer. Malheureusement, le conte de fées interdit au moins de dix-huit ans va rapidement s’achever. Un jour, tout va basculer et ce n’est pas seulement leurs existences personnelles et professionnelles qui vont changer, c’est tout un mode de vie qu’il va falloir réadapter. Et la bataille à mener engendrera forcément des conséquences sur cet amour intense qui va devoir affronter la dure réalité. Il suffit d’une seule fois pour voir son monde chuter. Brooks et Lake s’étaient promis pour le meilleur et pour le pire. Le pire est là, que se passera-t-il ?

FUCKING LOVE 4/6

Je vous ai déjà parlé de cette catégorie de livres à part qui se compose de livres qui sont difficiles voire impossibles à qualifier, des livres sur lesquels il est difficile de mettre des mots, des livres qui se vivent et se ressentent plus qu’ils ne se lisent, des livres qui vous touchent et vous bouleversent au plus profond de votre âme, des livres qui vous le savez ne vous laisseront pas indifférents et vous hanteront longtemps encore après avoir tourné la dernière page ? Oui, très bien car CE livre d’Amélie C. Astier fait partie de cette catégorie.

Voilà je suis devant mon PC depuis 40 minutes et rien ne sort où plutôt tout se mélange dans mon esprit, mes émotions sont à vif et les mots se bousculent aucun n’étant à la hauteur de mon ressenti pour vous décrire à la perfection ce livre si poignant et majestueux. Il m’a déjà fallu plusieurs jours pour me remettre de cette lecture qui bien qu’elle dégage un sublime message d’espoir et d’amour m’a littéralement bouleversée. Des jours après avoir tourné la dernière page, j’en suis encore toute tremblante et ne pas trouver les bons mots pour cette chronique c’est déroutant, énervant et frustrant. Cette histoire m’a laissé à fleur de peau tant elle est magnifiquement belle et émouvante.

Moi qui pensais m’éclater et passer un super moment avec une lecture M/M luxurieuse et torride en compagnie de Lake et Brooks, les amoureux, pros des sex-toys du label Fucking Boys, j’ai été plus que gâtée. Dès le début, Amélie C. Astier donne le ton et ça va être caliente à souhait. Ca émoustille, ça donne sacrement chaud et on se régale. Le duo nous entraine dans un road trip sensuel et torride en Europe afin de tourner une mini-série érotique pour le label. Au programme, un arrêt dans plusieurs des plus belles capitales européennes (Londres, Paris, Amsterdam,…), de nouveaux partenaires de jeux, des scénarios chaud-bouillants, des jouets érotiques par milliers et beaucoup beaucoup, vraiment beaucoup de sexe. Le duo est ravi et moi aussi. Puis, un incident vient tout remettre en question. L’un des amoureux est contraint de rentrer au bercail et de laisser le second en Europe pour honorer la fin du contrat. La séparation est difficile pour les amoureux qui ne se sont que très rarement quitté et encore moins pour une aussi longue durée. A partir de là, le ton de la trame se modifie. On ressent dans chacun des pores de la peau que quelque chose se trame et quand la bombe explose, elle bouleverse tout sur son passage et nous laisse sans voix, complètement dévasté par la situation. C’est aussi à partir de là que je n’ai pas arrêté de pleurer. Une boule s’est formé dans ma gorge, j’ai arrêté de respirer normalement et mon cœur s’est fracassé devant la détresse et la tristesse des personnage. L’auteure nous offre une magnifique romance entre deux hommes authentiques et touchants, une romance émouvante dans laquelle l’amour est plus fort que tout mais aussi une romance sensuelle. Elle maitrise aussi bien l’écriture des scènes érotiques que la description et la passation des émotions, c’est un parfait dosage comme je les aime. J’ai été littéralement conquise, envoutée par cette romance à la fois bouleversante et voluptueuse. L’auteur nous plonge soit dans une atmosphère suave et libidineuse dont personnellement je raffole, soit dans un tourbillon intense où les émotions s’entrechoquent et dont on ne sortira pas indemne, et de ça aussi je raffole.

Si j’avais adoré les tomes précédents, ce 4ème tome je le sur-adore. C’est plus qu’un coup de cœur. C’est un coup d’âme. Et si mes chouchous étaient Dereck et Jax… je suis navrée les gars mais vous venez d’être détrôner (de peu promis). Brooks et Lake m’ont transportée dans leur histoire, ils me l’ont fait vivre, ils m’ont autant fait rire que pleurer (bon ok, peut-être plus pleurer en fait si on se fie au nombre de mouchoirs sur ma table de chevet), ils m’ont donné de sacrées bouffées de chaleur et ils m’ont par dessus tout fait tomber amoureuse de leur amour.

Cette saga est un pari de dingue pour Amélie C. Astier mais à chaque tome elle le relève haut la main allant toujours là où on ne l’attend pas, nous sortant des sentiers battus, nous invitant à vivre une histoire hors normes. Car c’est ça cette histoire se vit, se ressent du début à la fin et nous laisse comme un grand vide une fois achevée. Lake et Brooks sont bien plus que des personnages en fin de compte. Ils sont un frère, un ami, un voisin, un père, un fils. Sa plume a une prestance époustouflante alliant l’authenticité à l’allégresse, la poésie à la puissance.

Je remercie Amélie pour cette romance kaléidoscopique d’émotions profondes, pour le message qu’elle y délivre, pour la beauté des émotions qu’elle inspire aux lecteurs. Et vous qui me lisez, je vous encourage à partir à la conquète de l’univers Fucking Love. Adeptes du M/M vous allez, à coup sûr, adorer. Et pour ceux que le M/M effraie, n’ayez aucune crainte ce n’est qu’une romance dont émane un thème fort, d’impénétrables émotions et qui délivre un message poignant d’espoir. Brooks et Lake nous offre une admirable leçon de vie ni plus ni moins.