Les sorties de la semaine: Du 3 au 9 fevrier 2020

Bonjour les #Dreamers, nous sommes déjà en février et ce mois-ci est riche en sorties livresques à l’image de cette première semaine.

Je vous invite à découvrir les sorties romanesques de la semaine du 3 au 9 février 2020.

Auxquelles allez-vous succomber ? 📚

Perso, j’ai celui de Fleur Hana en précommande – lecture perso, celui de Jeanne Pears en SP qui vient d’arriver et Six me fait de l’oeil…à voir si je vais succomber ou pas.

📔 NOT FOR YOU de Marion Carmin (numerique – 3 février)

Elle n’est pas pour lui. Il ne veut qu’elle.

Andréas revient à Paris pour le mariage de son frère. Après cinq ans de voyages et de missions humanitaires, son arrivée en France est compliquée : il a changé, il est confronté à des souvenirs difficiles, les liens avec sa famille se sont distendus…
Et pour couronner le tout, le passé lui explose particulièrement à la figure lorsqu’il rencontre la fiancée de son frère : Faustine. Leur amie d’enfance. Son premier amour. La plus belle nuit de sa vie en Argentine. Et la pire trahison.
Il lui en veut, elle le hait, et pourtant la passion et le désir n’ont jamais été aussi puissants.
Ils ont toutes les raisons de ne pas craquer… mais ce n’est jamais aussi simple.


📔 SUR LE CENDRES NOUS DANSERONS de Fleur Hana (exclusivement en numérique – 5 février 2020)

Elle s’interdit de l’aimer.
Il refuse de la perdre.

Fanny a un rêve. Ouvrir son école de danse. Pour y parvenir, elle multiplie les cours et les performances, et se change escort de luxe à la nuit tombée. Une double vie qui réclame une discipline de fer, un sang-froid à toute épreuve,  et qui lui interdit d’ouvrir son cœur à qui que ce soit. Ce que son élève refuse de comprendre…Benj a une obsession. Attirer le regard de Fanny. Dès le premier cours qu’elle lui donne, il comprend deux choses  : il n’est pas fait pour la pole dance, mais il est prêt à se surpasser pour gagner la confiance de cette mystérieuse blonde. Car même si elle semble totalement inaccessible, il est des défis qui valent tous les efforts…


📔 LOVE IS A DIRTY GAME de N.C. Bastian (numérique et broché – 5 fev)

Elle, princesse de la mafia ; lui, guerrier urbain.  

Être la fille d’un puissant et dangereux mafieux californien n’a rien d’enviable. Lila sait que certaines personnes jalousent sa position privilégiée mais la vérité est toute autre. Surveillée sans cesse par les hommes de son père, elle n’a aucune liberté. Aucune vie privée. Et aucun espoir depuis qu’Evan, son ami d’enfance et le seul qui l’appréciait tout en ignorant qui elle était, a été tué à cause d’elle. Alors, lorsqu’Evan réapparaît sept ans plus tard, Lila est déchirée entre l’envie de se jeter dans ses bras et la terreur de le voir à nouveau menacé par son père.  Sera-t-elle prête à risquer la vie de l’homme qu’elle aime ? Mais le danger vient-il seulement d’elle… ou de l’homme qu’il est devenu ?


📔 IDOL de Kristen Callihan (5 février – broché)

Il est celui que toutes les femmes désirent.  
Elle n’a rien à voir avec les autres femmes.  

Pathétique. Voilà comment Libby qualifierait le grand brun ivre qui s’est échoué sous le porche de sa belle maison de la côte est des États-Unis la nuit dernière. Contrairement à ce qu’elle pensait, réveiller l’intrus avec un jet d’eau glacée n’a pas suffi à l’éloigner  puisqu’il a emménagé dans la maison voisine. Et comme si ça ne suffisait pas qu’il trouble ses habitudes de solitaire, Killian s’obstine désormais à essayer de nouer une relation avec elle. Aucune chance que cela arrive  : elle ne supporte pas ses manières de rock star décadente et son charme insolent. Le problème  ? Killian n’est pas du genre à abandonner facilement. 


📔 DANS TON REGARD d’Isabella Mikaelson (numérique et broché – 5 février)

Depuis le terrible accident de voiture qui a coûté la vie à son mari et à son fils, Kacey se voue corps et âme à son travail. La gestion de son country club lui fait un peu oublier la douleur qui étreint son cœur. D’autant qu’avec la saison touristique, la jeune femme doit absolument trouver en urgence un nouveau barman. 

D’un seul regard, Aiden, son nouvel employé, va ranimer une flamme qu’elle pensait éteinte à jamais. 

Mais le chemin est semé d’embûches. Tiraillée entre son deuil et son irrésistible attrait pour Aiden, la jeune femme se sent perdue. Elle ne se sent pas vraiment prête à vivre réellement une nouvelle histoire… jusqu’au jour où le destin s’en mêle. 


📔 MON TÉNÉBREUX SÉDUCTEUR – part 2 de Beth Kerry (numérique et poche – 5 février?)

En quittant San Francisco pour Tahoe Shores, la journaliste Harper pensait repartir de zéro. Mais s’éprendre de Jake, un célèbre, séduisant et énigmatique milliardaire, n’était pas au programme. Or, de rendez-vous sexy en soirées pimentées, ni l’un ni l’autre n’a résisté à la tentation… Pourtant, ce qui a commencé comme une histoire passionnée est vite chamboulé par le passé. Pourquoi Harper, lorsqu’elle est en compagnie de son amant, a-t-elle des réminiscences de son enfance ? Et quels sombres secrets dissimule Jake ?


📔 DANGEROUS d’Ena Fitzbel (5 février)

Il était censé honorer son contrat, et non pas céder à la passion !

Elle veut un bébé. Il peine à joindre les deux bouts. C’est une bonne raison pour accepter le contrat qu’elle lui propose ! 


CE ROMAN EST AUSSI DISPONIBLE EN VERSION SOFT SOUS LE TITRE DE « BEAUTIFUL LOVERS » aux éditions Addictives.


📔 COLOCS & SEX FRIENDS de Jeannes Pears (broché – 6 février 2020)

Colocs et sex friends ? Ça promet ! Blessée, paniquée et démunie, Sarah fuit Miami pour Chicago, espérant trouver refuge chez son frère Scott. Tous les colocs de Scott l’accueillent à bras ouverts, lui offrent une chambre, de l’amitié et du soutien. Auprès d’eux, elle peut se reconstruire et elle s’interdit la moindre erreur. Mais il y a Jordan. Sûr de lui, arrogant et insaisissable, il ne s’attache jamais et refuse d’être en couple avec qui que ce soit. Entre eux, l’attirance est puissante, irrésistible, et les règles sont claires : que du sexe, pas de sentiments, et personne ne doit savoir. Qui craquera le premier ?


📔 EVERYDAY HEROES #1 CUFFED ~ Braver les dangers de K. Bromberg (6 fevrier)

Emmy de retour dans sa ville natale, retrouve Grant, 20 ans après qu’elle l’ait rencontré sur les bancs de l’école, à l’âge de 8 ans, et sans que les blessures du passé n’aient entamé l’attirance qu’ils éprouvent l’un pour l’autre. Grant Malone, devenu agent de police, reconnaît instantanément en la femme audacieuse et pleine de vie qu’est devenue Emmy Reeves, la petite fille timide dont il était amoureux petit garçon. Certes, leur amour paraît impossible, Grant connaît mieux que quiconque le passé trouble d’Emmy. Mais quitte à braver la loi, il est déterminé cette fois, à ne pas la laisser repartir.


📔 BIKER GIRLS – Tome 2 Biker Beloved d’Audrey Carlan (6 février)


📔 CROWMAN – Embrasement de Lucie F.June (7 février)

Eleanor est une jeune étudiante en architecture. Belle, riche, intelligente, elle est promise à un brillant avenir, mais une ombre plane sur elle… un passé violent et des actes inavouables qui ont fait d’elle une femme rebelle, incontrôlable, soumise à des pulsions dévastatrices.
Hantée par de terribles cauchemars, elle laisse paraître un peu plus chaque jour la noirceur qui ronge son âme… son cœur.
Victime de son caractère explosif, elle se retrouve dans une situation inconfortable : travailler pour Luke, un PDG arrogant et intransigeant qui a le pouvoir de ruiner sa carrière.


📔 UN ENFOIRÉ… MAIS UN COUP DE FOLIE d’Ana Scott (numérique – 8 fév)


📔 BURY MY HEART de Sophie-hélène Martin (numérique – 7 février)

May Phelan a abandonné une carrière prometteuse pour s’occuper du domaine équestre familial de Green Alley en Géorgie, dans le sud-est des États-Unis. 
À la mort de ses parents, elle a hérité de cette plantation qui appartient à ses ancêtres depuis plusieurs générations. 
Ce lieu riche de mystères, de drames irrésolus, d’injustices, est marqué par l’Histoire. Le fardeau de l’esclavage et les secrets de famille y ont laissé leur empreinte. Peu après son retour, May ressent un malaise grandissant. Le domaine est au bord de la ruine ; de plus, un danger couve, la jeune femme en perçoit la menace. Tout l’oppresse et l’arrivée d’Aden Templar, un séduisant millionnaire dont elle monte la jument, ne lui rend pas la vie plus facile. 
Cet homme énigmatique l’attire autant qu’il la décontenance.

Que cherche-t-il, avec son regard de braise et ses questions ? Est-il digne de confiance ? Pour ne rien arranger, des manifestations étranges semblent indiquer que le vaudou noir sévit encore à Green Alley. Qui en veut à May ? Aden saura-t-il apprivoiser cette âme rebelle ? Ces deux êtres éperdus arriveront-ils à trouver la voie du bonheur ?


FRISSONS D’ENFER d’Axelle Auclair (7 février – numérique et broché)

Fraîchement diplômée d’une grande école d’art, Fleur rêve de découvrir le monde. 
Mais à peine a-t-elle atterri à New York, que tout s’emballe et tout déraille, en bien comme en mal. 
De l’amour à l’enfer, il n’y a qu’un pas, et Fleur va le découvrir à ses dépens au contact de Dante, en affrontant des situations qu’elle n’aurait jamais dû vivre. 


SIX – 1. A nos destins mêlés de Max L. Telliac (numérique – 7 février / exclusivité papier sdl)

« Faut se présenter ? Pfff. Marc Tillard. Flic. Râleur. Taciturne. Métro, boulot, dodo… et sexe, évidemment. Ma vie était réglée jusqu’à ce qu’un petit con aux yeux émeraude se pointe. »

« On parle de moi ? Simon Fauquet. Fun, insouciant et trop mignon. Ma vie rime avec soirées et vodka, jamais sans ma coloc’ et meilleure amie. Entre nous, c’est à la vie à la mort, jusque dans les ennuis que j’attire comme un aimant. »

« La best-friend en question c’est moi. Louise Dario. Coriace sous mes airs de poupée Barbie, et déterminée à percer dans le monde de la mode. Ce milieu est rempli de requins, mais qu’importe ! »

« Je suis le plus dangereux des squales, of course. Adam Jameson. Mannequin britannique au physique de rêve, au regard polaire énigmatique, prêt à rendre folles toutes les femmes de la capitale, voire au-delà. »

« Eva Tentiller. Journaliste, féministe, indépendante, discrète mais aussi sauvage et mystérieuse. Ma seule ligne de conduite : zéro attache. Mes démons sont loin derrière moi désormais, mais si vous êtes sages, peut-être que je vous en parlerai. »

« Et la boucle est bouclée avec la crème de la crème. Moi ! Alex Azarov, pour vous servir. Flic de mon état et coéquipier de cette brute de Tillard. Je ne me prends jamais la tête, sauf quand on décide de me mettre sur la route d’une sulfureuse brune. »

Six destins entremêlés. Autant de possibilités…


◇ Mon bilan lecture de janvier ◇

Bonjour les #Dreamers, j’ai pas mal lu ce mois-ci pour tenir les engagements pris et également tenter de rattraper ce retard accumulé lors de ces derniers mois. Je vous avoue que je suis plutôt fière de moi et très contente à la vue de ce bilan. En fin d’année dernière (en novembre et décembre pour être exacte) j’ai connu une grosse panne, aussi bien en lecture qu’en écriture. Un peu plus de 6 semaines sans parvenir à lire, j’avais vraiment le moral au plus bas.

L’envie de lire est revenue tout doucement pendant les vacances de Noël. Et en janvier j’ai littéralement dévoré les pages !! Je crois que je n’ai jamais autant lu de livre en 1 mois.

Comme vous pouvez le voir, j’ai lu 17 ce mois-ci. J’en suis la première étonnée car je ne pensais vraiment pas avoir lu autant. Combien en avez-vous lu ??

Je vais commencer par vous parler de mes lectures persos. En début d’année, une de mes résolutions était de prendre du temps pour moi et pour lire les livres qui attendent sur ma PaL perso depuis très longtemps. Certains livres y sont depuis 2 ans déjà ! Alors il est grand temps que je la vide un peu.

J’ai donc lu les 4 tomes de la saga « Une affaire de famille » de M.J Fields, publiée chez Juno Publishing. Ainsi j’ai fait la connaissance de Jase, Cyrus, Zandor et Xavier, les 4 frères Steel [Chronique à venir]

Ma 5ème lecture perso était une romance M/M signée Kentin Jarno, intitulée « My torrid stepbrother » (autoédition) ⤵️

La chronique – My torrid stepbrother

La 6ème fût « Attraction Ultime » une jolie romance d’Ellie Ach sortie chez Eden-collection dont la chronique est en cours et sera publié dans quelques jours.

J’ai également lu la petite merveille de Ludivine Delaune et Delinda Dane: « Love never dies ». [la chronique est prévue pour la semaine prochaine]

Et enfin, je viens de terminer la duologie « Hurricane of feelings » de Marjory Kenlay. [Chronique à venir prochainement]

Alors niveau de mes lectures SP du mois, on est au top ! J’ai tout lu ! J’avais été raisonnable sur mes demandes de services de presse. Ainsi j’ai lu et chroniqué:

Fucking Girls #2 Threesome d’Amélie C. Astier (auto) ⤵️

La chronique – Fucking Girls #2

Broken de Jane Devreaux et Laura Devillard (auto) ⤵️

La chronique – Broken

Blades Hockey #1 Power Play de Maria Luis (1er sp des Editions Alter Real) ⤵️

La chronique – Power Play

A double Sens de Victoiria Ashley (SP Juno Publishing) ⤵️

La chronique – A double sens

Shadow – Hell’s Wings T1 de Lily Hana (Juno Publishing – relecture) ⤵️

La chronique – Shadow

The Boss d’Erin Graham (Addictives Editions – relecture) ⤵️

La chronique – The Boss

Initiation with my boss de Megan Harold (Addictives Editions) ⤵️

La chronique – Initiation with my boss


📚 Session des rattrapages (rédaction des chroniques) 📚

Le blog ayant été en jachère en décembre, il faut bien rattraper ce qui n’avait pas pu être lu et chroniqué. Alors petit à petit, je m’occupe de combler ce retard et tenter de tenir mes engagements. Ce fût le cas pour 4 romans:

Just You d’ Eva de Kerlan (auto) que j’ai lu et chroniqué il y a quelques semaines ⤵️

La chronique – Just You

Love in Paris de Théo Lemattre (auto/ lu en novembre et chroniqué ce mois-ci) ⤵️

La chronique – Love in Paris

PhonePlay #2 de Morgane Bicail (Michel Lafon / lu en novembre également) ⤵️

La chronique – PhonePlay #2

Hide & sick de F.V. Estyer (auto / lu début décembre) ⤵️

La chronique – Hide & Sick


Et voilà pour mon premier bilan de l’année dont je suis pleinement satisfaite. En étant honnête, je ne pense pas pouvoir réitèrer cet exploit en février parce que je vais être moins disponible pour un projet personnel. Je vise plutôt la moitié soit 8/9 lectures ce qui serait déjà pas mal mais on verra. Et je vous donne rendez-vous fin février pour le prochain bilan.

Et vous, combien de livres avez-vous dévoré ce mois-ci ?

#Audrey 💋

《BROKEN》 de Laura Devillard et Jane Devreaux

◇ Titre: BROKEN

◇ Auteurs: Laura Devillard & Jane Devreaux

◇ Divers: autoédition / broché et numérique (9 janvier 2020)


Je croyais ma vie parfaite, j’imaginais que rien ne pouvait m’atteindre… j’avais tort.
Je m’appelle Colyna Macklean. Je suis allongée sur un lit d’hôpital, dans un corps qui refuse de fonctionner. Je suis incapable de bouger, la douleur et l’ennui me collant à la peau, et cette envie furieuse de me laisser sombrer !

Puis, il est entré dans ma vie.
Je suis Mozart Stanlo. Ma batterie me nargue, je ne pourrai plus jamais jouer, je vais devoir affronter le regard des curieux pour le restant de mes jours, mais pour elle, je suis prêt à tout, y compris à enfreindre les règles.

* Je tiens à remercier Jane et Laura pour leur confiance et l’envoi de ce SP.

Colyna croque la vie à pleine dent. La jeune fille est populaire, elle a un gentil petit ami que beaucoup lui envie, de formidables amies pour partager ses secrets et ses délires, une famille aimante jusqu’au jour où tout part en vrille. Il a suffit d’une soirée, d’une minute, d’une seconde, d’un choc pour transformer la vie de Colyna à jamais. Après un grave accident de la route, Colyna se réveille dans un lit d’hôpital, prisonnière de son propre corps. Son traitre de corps refuse de bouger la plongeant dans un tourbillon de détresse. La jeune fille qu’elle était n’existe plus et c’est difficile à accepter pour une jeune fille qui avait la vie devant elle. Et puis, il y a eu Mozart. Il est entré dans sa vie alors qu’elle ne croyait plus en rien, qu’elle broyait du noir, qu’elle sombrait et il lui a fait voir les étoiles. Peu à peu, il l’a ramène à la vie. Une vie différente de ce qu’elle souhaitait, une vie difficile à apprivoiser mais une vie qui vaut la peine d’être vécue à ses cotés. Ensemble, ils sont capables de soulever des montagnes mais il est plus difficile de faire face aux regards des autres, aux changements qu’a provoquer cet accident. Mozart a lui aussi perdu de son autonomie et par la même occasion son point d’encrage, son moyen d’évasion, à savoir la musique et sa batterie. Mais Elle est sa lumière dans les ténèbres… Colyna est devenue son rayon de soleil, sa raison de vivre. Il se battra pour elle, avec elle. Sauf qu’une seconde suffit pour tout faire basculer, Mozart et Colyna ne le savent que trop bien.

J’ai remercié les auteurs pour leur confiance et pour ce SP en début de chronique comme je le fais toujours, maintenant, j’aimerais les remercier pour ce récit hors normes et toutes la panoplie d’émotions qu’elles ont réussi à susciter à travers l’histoire de Colyna et Mozart. Elles sont parvenues à dépeindre des émotions brutes et intenses à travers leurs mots. Comme Picasso couchait sa peinture sur une toile, elles libèrent un flot d’émotions sur du papier avec des mots. On ne peut pas rester insensible face à la pureté, la beauté, l’authenticité de ces émotions qui nous submergent au fil de la lecture. On les prend en plein cœur et on ne peut que les laisser nous envelopper et nous engloutir. Les auteurs nous bercent nous sur un fleuve d’émotivité et d’intensité. Elle nous happent dans un ouragan aussi bouleversant que captivant, aussi éprouvant que passionnant au cœur duquel l’amour, la bienveillance et l’espoir ont les rôles principaux.

Je suis tombée sous le charme de Mozart qui m’a littéralement conquise par la beauté et la bonté de son cœur. Et puis, Colyna m’a bluffé par sa force de caractère, sa persévérance et son courage. Gros coup de cœur pour ces personnages qui évoluent de concert, qui partagent la même détresse et qui ensemble nous donnent une belle et émouvante leçon de vie. Et puis, forcement, coup de cœur pour leur histoire douloureusement belle, magnifiquement tragique. En nous invitant à découvrir ce roman, Laura et Jane nous invite à plonger dans une romance Young adult atypique traitant d’un sujet difficile et il faut dire qu’elle le font avec brio. Le ton alerte, tour à tour sombre et lumineux ne nous laisse pas de répit. Les auteurs ont parfaitement su broder leur récit et la psychologie de leurs personnages rendant le tout authentique et poignant. C’est une belle histoire, à la fois addictive, émouvante et criante de vérité portée par un duo de personnages forts et touchants ainsi que par un duo de plumes subtil et épatant. Aux cotés de Colyna et Mozart on vit des moments intenses et déchirants, on voit naître une histoire d’amour sincère qui ne sera pas forcément de tout repos. Entre secrets et reconstruction, entre amour et traumatisme, les deux jeunes protagonistes vont devoir affronter le pire, surmonter leurs handicaps pour avoir enfin le droit à un peu de répit et de bonheur. A travers des mots justes et beaucoup de nuances, les autrices nous font ressentir jusqu’à la moindre petite parcelle d’émotions, de la peur à la tristesse en passant par la solitude, de l’amour à la résilience.

C’est avec intelligence, bienveillance et délicatesse que Jane et Laure nous narrent ce récit. Leurs plumes s’accordent à merveille pour nous offrir un concert harmonieux et intense qui nous maintient en apnée durant la lecture, nous inonde le cœur et nous éblouit. L’écriture est percutante, saisissante, toute en fluidité et en douceur qu’on se laisse aisément transporter par le flot des mots enchanteurs du duo. J’ai littéralement été happée par cette histoire qui prend aux tripes, qui ne peut laisser aucun cœur insensible. Jane et Laura ont réussi à me toucher en plein cœur avec leur récit bouleversant et poétique, avec cette histoire d’un amour singulier, inattendu et authentique qui sera capable de vous emporter dans son sillon et vous sortir des sentiers battus.

« THE BOSS » d’Erin Graham

◇ Titre: The Boss

◇ Auteur: Erin Graham

◇ Editeur: Addictives Editions

◇ Sortie numérique: 7 mai 2019

◇ Sortie broché: 30 janvier 2020


Entre Émilie et Marek, c’est électrique dès le premier regard.
Lui est patron, dur, inflexible et n’accepte jamais moins que l’excellence.
Elle est inexpérimentée, déterminée à faire sa place et à obtenir des réponses.
Ils sont liés par un passé que Marek préférerait oublier et qu’Émilie refuse d’effacer.
Entre affrontements et rapprochements, lequel cédera le premier ?

Avez-vous des auteurs fétiches ? Vous savez ceux que vous lisez sans hésitation. Ceux qui ne vous déçoivent jamais. Ceux dont vous vous jeter sur le roman à chaque sortie.

Moi, j’en ai plusieurs et Erin Graham fait partie du tableau. Qu’elle publie sous le pseudo d’Erin Graham ou celui de Marie HJ je me jette sur ses romans à peine sortis et je les dévore. Je crois que jusqu’à maintenant je n’ai jamais été déçue par un de ses récits. Mais il y a un début à tout me direz-vous… Je suis d’accord mais ça ne sera pas pour cette fois. Non, The Boss ne déroge pas à la règle, j’ai kiffé ce livre de la première à la dernière page.

Ce livre est un pavé de plus de 500 pages et pourtant je n’ai pas vu le temps passer, plongée dans l’histoire d’Emilie et Marek. J’ai englouti le livre à une vitesse ahurissante et j’ai plus qu’apprécié ma lecture. J’ai adoré ! (oui je me répète mais j’ai vraiment adoré lol). Comme à son habitude Erin Graham a signé une pépite, un envoutant concentré d’émotions, de péripéties, de tendresse et de passion. Je vous avoue qu’à la lecture du résumé je m’attendais à un énième romance entre un patron exigeant et torride et sa jolie et imprévisible employée qui lui fait perdre tout ses moyens. En somme une lecture sympathique pour passer un bon moment mais sans grande surprise. Alors oui, Marek est un patron sexy en diable, un homme impénétrable et oui il perd ses moyens face à cette nouvelle employée qui n’est autre qu’un fantôme de son passé mais derrière les apparences se cache une histoire plus profonde et intensément touchante. Je peux vous dire que j’ai été littéralement captivée et bluffée par cette histoire. En à peine quelques chapitres j’étais profondément enfouie dans les méandres de cette romance addictive d’Erin Graham. La lecture sympa et sans surprise a laissé place à une bombe à retardement, à une romance explosive qui m’a carrément transportée et transcendée.

Erin Graham nous ouvre les portes d’une romance divinement et diaboliquement addictive portée par deux protagonistes attachants et une intrigue qui s’intensifie de pages en pages. On en veut toujours plus. Plus de Marek, plus d’Emilie, plus de joutes verbales, plus de dialogues piquants, plus de coups pour coups, plus de révélations, plus de corps à corps torrides, plus de débordement de tendresses, plus plus plus. Encore et toujours plus car ce n’est jamais assez. C’est l’effet qu’à la plume d’Erin Graham: elle nous emporte de façon frénétique et sans difficulté dans son univers prenant.

Voilà 8 ans que Marek n’avait pas revu Emilie quand celle-ci débarque telle une tornade dans son monde. Huit longues années durant lesquelles Marek s’est forgé une carapace. Non le retour d’Emilie ne changera rien à sa vie. Oui ça réveille des souvenirs mais il est trop tard. Ou peut-être que ça changera tout et qu’il n’est pas trop tard.

Emilie et Marek. Marek et Emilie. Deux personnages complexes unis par un passé heureux mais aussi tourmenté. Deux personnages authentiques au fort caractère unis par une alchimie électrique. Deux personnages attachants unis par un sombre secret. Seigneur que j’ai adoré ce duo improbable et pourtant fait l’un pour l’autre. Emilie est rafraichissante quand Marek est torride. Marek est indomptable quand Emilie est chaleureuse. Il est obsédé par la ponctualité, le travail, le contrôle et la sécurité des personnes qui l’entourent, celles de ses clients. Il est un brin mystérieux, un chouia autoritaire mais carrément torride. C’est un homme aux charisme époustouflant, maître de lui et de ses émotions en toutes circonstances. Enfin, jusqu’à son retour. Elle. Emilie. Elle fait partie de son passé mais inconsciemment elle influe sur son présent, sur ce qu’il est devenu et ce qu’il est. Là ou j’ai fondu pour Marek, j’ai craqué pour Emilie. Gros coup de cœur pour ces deux personnages. Emilie est une force de la nature. C’est une jeune femme pleine de paradoxe, réservée et sociable, combative et fragile. Elle a vécu l’enfer mais elle a décidé de se relever et de vivre en mordant la vie à pleine dent. Elle tient tête au séduisant Marek, autant qu’elle lui succombe petit à petit. Lui la tient éloigner autant qu’il la possède toute entière. Leur couple est à leur image: beau, touchant, authentique, divertissant, imprévisible, incandescent, éclatant, explosif, inébranlable.

J’ai été séduite par leur alchimie, par leur authenticité et par leur histoire à la fois magnifique et douloureuse. L’auteur leur offre une seconde chance et nous offre par la même occasion la chance de vivre un pan de leur histoire dans un feu d’artifice de passion, d’amitié, d’amour, d’intensité, de bienveillance, d’espoir.

C’est avec fluidité, finesse et aisance qu’Erin Graham nous capture dans son récit. Avec sa plume addictive et envoutante, elle nous berce, nous guide, nous manipule à sa guise de la plus délicieuse des façons. Avec puissance et profondeur, elle nous présente une trame rythmée de multiples rebondissements, un scénario captivant et surprenant, une intrigue édulcorée et bien ficelée, des personnages aux multiples facettes. Elle nous laisse nous gorger, nous imprégner de chaque émotions qu’elle libère au gré de sa plume nous prenant littéralement au piège de ses filets. Il faut dire que c’est tellement bon qu’on ne résiste pas, même pas un tout petit peu. Elle nous happe dans son récit qui oscille entre le présent et le passé nous apportant des précisions sur les faits, sur les réactions des personnages ou encore les réponses à nos questions. On vogue sur une vague mouvementée entre passion et frustration, entre secrets et révélations, entre retenue et corps à corps endiablés, entre patience et humour et on se noie dans un tourbillon d’intensité. On ne ressort pas indemne de l’histoire de Marek et Emilie.

Erin Graham signe une romance captivante et touchante qui sort des sentiers battus de la traditionnelle romance entre le patron sexy et la nouvelle employée sous le charme du grand méchant loup. Elle nous transporte dans une romance approfondie, poignante, surprenante, riche en rebondissements et en émotions, une romance intemporelle et intense portée par des personnages impétueux et vibrants.


Merci aux Editions Addictives pour cette divine lecture reçue en service de presse.

« Ma sélection Romance… les sportifs »

Hello ! Après les bikers, les profs et les militaires, voici une nouvelle « Selection Romance« …

Le choix était large: musiciens, rockeurs, tatoueurs, m/m, dark romances… et mon choix c’est porté sur les… (suspense lol)

Je ne sais pas pour vous mais moi j’ai un petit faible pour les sportifs, c’est pourquoi j’ai basé ma 1ère « Sélection Romance » de l’année sur les romances avec des sportifs. Mais pas d’inquiétude il y en aura d’autres par la suite.

Un grand nombres de romances contemporaines se déroulent dans un univers sportif ou avec des sportifs. En général ces romances sont brutes, torrides et extrêmement addictives à l’image de leurs héros. On ne résiste pas aux sexy sportifs et les auteurs regorgent de scénarios pour nous divertir de diverses façons.

Entre mes lectures et mes recherches, je me suis rendue compte que les hockeyeurs, les footballeurs (americains et européens), les rugbymen et les boxeurs avaient la côte. Je vous avoue que je ne serais pas les départager, c’est pourquoi MA sélection n’est donc pas classée par ordre de préférence et elle est non exhaustive. Je sais très bien que des romances avec des sportifs il en existe des tonnes mais je n’en ai sélectionné qu’une vingtaine. Oui d’habitude c’est 10 mais là je n’ai pas pu me résigner à faire un choix. Les sportifs vendent du rêve alors rêvons !!

Je vous présente « ma sport’romance sélection » en espérant qu’elle vous plaira. Ça vous donnera peut-être des idées à ajouter à vos PaL déjà débordantes et je m’en excuse par avance (lol).

N’hésitez pas à me dire quelles romances vous avez lues, celles que vous avez aimées, pas aimées, celles qui vous tentent, celles que vous auriez ajouter à la sélection.


#1 📔 La série OFF CAMPUS (en 4 tomes) d’Elle Kennedy. Vive le hockey !!

#2 📔 FIGHT FOR LOVE de Katy Evans / univers de la boxe (la trilogie sur Rémy – puisque les tomes suivants sont des tomes compagnons sur d’autres personnages) + le petit dernier (l’histoire du fils de Rémy – univers formule 1)

#3 📔 NUMERO 2, 10 et 1 sont les joueurs de rugby du RU, des romances signées Amanda Bayle. (Le dernier tome « Numéro 1 » sortira en mars prochain)

#4 📔 La trilogie de la fabuleuse Tillie Cole, SWEET HOME

#5 📔 Chaud !! Les frères Harris d’Amy Daws dans CHALLENGE & ENDURANCE

#6 📔 BLADES HOCKEY de Maria Luis. Seul le tome 1 est sorti pour le moment. Les autres arriveront au cours de l’année.

#7 📔 Du football M/M à la sauce Amélie C. Astier et Mary Matthew – 2 romances distinctes INSIDE LINES et HORS JEU

#8 📔 La série MIS À L’ESSAI signée des plumes de L.H Cosway et Penny Reid.

#9 📔 Sarina Bowen et sa superbe série YVI YEARS dans l’univers du hockey.

#10 📔 GROVER BEACH TEAM, un ballon et une romance pour cette duologie d’Anna Katmore. Le second tome « Ryan Hunter » est la même histoire que le tome précédent mais racontée du point de vue du héros masculin.

#11 📔 Je ne pouvais ne pas mentionner Vi Keelan et sa romance THE PLAYER ainsi que sa trilogie THE FIGHTER – for love / for chance – for ever

#12 📔 La série COOPER TRAINING de Maloria Cassis. Les frères Cooper: Julian, Calvin et Harry on un programme musclé pour vous et vont vous vendre du rêve.

#13 📔 Encore Elle Kennedy avec cette fois sa série BRIAR UNIVERSITÉ qui se déroule également dans l’univers du hockey universitaire.

#14 📔 THE TEAM: Compétition / Addiction / Prolongation, une trilogie signée Lynda Aicher

#15 📔 Parce que oui la formule 1 est un sport et comment oublier Colton ? Impossible ! Sortez votre culotte à damier pour DRIVEN de la génialissime K. Bromberg. #Jetepilote

#16 📔 La saga #HASHTAG de Cambria Hebert.

#17 📔 Une duologie de K. Bromberg (encore une) qui nous entraîne dans l’univers du baseball: home run avec THE PLAYER – THE CATCH

#18 📔 J’adore cette saga de Hélène Hunting !! Ses « Pucked » Boys sont sexy et torrides.

#19📔 Parce qu’il faut bien clôturer la sélection… pourquoi pas avec un panel de romance avec des boxeurs: MAUX D’AMOUR de Mandy Beck, NEVER BACK DOWN de Laura E.L, ROSE FORGIVE YOURSELF de Khéméia B., DON’T COME CLOSER d’Audrey Alba

#20 📔 Heart of Wild: Without You#19 📔 Ah bah non quand y en a plus y en a encore. Je ne pouvais pas ne pas ne pas siter ces romances: JYST WIN BABY de Chlore Smys et Juliette Pierce, JEU DE GLACE de Pauline Libersart, SAVE ME – CATCH & SHOOT d’Iris Julliard et pour finir en beauté cette sélection HEART OF WILD: WITHOUT YOU de Soleano Rodrigues


Vu le grand nombre de titres sélectionnés je n’ai pas pu mettre les résumés de chaques livres.

#Audrey 💋

My torrid stepbrother

◇ Titre: My torrid stepbrother

◇ Auteur: Kentin Jarno

◇ Divers:

– Sortie numérique et papier: 17 janvier 2020

– Oneshot / autoédition


Être gay au lycée ? Check.

Voir sa mère se remarier avec un sale type ? Check.

Se faire harceler par le bad boy du lycée ? Check.

Se sentir dangereusement attiré par le fils du sale type ? Check.

Ajoutez à cela que ces deux derniers sont une seule et même personne et vous aurez un aperçu de mon quotidien.

Bienvenue dans ma vie chaotique !

Je suis faible ! J’avais dit plus d’achats livresques qu’ils soit numériques ou brochés avant le SdL et voilà que MY TORRID STEPBROTHER a atterri dans ma liseuse. C’était un accident: le mec sur la cover a dû m’hypnotiser avec son regard pénétrant. Et puis c’est un M/M j’adore le M/M et le résumé m’a immédiatement tenté alors qu’il en dit très peu mais suffisamment pour attiser ma curiosité. C’est ma première fois avec Kentin Jarno, le pro de la jambe tendue, alors Kentin a t-il réussi à m’embarquer dans son univers et à me vendre du rêve pour cette première fois ?

Alors, alors… du rêve à la façon KJ j’en veux encore et encore. Dès les premières pages, j’ai été happée dans sa proposition, une trame profonde qui traite d’un sujet poignant et déconcertant porté par un duo de personnages à la fois charismatique et bouleversant. Dans le non-conformisme et dans l’authenticité, Kentin Jarno nous brode une trame tumultueuse et saisissante qui trouble, qui émeut, qui choque.

Elijah vit un calvaire au lycée, il est malmené, brutalisé, harcelé. Mais son calvaire ne s’arrête jamais vraiment puisque quand il rentre chez lui c’est avec la boule au ventre car son harceleur habite chez lui. Esteban, son tortionnaire, est le fils du nouveau mari de sa mère. Ce qui devrait être son refuge, il le partage avec ce garçon ténébreux qui le déteste et le maltraite sans aucune raison. Pourquoi, Esteban le hait à ce point ? Le jeune homme cache un lourd secret qu’Elijah est bien déterminé à élucider quoi qu’il lui en coûte.

Dès le début, on se voit plonger dans la tourmente au cœur du supplice que vit Elijah au quotidien. Ca ne laisse pas de marbre et instinctivement on s’attache à ce jeune homme attendrissant, intelligent et solaire. On devrait, pas conséquent détester son bourreau, Esteban et pourtant pour moi, du moins, ça n’a pas était le cas. J’ai ressenti derrière ses méfaits beaucoup de tristesse, de peurs de mal-être. Au fil des pages, il nous laisse entrevoir qui il est, ce qu’il ressent, ce qu’il vit lui aussi. Un autre calvaire, son calvaire.

Avec sa belle histoire, Kentin Jarno a su me séduire et me toucher. Les sujets abordés sont graves et déroutants mais ils sont traités avec intelligence et bienveillance. Kentin Jarno maitrise sa trame et sa prose jusqu’au moindre petit mot afin de nous faire ressentir toute l’étendue des émotions éprouver pas ses personnages. La peur, la colère, la haine, le désir, l’incompréhension, la résilience, la résignation… on ressent tout en écho à ce que nous transmettent les personnages. Chaque page tournée fait office d’électrochoc. C’est une histoire qui prend aux tripes et qui nous emporte au fur et à mesure dans un tourbillon d’émotions douloureuses et déroutantes. Les personnages se mettent à nu au cœur d’une romance sombre et nous livrent un témoignage plus que poignant. Il ne faut cependant pas oublier que c’est une romance. Derrière la souffrance des personnages naît une histoire d’amour qui nous réserve des moments pimentés amenés avec finesse par l’auteur. L’alliance suspense, émotion et légère dose d’érotisme est bluffante.

Kentin Jarno a savamment travaillé et ficelé la psychologie de ses personnages conférant à chacun de leurs gestes, chacune de leurs paroles, chacune de leurs pensées une authenticité profonde. C’est captivant, même addictif. Ce n’est pas tant le côté érotique de la romance qui est torride car les scènes de sexe ne sont pas énormément nombreuses, juste ce qu’il faut, mais c’est la tension sexuelle qui crépite autour des personnages qui est intense en torride. C’est même un peu frustant de les voir lutter. On aimerait que la tension explose mais non l’auteur joue avec ses personnages, autant qu’il joue avec nous.

C’est une histoire certes très difficile, extrêmement bouleversante mais emplie d’une beauté saisissante et émouvante. En fait, Kentin Jarno ne nous laisse aucun choix. Il nous oblige à aimer ses personnages, il nous capture dans son univers et même quand on tourne la dernière page, on est encore prisonnier de ses mots, des émotions qu’il nous a contraint à ressentir. C’est intense, brut mais aussi déstabilisant. Et au final, j’en vient à me demander si j’ai aimé cette histoire car je l’ai dévorée ou si je l’ai détestée pour le cataclysme émotionnel qui a élu domicile dans ma tête et mon cœur. Je crois que c’est un peu des deux.

Je ne parlerais pas de cette put**** de fin. Sérieusement !! Mister Jarno j’espère que derrière votre jambe tendue* se cache une suite.


* Jambe tendue —- Suivre Kentin Jarno sur sa page facebook pour comprendre:

https://www.facebook.com/kentinjarnoecrivain

Just you, une romance au masculin

Titre: JUST YOU, une romance au masculin

Auteur: Eva De Kerlan

Divers: 21 novembre 2019 – sortie papier (autoédition)

Pour Alex, brillant avocat, séduire une femme est un jeu dont il sort toujours vainqueur… jusqu’à ce qu’il LA rencontre. Elle, cette femme qu’il désire, qu’il veut, mais qui reste totalement indifférente à son charme. Le défi est lancé. Saura-t-il la conquérir ?

Bienvenue dans l’univers d’Alex, brillant avocat et grand séducteur. Alex enchaine les conquêtes et ça lui va bien, il est allergique aux sentiments que peuvent inspirer l’Amour. Bel Homme au physique ravageur, les femmes ne lui résistent pas longtemps sauf ELLE. Cette femme magnifique qui est tout à fait son genre et qui ne lui prête aucune attention. Il l’a veut et il l’aura, coûte que coûte. Ce n’est pas dans ses habitudes de faire des pieds et des mains pour attirer l’attention d’une femme mais celle-ci semble différente. Elle est un défi à relever et niveau séduction, le tombeur de ces dames a de sérieux atouts. Que le jeu commence !

Ce roman ce présente comme un journal intime et j’ai trouvé ça très original. La lecture est très divertissante car on vogue dans le quotidien d’Axel à travers ses propres mots, ses envies, ses doutes, ses jeux de séduction, ses attentes, ses déboires,… C’est comme-ci il se confiait à nous. Il nous raconte tout chronologiquement et pour le coup se retrouver dans cette posture intimiste fait qu’on s’attache assez facilement au personnage masculin malgré son arrogance. Après comme tout homme qui se respecte, il m’a parfois taper sur les nerfs ce cher Axel. Mais on ne va pas le nier, c’est vraiment un pro de la séduction. Nous suivons donc les détails de sa vie étalés sur plusieurs mois, de la rencontre avec LA femme à ses démarches pour tenter de la séduire mais aussi ses parties de jambes en l’air, en passant par le retour de sa meilleure amie qu’il considère comme sa petite sœur ou encore les cas d’affaires difficiles qu’il gèrent au bureau. Son quotidien est assez rythmé alors nous n’avons pas le temps de nous ennuyer à ses cotés. Nous le laissons aisément nous transporter dans son quotidien, nous faire rire, nous attendrir… Pour tout vous dire, je me suis même énervée devant mon livre du genre « Non, tu déconnes là Alex »,  » Mais arrêtes un peu tes conneries », « Va lui parler et ne joue pas les machos cette fois » … Je vous jure j’étais en mode love-coach for Alex. C’est vous dire à qu’elle point j’étais littéralement happée dans cette histoire qui nous réserve bien des surprises. Et c’est ça qui fait aussi le talent et la réussite d’Eva De Kerlan, elle n’est jamais là où on l’attend. Une fois de plus, elle nous propose une romance atypique et captivante qui regorge de rebondissements, de péripéties, de révélations inattendues, de situations pittoresques…

Ce livre m’a emballée ! Dès les premiers instants, j’ai été happée par l’histoire et j’ai pris plaisir à la parcourir page après page de cette romance contemporaine. J’ai trouvé les personnages forts et attachants, le scénario bien travaillé, intéressant et étonnant donnant envie de toujours plus. Vous savez le syndrome « encore un chapitre et je finirai demain » bah je l’ai eu avec ce roman. J’aime beaucoup la plume d’Eva de Kerlan qui a cette tonalité singulière à la fois intrépide et poétique. On se laisse facilement guider dans sa trame par son écriture aérée, généreuse et toute en intensité. Elle maîtrise à la perfection la transition d’émotions aux lecteurs à travers ses personnages, les nuances de son ton, ses mots.

Je termine en remerciant l’auteur de me faire l’honneur de ce me compter parmi ses partenaires. Je la remercie pour ce service de presse.

Et vous qui êtes à la recherche d’une romance contemporaine et originale, une romance où tout n’est pas écrit ni joué d’avance, une romance rythmée de rebondissements et chargée d’émotions contradictoires… bah je vous conseille JUST YOU.

A double sens – 2 frères… 1 fille…

◇ Titre: A double sens

◇ Auteur: Victoiria Ashley

◇ Editeur: Juno Publishing

◇ Date de sortie: 17 janvier 2020


2 frères… 1 fille…

Je ne m’attendais pas à être cette fille. Celle qui désire le contact de deux frères et qui est plongée dans un monde de plaisir intense. Pas en réalité de toute façon.

Ces deux frères sont là pour satisfaire et ils ont tous les deux l’équipement nécessaire pour le faire. Les frères Wilder l’ont prouvé.

Kyan Wilder baise comme aucun autre homme de ma vie. Il est brutal, créatif et toujours prêt à être doux quand vous en avez besoin. Il est le désir vivant de chaque femme et il ne veut pas me laisser partir tant qu’il ne m’a pas satisfaite de toutes les manières possibles.

Hunter Wilder est un électron libre. Il aime faire la fête, se déchaîner, puis vous faire passer un bon moment dans la chambre. Il me satisfait et me rappelle que je suis encore jeune et que tout dans la vie ne doit pas nécessairement être aussi sérieux.

Nous sommes tous d’accord pour nous partager. Les choses se passent bien. Cela évite aux frères de s’engager et garantit que j’obtiendrai toujours la satisfaction sexuelle que je désire. Je veux dire, quelle fille ne rêve pas d’avoir des relations sexuelles avec les deux frères les plus divinement sexy qui aient foulé cette terre ?

Eh bien, moi… jusqu’à ce que j’y goûte.

Savez-vous que j’habite les Hauts-de-France ? Vous savez LE NOORD de l’hexagone, là où il fait froid et où il pleut vraiment beaucoup, où l’été c’est 15 jours par an, où le printemps dure 1 mois à tout casser et où le reste de l’année on oscille entre automne et hiver. Bah maintenant vous savez lol ! Sinon j’adore ma région car le soleil qu’on a pas dehors on l’a dans nos cœurs mais put**** qu’on se les pèle !! Là, pour situer, je tape sur mon clavier avec des gants aux mains, je suis emmitouflée dans un pull et un plaid avec un thé bien chaud pour me réchauffer. Mais pourquoi je vous raconte tout ça me direz-vous ? Oui, je suis sûre que vous vous le demander. De même que vous devez vous questionner sur ma santé mentale. Alors, non je ne suis pas devenue folle (je le suis déjà – mais juste un peu et je ne me soigne pas lol). Alors pourquoi, cet interlude et ce point météo ?

Ca caille chez moi et donc on a besoin de se réchauffer ce que je fais en faisant du sport. Non j’déconne, j’y suis allergique. Je préfère lire de la romance érotique c’est moins fatiguant et ça donne parfois de sacrées bouffées de chaleur. Vous confirmez ? Et quoi de mieux qu’une romance érotique mettant en scène une jeune femme et deux frères sexy prêts à tout pour assouvir ses désirs. J’en profite d’ailleurs pour remercier Maïwenn, chez Juno Publishing, pour ce service de presse qui m’a servi de radiateur le temps de quelques heures.

Autant vous prévenir, ce n’est pas une romance de MMF car même si il y a 2 hommes qui se partagent la même femme, leurs rapports sexuels dont bien distincts. Elle couche avec l’un puis avec l’autre mais jamais à 3 et dans un sens tant mieux car même si d »habitude ca ne me pose pas de problème, j’aime même plutôt bien le MMF, là le fait que ce soit 2 frères m’aurait sûrement dérangé. Il n’y pas de scènes érotiques entre hommes, entre frères, seulement du M/F. Ainsi ça ne choque pas les mœurs et on se laisse guider sans difficulté dans une romance épicée. Je dirais même qu’on apprécie pleinement sa lecture. En tout cas, ce fût vrai pour moi. J’ai réellement apprécié ma lecture. J’ai passé un très bon moment et ça aurait même pu être un coup de cœur si la trame ne s’était pas précipitée. Quand on sent que la véritable romance s’installe entre 2 personnages, le déroulement des faits se précipite et on n’a pas réellement le temps de savourer. J’aurais aimé que ca dure un peu plus longtemps.

Je parle, je parle mais vous ne savez même pas de quoi parle le livre… C’est l’histoire d’une fille qui emménage dans un nouvel appartement au sein d’une résidence branchée avec sa meilleure amie. Elle y fait la connaissance de Kyan Wilder. Séduisant, charmeur, ténébreux, attentionné, elle tombe sous son charme. Mais Calla n’est pas prête pour une histoire d’amour. Elle a trop souffert de sa précédente histoire et suite à cette rupture elle a beaucoup perdu. Ca tombe bien car Kyan qui lui aussi refuse de retomber amoureux n’a à lui proposé qu’une relation purement sexuelle. La jeune femme s’en accommode et s’éclate au pieu avec son étalon, roi de l’orgasme. Chacun est libre de voir d’autres personnes si il le souhaite. Un soir, elle tombe sur Hunter pour qui elle avait le béguin au lycée. Hunter est toujours aussi séduisant et lui aussi lui propose une ou deux nuits de folie et de passion. Il n’est pas du genre à s’attacher et enchaine les conquêtes alors la situation leurs convient à tout les deux. Ce que Calla ne sait pas c’est que Hunter et Kyan sont frères et qu’elle allait se faire prendre aux pièges en développement des sentiments pour l’un. La situation se complique pour Calla qui va devoir faire un choix quitte à se faire rejeter. Dans la foulée, son passé la rattrape. Elle va devoir se confronter à ce passé qui l’a détruite.

J’ai adoré !! Cette romance signée Victoria Ashley est hot !! Je comprends Calla car moi aussi j’ai craqué pour les 2 frères torrides qui envoient du lourd. Je suis tombée sous le charme de la plume prenante de l’auteur et j’ai été totalement séduite pas sa proposition à la fois sensuelle, attrayante et touchante. Aux premiers abords le scénario n’a rien de très original mais petit à petit la trame évolue en prenant une direction pas des plus surprenante mais qu’on attendait, la romance nait au cœur d’un tourbillon sensuel torride. A cette occasion, on découvre le vrai visage des personnages, on les laisse se livrer, on les voit se débattre avec leurs émotions et on s’attache à eux, on les laisse nous atteindre, on les laisse nous émouvoir, nous bouleverser, nous faire rire, nous séduire, nous transcender. Et c’est agréable, saisissant, sensuel, captivant, envoûtant, addictif. Je me suis régalée à lire cette romance qui cache derrière un ama de scènes érotiques torrides une véritable petite romance bijou. L’auteur maîtrise à la perfection l’érotisme électrique et électrisant qui crépite entre ses personnages et qui émane de ce roman mais elle a réussi à créer et faire ressortir le coté romance avec beaucoup de finesse et intensité. Si vous chercher une romance sexy avec une histoire de fond émouvante et difficile, des personnages caliente ce livre est votre pépite.

Pour conclure, nouveau point météo: Ce matin c’est froid polaire, verglas et brouillard chez moi, on ne voit pas à 10 mètres alors j’ai une demande pour Juno Publishing, vous n’auriez pas un autre radiateur livresque en stock ?

#JEU – cherche le rat

PhonePlay #2

◇ Titre: PhonePlay #2

◇ Auteur: Morgane Bicail

◇ Editeur: Michel Lafon

◇ Date de sortie: 24 octobre 2019

Alyssa et Jamie ont cessé de jouer et vivent à présent leur amour au grand jour… Même si l’ombre menaçante de Matt, le frère jumeau de Jamie, plane encore sur leur couple, celui-ci n’est plus en mesure de nuire à leur relation. Jusqu’au jour où le couple est victime d’un terrible accident de voiture. Matt profite alors de la situation pour renouer avec Alyssa… 

LE JEU EST LOIN D’ÊTRE FINI 

Je remercie les Editions Michel Lafon et plus particulièrement Camille pour l’envoi de ce service de presse.


Si vous avez lu le premier tome de PhonePlay, je suppose que comme moi vous étiez impatient(e)s de vous lancer dans cette suite. On l’a tellement attendue et pour ma part j’en attendais beaucoup. J’avais vraiment adoré le tome 1 que je pensais adorer cette suite que j’avais tant attendue.

Alyssa et Jamie sont victimes d’un grave accident de voiture. Pendant de longues semaines ils se voient séparés l’un de l’autres pour guérir de leurs multiples blessures. Les jours passent, les séquelles de l’accident s’estompent mais Alyssa se languit de la présence de Jamie et se pose des questions sur son absence, son silence. Personne ne veut lui dire ce qu’il se passe jusqu’à ce que Matt, le frère de Jamie, vienne lui rendre visite à l’hôpital et lui révèle la vérité sur l’état de son frère. Matt profite de la situation pour se rapprocher d’Alyssa en renouant un lien que cette dernière avait totalement rompu en choisissant Jamie. Si d’abord la rancune est de mise, petit à petit Alyssa se laisse approcher par le frère de son petit ami et le découvre sous un nouveau jour.

Il va s’en dire que j’ai aimé retrouver Alyssa, Jamie et même Matt et les voir évoluer de nouveau dans une trame complexe. L’auteur joue un peu avec nos nerfs, nous happant dans son récit avec une grande facilité. La lecture est fluide et prenante on ne peut pas le nier mais je reste sur ma faim. C’est peut-être le fait qu’il ai fallu attendre presque 3 ans pour avoir cette suite et que j’ai évolué et muri dans mon type de lecture, dans ma façon d’apprécier les choses, ou que mes attentes étaient trop grandes et que je suis devenue plus exigeante à force de lire, ou encore que les personnages m’ont semblé ternes, moins authentiques, peut-être à l’exception de Matt qui lui se révèle être une bonne surprise. Bref, j’ai aimé mais sans plus et cette fin… je suis vraiment mitigée sur par final. J’en attendais plus, tellement plus. Malgré de nombreuses révélations, il y a très peu de rebondissements ce qui fait que je me suis un peu enlisée et même parfois ennuyée. Heureusement l’auteur maitrise la personnalité de ses personnages avec lesquels elle n’hésite pas à jouer pour créer divers vagues d’émotions. Au fil des pages, la trame évoluant, je m’attendais à replonger dans une espèce de jeu comme dans le tome précédent mais cela n’a pas eu le rendu escompté.

C’était une lecture young adult très sympathique à parcourir et c’est vrai que j’ai lu le livre de plus de 300 pages en un dimanche après-midi mais ca a manqué de nuances à mon sens. J’ai trouvé la trame un peu trop linéaire ce qui n’enlève rien à la qualité de plume de l’auteur. Cette suite tant attendue n’a malheureusement pas était à la hauteur de mes espérances, j’ai néanmoins passé un bon moment.

HIDE ET SICK – Elites #2

◇ Titre: HIDE & SICK – Elites #2

◇ Auteur: F.V Estyer

◇ Editeur: Autoédition

◇ Sortie: 10 decembre 2019


Kane et Cooper ont beau être du même monde, ils n’ont rien en commun. Le premier, légende du hockey, vit depuis toujours dans le mensonge. Le second, étudiant à l’université, forme un couple qu’il pensait solide avec Olivia, la belle-fille de Kane.


Une soirée et tout bascule. Les deux hommes vont devoir naviguer entre passion, désir et peur. Mais parfois, il faut se rendre à l’évidence. On ne peut pas toujours gagner.

J’ai eu la chance et le plaisir de lire cette romance M/M avant la sortie, début décembre, à l’occasion d’un partenariat ponctuelle avec l’auteur, F.V Estyer. Je remercie encore l’auteur pour sa confiance et lui présente mes excuses pour le rendu de chronique tardif.

Maintenant il est temps de vous dire de quoi ça parle… si vous avez lu le tome 1 de la saga Elites intitulé « Popul(i)ar » vous devait connaître Cooper. Ce second opus lui est consacré. Le jeune homme est en couple avec Olivia avec qui il pense avoir une relation solide malgré leur éloignement dû à leur études respectives. Mais depuis quelques temps la passion s’essouffle au sein du couple et la jeune femme devient distante et préoccupée. Alors qu’il pensait profiter de quelques jours de vacances avec sa petite amie pour rallumer la flamme tout ne se passe pas comme prévu. Olivia et sa mère se retrouvent coincées par une tempête de neige et contraintes de rester éloigner du chalet où elles devaient respectivement retrouver petit ami et mari. Cooper se retrouve coincé avec Kane son beau père ancienne star du hockey qu’il vénère et qu’il a surpris dans une situation plutôt embarrassante mais néanmoins torride quelques semaines auparavant. Un moment qui ne l’a pas laissé de marbre.

Les deux hommes vont devoir cohabiter pendant plusieurs jours et le moins que l’on puissent dire c’est que c’est que cette situation est tendue et ne les enchantent guère. Si au début les deux hommes restent distants et froids, petit à petit ils vont apprendre à se connaître et à s’apprivoiser. Avec parcimonie, chacun va se livrer à l’autre et laisser libre court aux pulsions qui les dévorent. Le désir est le plus fort et y succomber est tellement facile, tellement bon. L’ambiance se réchauffent dans ce chalet isolé en pleine montagne mais les deux protagonistes ne risquent-ils pas de se brûler en cédant cette passion qui les consume ou encore de se noyer dans les profondeurs de sentiments qu’ils ne sont pas sûrs de pouvoir maîtriser. Une entente cordiale et sensuelle, un jeu dangereux et torride, appelez ça comme vous voulez mais le risque d’explosion est à son paroxysme.


Je vais vous le dire tout de suite c’est un coup de cœur. F.V. Estyer a mis la barre très haut en voulant entrer sur ce terrain qui bien souvent est un terrain miné de clichés et elle relève le défi avec brio. Les deux protagonistes ne peuvent pas être plus opposés: un homme marié face à un étudiant, un petit ami face à un beau-père, une légende du hockey adulé face à un jeune homme perdu, un homme qui refuse de sortir du placard face à un prêt à assumer sa sexualité. Mais les opposés s’attirent, non ? Tout les oppose et ils ont tellement à perdre l’un et l’autre que de les voir se battre face à leurs émotions, de lutter contre leurs démons est à la fois touchant et désarmant. J’ai été séduite par la proposition de l’auteure et complètement charmée par ce qu’elle réussi à nous offrir, c’est-à-dire une histoire hors du commun, à la fois sensuelle et bouleversante. J’avais adoré le premier tome ( avec d’autres personnages ) et j’ai tout autant adoré ce second tome que j’ai dévoré avec frénésie et plaisir. Dans la sphère de la littérature M/M, F.V. Estyer est une pointure, une auteure à suivre et à lire sans hésitation.

Au fil des pages, grâce à l’évolution des personnages et la naissance de leurs sentiments se dessine une histoire toute en nuances à travers laquelle l’intensité des émotions et les rebondissements nous transportent, nous captivent et nous transcendent. L’auteure joue avec sa plume et maîtrise sa trame pour nous faire ressentir jusqu’à la moindre petite parcelle d’émotions, de la passion dévorante au sentiment d’interdit, en passant par l’intensité que provoque une attirance refoulée ou encore la série de doutes et de craintes qui assaillent les personnages. Avec ardeur et aisance, elle nous offre une romance aussi brute que tendre de celle qui fait chavirer les cœurs. La plume de l’auteur est aérée, la lecture est fluide et plaisante, on passe un excellent moment ponctué de moments torrides et de moment emplis de tendresse, agrémenté de passages authentiques et douloureusement poignants. C’est une lecture qui marque et qui regorge de bienveillance, d’espoir et de beauté.

FUCKING GIRLS #2 《Threesome》

◇ Titre: FUCKING GIRLS #2 《Threesome

◇ Auteur: Amélie C. Astier (autoédition)

◇ Date de sortie et disponibilité: 19 janvier 2020 / Numérique et broché


Trois cœurs, des acteurs et une fausse téléréalité parsemée de danger (FUCKING LOVE – Tome 2/3)

Bienvenue dans l’univers du porno arty.

Chez FUCKING GIRLS, le monde du X bisexuel est revisité.

Scott et Alek sont amis depuis l’enfance, liés par un passé tragique, l’amour qu’ils se portent s’est forgé à travers de nombreux secrets et dangers. Tandis que Scott est persuadé que leur quotidien connait la paix et le succès à travers leur chaine Youtube sur la sexualité, Alek est plongé dans un flirt entre mensonges et vérités pour les protéger.

Depuis leur arrivée chez dans le label porno, le duo s’est transformé en un trio sulfureux. En effet, Livvy était l’amie et la partenaire à laquelle les deux hommes ne s’attendaient pas. La jeune femme au cœur tendre a su les séduire et au-delà de l’amitié, des sentiments plus forts semblent planer. C’est au moment où Alek sombre dans ses obligations qu’une réalité va rattraper Livvy et chambouler leur partenariat qui doit faire face aux nouvelles obligations de leur travail. Comment faire lorsque toutes vos certitudes se préparent à tomber dans l’oubli ? Est-ce que l’amour peut être différent de ce qu’on avait envisagé ? Peut-on aimer plusieurs cœurs ou sommes-nous condamnés à n’en aimer qu’un seul ? Le combat entre passé et présent, amitié et amour démarre et le clap de fin ne sera pas celui habituel des plateaux de tournage.

⚠️ Ce livre est une romance MMF

Et voilà ça recommence ! Encore et encore ! C’est devenu une habitude avec Amélie C. Astier. Je viens de tourner la dernière page du second tome de sa saga érotique « Fucking Girls » et comme après chaque lecture signée Amélie C.Astier c’est la claque… et la seule chose qui me vient c’est « wouah ! » Avec cette lecture j’ai traversé un sensationnel kaléidoscope émotionnel dans lequel j’y ai laissé une partie de mon cœur et mon vocabulaire. Je cherche les bons mots pour vous livrer un ressenti à la hauteur de cette romance hors du commun et le seul qui résonne encore et encore c’est… WOUAHOU ! Donc point final. Chronique terminée. J’ajoute FONCEZ !!! (au cas ou vous n’aurez pas compris lol).

Bon, on me dit que je ne peux pas faire ça, alors… je vais essayer de vous parler de cette romance qui m’a tenue en haleine, qui m’a donnée chaud, qui m’a bouleversée et tellement plus encore.

Scott et Alek sont amis, amants et époux derrière et devant les caméras du label Fucking Girls. Le duo gère d’une main de maitre la chaine YouTube du label. Voilà quelques mois, que leur duo est devenu un trio. La jolie et adorable Livvy s’est faite une place au sein du couple. Devant les caméras, elle est une partenaire de jeu pour des scènes érotiques torrides mais quand le clap résonne elle est une amie précieuse à qui se confier, avec qui aller au cinéma… Si les début du trio était parfaits, il règne depuis quelques semaines un froid entre l’acteur russe et sa partenaire. Au sein du label, leur threesome marche du feu de dieu et connait son petit succès. Le couple Alek et Scott c’est quelque chose mais avec Livvy dans l’équation c’est carrément explosif. La patronne, Scarlett, en a conscience et leur propose un projet innovant dans le monde du porno arty: une fausse télé réalité. Au départ retissants, les 3 comparses finissent par accepter ce projet un peu fou mais très exaltant. Mais tout ne va pas se dérouler comme prévu pour le trio. Entre secrets et mensonges, entre amour et amitié, entre tension et sensualité, plongés dans un huit-clôt explosif, les trois acteurs risquent de se perdre.

Visuel auteur – @AmélieC.Astier

Je dois vous dire que je ne m’attendais pas à ça mais alors pas du tout. Amélie nous sort des sentiers battus en cassant les codes et nous entraine dans des travers insoupçonnés. Elle mêle avec brio l’érotisme, la romance, le suspense et l’aspect psychologique de ses personnages qu’elle a profondément travaillé pour nous offrir un concert d’émotions authentiques et désarmantes. On oscille dans une trame tour à tour sensuelle, dangereuse et bouleversante. Il se passe tellement de choses qu’il est impossible de s’ennuyer une seule seconde. La trame est rythmée de nombreux rebondissements en tout genre et inattendus, elle est riche en intensité et en émotions que parfois on en oublie de respirer et pourtant elle reste cohérente et en même temps aérée ce qui rend la lecture facile, fluide et agréable. Ouvrir la première page de ce roman c’est plonger dans un tourbillon infernal, c’est vivre dans l’intimité des personnages, aimer et souffrir avec eux, c’est prendre le risque de se décrocher de la réalité et de devenir accro.

Ce livre c’est une serie de bombes d’émotions qui explosent les unes après les autres et contre lesquelles on ne peut lutter. On se laisse happer dans une aura sensuelle grâce aux scènes torrides quand la plume d’Amélie se fait sexy et caliente. Elle décrit les scènes érotiques d’une telle façon qu’on ne peut pas y rester indifférent. Tellement de « sexytude » qu’on bout de l’intérieur. Chaque mot, chaque geste, chaque regard, chaque gémissement est démultiplié pour plonger le lecteur dans un tourbillon intense et suave. Chaque moment érotique est là pour servir l’histoire. Que se soit un moment de partage, un défouloir, un moment d’égarement, la tension et l’intensité sexuelle qui règne sont toujours à leur paroxysme et bien placées, bien amenées afin d’apporter quelque chose à la trame. Et puis, ce livre c’est plus que ça, plus qu’un amas de scènes érotiques… c’est une véritable histoire d’amour qui certes peut paraitre atypique ou interdite, malsaine ou tout ce que vous voulez pour certains mais pour moi c’est une histoire d’amour magnifique et à travers le message de bienveillance, d’acceptation et d’amour que ce roman véhicule c’est un coup de cœur. Mais ca ne s’arrête pas à une romance érotique, non Amélie va plus loin en nous transportant dans un contexte dramatique où le suspense est de mise. Petit à petit on entre dans une trame plus profonde et néfaste au cœur de laquelle la tension et le danger planent autour de nos personnages. Malgré la romance et l’érotisme, on reste en alerte en attente du moment qui va tout faire basculer. La psychologie des personnages est divinement ciselée rendant chacun de leurs gestes, chacune de leurs paroles authentiques. L’intrigue est captivante avec une dose de suspense, un coté dramatique dosé à point.

J’ai adoré chaque moment de ma lecture, les passages érotiques, l’intrigue autour des personnages, la romance qui s’écrit et celle qui se renforce, les émotions sincères et parfois contradictoires,… tout est parfait ! Et par dessus tout j’ai beaucoup apprécié la bienveillance avec laquelle Amélie nous narre son histoire. C’est poignant autant que c’est sensuel, c’est captivant autant que c’est divertissant. On rit, on souffre, on halète, on surchauffe, on trépigne, on tremble et on finit par se perdre et s’oublier pour vivre et profiter de chaque instant de bonheur, de doute, de crainte, d’extase, d’amour avec Livvy, Alek et Scott. Le parcourt de Scott et Alek est atypique, ils ont vécu beaucoup de choses et ont dû surmonter beaucoup d’épreuves pour faire exister leur amour, Livvy n’a pas eu une vie facile et elle doit se battre au quotidien face à un mal invisible et destructeur (et je sais ce qu’elle vit pour le vivre aussi). Tout ça fait de ses personnages, de ce livre un festival harmonieux de sensations et d’émotions à l’état brut.

Je remercie Amélie qui m’a fait l’honneur de m’accorder sa confiance en me transmettant son roman en service de presse. Je la remercie pour ce moment de lecture hors du commun, cette romance qui a résonné de multiples accords dans mon cœur pour former une seule et intense mélodie. Ce livre c’est l’histoire d’un amour qui se multiplie pour ne faire qu’un ❤

📖 Les sorties du 20 au 26 Janvier 2020

Bonjour les #Dreamers, qui dit nouvelle semaine, dit nouvelles sorties livresques et forcément nouvelles tentations… les voici:

LES PASSEURS DE LUMIÈRE – Tome 2 L’ange Déchu de Blandine P. Martin (20 janvier numérique – déjà disponible en papier)

Tandis qu’Elisa et Jared doivent faire face aux conséquences de leurs actes, tout le groupe s’unit pour leur venir en aide.
Quand le verdict tombe, le quotidien de chacun s’en trouve bouleversé, notamment celui de Serena qui écope d’une lourde responsabilité.
Enfin prête à voler de ses propres ailes, Elisa gagne en autonomie.
Mais alors que tout rentre doucement dans l’ordre, une ombre plane au-dessus de la jeune femme.
Le passé de l’un de ses amis ressurgit, bien décidé à semer le trouble au sein du groupe, dont l’équilibre s’avère encore fragile.
La félicité retrouvée pourrait bien occulter le danger en approche. 


A LIVRE OUVERT – Nikky J. Jenkins (20 janvier)

En découvrant un tas de feuilles volantes dans le tiroir secret d’une ancienne coiffeuse qu’elle vient d’acquérir, Meghan est intriguée par l’écriture ronde et soignée tracée au stylo noir. Mais surtout par ce trésor inattendu dans lequel elle n’hésite pas à plonger tête baissée. Au fil des pages, elle se retrouve projetée au côté de Maya, une jeune femme brisée. Elle l’accompagne à travers les lignes, vivant avec elle sa descente aux enfers. Et si, tout n’était pas aussi noir qu’il y paraît ? Et si la vie offrait une chance à Maya de remonter sur Terre ?


JAIL ME BABY de Isa Lawyers (sortie broché – 22 janvier / déjà disponible en numérique)

Entre son père surprotecteur et sa passion dévorante pour Oliver Braxton, star de rock internationale, Laura a trop longtemps laissé sa vie sentimentale de côté. 
Bien décidée à changer la donne, elle ose enfin aborder Jo, un jeune graffeur anglais qui lui fait de l’œil depuis quelques semaines. Gentil, prévenant, il a tout pour lui. 
Un rendez-vous dans le bureau de son chef, et tous ses projets se trouvent bouleversés. Son idole est à Paris. Elle va le rencontrer. Juge d’application des peines, la voilà chargée du dossier d’Oliver Braxton. Est-ce un signe du destin, ou l’annonce d’ennuis à venir ?


HOPE NEVER DIES de Ludivine Delaune et Delinda Dane (22 janvier – numérique)

Pour Hope Black et Connor Mathers, l’hôpital est une seconde maison.
Hope aurait dû y laisser la vie voilà des années, mais une greffe cardiaque lui a offert une seconde chance et une vocation  : soigner et aider les gens à se relever.
Connor, lui, y retourne, encore et encore, multipliant les excès en attendant que la Grande Faucheuse vienne le cueillir.
Ils n’ont rien en commun hormis la mort qu’ils côtoient chaque jour, et des blessures dans lesquelles ils se reconnaissent immédiatement…
Et si Hope était pour Connor la porte d’entrée vers la rédemption  ?


CONTROL FREAK de Kaly Swann (numérique – 22 janvier)

Stephen est sûr de lui, inflexible et déterminé. Il contrôle chaque aspect de sa vie et refuse catégoriquement les imprévus. Sauf que Charlie, rousse incendiaire au caractère de feu, est une tornade qui chamboule tout sur son passage ! Elle a du répondant, un corps à se damner, un humour incisif, et Stephen n’a jamais été aussi troublé. Il refuse de s’engager, elle déteste les histoires d’un soir. Qui cédera le premier ?


CONFIDENCE de Sarina Bowen et Elle Kennedy (22 janvier)

Bouleversée par son récent divorce, Hailey consacre tout son temps à Fetch, le service d’assistance qu’elle codirige avec son ex-mari. Si elle n’attend rien de la gent masculine, elle ne peut s’empêcher de flirter avec un certain Sniper87. Est-il possible de tomber sous le charme d’un parfait inconnu, par écran interposé qui plus est ? Justement, ce client anonyme pourrait bien être Matt Eriksson, le célèbre joueur de hockey de l’équipe de Toronto ! Leurs échanges demeurent purement virtuels, jusqu’au jour où Sniper87 demande à Hailey une chose qu’elle ne peut refuser…


ENVERS ET CONTRE TOUS de Chloé Duval (22 janvier – Numérique et broché)


« Depuis le jour où j’ai réalisé que j’étais bien plus heureux quand tu étais là que quand tu ne l’étais pas, je ne lutte plus. Parce que la vie est trop courte et que la mienne est bien plus belle avec toi dedans. »

Lorsque Nicolas rencontre Pénélope, il ne lui faut pas plus d’un instant pour la détester royalement. Geek, solitaire et grincheux, il est le parfait opposé de cette femme radieuse et volontaire. Mais surtout, c’est la sœur jumelle de l’homme qui lui a volé l’amour de sa vie. Après un week-end québécois des plus tendus, il pensait ne plus jamais la revoir. Et pourtant, les voilà réunis à nouveau en France, forcés de cohabiter pendant quelques jours. Incapables de tenir une conversation sans qu’elle vire en joute verbale, Pen et Nico parviendront-ils à passer outre leurs différences ?


LES TOURMENTS DU COEUR de Monica James (numérique – 22 janvier)

C’est au cœur de deux familles ennemies de la Cité des Anges que se passe notre histoire…

London Sinclair était le garçon contre lequel ma mère m’avait mise en garde toute ma vie. Son nom à lui seul apportait honte et souffrance à ma famille. C’est donc tout naturellement qu’il est devenu mon ennemi juré dès notre première rencontre.

Avec son regard de braise et son sourire arrogant, toutes les filles sont sous son charme. Il me reste une année de cours avant de pouvoir partir et oublier ce qui me ronge.

Le seul garçon qui m’est totalement interdit me rend folle. Moi, Holland Ferris, je désire London, et je pense que c’est réciproque.

Certains pourraient comparer cela à une tragédie shakespearienne, puisque nos noms de famille ont scellé notre avenir, mais lorsqu’une nuit change ma vie pour toujours, je m’empresse de quitter la Cité des Anges.

Dix ans plus tard, j’ai expié mes péchés et je reviens à Los Angeles métamorphosée. Je suis rentrée pour me marier, mais à l’instant où London entre à nouveau dans ma vie, un constat s’impose. Dix années ne peuvent effacer cette nuit, cette unique nuit de péché où j’ai succombé à la tentation, parce que j’ai envie de recommencer.


TROUVER REFUGE de Cambria Hebert (numérique – 22 janvier)

Témoin involontaire d’un meurtre, Bellamy est placée sous protection judiciaire. Mais les assassins de son père finissent par la retrouver et elle n’a d’autre choix que de fuir.

Perdue, elle choisit pour refuge un endroit où elle s’était juré de ne jamais remettre les pieds : la station de ski BearPaw. Mais qu’est-ce qu’un chagrin d’amour face à une question de vie ou de mort ? De toute façon, celui qui lui a brisé le cœur il y a huit ans de cela a déserté les lieux depuis longtemps. Sauf qu’à peine arrivée, elle se retrouve confrontée à lui et découvre que ses sentiments sont toujours aussi vifs que s’ils s’étaient séparés la veille. Incapable de fuir, incapable de rester, Bellamy est prise au piège et Liam devient son canot de survie. Mais le passé les rattrape et, bientôt, ils sont deux à essayer d’échapper à la mort.


LAST RIDE d’Ana Scott (sortie broché – 23 janvier)

Membre du club des BlackAngels, Stan est sombre et violent. Quand il sauve Julia, ce n’est pas par héroïsme, mais parce qu’elle est prisonnière du gang ennemi et que, par principe, les ennemis de ses ennemis sont ses alliés ! Rapidement sous le charme l’un de l’autre, Stan et Julia n’ont pourtant rien en commun, et ce qu’a vécu Julia ne lui permet pas d’être en confiance, même avec celui qui l’a sortie des griffes de l’enfer. Mais l’attirance entre Stan et Julia a beau les troubler et les effrayer, elle est d’une telle puissance qu’il leur est impossible de résister.


UN COLOC PARFAIT de Maria Levy (numérique – 25 janvier)

J’étais en déplacement lorsque Marine m’a parlé du nouveau coloc de Mat, notre voisin. Musclé, beau et réservé, il n’adresse jamais la parole à qui que ce soit. Jusqu’alors, on ne s’est pas encore rencontré. Et ça ne m’intéresse pas du tout. Je n’aurais jamais imaginé revoir Loth, l’homme qui m’a détruite dans le passé. En fait, le nouveau coloc de Mat n’est rien d’autre que le père de ma fille, Loth Smith, un narcissique. Maintenant qu’il est revenu, je ne me laisserai plus marcher dessus. J’ai assez souffert comme ça. De plus, il ne sait pas pour Lotie, ma fille. Et jamais il ne le saura. C’est nettement mieux.


LA MAGIE DU COEUR de Virginie Zephyr (26 janvier – Numérique)

Quand le destin décide de s’acharner sur un être, 
il est parfois difficile de vivre comme on le voudrait.
Angel, lycéen de 18 ans, décrète de balayer 
d’un revers de main le mal qui ronge Torrey, 
en lui faisant vivre des moments exceptionnels. 
Parviendra-t-il à faire raviver l’espoir d’un avenir tant espéré ?


Alors, va-t-il y avoir craquage ou pas pour vous ???

#Audrey 💋

Blades Hockey – Power Play #1

◇ Titre: Blades Hockey

◇ Auteur: Maria Luis

◇ Editeur: Éditions Alter Real

◇ Collection: Real Love (romance)

◇ Date de sortie et disponibilité: 3 janvier 2020 en numérique et broché

Régle n°1 : ne jamais faire confiance à une journaliste.

Lui : joueur de hockey sexy. Sur le déclin.

Elle : journaliste sportive. Carrière qui végète. En quête d’un scoop.

Le patron de Charlie Denton lui confie une tâche impossible : obtenir une entrevue exclusive avec le golden boy de la NHL, Duke Harrison. Elle a huit jours ou elle sera rétrogradée. Virée. Jetée à la rue. Sans emploi. Rien. 
Son avenir repose sur les épaules d’un gardien de but qui n’est plus que l’ombre de celui qu’il a été.

Elle a huit jours pour convaincre Duke que les lecteurs du Cambridge Tribune (tirage annuel : 1 000 exemplaires) meurent d’envie de tout connaître sur sa vie, sur et en dehors de la glace.

Huit jours pour rester professionnelle face à un homme aussi chaud que la braise.

Huit jours pour ne pas oublier que chaque baiser échangé n’est qu’un jeu de pouvoir.

Huit petits jours. Facile, non ?

Règle n°2 : ne jamais tomber amoureux d’une journaliste.

Je commence par remercier les éditions Alter Real, notre nouveau partenaire, pour ce service de presse. Si j’ai choisi de lire ce livre c’est en premier lieu parce que j’aime beaucoup les romances mettant en scène des sportifs et que le résumé m’a tout de suite tenté mais aussi parce que j’ai craqué sur la couverture. Une addition sexy qui me semblait prometteuse. Alors, me voila plongée dans l’univers de la NHL, autrement dit dans celui du hockey. Et croyez-moi, même si le hockey se joue sur la glace, Duke Harrison, gardien de but sur le déclin est plutôt chaud bouillant. A 34 ans après avoir eu ses heures de gloire, Duke n’est plus très en forme sur la glace mais reste un homme sexy qui fait fondre les femmes. Ses performances sont en chute libre mais le hockeyeur c’est toute sa vie. Quand Charlie entre dans sa vie, ca lui fait l’effet d’une bombe. Elle le met directement devant le fait accompli, face à ce qu’il n’est plu. Charlie est journaliste sportive pour une petit journal qui tire à peu d’exemplaires et qui risque de mettre la clé sous la porte. Le patron de Charlie la met au pied du mur, une interview exclusive de Duke Harrison ou elle devra pointer au chômage. La jeune femme tente donc une approche tout en douceur avec le hockeyeur sexy qui commence par l’envoyer balader avant de la défier et de lui permettre d’entrer dans son univers, puis peut-être dans son lit et enfin dans son cœur. Huit jours… il décide où, quand et comment. Pour booster sa carrière et garder son job, Charlie accepte de ce prêter au jeu et va découvrir un homme que peu de gens connaissent vraiment bien loin du stéréotype du sportif sexy collectionnant les conquêtes.

J’ai beaucoup aimé cette petite romance qui met en scène un duo explosif. Charlie, la journaliste, et Duke, le sportif, sont comme le feu et la glace mais quand l’un parvient à apprivoiser l’autre, quand l’un se livre à l’autre et le laisse entrer sur son territoire bien gardé, c’est une belle histoire qui commence et que rien ne peut arrêter. Les personnages se prêtent à un jeu de séduction très plaisant à lire pour les lecteurs. Le style est fluide et rythmé; on se laisse facilement emporter dans l’histoire aux cotés de personnages attachants qui nous révèlent leurs secrets, leurs doutes, leurs sentiments avec parcimonie, au fil des pages. Malgré une trame classique qui a manqué pour moi d’un peu de profondeur ça reste un moment d’évasion très agréable. L’auteur nous propose une romance moderne et attrayante riche en émotions diverses à laquelle j’ai totalement adhéré.

Si vous êtes à la recherche d’une romance sympathique et agréable à lire, une romance avec un sportif sexy et mystérieux, une romance avec une héroïne affirmée et spontanée, une romance sans drame à outrance mais avec son lot rebondissements, une romance à la fois tendre, drôle et sensuelle, alors BLADE HOCKEY – POWER PLAY est la lecture parfaite.

« Sauter le pas – Colocataires #1 » par Jay Northcote

  • Titre : Sauter le pas – Colocataires #1
  • Auteur : Jay Northcote
  • 123 Pages
  • Editeur : Juno Publishing
  • Date de Sortie : 2 Janvier 2020

Premier MM de l’année, et je peux vous dire qu’il est chaud.

On entre dans la vie de deux colocataires. Quelques problèmes d’ordres financiers et scolaires les poussent à faire un pacte pour rester à la maison alors que les quatres autres occupants de l’appartement sortent tous les week-ends.

Cela tourne vite en séance de masturbation devant du porno. Mais, regardent-t-ils vraiment l’écran ?

On découvre donc Jez, un jeune homme fauché qui a déjà eu quelques expériences avec des hommes dû à son passage dans une école exclusivement masculine. Il assume mais face à Mac, il ne sait pas comment se comporter. Ce dernier n’a connu que des femmes, donc il lui est plus difficile pour lui de comprendre ce qu’il lui arrive.

J’ai beaucoup aimé le fond de l’histoire. Celle de l’acceptation du sentiment amoureux quel que soit la personne en face, son sexe et ses tendances.

Ce roman est court mais il est basé uniquement sur les scènes entre Jez et Mac, le soir lorsqu’ils sont seuls. On voit leur relation et leurs sentiments évolués au fil des pages.

J’aurais aimé un peu plus de contexte, de scènes annexes comme à l’université, en courses ou en interaction avec d’autres personnes.

Ce roman se lit très rapidement. Il est facile à lire et très explicite. Si vous n’aimez pas les scènes de sexes gays, passez votre tour, ce roman n’est pas fait pour vous. Sinon, lancez vous sans problème pour un moment intense.

Merci à Maïwenn et Juno Publishing pour l’envoi du service presse.

🎼 Transparent Lies 🎼

◇ Titre: Transparent Lies

◇ Auteur: Micaela Barletta

◇ Autoedition (intégrale)

◇ Date de sortie et disponibilité: octobre 2019 / numérique et broché


Mina et Hugo sont deux personnes totalement opposées.
La jeune fille vit une vie tranquille avec son petit ami Nathan. Lorsqu’elle décide de prendre des cours de guitare, elle rencontre Hugo, un homme arrogant, intimidant et sûr de lui.
De cette rencontre va naître une passion dévastatrice.
Entre mensonges, trahison et révélations. Leur histoire survivra-t-elle ?

Mina file le parfait amour avec Nathan, son petit ami depuis 3 ans. Il est adorable et très rassurant ce qui convient parfaitement à la jeune femme qui a besoin de stabilité et de tranquillité. Sa vie est réglée comme du papier à musique. Elle travaille dans une boutique de prêt-à-porter aux côtés de sa meilleure amie. Le seul petit côté exubérant de sa vie monotone est son meilleur ami, Ronan. Mina a toujours aimé la musique et se décide à prendre des cours de guitare. Son professeur, Hugo Martinez a très bonne réputation dans son domaine de compétence mais il a aussi une réputation de coureur invétéré. Hugo est sexy en diable, beau comme un dieu, musicien très talentueux mais il est ausso arrogant, autoritaire, manipulateur, égoïste, cruel… son assurance, son arrogance, sa sensualité attire Mina malgré elle. La jeune femme qui semble heureuse en ménage pourrait-elle craquer pour son professeur ? Qui se cache réellement derrière Hugo, cet homme charismatique et si mystérieux ?

Contre toute attente, Mina et Hugo vont vivre une liaison tumultueuse, entamer une relation passionnée qui ne sera pas de tout repos. Mais la personnalité écrasante d’Hugo est dévastatrice. Entre mensonges et trahisons, entre passion et déchirement, entre démons du passé et futur incertain, ce couple improbable réussira t’il à s’aimer sans se détruire ?


Voilà une romance érotique comme je les aime: sensuelle, surprenante, émouvante, addictive, riche en rebondissements et en émotions. Et j’ai passé un très bon moment. C’est divinement érotique et envoûtant. De ce côté là, l’auteure m’a retournée le cerveau et pas que 😉

Avec volupté, elle nous plonge dans un concert érotique désarmant et envoûtant. Dans un lit, contre un mur… Hugo fait des prouesses. Ça a beau être une véritable ordure, on ne résiste à son charme et son ex-appeal. Les scènes luxurieuses sont suggestives, passionnées et admirablement narrées avec ardeur entre sensualité et bestialité. Un divin mélange tout bonnement exquis dans lequel on se plonger aisément. Un petit nuage de volupté, de délice et de chaleur.

La trame qui se dévoile au fil des pages est plutôt pas mal du tout, très additive. Nous allons de péripéties en révélations, de mensonges en mystères, de secrets en trahisons… une lecture qui n’est pas de tout repos, qui nous attise et qui nous dévore de l’intérieur à l’image de la passion qui unit Mina et Hugo.

Au début, je trouvais le personnage de Mina un peu fade. Elle est trop gentille parfois trop effacée face à tout ce qui l’entoure et tout ce qui se passe dans sa vie comme si elle n’etait pas maitre de sa propre vie. Puis… Elle ouvre les yeux, elle évolue, elle change mais tout en crédibilité et j’ai pris plaisir à voir naître une autre Mina, à découvrir d’autres facettes de sa personnalité.

J’ai adoré Hugo, son côté tombeur, son côté sexy, son côté divinité du sexe. Et j’ai adoré le détester quand il joue au connard arrogant, manipulateur et cruel. Oui, j’aime toujours autant les connards en 2020 lol. Il se dévoile petit à petit et nous donne avec parcimonie les réponses à nos questions. Son personnage devient touchant mais j’apprécie cependant qu’il garde son caractère de bad boy. J’ai en horreur les méchants garçons qui deviennent des gentils toutous quand « l’amour » leur tombe dessus.

J’ai adoré Ronan !!! Là où Hugo est le démon du désir, lui est le rayon de soleil de ce livre. Il m’a énormément fait rire. C’est la bouffée de fraîcheur qui fait du bien et qui nous permettre de reprendre notre souffle entre le côté sensuel et le côté poignant de cette romance.

En somme, j’ai apprécié cette lecture. En compagnie de la plume agréable et solaire de Micaela Barletta j’ai découvert une histoire captivante et bouleversante, des personnages attachants et touchants. L’auteure m’a littéralement happée dans son univers prenant et sensuel aux nombreux côtés ténébreux. Elle nous propose une histoire séduisante et entraînante mais aussi éloquente, riche en émotions et rythmée de nombreux rebondissements. Au fil des pages, elle a réussi à me charmer, me surprendre, me tenir en alerte, à m’émouvoir, à me boulverser.

C’est une très belle et déchirante romance qui nous invite à croire que l’amour, le véritable, est capable de vaincre tout les maux.