Is it Love ? ~ Carter Corp. Tome 2: MATT

◇ Titre: Is it Love ? Matt ~ T2.

◇ Auteur: Eva de Kerlan (sur une idée originale de Claire Zamora)

◇ Editeur: Hugo New Romance

◇ Date de sortie: 11 avril 2019 (numérique et broché)

MATT ORTEGA EST DOUÉ POUR BROUILLER LES PISTES : COLLÈGUE, AMI OU… PLUS ?

Emma Johnson est assistante de communication au sein de Carter Corporation. Un soir, elle se dévoile à son très séduisant binôme, Matt, un graphiste aux yeux noisette. Il lui prête une oreille attentive, et elle finit par tomber sous son charme. Mais celui-ci souffle le chaud et le froid. Le lendemain, il l’ignore. De plus, de nombreux mystères l’entourent : un passé trouble, un jumeau diabolique prénommé Daryl, et que cache cette impressionnante cicatrice dans son dos ? La jeune femme est déterminée à en savoir plus, qu’importent les risques, et ce malgré la volonté des jumeaux de l’éloigner du danger.
Matt parviendra-t-il à révéler ses sombres secrets

Après avoir dévoré et adoré l’adaptation littéraire du jeu « Is it love? » avec le personnage de Gabriel écrit par Angel Arekin, j’attendais les prochaines adaptations avec d’autres personnages du jeu.

Et quelle ne fût pas ma joie en découvrant que c’était Matt Ortega le prochain spécimen du jeu « Is it love? » à découvrir. Et cerise sur le cheesecake que l’histoire de Matt était écrite par Eva De Kerlan, une auteur talentueuse dont j’apprécie beaucoup la plume.

J’ai chevauché du Matt Ortega à pleine vitesse comme une névrosé, comme si j’avais le diable aux trousses. C’était intense, dangereux, fou, sexy, caliente et délicieusement divin. La tempête Ortega m’a engloutie, transcendée, envoutée. Matt a ravagé mon cœur (et ma petite culotte).

Matt travaille chez Carter Corporation dans la ville de New York. Il est graphiste et bosse en binôme avec Emma depuis quelques temps. Leur binôme est récent car Emma est une des nouvelles recrues de la Carter Corp. Emma est une jeune femme douce, discrète, intelligente et avenante. En arrivant à New-York elle compte bien tourner le dos à un passé douloureux qui la hante encore. Chargée de clientèle, elle s’est très bien intégrée à l’équipe sous les ordres de Gabriel Simons et aime travailler avec Matt. Il faut dire que bosser en face d’un canon ça donne envie de se lever et d’aller au taf chaque matin. Matt est sexy, diablement sexy avec son visage d’ange, ses yeux noisettes, sa carrure athlétique, son sourire charmeur. On lui donnerait notre culotte sans hésitation. Le beau brun est un collègue et ami exemplaire.

Un soir, alors qu’Emma a besoin d’un ami, il lui prête une oreille attentive et des bras réconfortants. Une soirée qui les rapproche et qui change la donne entre eux. Le lendemain, au boulot, Matt fait comme-ci il ne s’était rien passé, comme si cette soirée n’avait jamais existée. Cela contrarie et déstabilise la frêle Emma qui commence à voir son collègue différemment. Matt continue cependant de souffler le chaud et le froid face à une Emma qui se liquéfie à chaque mot, chaque toucher du beau brun. avec ses remarques ambigües, ses sourires à faire fondre la banquise, ses rapprochements physique… Matt semble se jouer d’Emma. Un coup oui, un coup non… La pauvre et alanguie Emma ne sait plus où donner de la tête face à ce ténébreux personnage.

Alors Matt, tente ou tentera pas ? Où ce jeu va-t-il les mener ?

J’ai vraiment adoré cette virée explosive et trépidante avec Matt et Emma. Ca envoie du lourd dès le début, on est jamais au bout de nos peines. Mystère, révélations, secrets, fuite,… Zéro répit! Comme dans le jeu ça bouge, ça évolue vite et bien, … c’est divertissant, frénétique et excitant. Pour une adaptation il est toujours délicat de coller au plus proche du jeu, de respecter les attentes des lecteurs… mais pour ma part, j’ai complètement occulter le jeu qui se cache derrière ce livre. Je me suis laissée transporter dans l’intrigue proposée par l’auteur et je n’y ai pris que plaisir.

Eva de Kerlan nous offre tout bonnement une adaptation littéraire à la hauteur du jeu proposé par Claire Zamora. Sublime et très plaisante à lire. Elle a parfaitement su retranscrire l’esprit du jeu et le caractère des personnages. Elle s’est appropriée les personnages et les a manipulés à sa sauce dans une très belle harmonie et avec beaucoup de doigté. J’ai eu l’agréable impression de voir Matt sortir de mon écran et de prendre vie sous la plume d’Eva. L’adaptation made in Eva De Kerlan est brillante et détonante. On ne voudrait jamais que ca s’arrête.

Eva De Kerlan avec son talent indéniable pour l’écriture, son style épuré et racé, donne un tout autre sens à cette adaptation. Le scénario qu’elle nous propose est haut en couleur et regorge de rebondissements. Avec son élégante et envoutante plume, elle nous entraine dans une romance à suspense endiablée.

Si Emma a un lourd passif derrière elle, elle se confie très vite et parvient à nous toucher par sa fragilité, son abnégation et sa fragilité. Avec Matt c’est différent. Il instaure une distance, il se fait plus mystérieux. Il peut être très protecteur et attentionné, puis la seconde d’après se montrer froid et distant. Il a un don pour prendre la tangente dans les moments cruciaux (un peu comme superman). Matt va nous révéler petit à petit tout ses secrets du plus insignifiant au plus sombre. Des fantômes de son passé vont soudainement ressurgir sans crier gare et mettre en branle la fragile relation qu’il essayer de construire avec Emma. Entre Passion et hésitation, entre secrets et danger, Matt et Emma nous entrainent dans une histoire périlleuse, impétueuse, touchante et furieusement torride.

C’est une totale réussite, une lecture à dévorer sans modération.

Is it Love ? ~ Carter Corp. Tome 1: GABRIEL

◇ Titre: Is it Love « Gabriel » T1.

◇ Auteur: Angel Arekin (sur une idée originale de Claire Zamora)

◇ Editeur: Hugo New Romance

◇ Date de sortie et disponibilité: 14 mars en broché et numérique

Alors qu’Ashley est en retard pour son premier jour de travail à la Carter Corporation, une grande
entreprise new-yorkaise dans laquelle elle a toujours rêvé d’être embauchée, elle croise le chemin d’un insupportable personnage qui lui fait perdre un temps précieux ainsi que son calme.
En arrivant au bureau avec plus d’une heure de retard, on lui présente son manager… qui n’est
autre que celui qui est responsable de son arrivée tardive !
Il va alors prendre un malin plaisir à faire planer le doute sur son éventuel renvoi. Dès lors se met en place un jeu mêlant séduction et provocation.

je ne pouvais pas passer à côté de cette adaptation du jeu » Is it Love » avec le personnage du sexy et arrogant Gabriel, manager chez Carter Corp. Oui je suis fan !! Lol. Je suis devenue accro à ce jeu et je souhaitais vraiment découvrir ce que donnerait une telle adaptation remaniée par Angel Arekin.

Voilà c’est chose faite. Je l’ai lu et je me suis réellement retrouvée happée dans l’univers du jeu vidéo, au sein de Carter corp. J’ai évolué aux côtés d’Ashley Styles ( le personnage que l’on crée et que l’on incarne dans le jeu.)

Ashley est une jeune femme indépendante, audacieuse et très intelligente au caractère de feu. Elle vit depuis peu à New York. Elle s’est installé dans la big apple suite au décès de sa mère. Elle accumulait les petits boulots jusqu’à trouver celui de ses rêves: Un poste de collaboratrice dans une société réputée et où elle pourra y envisager une carrière professionnelle. Une carrière sur laquelle elle préfère se concentrer.
Aujourd’hui, elle embauche et c’est son premier jour. Allant de déboires en malchances, elle arrive au boulot en retard, ses bas déchirés, sans sac à main dans lequel se trouve l’essentiel de la vie d’une femme mais avec la mine déconfite et l’envie que cette journée ce termine vite. Elle qui était si enjouée, déchante clairement.

Au sein de l’entreprise, elle va faire la connaissance d’une secrétaire serviable et adorable, de Matt, son nouveau collègue charmeur et très beau, de la DRH mégère et sournoise, du charismatique grand patron et de son manager Gabriel Simons, un homme sexy, arrogant, prétentieux et vraiment sexy que le destin a déjà mis sur sa route plus tôt dans la journée. Autant dire que cette première journée commence mal.

Le travail requière beaucoup de compétences et de sérieux. Ash se sent comme un poisson dans l’eau. Enfin jusqu’à ce que la tâche se complique. Un défi de taille à relever: ne pas céder à Gabriel Simons. Elle vient de mettre le pied dans un univers glacé regorgeant de requins et le chef du gang a des dents bien acérées.

Mais comment faire taire cette attirance envers l’horripilant Gabriel? Il est son manager… Mais il est aussi tellement sexy et attirant.
De son côté Gabriel est un homme certes arrogant, mais très professionnel. Il vit pour son travail. Les femmes sont juste de passage dans son lit mais ne reste jamais bien longtemps dans sa vie. Il est ce qu’on appelle un handicapé des sentiments. Mais cette nouvelle collaboratrice qui ose lui tenir tête, lui inspire des sentiments nouveaux et contradictoires, pourrait bien changer la donne. Il veut la posséder à tout prix. Juste une fois… Elle résiste, ça l’excite. Elle le repousse, ça l’énerve. Elle lui tient tête, ça l’horripile et l’excite plus encore … Mais cette femme n’est pas le genre à ce contenter d’une nuit sans lendemain.

Ce Gabriel, dépeint par Angel Arekin est à croquer !!! Il va vous séduire et vous faire fantasmer. Angel Arekin n’a pas son pareil pour écrire des scènes sexy à vous couper le souffle et à inonder vos petites culottes. Chaud devant !!! Vous entrez en territoire ardent et mordant !!! Grrr !!!
Et Ash (Ashley) je l’adore !!! Sûre que l’auteure s’est inspirée de moi. Mdr. Plus sérieusement, Ash a un caractère féroce et une répartie à couper au couteau. Elle se situe bien loin des clichés des nanas toutes mielleuses dans les romances. Et en même temps, elle a un côté sensible et attachant. J’ai adoré le duo de chic et de charme formé par Ash et Gabriel. Angel Arekin a joliment travaillé leurs personnalités respectives afin de les faire fusionner. Le résultat est explosif.

Angel Arekin a carrément assuré !!! Je pense qu’elle était l’auteure idéale pour relever ce défi et elle l’a fait avec audace et talent, le relevant haut la main et avec brio.
Cette pépite littéraire est un cocktail délicieux et détonant par lequel vous serez irrémédiablement séduit(e)s, tout comme moi.

Ce livre regorge d’originalité, de talent et de sensualité. Tout au long de ma lecture, j’ai été transportée par des dialogues piquants et sexys, des personnages attachants et fougueux, des scènes érotiques suaves et audacieuses, une trame judicieuse et bien travaillée. Le rendu global est tout simplement fabuleux. Les fans du jeu ne pouvaient rêver mieux. Cette adaptation littéraire est une vraie réussite et permet un doux moment d’évasion malgré le côté frustration de me pas pouvoir interagir avec Gabriel et les autres personnages à notre guise comme dans le jeu. Mais j’ai énormément apprécié de me laisser transporter par la plume captivante de l’auteure dans un univers qui me semble connu et que pourtant j’ai totalement redécouvert avec plaisir.

Je rajouterais que j’ai eu un coup de coeur pour Matt, le collègue charmeur et sexy d’Ashley… hummmm !! J’adore également son personnage et sa version du jeu. C’est un personnage au haut couleur qui me plaît beaucoup alors je vous dit rendez-vous dans quelques semaines pour découvrir son histoire écrite cette fois par Eva De Kerlan.

Mon LIVRE-PARIS by Audrey – Rétrospective (2019)

Bonjour les #Dreamers, c’est #Audrey, le week-end dernier se déroulait la 39ème éditions du salon du livre de Paris (Livre-Paris). C’est un des événements les plus attendus de l’année dans le monde de l’édition, aussi bien par les auteurs que par les lecteurs, blogueurs, les éditeurs… le salon du livre c’est le rendez-vous des amoureux des livres, c’est un week-end de folie !! Auteurs, lecteurs, blogueurs, amis,… se retrouvent le temps d’un week-end qui passe toujours bien trop vite mais qui est aussi très éprouvant. On ne dort pas beaucoup donc le filtre pour les selfies est une obligation. On marche beaucoup, on court même parfois donc on oublie les talons de 10cm et on préfère les baskets mais même là on ne sent plus ses pieds et on se retrouve avec les mollets en béton d’un footballeur. Alors, on se dit que c’est le week-end parfait pour perdre 1 ou 2 kilos mais que nenni ! Si on y regarde de plus près, on mange beaucoup: les restos avec les copines, les soirées des ME partenaires, les petits dej chez les éditeurs, les apéros, les bonbons et petits gâteaux sur les stands des auteurs… bref, tu as compris que tu dois éviter ta balance quelques jours après le salon. Mais surtout, surtout ce salon c’est un feu d’artifice d’émotions. Tu rencontres tes auteurs préférés à rester gaga devant eux (n’est ce pas #Charlie), tu retrouves tes copines et ça c’est vraiment extra, tu souris sans cesse à te bloquer les zygomatiques et avoir l’air d’une psychopathe, tu ris aux éclats à te faire pipi dessus et parfois tu pleures mais de joie je te rassure. Voilà, le salon du Livre c’est à peu près ça et cette année, cerise sur le gâteau, il semblerait que plusieurs personnes m’y ont vu alors je vais devoir remettre les choses au clair (une nouvelle fois): ce n’était pas moi !! J’aurais hérité d’un double maléfique donc je ne suis en rien responsable de ses agissements, des dires, ses coups de folies…

Bref, revenons au Salon du Livre. Alors …

– Hey !! Stop !!

– Pardon !! Mais…

– Chutt ! Je me présente, je suis le fameux double 😈 Bonjour, bonjour !! C’est moi qui prend le relais tu permets

– Mais non, je ne perm…

– T’y étais pas au salon donc tu ne sais même pas de quoi tu parles.

– Mais si !

– bla bla bla bla bla…

– ok ok. Vas-y, le blog est à toi.

– ah bah voilà !

Donc le salon du livre c’est d’enfer !! Et je sais de quoi je parle, MOI j’y étais avec mon super chac (sac-chat) ! Et je vais vous raconter ça…

Je suis arrivée à Paris, Vendredi vers 12h15 et sur le salon vers 13h et la première chose que j’ai faite c’est manger. Oui avant même de mettre un pied dans l’antre du diable livresque ( soit le salon. Vous comprendrez pourquoi c’est l’antre du diable plus tard) j’ai rejoint #Charlie et une très bonne amie (maman louve) pour aller manger. L’autre Audrey avait raison pour la bouffe. Bref, il est 14h30 quand je passe les portes du salon et à partir de là tout n’est que frénésie, sourire, cris, brouha, bref beaucoup de monde, de bruit, une chaleur étouffante, une euphorie ambiante et une ambiance de dingue. Dans l’enceinte du salon, on ne voit pas le temps passer et on a le temps de rien. J’ai filé de stands en stands, à travers les allées bondées de monde, vers l’infini et au delà. L’après-midi du vendredi est passée à une vitesse folle. J’ai fait des câlins, des bisous, des échanges de goodies… toujours accompagné de mes comparses de resto « au menu du jour quasi imposé mais non nous on veut des hot-dogs ». Aux détours des couloirs, on passe chez Les Plumes du Web ou mon « chac » a eu du succès et m’a chatte (mon sac chatte – oui car quand y a du rose c’est une fille) s’est faite caresser, Black Ink, Elixyria, Erato, Butterfly, See, Cyplog, Hugo,… et je passe voir notre partenaire adorée, auteure talentueuse et femme au grand coeur, j’ai nommé Blandine P. Martin avec qui je passe toujours un excellent moment. Elle est accessible, adorable et drôle, en plus elle a des Schokobons et elle m’a offert des M&M’s Wild Crows que je n’ose même pas manger. Vers 16h j’ai retrouvé mon cookie sans qui je n’aurais pas été présente sur le salon cette année (encore un immense Merci). Mon cookie c’est Shirley LB (auteure de Soul on Fire chez Black ink Éditions et de Pour t’avoir et T’aimer après tout aux Editions Harlequin). À partir de là, en plus de ma casquette de lectrice-blogueuse, j’ai revêtu celle d’assistante personnelle-cooky-sitter. Que du bonheur !! Je m’assure que Shirley est bien à l’heure à sa dédicace avec l’aide de petit oreo (renommée Horloge parlante à ce moment là) puis qu’elle ne meure ni de faim, ni de soif (il peut s’en passer des choses en 2h avec Shirley). Je vais m’acheter le nouveau bébé de Manon Donaldson S.W.A.T et rencontre enfin la québécoise, maman des Steel Brothers qui a perdu sa virginité de plein de choses (premier vol en avion, premier salon, premier séjour en France et première rencontre avec moi et ça c’est la classe lol). Après ça, je continue de virevolter où le vent livresque me porte: une brève rencontre avec Sophie Jomain, moi assise par terre cherchant je ne sais quoi dans un de mes nombreux sacs, elle resplendissante comme toujours. La vie est injuste lol. Quelques achats sont faits et Ana K. Anderson, Lou Marceau me tombent dessus pour mon plus grand plaisir bien sûr. Ensuite, retrouvailles avec mon amie Miss Hl’s sur le stand Elixyria. Que d’émotions de la revoir et de découvrir en vrai, en papier, son second roman So Me pour lequel j’ai été bêta-lectrice. Quel plaisir de revoir Nath, elle aussi bêta, une femme fantastique que j’apprécie énormément et qui est devenue une amie. Une aprem extra mais le salon s’apprête à fermer ses portes. Oh mais tient, il n’est pas l’heure de manger ? … Ah bah si, rebelote resto en excellente compagnie: Charlie, Nathalie, Miss Hl’s, Nath, Sarah et Shirley dans une ambiance chaleureuse et sympathique avec pour inaugurer dignement ce week-end de dingue, un mojito et une pensée pour notre #Sophia, restée à la maison #LsR pour s’occuper des #SexyEscorts. (Vivement notre mojito ensemble mon chaton).

Allez, Bonne nuit. Je ne vous dirais pas qu’on a parlé beaucoup, ri beaucoup aussi et refait le monde… dans notre appart-hôtel jusqu’à passé 3h du matin. Non non… ce contenu est privé et le restera, ça vaut mieux.

Je vous passe bien sûr le reveil avec la tête dans le pâté après 3h de sommeil, la douche, le ravalement de façade qui n’a d’ailleurs servi à rien… et je passe directement au salon en même temps vous êtes là pour ça et pas pour apprendre que mon gel douche est à la lavande et que j’ai bu un jus d’orange. On est d’accord, ça vous vous en fouttez comme de votre premier string.

Bref, le samedi au salon c’est la folie !! À 10h pétantes j’y étais au taquet prête à affronter le monde, la chaleur, les dragons ah non je m’égare là… ça a duré une heure, après mes jambes avaient du mal à me traîner. Je suis allée à la dédicace de Fleur Hana de laquelle je suis ressortie pleine de confettis et avec le smile. En plus j’ai vu ma bibiche Emeline. Une fois, mon graal en poche (Avec toi, m’envoler en double exemplaire svp) j’ai virevolté dans les allée de cet essaim géant. J’ai fait ma Shirley et je me suis perdue mais chutt, faut pas lui dire. Au bout de 30 minutes, j’ai vaincu le labyrinthe et j’ai retrouvé mon chemin vers Shirley et Sarah qui m’attendaient. Ces quelques minutes d’errance m’ont tout de même permises de croiser Charlene Kobel et Léane Morton avec qui j’apprécie toujours de passer un moment. Et c’est après ça que j’ai enfin retrouvé mon cookie et …et… Lindsey T que j’avais loupé l’année dernière. La patronne de l’organisation était une des rencontres à ne pas louper cette année et quelle rencontre ! Une nana extra ! Ensuite, j’ai revu ma petite magounette (grande par la taille et le coeur) alias Magali Inguimbert qui vous réserve des suprises à venir. Ça va déchirer !! 10, 20, … 100,… pas après (comment j’arrive encore à avancer ?) Bref, c’est l’heure de manger (encore) et de rejoindre Oly TL. Cette fois-ci le resto est italien, au menu lasagnes et tiramisu. Un fort agréable moment, tranquillement posé à papoter de tout et de rien. Un bonheur ! 14h sonnent et c’est le retour au salon, je ne sais plus qui j’ai vu après ça, beaucoup trop de monde (Delinda Dane, Chrys Galia, Callie J. Deroy, Soleano Rodrigues, Debbie Robin, Virginie Paire, Twiny, Jessica, Morgane Moncomble, Oren Miller/Lucie Castel qui allait au WC (désolée), Audrey Dumont, Iris Julliard, Siobhan Gabrielly, Sophie S. Pierucci, Gwen delmas, Audrey Grill …) désolée pour ceux que j’oublie, j’ai perdue mes pieds et ma tête quelques part dans ce dédale de moquette bleue immonde qu’est le salon. Mais j’ai quand même réussi à louper Laurie Delphis et Marie HJ. Je suis triste mais je me dis que ce n’est que partie remise. J’ai revu avec plaisir quelques copines blogueuses: Maria (Les lectures de Maria), Carine et Soumya (Les étoiles des bibliothèques), Marilyn ( Frénésie Livresque), Lixia (Au coeur d’une passion), Mélody (by méli mélo). Cette aprem est passée beaucoup mais alors beaucoup trop vite. Il est l’heure de dire au revoir à Nathalie (ma maman louve) et à ma chérie Charlie (le temps de 3 semaines). Après avoir récupéré ma précommande chez Juno Publishing, je dis aussi au revoir au salon pour aujourd’hui car il est temps de rentrer à l’hôtel afin de se préparer pour la soirée Black ink.

20h30: les portes du « Paris Clandestin » s’ouvrent nous laissant découvrir un endroit atypique. Nous nous engouffrons dans des caves souterraines chaleureusement réaménagées en bar. Une ambiance feutrée et mystérieuse. Notre but, après une longue journée, trouver un endroit où poser nos fesses et boire un verre entre nanas. Un canapé, des poufs, des mojitos, des petites verrines, quelques bricoles à grignoter, les copines et voilà que la soirée commence. Et on se refait un concerto de bla bla et de rires à en pleurer… les copines défilent (Ludivine Delaune, Lily Pink, ma Meli d’amour, Vivi, Tina, Agnès, Shelby…) et la soirée est agréable. Nos héros chouchous black ink se voient décerner des awards lors d’une cérémonie informelle, des cadeaux sont gagnés, des mignardises sont dégustées, des verres sont vidés (et posés sur notre table, le serveur a dû penser qu’à nous 5 on avait vidé le stock d’alcool mais c’était pas nous promis). En somme, une soirée super sympa avec les copines: Anonymous-Shirley, Miss Hl’s, Nath (qui a protégé notre butin) et Sarah (propriétaire d’un nouveau mug) ! Mais la fatigue aidant, à 2h30 du mat, nous décidons de rentrer et d’aller nous coucher. Kapten est mon ami et nous reconduit à bon port. Je me souviens avoir poser ma tête sur l’oreiller et… le trou noir jusqu’à 8h.

C’est pour moi (et pour beaucoup) le dernier jour au salon et peut-être le plus éprouvant. J’ai dormi à peine 5h (et 3 la nuit précédente) autant vous dire que je ne suis pas fraîche mais j’ai la pêche et je compte bien profiter de ce dernier jour. On est tous fatigués mais on tient encore debout par je ne sais quel miracle. Et le dimanche au salon c’est comme à la maison ou presque, c’est cool. On a refait nos valises avec du mal car l’antre du diable nous a eu (tous sans exception). Au départ, on avait une liste d’achats et puis la liste à disparue et on a fait flamber la carte bancaire, le chéquier tout. On sait que dès mardi, on aura un appel du banquier mais pour l’heure on s’en tape royalement. 11h: Je dis au revoir à mon cookie avec quelques larmes retenues et je file prendre un petit déjeuner (oui à 11h). Je vous avez dit qu’au salon on bouffe en permanence et puis après le choc émotionnel de quitter mon cookie j’avais besoin de ma dose de réconfort, à savoir du chocolat (mais non pas un mojito à 11h). Je me pointe vers midi au salon et là l’ambiance est vraiment différente. Ca sent déjà la fin. Je retrouve sur le stand des Éditions Addictives, Carole, Marie Meyer, Lil Evans, Ana K. Anderson et je fais quelques derniers achats, comme si j’en avais pas déjà assez ( cf. antre du mal). Un dernier câlin à ma chérie Belge, Miss hl’s et à Nath (Belge aussi), et me voilà en route, direction la gare du Nord où je retrouve Monsieur Julien Lazarro (les garçons de chambre ça vous parle ? Et bein, c’est lui) pour boire un café avant de rentrer chez moi. Voilà, c’est le moment de reprendre de train… 50 minutes plus tard, j’arrive à Arras dans les Hauts-de-France. Sur le quai m’attendent mes enfants alors je range ma casquette de lectrice-blogueuse avec une pointe de tristesse mais avec des étoiles plein les yeux et je remets celle de maman avec plaisir. De ce week-end je garderais une tonnes de souvenirs mémorables et indélébiles, vos sourires, nos éclats de rire, la générosité et la bienveillance de certains. J’y penserais souvent et j’imagine déjà mon sourire se dessiner et mes yeux briller d’émotions à l’évocation de ce week-end. C’est de l’amour en barre, un flot d’émotions brutes sur quelques jours !!! Ca fatigue mais ca revigore aussi, allez comprendre, c’est la magie de Livre-Paris. J’ai bien sûr les regrets de ne pas avoir vu untel ou untel mais ce ne sont que des actes manqués, un jour…

Mon album photos:

(Ma chatte-chac)

#Audrey, le double 💋

[ * PS: Je m’excuse par avance auprès des personnes que j’ai oublié de citer. Ce qui se passe au SdL et dans ses alentours reste au SdL… 😘 ]

Le salon Livre-Paris vous donne rdv l’année prochaine. Est ce que j’y serai ? L’avenir nous le dira…

Endless Night

◇ Titre: Endless Night (Tome 1)

◇ Auteur: Estelle Every

◇ Editeur: La condamine (Fyctia) / Hugo new romance poche

◇ Date de sortie:

– Format poche: 14 mars 2019

– Format numérique: 18 janvier 2018

Les nuits blanches révèlent les plus sombres secrets…
Le Secret… Le seul nom de ce club russe très privé est un fantasme. Auxane, jeune journaliste ambitieuse, n’a pas le choix : elle doit l’intégrer pour prouver ce qu’elle vaut à sa rédaction. Plongée au coeur d’un univers qui la trouble de plus en plus, fascinée par Grigori, le séduisant patron du Secret, et si c’était sur elle-même qu’Auxane faisait les plus grandes découvertes ?

Auxane est journaliste mais elle rêve de grandes investigations alors que son rédacteur en chef l’assigne à la rubrique des faits divers. Jusqu’au jour où une occasion de rêve se présente. Exit la rubrique des chiens écrasés , elle va pouvoir assister un très grand journaliste, un de ses pairs dans une de ses investigations. Elle s’envole donc vers la Russie, pays dont ses parents son originaires, avec son collègue. Sur place, et pour faire avancer l’enquête qu’elle mène, elle intègre le Secret, un club sélect, privé et libertin dirigé d’une main de fer part le séduisant et mystérieux Grigori. L’envers du décor du club et surtout ce qui s’y passe la fascine plus que de raison. Son séduisant gérant l’obsède, la trouble autant qu’il l’irrite. Auxane a mis les pieds dans un univers dans lequel elle ne maîtrise rien, où sa sexualité s’éveille sous un nouveau jour. Sortira-t-elle indemne du Secret ?

Entre secrets et manipulations, entre sensualité et mystère, l’auteur nous invite dans un univers de luxure exaltant et décadent. Elle nous anime d’une armada d’émotions avec parcimonie, un flot d’érotisme petite dose par petite dose… un procédé tout en lenteur et en finesse qui nous rend accro.

Même si j’ai eu un peu de mal au début, je dois dire que l’auteur a réussi à m’embarquer dans sa tumultueuse histoire. C’est une romance érotique mais aussi une romance à suspense je dirais. Même si la romance passe au second plan et que l’érotisme prédomine, on sent qu’il se trame quelque chose. Oksana et Grigori ensemble… Je me dis que c’est impossible. Ils ne sont pas du même monde, n’ont pas les mêmes objectifs. Et pourtant, l’auteur parvient à me faire espérer, à vouloir croire en cette histoire atypique et j’y ai cru jusqu’à ce qu’elle me montre que tout ça n’était qu’un leurre. Et puis… Et si… pourquoi faut-il que même dans les livres tout soit toujours si compliqué ? Et pourquoi ces mots qui résonnent encore « À suivre »… Je ne veux pas attendre !! Je veux savoir !! Accro !! Je vous l’avez dit.

Endless night c’est comme une fine couche de volupté qui parcourt et électrise chaque parcelle de votre peau, comme un courant électrique qui parcourt vos veines à une vitesse folle faisant battre votre coeur de façon frénétique, comme un ouragan qui ravage tout sur son passage mettant en transe votre corps, déchaînant toutes vos sensations dans un tourbillon galvanisant et provoquant un cour circuit de vos neurones. C’est une lecture sous haute tension sexuelle, très dangereuse pour votre lingerie, complètement prohiber pour les vierges effarouchées, à proscrire pour les personnes souffrant de problèmes cardiaques. Quoi que mort par orgasme littéraire est une belle mort. Une explosion de saveurs et de sensations à l’état brut.

Si vous tenter l’aventure Endless Night et vous allez la tenter … avant de commencer éloignez-vous de toutes substances inflammables car vous ne serez plus qu’une torche humaine.

L’écriture de l’auteur est exaltante, luxurieuse et envoûtante. Elle est parvenue à m’entraîner dans le tableau charnel qu’elle dépeint divinement bien. J’ai eu dû mal à y entrer mais j’ai fini par succomber à la luxe… maintenant je ne suis pas sûre de vouloir en sortir. L’auteur m’a happé dans son récit et m’y a maintenu de force par de nombreux rebondissements, de nombreuses révélations et surtout elle m’a donné la folle envie de jouer. La lecture est agréable et on se laisse aisément guider à travers la trame subtilement amenée et délicieusement travaillée par Estelle Every. On se régale !!

Pour finir, je conclurai en disant que cette histoire n’est pas pour tous le monde. C’est une romance singulière et étonnante qui mêle érotisme et suspense. L’univers d’Endless Night est à la fois sensuel et décadent, à la fois sombre et délétère. C’est une histoire que j’ai parcourue avec beaucoup de volupté dont l’intrigue étayée et prenante m’a faite sortir des sentiers battus et m’a poussée dans mes retranchements, m’ouvrant un nouvel horizon. C’est compliqué de parler de quelque chose qui a provoqué en vous énormément de sentiments contradictoires. Savoir si j’ai aimé, si j’ai détesté, un peu aimé, pas beaucoup aimé… Je ne saurais vous dire. Je ne peux seulement vous dire que je viens de finir et que j’en suis encore troublée. J’ai tremblé de peur et de désir, j’ai souri, j’ai était saisie par toutes une horde d’émotions brutes et saisissantes, … mais une chose est sûre je veux la suite !!

Paris by night

Titre: Paris by night

Auteur: Robyne Max Chavalan

Editeur: La Condamine – Hugo Romance

Divers: Disponible en numérique (15 novembre 2018) et en format poche (6 décembre 2018)


Cinq nuits, cinq sens… une passion ?
Circée est danseuse au Night Birds, un cabaret parisien parmi les plus réputés. Son métier : faire rêver, la nuit, sous la lumière artificielle des projecteurs…
Mais lorsqu’un homme mystérieux vient l’observer à chacune de ses représentations, son monde bascule. Surtout lorsqu’il se décide enfin à l’aborder et lui propose de passer cinq nuits blanches avec lui.

Cinq nuits, pour explorer chacun des cinq sens… et découvrir qui elle est vraiment.

* Je remercie Célia de m’avoir permis de lire ce livre en service de presse.

J’avais beaucoup aimé les précédents romans de Robyne Max Chavalan ( Fire Crush, Back Fire et Flash-back) alors je n’ai pas hésité une seule seconde à découvrir son nouveau roman dans lequel elle explore les cinq sens de façons sensuelle et captivante.

Circée est danseuse dans un cabaret réputé de la capitale française. Elle aime son métier qui lui permet d’exprimer sa sensualité et de se libérer. Circée est un papillon de nuit, une femme de lumière, une femme de félicité, une femme sûre d’elle, une femme fantasme. La journée, elle est une autre femme totalement opposé à celle de la nuit. Elle est solitaire, plus douce et introvertie, plus dans l’ombre. La Circée de nuit éclipse la Circée de jour et tient à distance les démons.

Depuis plusieurs semaines, un homme séduisant et mystérieux vient assister au spectacle. Il s’assoit seul dans l’ombre avec un bon whisky et à peine le spectacle est-il terminé qu’il s’est évaporé sans laisser de traces.

Un soir tout change. L’homme est là à la même place que d’habitude, Circée danse sur un magnifique tableau, l’homme boit son breuvage ambré, Circée s’effeuille langoureusement, l’homme disparaît mais cette fois laisse une lettre et un petit paquet à l’intention de Circée.

Cet homme semble la connaître mais il est étranger à Circée pourtant son corps réagit à la présence de l’homme mystérieux, très séduisant et magnétique. Il lui fait une proposition: il veut 5 de ses nuits pour explorer ses 5 sens pour découvrir qui elle est.

Circée va-t-elle accepter de donner 5 nuits à cet étranger ? Est-elle prête à découvrir qui elle est vraiment ? Que lui réserve l’homme mystérieux lors de ces nuits blanches ? Qui est-il ? Que veut-il ? Pourquoi elle ?

Tant de questions… et toutes les réponses se trouvent au coeur de 《Paris by night》dispensée au fur et à mesure par l’auteur. Une romance atypique et étonnante que je vous recommande chaudement.

J’ai vraiment adoré ce roman. C’est une romance contemporaine inédite, singulière et complètement addictive. L’auteur nous invite à entrer dans un univers à la fois poétique et sensuelle. Elle nous ouvre les portes d’une romance captivante qu’il est difficile de lâcher. La lecture est magnétique, fluide et agréable. Les pages se tournent toutes seules avec engouement et délectation, la lecture de ce roman fût un vrai moment de plaisir pour moi. J’ai été complètement absorbé dans l’histoire du début à la fin. Impossible de lâcher le livre, impossible de détacher mes yeux des mots qui défilaient, des pages qui se tournaient à une vitesse effarante. Un maelstrom de sensations fortes est venu me saisir.

Le côté sensuel est divinement bien exploité. Un éveil des sens dans un scénario étourdissant à la fois frustrant, dérangeant et débordant d’un érotisme saisissant. C’est un régal à lire. Et derrière ce côté érotique, se révèle une romance toute en émotions, une romance fracassante et transcendante. Double régal !!

Entre volupté et mystère, on se laisse aisément transporté dans ce delicieux récit. La trame est époustouflante, divinement mise en avant et pleine d’intensité, d’émotions, d’érotisme et de rebondissements. Les personnages se libèrent, se dévoilent et on se laisse apprivoiser par leur charisme au fil des pages. Ce récit se vit avec toute l’intensité que suscite la plume désinvolture et enivrante de Robyne Max Chavalan. Suspense, trahison, secrets, passion,… un cocktail délicieux, explosif et diaboliquement addictif.

L’écriture de Robyne a une prestance de malade, c’est incroyable! Dès qu’elle vous a pris dans ses filets, il est impossible de se libérer de son attraction. Ses mots défilent de pages en pages et font écho au flot d’émotions qui se décharge en et autour de nous. On est attiré par l’ élégance et la volupté de sa plume comme un papillon de nuit l’est par la lumière. Comme une charmeuse de serpent, l’auteur nous charme par une mélodieuse proposition. Comme une mythique sirène, elle nous attire par un son profond et intense. Comme une séductrice aguerrie, elle nous séduit tout en finesse de façon fascinante.

ET PUIS SOUDAIN … ♡ Portraits Chinois « Lia et Robin » ♡

La saga « Et puis soudain » de Laura S. Wild se composant de 4 tomes ( Et puis soudain… Succomber, Lutter, Sombrer et Aimer ) est une des sagas phares de fin 2018, publiée chez Hugo New Romance. J’ai adoré chaque tome de cette saga et ce fût un plaisir d’accueillir Lia et Robin dans les #coulisses de Lire ses Rêves, où ils se sont prêtés au jeu du portrait chinois inversé.

Je vous laisse découvrir ce duo intense sous un autre jour et pourtant toujours égaux à eux mêmes, comme on les aime.

Salut Lia, installe toi, bienvenue sur le blog Lire ses Rêves. Comment ça va ?

✒ Super bien. Merci pour l’invitation. C’est sympa chez vous !

Laura m’a confié que tu serais partante pour notre atypique jeu du portrait chinois inversé. Donc, si tu es d’accord nous allons parler de Robin.

✒ Laura vous a dit ça ? Mais pourquoi elle ne me prévient jamais ?! Elle a de la chance que j’aime parler de Robin. Je suis prête !

📔 Alors Lia d’après toi si Robin était un… il serait ?

1. Un animal: ➡️ Forcément un lion avec son côté roi de la jungle/dominant, mais aussi un peu loup en mode chef de meute et pour finir, un chaton… parce qu’il adore les câlins et qu’il a un petit cœur tendre sous sa carapace. Alors, ça fait de lui un… lilouton. Ça me plaît !

2. Une couleur: ➡️ Toutes les teintes de rouge possible. Cette couleur représente la passion, le feu, la chaleur. Un peu tout ce qu’il est.

3. Une chanson: ➡️ La nôtre : Dance me to the end of love par The Civil Wars.

4. Un film: ➡️ Titanic. Pour deux raisons : D’abord parce ce qu’il déteste ce film…et ensuite parce qu’il a beau dire ce qu’il veut, Jack Dawson et lui se ressemble beaucoup : Robin n’hésiterait pas une seconde à se sacrifier pour moi.

5. Un livre: ➡️ Un bon polar.

6. Une sucrerie / pâtisserie: ➡️ Des muffins triple chocolat. Sérieusement, ce mec est bâti comme Jason Momoa et il peut se permettre de s’enfiler trois muffins à la suite sans aucun remord. Y’a pas de justice !

7. Un sentiment / une émotion: ➡️ La passion.

8. Un mot: ➡️ Intense. Robin est très intense dans sa façon d’être, dans sa façon de m’aimer, dans les idées qu’il défend, il est tellement mais tellement… ah, tu avais dit un mot ? Oops…

9. Une odeur: ➡️ La sienne ! Si tu savais comme il sent bon, je me ferais des shoots de son odeur si c’était possible.

10. Une citation de 《 Et puis soudain… 》: ➡️ « Je mourrais pour toi, Lia. Tu comprends ce que ça veut dire ? Ce ne sont pas des paroles en l’air, je les pense vraiment. Tu es ma vie. Ma vie entière. » * soupir, rêveuse * Quand je te disais qu’il était intense, je rigolais pas… et bordel, qu’est-ce que j’aime ça.

Merci beaucoup pour ce sympathique moment Amalia.

——–♡————–♡————–♡——–

📔 Salut Robin, bienvenue chez Lire ses Rêves. Comment vas-tu ?

✒Bien, je te remercie.

Ta tornade Amalia, vient de jouer le jeu du portrait chinois inversé de #LsR. Es-tu prêt à en faire de même ?

✒Je suis toujours prêt !

📔 Donc Rob, d’après toi si Lia était un… Elle serait ?

1. Un animal: ➡️ Une lionne sans aucune hésitation. Elle protège et aime férocement sa famille.

2. Une couleur: ➡️ Le blanc. Déjà parce que c’est sa couleur préférée, j’ai d’’ailleurs bien essayé de lui faire comprendre que ce n’en était pas une mais elle n’en démord pas. Et puis… le blanc c’est un mélange de pureté et de perfection. Tout ma Lia quoi.

3. Une chanson: ➡️ La nôtre, quelle question.

4. Un film: ➡️Un peu de Million Dollars baby (quand elle joue des poings elle est tellement sexy), saupoudré de Wonder Woman (j’adore sa façon d’être quelques fois un peu en mode barrez-vous de là je vais gérer toute cette merde et accessoirement tenter de sauver le monde, me remerciez pas) et bien sûr, pour finir, une bonne louche de n’oublie jamais (la romantique en elle ne mourra jamais), mélangez le tout et vous obtiendrez… ma Lia. *Ricane* Tu vois un peu ce que cette femme a fait de moi ? Si je me réveille un matin complètement guimauve, faudra pas s’étonner…

5. Un livre: ➡️ Nos étoiles contraires, de John Green. Elle a passé des jours à pleurer après l’avoir lu. Je savais plus comment la calmer, c’était flippant. Et tu veux savoir le pire dans l’histoire ? Quand elle m’a demandé de regarder le film avec elle, j’ai pas été fichu de lui refuser. Je te laisse imaginer l’état dans lequel elle était après ça…

6. Une sucrerie / pâtisserie: ➡️ Des bonbons acidulés. Elle aime tellement ça que j’ai dû prévoir un placard exclusivement réservé à ses sucreries, quand j’ai confectionné les plans de la maison !

7. Un sentiment / une émotion: ➡️ La passion. Quoi ? Pourquoi tu fais cette tête ? Elle l’a déjà dit c’est ça ?

8. Un mot: ➡️ Amour. Je sais c’est cliché mais il n’y pas d’autres personnes au monde qui (m)aiment comme Lia le fait.

9. Une odeur: ➡️ La sienne, c’est évident. C’est une vraie drogue. Quoi encore ? Pourquoi tu ris ? Elle l’a dit aussi ?

10. Une citation de 《Et puis soudain…》: ➡️ « C’est Robin qui m’apprend chaque jour a respirer pleinement. Tu serais choquée si tu pouvais mesurer l’amour que je lui porte. Personne ne le surpassera jamais ».

Merci pour ta participation. Allons rejoindre ta moitié qui nous attend pour boire un verre…

♡ BONUS EXCLUSIF ♡

Après l’interview « Portrait Chinois »

Je remercie chaleureusement Audrey pour cette interview, et, après avoir discrètement subtilisé quelques bonbons, je retrouve Robin qui m’attend à l’extérieur, appuyé contre sa voiture.
— Salut, bébé.
Je me hisse sur la pointe des pieds pour l’embrasser, puis je lui propose de piocher dans mon butin de bonbons acidulés.
— Non merci, dit-il en riant. Comment ça s’est passé ?
— Bien. Et toi ?
— Bien.
Nous nous dévisageons, attendant chacun que l’autre craque et dévoile ses réponses. Tout en continuant de nous regarder avec méfiance, nous grimpons en voiture. Robin démarre et lance nonchalamment :
— Titanic, vraiment ?!
Je me redresse subitement sur mon siège en le pointant du doigt.
— Traître ! Comment as-tu osé regarder mes réponses ?
— Détend-toi, j’ai juste aperçu celle-ci.
Je plisse les yeux, pas le moins du monde convaincu par sa réponse. Il croit pouvoir me berner ? Vraiment ? À force de le dévisager, il finit par admettre.
— OK, j’ai tout regardé en détail.
— Je le savais. C’est scandaleux, Robin.
— Avant de t’enflammer, répond à ma question ; un lilouton ? Où es-tu allée pêcher ça franchement ?
— Ben quoi ? Le mélange d’un lion, d’un loup et d’un chaton. J’aurais pu choisir bien pire, estime toi heureux.
Il pose sa grande main contre ma nuque et il commence à me masser pour me détendre un peu.
— Le blanc est bien une couleur, finis-je par dire.
— Amalia Gomes-Edwards ! Tu as toi aussi lu mes réponses ?
Nous éclatons de rire et j’admets :
— On se ressemble trop, bébé. Tu ne pouvais pas t’attendre à autre chose de ma part. Au fait, regarde ce que j’ai pour toi…
J’ouvre discrètement mon sac à main et je lui tends un muffin trois chocolats.
— Tu es la meilleure, dit-il en attrapant mon visage et en m’embrassant tandis que nous sommes à l’arrêt à un feu rouge.
— Je sais… mon lilouton.
Robin lève les yeux au ciel et redémarre quand le feu passe au vert.
— Je sens que ça va me suivre un long moment ça.
— Tu n’as même pas idée !

* Je remercie Laura S.Wild, Lia et Robin pour leur participation à nos portraits chinois.

#Audrey 💋

《Happy Valentine’s day》♡ BOX de la SAINT VALENTIN ♡

En février, nous fêtons la SAINT VALENTIN, la fête des amoureux et chez Lire ses Rêves, on aime la romance… et les romances avec des bikers encore plus… et surtout on adore vous faire des cadeaux.

C’est pourquoi du 7 au 14 février 2019(inclus), nous organisons un concours spécial Saint Valentin.

Lire ses Rêves vous offre l’opportunité de gagner une ❤ BOX SAINT VALENTIN ❤ contenant la duologie « BLACK RIDERS » de C. J. RONNIE (soit les tomes 1 et 2 en format poche – Coll. Hugo new romance Poche / La Condamine-Fyctia) ainsi que diverses petites surprises telles que des #Goodies, des petites douceurs …

Pour participer:

Aimer notre page Facebook

Remplir le formulaire de participation: ici

Partager la publication via Facebook: ici

*Règlement*

Ce concours est ouvert à la France métropolitaine et à la Belgique. Les livres vous sont offerts par Lire ses Rêves et seront envoyés séparément (poste et amazon) quelques jours après la publication des résultats (ici-même).

♡ CONCOURS CLOS !!! ♡

Et voici, le résultat !!! Félicitations à notre gagnante de la Saint Valentin.

Nous attendons tes coordonnées postales en mp sur la page. Merci.

Bracelets Mantra by Jane Devreaux (partenariat)

Bonjour, on lit de la romance mais nous sommes aussi des femmes (et des hommes) qui aiment les jolies choses, les bijoux, les sacs et toutes sortes d’accessoires pour agrémenter nos tenues.

Alors, aujourd’hui, je ne vais pas vous parler lecture. Non, je vais vous parler de bijoux et plus précisément de #BraceletMantra et pas n’importe lequels… ceux créés par Jane Devreaux. Certains connaissent déjà Jane Devreaux pour ses écrits. Elle a publié plusieurs romances et vient d’ouvrir sa boutique #esty pour vendre ses créations: des bracelets mantra. Elle allie sa passion pour la création de bijoux avec celle des mots.

Nous savons tous ce qu’est un bracelet. Facile ! Mais, qu’est ce qu’un mantra ? Le terme mantra désigne une formule, un mot ou un son répété plusieurs fois et qui a un effet thérapeutique sur le corps et l’esprit. Il peut s’agir d’une formule inventée par vos soins pour vous motiver ou d’une citation… telle que 《Carpe Diem》(Cueille le jour présent sans te soucier du lendemain) ou 《Crois en toi》par exemple.

Le mantra est à la mode et s’affiche partout. On en trouve sur des T-shirts ou des bijoux… Jane Devreaux a décidé de graver des mantras sur des bracelets à porter selon son humeur. J’adore le concept. Je suis fan !! J’ai déjà quelques bijoux avec des mantras, des citations ou des petites phrases parfois drôles comme 《Je peux pas j’ai mojito》 ou 《Tu es la pépite de mon cookie》.

Dans mes mantras préféré, il y a 《Croire en ses rêves》 ou encore 《Suis ton coeur》. Vous avez des mantras ?

Je vous invite à découvrir la boutique en ligne de Jane Devreaux #BraceletMantra et pourquoi pas vous laisser tenter par un joli bracelet qui vous accompagnera au quotidien. C’est aussi le cadeau parfait pour une amie.

En plus, il est possible de passer une commande personnalisée pour avoir son propre mantra.

Voici quelques photos des créations #BraceletMantra de Jane disponibles sur sa boutique en ligne: https://www.etsy.com/fr/shop/BraceletMantra

INTERVIEWQuelques questions à Jane Devreaux:

1. Bonjour, Jane. Peux-tu nous livrer quelques mots sur toi ?

🔷️ Bonjour, Audrey. Que dire ! J’ai 38 ans, je suis maman de 2 adorables petites filles et je cours dans tous les sens. J’aime être occupée, j’aime créer et je n’arrête jamais.
2. D’où t’est venue l’envie de créer des bijoux et plus particulièrement des bracelets mantra ? Et pourquoi ce genre de bracelets ?
🔷️ Ma passion pour les bracelets n’est pas récente, j’en ai des pleins placards. L’année dernière, j’ai découvert les bijoux à messages et j’ai vraimentadoré, j’en ai toute une collection qui malheureusement s’est abîmée bien trop vite. Les métaux dans lesquels ils sont fabriqués s’oxydent et j’étais déçue. Puis, j’ai pensé au cuir, mais je n’en ai pas trouvé. J’aime beaucoup la matière et un cuir vieilli reste beau, alors j’ai tenté.
3. Quelles matières utilises-tu pour la confection de tes bracelets ?
🔷️ Il s’agit de cuir, tout simplement.
4. Quel est le mantra qui te correspond le plus ? Pourquoi ?

🔷️ Je dis souvent : « Tout est possible, il suffit d’y croire » ou « qui ne tente rien n’a rien ».

5. Quel mantra aimerais-tu ajouter sur un prochain bracelet ?

🔷️ J’en trouve sans cesse de nouveaux et je me dis parfois qu’il faut que je me calme parce que j’en ai déjà trop. Les prochains seront sûrement « Inspire le futur, expire le passé », « Tout commence par un rêve », « Chaque jour est une chance »…

6. Peut-on te passer des commandes personnalisées ? Si oui, quel est ton délai de création ?

🔷️ Oui bien sûr, si j’ai du stock de cuir dans la couleur désiré, il ne me faut que quelques jours, mais comme il m’arrive souvent d’en manquer, ça peut être un peu plus long.

7. Nous savons tous que Jane Devreaux, en plus d’être une créatrice de jolis bijoux et aussi une talentueuse auteure de romance. Aurons-nous l’occasion de relire ta plume dans une nouvelle histoire prochainement ?

🔷️ Je n’ai pas l’intention d’arrêter, j’aime trop écrire. Le prochain sort en août, il s’agit d’À la dérive. Et je suis en train d’écrire une romance paranormale, ainsi qu’une histoire à 4 mains qui parle du handicap.

Moi, je dis chouette tout ça !! J’ai hâte !

Et, j’ajoute que je suis très heureuse et honorée que Jane ait choisi Lire ses Rêves pour compter parmi ses partenaires. Merci !! Gardez l’oeil ouvert, il se pourrait que bientôt une surprise voit le jour sur le blog 😉

** 📖 Petit rappel des romances de Jane Devreaux 📖 **

Et puis soudain AIMER ~ Tome 4

◇ Titre: Et puis soudain AIMER – Tome 4

◇ Auteur: Laura S. Wild

◇ Editeur: La Condamine / Fyctia / Hugo New Romance


Lia a enfin découvert l’identité de son bourreau et Robin en a payé le prix. Blessés aussi bien physiquement que psychologiquement, l’un et l’autre doivent désormais se remettre des événements traumatisants qu’ils ont vécus, pour enfin mettre leur lourd passé derrière eux et obtenir ce qu’ils ont toujours voulu.
Grandement fragilisés, Chris, Matt, Maria, Taylor et tous les autres tentent eux aussi de remonter la pente, mais le poids des épreuves qu’ils ont traversées les entraînent vers le fond. Trahisons inattendues, vieux démons et nouveaux départs signeront-ils la fin de leur petit groupe autrefois si soudé ? Jamais le trio fusionnel formé par Lia, Chris et Matt n’a été mis à aussi rude épreuve…
Pour tous, le chemin vers le bonheur s’annonce semé d’embûches.
Et puis enfin, pourront-ils s’aimer ?

* Je remercie Célia et Hugo Romance pour ce service de presse *

Et voilà c’est fini …. nooonnn !! Je ne veux pas !! Je suis au bout de ma vie !!! Je voulais plus de Lia, de Robin, de Matty, de Chris… tellement plus. Je viens de tourner la dernière page de ce dernier tome et j’ai seulement envie d’y retourner, de reprendre le premier tome et de tout relire encore et encore. J’ai, à la fois, le sourire aux lèvres et le coeur en lambeaux après avoir vécue toutes ces péripéties à leurs côtés et surtout ils me manquent déjà tous, profondément. Et sans mentir, j’ai eu du mal à les quitter. Plus les pages défilaient, plus je ralentissais ma lecture tentant de prendre mon temps, de prolonger les instants avec eux, essayant de me gorger de chaque émotion. Tourner la dernière page fût, à la fois un bonheur et un déchirement. Je me suis fortement, trop fortement attachée à ces personnages. Peut-etre parce que derrière eux, j’y voyais un bout de moi, de mes frères, de mes amis. A travers ses personnages, Laura S. Wild nous a livré une part de son âme, venant toucher et bouleverser la notre. Elle a réussi à partager plus qu’une simple histoire avec ses lecteurs. Avec sa belle et talentueuse plume, elle a conquis mon coeur. J’ai dévoré ce dernier tome en apnée, à la fois heureuse de voir l’évolution des personnages et à la fois triste de devoir leur dire au revoir. Ce dernier opus est un coup de maître, il clôture divinement la saga. On ne pouvait pas rêver mieux pour Lia et ses amis. La lecture de ce tome final fût fluide et très agréable, comme pour les tomes précédents. Il regorge aussi de rebondissements et nous propulse dans un ascenseur émotionnel d’une intensité féroce. J’ai ri, j’ai été émue, j’ai pleuré (beaucoup), j’ai angoissé, j’ai complètement vécu une histoire épique aux côtés de Lia et de sa bande. Dans ce 4ème et dernier tome, l’auteur, comme à son habitude, ne nous épargne pas. Elle joue avec nos nerfs jusqu’au bout. Mais elle nous régale aussi. On en prend plein le coeur. J’adore j’adore j’adore !!!

Cette saga est un véritable coup de coeur. Je devrais même dire un coup de foudre car j’en suis tombée amoureuse dès le premier tome, au bout de quelques pages. Cette saga à annihiler mon coeur de façon fulgurante par le trop plein d’émotions dans lequel nous a plongé l’auteur durant 4 tomes. A travers sa saga, l’auteur m’a fait vivre une expérience très intense. Elle m’a absorbée dans son univers, m’a plongée dans une tumultueuse et pénétrante vague d’émotions. Je me suis noyée avec plaisir dans cette romance, j’ai apprécié chaque instant passé dans cette lecture. L’auteur a vraiment su nous surprendre, nous toucher et cela jusqu’à la fin. On finit cette saga à bout de souffle, totalement essoufflé par le flot continu d’émotions déversées durant 4 tomes tous absolument époustouflants. L’écriture de Laura S. Wild est plus qu’addictive. Elle est envoûtante, hypnotisante et électrisante. Je vous recommande à 1000% de partir à la découverte, à l’assaut de cette aventure de laquelle vous ne ressortirez pas indemne émotionnellement.

Merci à Laura S. Wild pour cette magnifique et authentique histoire qui m’a réellement bouleversée et profondément touchée.

Et soudain puis SUCCOMBER ~ Tome 1

Titre: Et puis soudain SUCCOMBER ~ Tome 1

Auteur: Laura S.Wild

Editeur: La Condamine / Hugo new romance

Date de sortie: 6 septembre 2018

Retour

Le destin n’a pas épargné Lia Gomes, jeune décoratrice d’intérieur installée à New York. Chaque jour, elle se bat pour retrouver une vie normale, entourée de ses deux meilleurs amis, Chris et Matt, aussi possessifs qu’attachants.

Depuis six ans maintenant, les trois complices ne se quittent plus. Ensemble, ils forment une barrière infranchissable pour repousser les démons de leur passé. Ce trio fusionnel suffit au bonheur de Lia. Elle a l’amitié indéfectible : pourquoi aurait-elle besoin d’amour ?

Et puis soudain, elle succombe.

Tout change quand Lia rencontre Robin. Cet homme, que le hasard ne cesse de placer sur son chemin, va bouleverser son quotidien et chambouler l’équilibre des trois amis. Faisant ressurgir les secrets qu’ils pensaient avoir profondément enfouis. L’arrivée subite de l’amour dans sa vie pourrait bien ne pas laisser Lia indemne…

Je remercie les Editions La Condamine et Hugo Roman pour cet envoi. Moi, j’ai adoré et Ruby, mon bébé chat, aussi ! (La preuve en image)

Lia est une jeune femme que la vie n’a pas épargnée. Elle a beaucoup souffert par le passé et parfois ses démons ressurgissent de l’ombre sans prévenir. Mais Lia est une jeune femme forte et courageuse qui est bien entourée. Elle se bat chaque jour pour les maintenir à distance et mener sa vie comme elle l’entend. Elle s’en sort plutôt bien. C’est une jeune femme pétillante, altruiste et créative qui dirige sa propre entreprise de décoration. Elle s’épanouit dans son métier sous les regards protecteurs de ses 2 meilleurs amis, Matt et Chris.

Chris et Matt sont adorables. Ils ont été présent pour Lia durant la pire période de sa vie. Ils l’ont sauvé, l’ont aidé à s’en sortir, à reprendre goût à la vie et depuis le trio est inséparable. Chris est un photographe de renom et Matt gère plusieurs complexes sportifs dont il est propriétaire. Le trio veille les uns sur les autres.

Puis un jour, Lia rencontre Robin, un jeune homme charmant qui tente de la séduire. Mais Lia se méfie des hommes et éconduit le jeune homme. Sauf que le destin s’acharne à remettre le séduisant Robin sur son chemin. Une fois, puis deux et puis… Lia accepte un rendez-vous pour finir par succomber au charme du bellâtre.

La relation naissante entre Lia et Robin va mettre le trio L-C-M ( Lia-Chris-Matt) à mal et bouleverser leur vie, faisant ressurgir les secrets et les démons du passé et du présent qui s’entre-choquent.

Voilà, là vous vous dites c’est une romance où le héros va mettre trois plombes à séduire la nana et puis à la fin ça va être « ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants ». Et bah … non !!! Détrompez-vous. C’est tellement plus que ça et la fin n’est pas celle d’un conte de fée… elle est très frustrante. Oui je ne vais pas vous mentir, Laura S.Wild a joué à l’auteure sadique avec ce cliffhanger. L’attente va être longue mais l’histoire est tellement addictive que ca vaut le coup de patienter jusqu’au 4 octobre (c’est dans 3 petites semaines).

Alors voilà, ce qui s’est passé le jour où j’ai ouvert ce livre: Je lisais tranquillement, posée dans mon canapé sous mon plaid adoré en pilou. Accompagnant ma lecture d’un chocolat chaud (il caille dans le Nord) et de quelques douceurs, j’étais bien. Un pur moment de détente et de bonheur …Et puis soudain, j’ai SUCCOMBÉ ! Totalement et irrémédiablement. Alors je ne sais pas comment c’est arrivé mais c’est arrivé, comme ça, sans prévenir. Comme un coup de foudre, ça m’est tombé dessus et j’ai succombé. Je suis tombée totalement in love de ce roman de Laura S.Wild. Laura S.Wild m’a charmé puis totalement conquise avec sa proposition. Je n’ai pas vu les pages défiler et pourtant ce n’est pas un petit livre. J’ai littéraire été victime d’un enlèvement et une séquestration volontaire.

J’ai dévoré le livre en 1 journée tant l’histoire est prenante et la plume de l’auteure envoûtante. J’avais également dévoré et adoré la duologie de Laura S.Wild, « My Escort Love » et de nouveau elle crée la surprise en nous proposant une histoire addictive regorgeant d’un immense et sensationnel panel émotions. J’ai ri avec les personnages, souffert pour eux, pleuré avec eux, pour eux. L’auteur nous fait ressentir tout une myriade de sensations à travers son histoire. Elle nous impose un rythme fluide et langoureux qu’on ne peut que suivre de façon hypnotique.

Avec cette romance, Laura S.Wild tape fort et pousse le lecteurs hors des sentiers battus de la romance. Elle allie à la new romance un effet de suspense et de mystère tout au long de sa trame. Elle est présente et parfois à peine perceptible mais la tension qui émane de se livre nous rend accro. C’est un récit palpitant et grisant que j’ai adoré parcourir du début à la fin. L’auteur happe directement et facilement le lecteur dans son monde, en plein coeur de New-Yort aux côtés de ses personnages touchants et attachants, pour ne plus le lâcher jusqu’à la fin. Moi, j’ai succombé dès les premières pages. Maintenant je ressens une sensation de manque. Ca vous fait ça aussi à vous ?

J’ai adoré chaque moment de ma lecture et je peux même vous dire que c’est un véritable coup de coeur. Non un véritable coup de foudre !!

Pour patienter, en attendant la sortie du tome 2 (20 septembre en numérique / 4 octobre en papier) je vais relire celui-ci. Encore et encore car je crois que jamais je ne m’en laisserai.

Viens, on s’aime

*Titre: Viens, on s’aime

*Auteur: Morgane Moncomble

*Éditeur: Hugo Roman / New Romance

*Date de sortie: 14 septembre 2017

*Disponibilités: numérique et broché

L’amour fleurit parfois là où on ne l’attend pas.
Beaucoup s’accordent à dire que l’amitié fille-garçon n’existe pas. Et pour cause ! Lorsque Loan et Violette se sont rencontrés, ce fut un véritable coup de foudre platonique. À cette époque, Loan était en couple avec Lucie depuis quatre ans, si bien qu’il n’avait d’yeux que pour elle.
Mais seulement un an plus tard, beaucoup de choses ont changé : Loan est un homme abattu depuis que sa petite-amie l’a quitté. Quant à Violette, elle commence tout juste une idylle avec le beau Clément – chose que Loan se surprend à détester.
Alors quand sa meilleure amie, encore vierge, le supplie d’être son premier, il hésite. La proposition de Violette sent la mauvaise idée à plein nez… mais après tout, il ne s’agit que d’une fois. Rien qu’une.
Pas vrai ?

J’ai littéralement adoré le duo que forme Violette et Loan. Leur rencontre est assez caucasse et de cette rencontre est née une belle amitié. Ils habitent le même immeuble et sont très complices mais juste amis.

Loan, bel homme sportif, est fou de sa petite amie Lucie, mais quand cette dernière le plaque sans raison, il est abattu.

De son côté, la douce et spontanée violette vient de rencontrer un charmant garçon qui lui plaît beaucoup. Étant vierge, elle ne veut pas que sa première fois soit un gâchis. Elle demande alors à celui qu’elle considère comme son meilleur ami, d’être son premier.

Si au départ, Loan refuse catégoriquement, il finit par envisager la chose en voyant son amie différemment. Elle ne le demande pas en mariage, aucun engagement, juste une fois… et qui d’autre pourrait le faire ? Il rend service à sa meilleure amie et d’une certaine façon la protège.

En lisant le résumé, je me suis dit ça va être sans surprise. Une amitié qui va bifurquer et prendre un terrain glissant. Déjà vu, déjà lu… Mais cette romance m’a retournée coeur et âme.

Ça ne se résume pas à une histoire de première fois, de « perte de virginité », de relation ambiguë entre amis sur un fond de romance. L’histoire est dans le fond beaucoup plus profonde. Les personnages ont du caractère, de vrais démons à surmonter. L’arrière trame à laquelle l’auteur nous confond nous prend au tripes. C’est dans le fond une romance poignante et sincèrement touchante. De part les démons que combattent les personnages, de part le métier à risque de Loan… l’auteur nous pousse dans nos retranchements. Elle nous fout un putain de coup de poing au coeur. Un coup d’une intensité si profonde qu’il vous est incapable de respirer. C’est une sensation indescriptible mais à vivre à 1000%.

L’auteur nous propulse dans un tourbillon d’émotions intenses. Du début à la fin, nous vivons un déferlement d’émotions. On passe du rire aux larmes, de la retenue à la passion, de l’amitié à l’amour, de la joie à la détresse, du bonheur à la tristesse. Ça ne s’arrête jamais !! Entre intensité, sensibilité et sensualité, Morgane Moncomble nous propulse aussi bien au 7ème ciel qu’en enfer !! C’est une lecture vertigineuse !! Comme l’impression d’être jetée dans le vide sans parachute. Exaltant, effrayant, époustouflant !!

L’écriture de l’auteur est un pur ravissement. Elle se conjugue à tous les temps, à toutes les émotions et se dévore à toutes les sauces. Subtile et touchante quand il le faut, passionnée et suave dans les moments érotiques, profonde et saisissante et dense puis à d’autres moments légère, voluptueuse. En tout point envoûtante. Je découvre la plume de Morgane Moncomble et elle est divine.

Est ce que j’ai aimé dans ce roman ? …. hummm… Je réfléchis….

On va la faire différemment: Qu’est ce que je n’ai pas aimé dans ce roman ? Je dirais rien. Il est sublime !!

Donc que dire de ce roman ci ce n’est que c’est un coup de coeur. Un monstre de perfection !! Une divine merveille !!

J’ai aimé les personnages charismatiques et attachants, la plume délicate, affriolante et délicieusement envoûtante de Morgane Moncomble, le scénario du début à la fin, les multiples rebondissements, les émotions qui se dégagent de cette lecture. Tout !!!

J’ai dévoré ce livre et j’y ai pris énormément de plaisir. Je me suis lancée dans un tango endiablé, dans une course folle, dans une chute vertigineuse et dans un moment sensationnel, passionné et passionnant. Une lecture tumultueuse dont on ne ressort pas indemne. Je me suis laissée prendre dans un tourbillon profond, voluptueux et intense. L’auteure nous offre un moment de pur bonheur tout en sensibilité.

VOSA est une romance contemporaine délicieusement enivrante, à la fois douce et épicée. Un véritable coup de foudre littéraire !!

Festival New Romance – Cannes 2017 –

Flash back —> Week-end du 22 au 24 septembre 2017 / Lieu: Cannes – Palais des festivals

Coucou les #Dreamers, il y a un mois et demi c’était le #FNR organisé par Hugo (New Romance) et nous y étions. Voilà venue le moment d’une petite rétrospective. C’était un baptême pour moi ( Je n’avais pas été à Bandol en 2016).

Personnellement, j’ai toujours des étoiles plein les yeux. Nous sommes début novembre et j’ai l’impression d’être rentrée hier.

Mon périple à commencé à Lille (Nord: froid, grisaille—>Sud: soleil) J’ai traversé la France pour rejoindre l’emblématique Palais de festival à Cannes. Le lieu était splendide. Cannes est une ville somptueuse: le soleil, la mer, …

Je suis arrivée à Cannes en mode Happy. J’allais au #FNR mais j’y allais avec des amies. Tout d’abord #Charlie. Et puis Valérie, Sophia, Geny… et une big surprise Stéphanie. Et c’est aussi ça qui a rendu ce week-end magique. Et une super rencontre avec Jana Rouze qui a aboutie a une soirée inoubliable. Merci les filles ❤

Pendant 3 jours, nous avons déambuler dans les allées rencontrant auteurs, lectrices et blogueuses. Et des centaines de fans de new romance réunies au même endroit ça donne beaucoup de discussions, de sourires, de fous rires. Des auteurs en dédicace très disponibles et souriantes. Merci à l’ensemble des auteurs Hugo pour ces merveilleux moments. Il y avait aussi des auteurs en simple visite qui ont joué le jeu des dédicaces et des photos. Donc merci à eux également.

Les bénévoles étaient au top !!! Big up a eux. Ils ont assuré.

Merci Hugo pour cette très belle organisation. Merci aux partenaires présents et qui nous ont diverti entre 2 séances de dédicaces ( nolim, speaker, maquilleuses, photographes, voyantes, activités créatives, restauration…).

Après 3 jours complètement dingues, je suis rentrée très chargée: de souvenirs mémorables qui resteront gravés dans ma mémoire, d’amour plein le coeur, d’étoiles plein les yeux, de nouveaux précieux à lire, de goodies, et 3 kg en plus (faute aux restos, mojitos, crêpes, tiramisu, …)

Le festival New Romance en images

Voici quelques photos. Comme-ci vous y étiez

Laura S.Wild

Pam Godwin

Tijan

Jane Devreaux

Mélanie Harlow

Vi Keeland

Cami S.Quill

Abbi Glines

Jay Crownover

Fleur Hana

Brittainy C. Cherry

Karina Halle

Lexi Ryan

Sarina Bowen

Morgane Moncomble

Geneva Lee

Elle Seveno

K.A. Tucker

Emma Cavalier

Tara Jones

Christina Lauren

Monica James

Et bien entendu, nous avons pensé à vous. Dans nos valises se sont glissés quelques goodies (mps, badges,…) et un carnet rempli de dédicaces. Alors, on vous propose des gagner ces goodies.

2 lots sont mis en jeu:

– Lot 1: un carnet avec plus de 20 dédicaces + 1 lot de goodies (bracelet, badges, mps,…)

– Lot 2: 1 ensemble de goodies dédicacés (par Monica James, Cami S.Quill, Jane Devreaux,… + badges…)

Pour participer:

* Aimer notre page

* Laisser un commentaire sous cet article

*Bonus: pour les abonnés au blog

[ 2 gagnants / concours ouvert du 4 au 8 novembre 2017 ]

Bonne chance

#Audrey 💋

Adopted Love – Tome 1-

Titre: Adopted Love – Tome 1-

Auteur: Gaïa Alexia

Editeur: La condamine / Fyctia (Hugo new romance – livre de poche)

Dates de sortie:

– 14 septembre 2017: numérique

– 12 octobre 2017: poche

Hanté par son passé, sera-t-elle son avenir ?

Orphelin, Teagan erre depuis son plus jeune âge de foyers en familles d’accueil.

Bad boy écorché par la vie, la justice le rattrape à l’aube de ses 18 ans. La sentence ? Un an de conditionnelle durant lequel il devra se tenir à carreau s’il ne veut pas finir en prison.

Il ne lui reste qu’une chance de se remettre dans le droit chemin et c’est dans une ultime famille d’accueil qu’elle va se jouer. Mais la rencontre avec Elena, la fille aînée de la famille risque de compliquer les choses.

Après avoir entendu de bons échos sur ce roman quand il est sorti en numérique, j’ai voulu me faire ma propre idée alors je l’ai acheté au festival New Romance qui s’est déroulé à Cannes fin septembre dernier. J’ai attendu sagement de pouvoir avancer sur mes SP pour le lire mais je n’ai pas tenue longtemps, faible #addicte que je suis.

Donc voilà, j’ai fait la connaissance de Teagan, d’Elena ainsi que de la famille de cette dernière. L’univers dans lequel les personnages évoluent m’a tout se suite plu. C’est donc très facilement que j’ai plongé corps et âme dans cette lecture. Et ce livre m’a épuisée aussi bien physiquement qu’ émotionnellement. Je n’ai pas pu fermé l’oeil de la nuit tant la lecture est addictive. Ce livre m’a tenue éveillé jusqu’à 5h du matin. Le réveil à 7h30 fût un tantinet difficile. Et ce livre a également hanté mes rêves. Il m’a boulversé. Dire que j’attends la suite avec impatience est un doux euphémisme.

Teagan n’a pas vraiment eu de chance dans la vie. Il est orphelin. Depuis sa plus tendre enfance, il vogue d’orphelinats en familles d’accueil. Lorsqu’il se fait prendre une fois de plus pour un délit, le juge lui impose une année de conditionnelle. C’est sa dernière chance avant la case prison. L’assistance sociale qui le suit depuis toujours, lui trouve une famille d’accueil adorable dans laquelle il devra faire ses preuves. Teagan devra s’intégrer, aller au lycée, faire preuve de bonne foi et surtout arrêter les conneries.

Teagan intégre la famille Hills qui se compose d’un père plutôt cool à l’écoute, ouvert et protecteur, d’une mère serviable et fragile, d’un petit bout très intelligent et observateur et enfin d’une fille aînée qui a un fort caractère et un tempérament explosif. Un Teagan au féminin. Dès le début les étincelles fusent entre ces 2 là. Ils ne peuvent pas se voir ni se supporter alors tout les coups sont permis pour pourrir la vie de l’autre.

Et j’avoue que leurs chamailleries sont très divertissantes.

J’ai adoré les personnages de Teagan et Elena, 2 fortes têtes brûlées mais qui au fond cachent de profondes fêlures. Ils sont tout les 2 ébrèchés par ce qu’ils ont subi dans le passé plus ou moins lointain. J’ai beaucoup aimé la famille Hills et surtout le père bien plus présent dans la trame. Et j’ai adoré le personnage de Solis et la relation qu’elle entretien avec Teagan.

En fait, j’ai tout adoré. Des dialogues piquants au dialogues touchants, des rebondissements aux nombreuses révélations dont la trame est parsemée,… à aucun moment je ne me suis ennuyée. J’ai frénétiquement dévoré ce roman, les pages défilant à vitesse grand V. C’est un pur plaisir à lire, une gourmandise sucrée et acidulée, craquante et croquante, douce et épicée, tendre et intense. Un méga coup de coeur intergalactique de l’univers tout entier.

Ce livre m’a littéralement transportée, charmée, envoûtée, ensorcelée. Je suis accro à « Adopted Love ». A travers les pages de ce récit, j’ai ri, tremblé, pleuré. Des passages m’ont faits mourir de rire, d’autres m’ont mis en colères, certains m’ont rendus guimauves. J’ai traversé une armada d’émotions en même temps que je tournais les pages.

Quand à Alexia Gaïa que je découvre, elle m’a bluffée. J’ai succombé à sa plume. Elle est à la fois une domptueuse de lionne et une magicienne des mots tirant un lapin de son chapeau. Son écriture se révèle être un concentré de subtilité, de sensibilité et de volupté. Tout les éléments qui composent cette histoire, des personnages à l’écriture en passant par le contexte et le ressenti émotionnel, forment une divine gourmandise tout bonnement envoûtante, entêtante. Ce subtil et scandaleux mélange a donné naissance à une merveille littéraire.

FOLLOW ME: Dernière Chance

Titre: Follow me / Tome 3: Dernière chance

Auteur: Fleur Hana

Editeur: Hugo New Romance

Date de sortie: 15 juin 2017 

Disponibilité: Broché et numérique









 » Peut-être même que je vais te demander de m’épouser. Tu m’épouserais ?  » 



Le souci de Sofiane, c’est que personne ne le prend jamais au sérieux.

Le souci d’Audrey, c’est qu’elle prend toujours tout trop au sérieux.



Ou peut-être qu’en réalité, c’est juste une image. C’est parfois plus simple d’ignorer ce que la vie place sur votre chemin… Jusqu’à vous retrouver face à une dernière chance.

Leur dernière chance.







* Je tiens à remercier Fleur Hana de m’avoir fait confiance en m’incluant dans son #BookTour et cela pour les 3 tomes. Je remercie également la maison d’édition Hugo Romance pour l’envoi des services de presse. Merci à vous pour votre confiance. Et encore un grand merci pour les présents inclus à chaque envoi.


J’ai lu ce livre il y a plusieurs jours mais j’ai eu un peu de mal à écrire ma chronique. J’ai ressenti le besoin de faire une pause après cette lecture. Cette lecture fût pour moi très éprouvante et j’ai eu du mal à tirer un trait sur cette fabuleuse série. Ça me serre le coeur de me dire que voilà c’est la fin et qu’il faut quitter tout ces personnages auxquels je me suis attachée en l’espace de 3 tomes et quelques semaines.

Mais voilà, toutes les bonnes choses ont une fin et « Dernière chance » est le dernier tome et j’avoue avoir eu du mal à le terminer. Pourquoi ??
Tout simplement parce qu’il est difficile de lire les yeux remplis de larmes. Oui on voit tout trouble. Et mon dieu que j’ai pleuré en lisant ce dernier opus. Dès le début, je savais qu’il aurait une aura spéciale car j’ai adoré le personnage de Sof dès le 1er tome et puis c’est le dernier tome donc j’appréhendai ce final, j’en attendai beaucoup.
Avec Sofiane, je m’attendai à tout. Il faut dire que dans les tomes 1 et 2, on se fait déjà une petite idée du personnage. Alors je me suis dit que j’allais beaucoup rire, râler… qu’il allait nous faire tourner en bourrique… 
Mais sur ce coup là, Fleur m’a époustouflée. Alors oui j’ai ri parfois et il nous fait tourner en bourrique autant qu’Audrey mais cette histoire est très profonde. Elle nous met face à la réalité de la vie, de la maladie. Mais je ne vais pas en dire plus sur ce sujet. D’ailleurs, vous l’avez peut-être remarqué mais je n’ai pas fait mon petit résumé comme à mon habitude. Et je n’en ferai pas. Cette histoire se suffit à elle même et mérite d’être pleinement découverte, pleinement vécue de la 1ére à la dernière ligne. J’estime que la lecture de cette histoire doit se faire avec le coeur car elle est éprouvante, poignante, émouvante, boulversante. 
Plus j’avancais dans ma lecture, plus je me disais « doucement Audrey, ne va pas trop vite. Déguste. » Alors oui j’ai fait durer le moment. Et quel moment !!! 
Cette lecture fût un délice mais aussi un cataclysmique émotionnel. C’est une histoire qui m’a émue, touchée en plein coeur, prise aux tripes. 

Les 2 tomes précédents furent des coups de coeur mais celui-ci est tellement plus !!! Il est inqualifiable ou alors c’est un méga-supra-coup-de-coeur-topissime-carrément-trop-génial. Ça se dit ?? Sinon je l’aurai inventé uniquement pour ce 3ème tome car c’est ce qu’il est. 


Fleur Hana a un don et je suis toujours autant accro à son écriture. C’est épuré, intuitif, fluide et très agréable à lire. Fleur nous transporte dans son histoire. Elle dégage beaucoup de sensibilité, de subtilité, de volupté. La plume est à la fois rafraîchissante et émouvante. 

Elle dose parfaitement son récit entre humour, érotisme, émotion… C’est comme une recette. Il faut être précis dans les quantités pour un rendu parfait. Fleur est une pâtissière-littéraire de génie. La top chef de la romance feel-good !!! 


Avec cette serie, Fleur Hana a créé un univers parallèle pour ses lecteurs. Un univers que nous intégrons à part entière. Personnellement, j’ai littéralement vécu mes lectures me retrouvant à table avec cette formidable bande d’amis, rigolant au blagues pourries de Sofiane, écoutant les idées loufoques de Queen, écoutant de la musique avec Anthony, … 
J’ai dévoré les 3 tomes. Je lis rarement une deuxième fois mes livres sauf gros coups de coeur et je sais que je relirai cette série avec plaisir. Cette série est magnifique !!!