Ma sélection: 10 romances militaires

Hello les dreamers ! Les romances dans l’univers militaire ou avec des hommes en treillis pour personnages principaux vous en connaissez beaucoup ? Vous aimez ? Après un article vous proposant ma sélection personnelle de 10 romances mettant en scène une relation prof-élève, j’ai eu envie d’en faire une seconde mais sur les romances militaires d’où la raison de cet article. Lire une romance dont le principal protagoniste est militaire est une des catégories de notre challenge lecture de septembre et on m’a demandé si j’avais des suggestions de lectures, j’espère donc que cette petite sélection vous aidera et vous donnera envie de découvrir les romans cités et pourquoi pas d’autres dans le même univers.

Alors en rédigeant cet article, je me suis aperçue que je n’avais pas lu énormément de romances de ce genre. J’en ai quand même sélectionné 10 en mettant en priorité des romances lues et appréciée et en complètant avec des romances que j’aimerais lire (un jour peut-être quand ma PaL sera plus raisonnable, ou est-ce moi qui devrais être plus raisonnable ? C’est pas comme-ci je venais déjà d’en ajouter deux à ma PaL). Même si moi je n’en ai pas lues beaucoup, lors de mes recherches j’ai découvert que les romances « militaires » était très nombreuses sur le marché. Voici donc ma sélection personnelle, je le rappelle. Elle n’engage que moi car je suis bien consciente que j’en ai oublié et j’en suis par avance désolée. Comprenez que je ne peux pas toutes les mettre mais je vous invite si vous le désirez à partager vos propres suggestions en commentaire de cet article.


1 • Je commence avec Pour t’avoir de Shirley L.B qui est une romance que j’ai dévoré et qui fût un gros coup de cœur. N’hésitez pas à découvrir cette merveille qui en plus est au tarif de 4,99 euros en format poche.

L’amour sera-t-il plus fort  ?

Je l’ai tout de suite remarquée. Arrogante, hautaine, fringuée avec des vêtements de luxe, Gaëlle n’avait clairement rien à faire ici, dans une zone de guerre. Pourtant, elle était là, défiant du regard quiconque osait poser les yeux sur elle, se tenant bien droite parmi les autres bénévoles qui affluaient.

Quand j’ai percuté qu’elle faisait partie du groupe humanitaire dont on m’avait confié la responsabilité, j’ai compris que j’étais dans la merde. Je suis un soldat, j’ai dédié ma vie à mon pays, mais cette fille… Cette fille m’attire et m’obsède au point de me détourner de ma mission. Au point de me faire oublier que l’amour n’a pas sa place ici.  


2 • J’enchaine avec Battlefield, le premier tome de la duologie de Lily Hana qui sort le 19 septembre prochain chez Juno Publishing et que je viens de terminer car c’est un de mes SP du mois. Si j’ai un conseil à vous donner, foncez le précommander, c’est une tuerie !

Il est l’homme de sa vie. L’homme de ses rêves et fantasmes. L’homme qui a fait de son cœur un champ de bataille.

Alexandre n’a qu’un rêve, un but à atteindre. Rejoindre l’escadron le plus prestigieux de l’armée de l’air. Après des années à s’entraîner pour y arriver, il rallie le CPA 10. La veille de son départ, il vit une nuit de passion dans les bras d’Emma.

Emma, la petite sœur de son meilleur ami. Emma, la fille d’en face. Emma, celle qui lui est interdite. Et pour une nuit, elle sera sienne.

Lorsque son meilleur ami se blesse lors d’une mission en Afghanistan, ils sont tous rapatriés. Alexandre devra alors faire face à un combat auquel il ne s’attendait pas.


3 • On poursuit avec Légion, une romance entre une journaliste et un légionnaire signée Amélie C. Astier. Une romance en deux tomes d’une intensité brute à découvrir sans plus tarder.

Une romance au cœur du monde militaire entre un légionnaire et une journaliste. 

Lorsqu’elle rencontre Tristan, Ezra ne sait pas dans quoi elle s’embarque.

Femme amoureuse d’aventure et indépendante, à son âge, son rêve n’est pas de tomber sur le prince charmant, encore moins de s’engager avec une mauvaise copie de ce dernier, un brin fêlé, amateur de gros calibre et tiré à quatre épingles.

En effet, Tristan est Légionnaire. Il n’existe pas aux yeux de la société, n’a pas de liberté, ne peut décider de rien. Sa vie c’est le danger, l’ordre et la discipline.

Pourtant, malgré les interdits et les barrières imposées par sa situation de militaire, ils vont s’aimer. Mais derrière les apparences, un code d’honneur, et un milieu très secret, la jeune femme va se rendre compte qu’il se cache toujours une part d’ombre dans le regard de ces hommes qui donnent leur vie pour la France. Cette fois-ci, ce qui se passe à la Légion, ne restera pas seulement à Légion.


4 • Voilà une des romances que j’ai rajouté à ma PaL (c’est pas comme si elle était déjà blindée lol). Patriotes est une romance également signée Amélie C. Astier mais il s’agit d’une romance M/M que je connaissais de nom et qui me tente depuis un moment.

Trois destins, deux amants, une guerre, l’horreur. 
Grayson, Deacon et Chandler sont amis depuis l’enfance. Ils ont grandi dans les pures traditions américaines, où le patriotisme est un devoir qu’on leur a insufflé dès leur plus jeune âge. 
Ils étaient gamins lorsque le 11 septembre a traumatisé tout un pays. 
Ils sont adultes lorsque servir le pays devient leur premier objectif. 
Alors qu’ils s’engagent ensemble dans l’United States Army pour aller défendre leur patrie, leurs destins vont prendre un tournant auquel ils ne s’attendaient pas. 
Les trois soldats vont faire face à l’horreur d’une guerre, tout en gérant d’autres conflits plus sombres et plus personnels. 
Comment survivre à ses démons lorsque les sentiments s’en mêlent et que nos rêves se révèlent être le pire de nos cauchemars dans un milieu plus que dangereux?

Remarques : Cette fiction est une romance M/M. Il ne s’agit pas d’un trio. Les lieux ou les noms cités ne sont que pures coïncidences avec la réalité.


5 • On passe à Unité d’élite, une romance de Loraline Bradern qui est dans ma PaL mais que je n’ai pas encore découverte. Cependant, j’en ai entendue beaucoup de bien et je ne pouvais ne pas la mettre dans ma sélection.

Ils se sont rencontrés dans le noir.
Captifs d’un groupe terroriste, ils ont partagé la même cellule et, par sécurité, utilisé des faux noms.
Elle était Jessi. Lui, Woody.
  
Au milieu de l’enfer, sans jamais se voir, ils se sont chamaillés, désirés. Et il l’a sauvée au péril de sa vie.
  
Presque trois ans plus tard, Alyssandra travaille au sein des forces spéciales de la Navy, le Black Squadron.
Elle croit son Woody mort.
Leur histoire, fantasmée.
Leur passé, enterré.
  
Jusqu’à ce qu’une mission ébranle toutes ses certitudes…


6 • Opex, la duologie militaire de Julie Christol m’a l’air très tente également. Finalement, je me demande si ces articles « sélection » ne sont pas une mauvaise idée… ma PaL va finir par exploser et je n’aurais jamais assez de toute ma vie pour la vider et tout lire.

Tome 1/2 : Un pari à gagner

Le jour où Mily s’est installée avec sa mère chez le nouveau compagnon de cette dernière, elle ne pensait pas que sa vie allait changer radicalement. Tout ce qu’elle avait construit, ses projets, ses études et son avenir vont être remis en question dès qu’elle fera la rencontre de son demi-frère.
Curtis voyait la nouvelle relation de son père comme une bénédiction, c’était sans compter sur sa demi-sœur. Leur différence d’âge, leur caractère réciproque et leur attirance créeront des étincelles. Jusqu’au jour où Curtis décidera de prouver à Mily qu’il n’est plus le gamin de seize ans qu’elle a connu au début. Ses sentiments pour elle seront-ils plus forts que toutes les barrières que la jeune femme érigera autour d’elle ?
Il quittera tout pour s’engager dans l’armée et lui lancera le plus gros défi de sa vie. Saura-t-elle le relever ?


7 • On poursuit avec Battista Tarantini et sa trilogie Above All publiée chez BMR. Alors je n’ai lu que le premier tome mais dans mon souvenir j’avais beaucoup aimé. Pourquoi je n’ai pas lu la suite ? Ah oui toujours cette PaL d’enfer qui déborde.

Engagée dans l’armée, Alexi Snow est, à 26 ans, une jeune lieutenant et ingénieure en météorologie. Mobilisée en mer pour une mission de trois mois, elle embarque à bord du Percival Lowell, bien déterminée à faire ses preuves et montrer ses compétences dans un univers constitué majoritairement d’hommes. Mais ce serait compter sans le capitaine Andreas van Allen, son supérieur hiérarchique… Charismatique et arrogant, il remet en doute dès son arrivée la capacité de la jeune femme à s’adapter. Leurs premiers échanges sont houleux, et Alexi devra tout mettre en œuvre pour résister à ses provocations et son humeur changeante… mais surtout au pouvoir hypnotique et à la fascination qu’il exerce sur elle. Une irrésistible attirance à laquelle il semble prêt à céder lui aussi. Entre ciel et mer, une tumultueuse relation s’instaure et Alexi se lance dans un jeu dangereux, quitte à se brûler les ailes.


8 • En 8éme position, j’ai sélectionné Crois en moi d’Elodie Solare, sorti en version poche chez Hugo New Romance.

Comment retrouver quelqu’un dont on ne sait rien… ou presque ?

Romane, reporter de guerre à la chevelure flamboyante, voit sa vie bouleversée le jour où elle perd son meilleur ami et cameraman, Max, alors qu’elle fait un reportage pendant un cessez-le-feu à Raqqa, en Syrie.

Coincée pendant plusieurs heures sous les décombres, elle va connaître l’expérience la plus forte de sa vie. Quand le calvaire prend fin, c’en est un autre qui commence : qui est cet inconnu qui l’a sauvée ? Comment cela a pu être si intense entre eux alors qu’elle n’a même pas vu son visage ?

De retour à Paris, Romane se rend rapidement compte que les clefs de l’énigme syrienne lui échappent, et que les mensonges de certains l’empêchent de découvrir la vérité.


9 • Saving Her / Us, une duologie de Corinne Michaels, la seule auteure étrangère de ma sélection. J’ai choisi cette romance car les deux tomes sont dans ma bibliothèque depuis leurs sorties. Je me souviens avoir trouvé le résumé très alléchant et j’avais craqué (faiblesse d’une bookaddict mais vous me comprenez n’est-ce pas). Cependant, je ne les ai pas encore lus (PaL blablabla, vous connaissez la chanson).

Ils avaient tout pour être heureux… c’était un mensonge.

Liam n’aurait pas dû être sa seconde chance. L’homme qu’elle était censée aimer pour toujours, c’était Aaron, son mari. Bien sûr, pour les femmes de militaires, «  toujours  » n’existe pas. Natalie savait qu’être veuve si jeune – à vingt-sept ans à peine – était une possibilité. En revanche, qu’il n’ait suffi que de quelques instants avec Liam pour remettre en question toute son histoire avec Aaron… ça, elle ne l’aurait jamais imaginé. Elle qui pensait avoir déjà vécu le grand amour, la voilà confrontée pour la première fois à des émotions qui la dépassent  : la douleur, le désir, la culpabilité… Et impossible d’y échapper. Désormais une seule chose est sûre : les sentiments qu’elle éprouve envers Liam sont si intenses et puissants que soit ils la sauveront… soit ils la perdront. 


10 • Je termine avec une trilogie qui a cartonnée en autoédition et qui me fait de l’œil (quelle connerie cette idée d’article, je vais me noyer sous une PaL immense. Au secours !!). Ca s’appelle Secret défense d’aimer et c’est signé Axelle Auclair.

Un homme à l’identité secrète opère au sein d’une cellule du Ministère de la Défense. Asocial par choix pour se préserver, seul son travail donne un sens à sa vie. Toujours cagoulé, identifiable au logo sur son uniforme, son nom de code est : Condor. 
L’arrivée d’une nouvelle recrue dans l’équipe administrative vient perturber son équilibre. Aussi joviale qu’efficace, Sabine déstabilise l’agent revêche. Quand Condor ressent des sentiments inconnus jusque-là, il est trop tard pour les nier. 
Une nouvelle mission s’impose à lui : la conquérir. Mais l’opération s’annonce périlleuse. 


J’ai décidé de stopper ma sélection à 10 romances mais durant mes recherches je suis tombée sur quelques titres qui méritaient aussi de figurer dans cet article: la saga Alpha OPS d’Emmy Curtis chez Milady, une romance (trilogie) d’Ena L, Cinq ans sans lui de Marie Force, U.S marines (4 tomes) d’Arria Romano chez So Romance, Adrian de Stefany Thorne et une romance de Mila Gray. Je sais bien qu’il en existe d’autres et je m’excuse par avance auprès des auteurs dont les romances ne figurent pas dans cet article. Si vous passez par là, je vous invite à les proposer en commentaire.

Si vous participez au challenge lecture du mois de septembre, vous avez maintenant l’embarras du choix.

A tous, merci d’avoir pris le temps de découvrir ma sélection. Y a t-il un thème qui vous intéresse pour une prochaine « sélection de romances » ?

Belles lectures 📖 #Audrey 💋

Ma sélection – seconde semaine #EbookEnFolie Harlequin, collection &H, HQN

La maison d’éditions Harlequin lance une super operation promo !!! Du 1er au 15 juin : deux semaines… 200 ebooks à 1,99€ (au lieu de 6,99 ou encore 9,99€ soit une réduction pouvant aller jusqu’à 80%).

Vous trouverez à coup sûr de quoi remplir votre PaL numérique pour pas cher !! Même votre banquier est ravi de cet offre promotionnelle donc faites vous plaisir et sans modération. Merci Harlequin !!


Aujourd’hui, 9 juin, on entame la seconde semaine de promotion. C’est 100 nouveaux titres Harlequin, &H et HQN qui sont en promo ! Je vous ai préparé ma petite ( euh…grande) sélection perso mais il y a beaucoup de titres à découvrir qui ne sont pas forcément dans ma sélection alors n’hésitez pas à fouiller sur les plateformes.

Je commence avec 3 romances déjà lues et qui ont été 3 coups de coeur: ◇ Colocs (et plus) d’Emily Blaine T’aimer après tout de Shirley L.B.Et tu embrasseras mes larmes de Fleur Hana

On continue avec une sélection d’auteurs qui ont fait leur preuve en matière de romance: Sara Agnès L, Emily Blaine (encore), Juliette Bonte, Iris Helen, puis les américaines telle que Monica Murphy, Jay Crownover, Lynda Aicher, L.J Shen…

Dans cette seconde partie de ma sélection j’en ai déjà lu quelques un comme Bad (Tome 1) ou Never Forget que j’avais beaucoup aimé. J’ai craqué pour 2 romances qui me faisaient de l’oeil depuis un moment mais je vous laisse deviner lesquelles.

Et enfin, 3 autres craquages (ce qui porte mes achats de ce dimanche à 5 ebooks): Will you play? d’Alicia Garnier, Ensemble – Nathan et Pas pour toi d’Anne Rossi.

Pour ceux qui me connaissent, il se pourrait que 2 ou 3 ebooks rejoignent ma liseuse avant la fin de la promo. Après tout ce n’est que le premier jour et il en reste 7 vu que la promo se termine le 15 😉

Qu’est ce que j’avais dit !! La promo #EbookEnFolie se termine demain et j’ai encore craqué pour 2 numériques Harlequin. Au total, c’est 7 romances qui rejoinent ma PAL. Ca va, j’ai été raisonnable, et vous ?

J’ai donc succombé au dieu harlequin de la promo et Prête à t’aimer ? de Mily Black ainsi que Juste une semaine de Nina Kelly ont été ajouté dans ma liseuse ce matin.

Voici la liste des plateformes d’achats numériques où trouver la sélection:

► Harlequin.fr
► Amazon
► Kobo
► FNAC
► Google
► Apple Books (Page Apple Books uniquement accessible sur iPhone, iPad ou MacBook)
► Decitre
► E.Leclerc
► Bookeen
► U Culture
► Numilog
► Girlyboox
► Chapitre
► Cultura

Bon shopping à prix mini et bonne lecture !!! 📚

Je vous invite à partager vos #craquages avec moi en commentaire.

#AUDREY 💋

Ma sélection – La romance Harlequin à 1,99€

La romance Harlequin fait des folies pour ensoleiller votre été !!

Du 1er au 15 juin, les éditions Harlequin organise une méga OP sur les livres numériques de leurs collections (Harlequin, &H et HQN). Deux semaines de promo, ce qui signifie 200 ebooks à 1,99€ ! Jusqu’à -80% de réduction !

Chaque semaine, du 1er au 8 juin, puis du 9 au 15 juin, découvrez une sélection de 100 titres différents.
C’est une offre promotionnelle exceptionnelle à ne pas manquer pour préparer l’été et remplir sa liseuse à prix mini. 

Aujourd’hui, je vous propose « ma sélection » parmi les ebooks proposés lors de cette première semaine. Il s’agit de romans déjà lus et que je vous recommande ou alors de romans qui me tentent et que du coup je viens d’ajouter à ma PAL grâce à cette super promo.

Nous deux à l’infini et Avec toi m’envoler de Fleur Hana (lu – chroniques sur le blog)


Clash Tome 1 et Bad Tome 2 de Jay Crownover (lus)

Tell me you love me de Iris Hellen et La guerre des papilles de Lucie Castel (achats du jour)

Et tu entendras le bruit de l’eau de Sophie Jomain et Passion à l’italienne de Caroline Costa

Gentleman et célibataire et Walking for absolution de Julia Nole

Hot love challenge de Cécile Chomin et Lola de Louisa Méonis

Deuxième chance et Un improbable amour de Rose Morvan

Voilà pour ma première sélection. Si celà vous a plu, n’hésitez pas à me le faire savoir en laissant un commentaire. Je ferai sûrement une seconde sélection à la fin de la semaine.

L’intégralité de la sélection est disponible chez tous les revendeurs numériques dont voici la liste:

► Harlequin.fr
► Amazon
► Kobo
► FNAC
► Google
► Apple Books (Page Apple Books uniquement accessible sur iPhone, iPad ou MacBook)
► Decitre
► E.Leclerc
► Bookeen
► U Culture
► Numilog
► Girlyboox

Maintenant, il ne vous reste plus qu’a remplir votre liseuse et ainsi vous garantir d’excellents moments de lecture cet été.

#Audrey 💋

Mon LIVRE-PARIS by Audrey – Rétrospective (2019)

Bonjour les #Dreamers, c’est #Audrey, le week-end dernier se déroulait la 39ème éditions du salon du livre de Paris (Livre-Paris). C’est un des événements les plus attendus de l’année dans le monde de l’édition, aussi bien par les auteurs que par les lecteurs, blogueurs, les éditeurs… le salon du livre c’est le rendez-vous des amoureux des livres, c’est un week-end de folie !! Auteurs, lecteurs, blogueurs, amis,… se retrouvent le temps d’un week-end qui passe toujours bien trop vite mais qui est aussi très éprouvant. On ne dort pas beaucoup donc le filtre pour les selfies est une obligation. On marche beaucoup, on court même parfois donc on oublie les talons de 10cm et on préfère les baskets mais même là on ne sent plus ses pieds et on se retrouve avec les mollets en béton d’un footballeur. Alors, on se dit que c’est le week-end parfait pour perdre 1 ou 2 kilos mais que nenni ! Si on y regarde de plus près, on mange beaucoup: les restos avec les copines, les soirées des ME partenaires, les petits dej chez les éditeurs, les apéros, les bonbons et petits gâteaux sur les stands des auteurs… bref, tu as compris que tu dois éviter ta balance quelques jours après le salon. Mais surtout, surtout ce salon c’est un feu d’artifice d’émotions. Tu rencontres tes auteurs préférés à rester gaga devant eux (n’est ce pas #Charlie), tu retrouves tes copines et ça c’est vraiment extra, tu souris sans cesse à te bloquer les zygomatiques et avoir l’air d’une psychopathe, tu ris aux éclats à te faire pipi dessus et parfois tu pleures mais de joie je te rassure. Voilà, le salon du Livre c’est à peu près ça et cette année, cerise sur le gâteau, il semblerait que plusieurs personnes m’y ont vu alors je vais devoir remettre les choses au clair (une nouvelle fois): ce n’était pas moi !! J’aurais hérité d’un double maléfique donc je ne suis en rien responsable de ses agissements, des dires, ses coups de folies…

Bref, revenons au Salon du Livre. Alors …

– Hey !! Stop !!

– Pardon !! Mais…

– Chutt ! Je me présente, je suis le fameux double 😈 Bonjour, bonjour !! C’est moi qui prend le relais tu permets

– Mais non, je ne perm…

– T’y étais pas au salon donc tu ne sais même pas de quoi tu parles.

– Mais si !

– bla bla bla bla bla…

– ok ok. Vas-y, le blog est à toi.

– ah bah voilà !

Donc le salon du livre c’est d’enfer !! Et je sais de quoi je parle, MOI j’y étais avec mon super chac (sac-chat) ! Et je vais vous raconter ça…

Je suis arrivée à Paris, Vendredi vers 12h15 et sur le salon vers 13h et la première chose que j’ai faite c’est manger. Oui avant même de mettre un pied dans l’antre du diable livresque ( soit le salon. Vous comprendrez pourquoi c’est l’antre du diable plus tard) j’ai rejoint #Charlie et une très bonne amie (maman louve) pour aller manger. L’autre Audrey avait raison pour la bouffe. Bref, il est 14h30 quand je passe les portes du salon et à partir de là tout n’est que frénésie, sourire, cris, brouha, bref beaucoup de monde, de bruit, une chaleur étouffante, une euphorie ambiante et une ambiance de dingue. Dans l’enceinte du salon, on ne voit pas le temps passer et on a le temps de rien. J’ai filé de stands en stands, à travers les allées bondées de monde, vers l’infini et au delà. L’après-midi du vendredi est passée à une vitesse folle. J’ai fait des câlins, des bisous, des échanges de goodies… toujours accompagné de mes comparses de resto « au menu du jour quasi imposé mais non nous on veut des hot-dogs ». Aux détours des couloirs, on passe chez Les Plumes du Web ou mon « chac » a eu du succès et m’a chatte (mon sac chatte – oui car quand y a du rose c’est une fille) s’est faite caresser, Black Ink, Elixyria, Erato, Butterfly, See, Cyplog, Hugo,… et je passe voir notre partenaire adorée, auteure talentueuse et femme au grand coeur, j’ai nommé Blandine P. Martin avec qui je passe toujours un excellent moment. Elle est accessible, adorable et drôle, en plus elle a des Schokobons et elle m’a offert des M&M’s Wild Crows que je n’ose même pas manger. Vers 16h j’ai retrouvé mon cookie sans qui je n’aurais pas été présente sur le salon cette année (encore un immense Merci). Mon cookie c’est Shirley LB (auteure de Soul on Fire chez Black ink Éditions et de Pour t’avoir et T’aimer après tout aux Editions Harlequin). À partir de là, en plus de ma casquette de lectrice-blogueuse, j’ai revêtu celle d’assistante personnelle-cooky-sitter. Que du bonheur !! Je m’assure que Shirley est bien à l’heure à sa dédicace avec l’aide de petit oreo (renommée Horloge parlante à ce moment là) puis qu’elle ne meure ni de faim, ni de soif (il peut s’en passer des choses en 2h avec Shirley). Je vais m’acheter le nouveau bébé de Manon Donaldson S.W.A.T et rencontre enfin la québécoise, maman des Steel Brothers qui a perdu sa virginité de plein de choses (premier vol en avion, premier salon, premier séjour en France et première rencontre avec moi et ça c’est la classe lol). Après ça, je continue de virevolter où le vent livresque me porte: une brève rencontre avec Sophie Jomain, moi assise par terre cherchant je ne sais quoi dans un de mes nombreux sacs, elle resplendissante comme toujours. La vie est injuste lol. Quelques achats sont faits et Ana K. Anderson, Lou Marceau me tombent dessus pour mon plus grand plaisir bien sûr. Ensuite, retrouvailles avec mon amie Miss Hl’s sur le stand Elixyria. Que d’émotions de la revoir et de découvrir en vrai, en papier, son second roman So Me pour lequel j’ai été bêta-lectrice. Quel plaisir de revoir Nath, elle aussi bêta, une femme fantastique que j’apprécie énormément et qui est devenue une amie. Une aprem extra mais le salon s’apprête à fermer ses portes. Oh mais tient, il n’est pas l’heure de manger ? … Ah bah si, rebelote resto en excellente compagnie: Charlie, Nathalie, Miss Hl’s, Nath, Sarah et Shirley dans une ambiance chaleureuse et sympathique avec pour inaugurer dignement ce week-end de dingue, un mojito et une pensée pour notre #Sophia, restée à la maison #LsR pour s’occuper des #SexyEscorts. (Vivement notre mojito ensemble mon chaton).

Allez, Bonne nuit. Je ne vous dirais pas qu’on a parlé beaucoup, ri beaucoup aussi et refait le monde… dans notre appart-hôtel jusqu’à passé 3h du matin. Non non… ce contenu est privé et le restera, ça vaut mieux.

Je vous passe bien sûr le reveil avec la tête dans le pâté après 3h de sommeil, la douche, le ravalement de façade qui n’a d’ailleurs servi à rien… et je passe directement au salon en même temps vous êtes là pour ça et pas pour apprendre que mon gel douche est à la lavande et que j’ai bu un jus d’orange. On est d’accord, ça vous vous en fouttez comme de votre premier string.

Bref, le samedi au salon c’est la folie !! À 10h pétantes j’y étais au taquet prête à affronter le monde, la chaleur, les dragons ah non je m’égare là… ça a duré une heure, après mes jambes avaient du mal à me traîner. Je suis allée à la dédicace de Fleur Hana de laquelle je suis ressortie pleine de confettis et avec le smile. En plus j’ai vu ma bibiche Emeline. Une fois, mon graal en poche (Avec toi, m’envoler en double exemplaire svp) j’ai virevolté dans les allée de cet essaim géant. J’ai fait ma Shirley et je me suis perdue mais chutt, faut pas lui dire. Au bout de 30 minutes, j’ai vaincu le labyrinthe et j’ai retrouvé mon chemin vers Shirley et Sarah qui m’attendaient. Ces quelques minutes d’errance m’ont tout de même permises de croiser Charlene Kobel et Léane Morton avec qui j’apprécie toujours de passer un moment. Et c’est après ça que j’ai enfin retrouvé mon cookie et …et… Lindsey T que j’avais loupé l’année dernière. La patronne de l’organisation était une des rencontres à ne pas louper cette année et quelle rencontre ! Une nana extra ! Ensuite, j’ai revu ma petite magounette (grande par la taille et le coeur) alias Magali Inguimbert qui vous réserve des suprises à venir. Ça va déchirer !! 10, 20, … 100,… pas après (comment j’arrive encore à avancer ?) Bref, c’est l’heure de manger (encore) et de rejoindre Oly TL. Cette fois-ci le resto est italien, au menu lasagnes et tiramisu. Un fort agréable moment, tranquillement posé à papoter de tout et de rien. Un bonheur ! 14h sonnent et c’est le retour au salon, je ne sais plus qui j’ai vu après ça, beaucoup trop de monde (Delinda Dane, Chrys Galia, Callie J. Deroy, Soleano Rodrigues, Debbie Robin, Virginie Paire, Twiny, Jessica, Morgane Moncomble, Oren Miller/Lucie Castel qui allait au WC (désolée), Audrey Dumont, Iris Julliard, Siobhan Gabrielly, Sophie S. Pierucci, Gwen delmas, Audrey Grill …) désolée pour ceux que j’oublie, j’ai perdue mes pieds et ma tête quelques part dans ce dédale de moquette bleue immonde qu’est le salon. Mais j’ai quand même réussi à louper Laurie Delphis et Marie HJ. Je suis triste mais je me dis que ce n’est que partie remise. J’ai revu avec plaisir quelques copines blogueuses: Maria (Les lectures de Maria), Carine et Soumya (Les étoiles des bibliothèques), Marilyn ( Frénésie Livresque), Lixia (Au coeur d’une passion), Mélody (by méli mélo). Cette aprem est passée beaucoup mais alors beaucoup trop vite. Il est l’heure de dire au revoir à Nathalie (ma maman louve) et à ma chérie Charlie (le temps de 3 semaines). Après avoir récupéré ma précommande chez Juno Publishing, je dis aussi au revoir au salon pour aujourd’hui car il est temps de rentrer à l’hôtel afin de se préparer pour la soirée Black ink.

20h30: les portes du « Paris Clandestin » s’ouvrent nous laissant découvrir un endroit atypique. Nous nous engouffrons dans des caves souterraines chaleureusement réaménagées en bar. Une ambiance feutrée et mystérieuse. Notre but, après une longue journée, trouver un endroit où poser nos fesses et boire un verre entre nanas. Un canapé, des poufs, des mojitos, des petites verrines, quelques bricoles à grignoter, les copines et voilà que la soirée commence. Et on se refait un concerto de bla bla et de rires à en pleurer… les copines défilent (Ludivine Delaune, Lily Pink, ma Meli d’amour, Vivi, Tina, Agnès, Shelby…) et la soirée est agréable. Nos héros chouchous black ink se voient décerner des awards lors d’une cérémonie informelle, des cadeaux sont gagnés, des mignardises sont dégustées, des verres sont vidés (et posés sur notre table, le serveur a dû penser qu’à nous 5 on avait vidé le stock d’alcool mais c’était pas nous promis). En somme, une soirée super sympa avec les copines: Anonymous-Shirley, Miss Hl’s, Nath (qui a protégé notre butin) et Sarah (propriétaire d’un nouveau mug) ! Mais la fatigue aidant, à 2h30 du mat, nous décidons de rentrer et d’aller nous coucher. Kapten est mon ami et nous reconduit à bon port. Je me souviens avoir poser ma tête sur l’oreiller et… le trou noir jusqu’à 8h.

C’est pour moi (et pour beaucoup) le dernier jour au salon et peut-être le plus éprouvant. J’ai dormi à peine 5h (et 3 la nuit précédente) autant vous dire que je ne suis pas fraîche mais j’ai la pêche et je compte bien profiter de ce dernier jour. On est tous fatigués mais on tient encore debout par je ne sais quel miracle. Et le dimanche au salon c’est comme à la maison ou presque, c’est cool. On a refait nos valises avec du mal car l’antre du diable nous a eu (tous sans exception). Au départ, on avait une liste d’achats et puis la liste à disparue et on a fait flamber la carte bancaire, le chéquier tout. On sait que dès mardi, on aura un appel du banquier mais pour l’heure on s’en tape royalement. 11h: Je dis au revoir à mon cookie avec quelques larmes retenues et je file prendre un petit déjeuner (oui à 11h). Je vous avez dit qu’au salon on bouffe en permanence et puis après le choc émotionnel de quitter mon cookie j’avais besoin de ma dose de réconfort, à savoir du chocolat (mais non pas un mojito à 11h). Je me pointe vers midi au salon et là l’ambiance est vraiment différente. Ca sent déjà la fin. Je retrouve sur le stand des Éditions Addictives, Carole, Marie Meyer, Lil Evans, Ana K. Anderson et je fais quelques derniers achats, comme si j’en avais pas déjà assez ( cf. antre du mal). Un dernier câlin à ma chérie Belge, Miss hl’s et à Nath (Belge aussi), et me voilà en route, direction la gare du Nord où je retrouve Monsieur Julien Lazarro (les garçons de chambre ça vous parle ? Et bein, c’est lui) pour boire un café avant de rentrer chez moi. Voilà, c’est le moment de reprendre de train… 50 minutes plus tard, j’arrive à Arras dans les Hauts-de-France. Sur le quai m’attendent mes enfants alors je range ma casquette de lectrice-blogueuse avec une pointe de tristesse mais avec des étoiles plein les yeux et je remets celle de maman avec plaisir. De ce week-end je garderais une tonnes de souvenirs mémorables et indélébiles, vos sourires, nos éclats de rire, la générosité et la bienveillance de certains. J’y penserais souvent et j’imagine déjà mon sourire se dessiner et mes yeux briller d’émotions à l’évocation de ce week-end. C’est de l’amour en barre, un flot d’émotions brutes sur quelques jours !!! Ca fatigue mais ca revigore aussi, allez comprendre, c’est la magie de Livre-Paris. J’ai bien sûr les regrets de ne pas avoir vu untel ou untel mais ce ne sont que des actes manqués, un jour…

Mon album photos:

(Ma chatte-chac)

#Audrey, le double 💋

[ * PS: Je m’excuse par avance auprès des personnes que j’ai oublié de citer. Ce qui se passe au SdL et dans ses alentours reste au SdL… 😘 ]

Le salon Livre-Paris vous donne rdv l’année prochaine. Est ce que j’y serai ? L’avenir nous le dira…

《Avec toi, m’envoler》de Fleur Hana

◇ Titre: Avec toi, m’envoler

◇ Auteur: Fleur Hana

◇ Editeur: Harlequin – Collection &H (new adult)

◇ Sortie: 6 février 2019 (numérique et broché)

Elle est son ancre, il est son ciel

Elle s’appelle Adeline. La première fois que Matt la voit, il perd toutes ses certitudes. Car Adeline a quelque chose de moins que les autres. Et quelque chose de plus. Un plus qui la rend unique, captivante, et fait douter Matt : doit-il aller au bout de la mission de séduction que son boss lui a confiée ?

Il s’appelle Matt. La première fois qu’Adeline le voit, elle sent monter en elle l’amertume. L’amertume à l’idée qu’il n’éprouve à son égard que compassion et pitié, qu’il ne voie que le corps malade et oublie la femme qui l’habite. Mais Matt persévère, comme s’il voulait vraiment la connaître. Alors, Adeline le laisse petit à petit entrer dans son quotidien régi par les contraintes médicales. Et elle en vient à se demander si elle ne pourrait pas, elle aussi, se laisser emporter par la douce légèreté qui guide la vie de Matt…

Bienvenue dans le quotidien de Matt, membre des Golden Boys, collègue et ami de Dante. Oui le Dante de Lola, le Dante de « Nous deux à l’infini ».

Mais aussi, le Dante que j’ai aimé, le Dante que j’ai détesté, le Dante que j’ai aimé détester, le Dante que j’ai adoré. J’étais folle de Dante mais Matt… wouah ! Matt c’est… différent… je suis tombée amoureuse de Matt au fil des pages.

Matt se voit confier une mission par son Boss. Il doit séduire une jeune femme afin de lui redonner confiance en elle. Cette jeune femme se nomme Adeline. Quand Matt tombe littéralement sur Adeline il est désorienté. Adeline a un truc en plus dans le regard, dans l’attitude mais elle a quelque chose en moins par rapport aux femmes qu’il fréquente d’habitude. Un truc en plus qui le captive et un truc en moins qui aurait tendance à le faire fuire et pourtant il va s’acharner à faire à Adeline une place dans sa vie. Il tente de se rapprocher de la jeune femme mais cette dernière lui donne du fil à retordre. Adeline a du caractère c’est le moins que l’on puisse dire et Matt va en faire les frais. Au fil des jours, Adeline le laisse s’asseoir à sa table, le laisse l’accompagner en promenade… mais la vie n’est pas toujours simple et quand la maladie et ses contraintes entre en jeu, il faut apprendre à composer avec. Y a-t-il une place pour l’amour dans tout ça ?

A travers cette romance, Fleur Hana traite d’un sujet pas facile et elle fait celà tellement bien avec douceur et finesse, sensibilité et authenticité. Elle mettra à rude épreuve la sensibilité des lecteurs. Elle a cette formidable capacité à nous happer dès les premières pages dans l’univers qu’elle dépeint sous notre regard affamé et celle aussi de nous entraîner dans un formidable et bouleversant réalisme de sentiments. On ne sort jamais indemne d’une lecture signée Fleur Hana et « Avec toi, m’envoler«  ne fait pas exception. Je suis passée par toute une armada d’émotions avec cette lecture. Une lecture tellement agréable à parcourir que je n’ai pas vu le temps passer. Je redoutais tellement de voir arriver la fin que je me forçais à faire des petites pauses pour rerarder l’inévitable. J’ai même été jusqu’à relire certains passages deux fois parce que je les trouvais sublimes mais aussi pour faire durer le plaisir. C’est l’effet Fleur Hana. Elle me rend complètement folle et dépendante. Quand je suis plongée dans un de ses récits, j’ai l’impression d’être une vraie toxico. Je me jette sur le livre dès sa sortie, je ne veux plus le lâcher, j’en veux toujours plus car je n’en ai jamais assez, si par malheur je dois poser le roman au bout de 5 minutes ça me manque et je ne pense qu’à y replonger, je suis obnubilée par la suite, par les personnages… et une fois terminé,… Alors là c’est le drame !! Je suis complètement vidée de toutes émotions et pourtant je n’ai qu’une seule envie: le recommencer depuis début et reprendre une claque, encore !!

Avec cette citation extraite de son roman, Fleur Hana dit tout. Elle fait passer ce message qui fait tellement écho à la sublime romance qu’elle a écrite. « Il y a des histoires, tu les vis, tu ne les racontes pas », Avec toi, m’envoler fait partie de ces histoires qui se vivent et ne se racontent pas. C’est aussi pourquoi, je ne trouve pas mes mots pour vous décrire tout ce que ce livre m’a inspiré. Ce livre est plus que bien, plus que très bien, plus que touchant, plus que prenant, plus que parfait. Il est tellement plus plus plus… C’est du plus-que-bonheur !!!

J’ai été complètement charmée, voire même hypnotisée par la plume de Fleur Hana. Elle a ce style d’écriture qui vous transperce l’âme et le coeur, une écriture entière, douce, envoûtante et un brin désinvolte. Le récit est fluide et riche, Fleur Hana mène son histoire avec aisance ce qui rend la lecture facile et délectable. On se régale !! Un véritable plaisir à lire. C’est à la fois une histoire rafraîchissante et déroutante, une romance douce et pourtant intense, à la fois éclatante et émouvante. Entre la fragilité des personnages, la profondeur émotionnelle et les moments de pure intensité, Fleur Hana nous offre un petit chef d’oeuvre livresque. Ce livre rejoint mon top 3 des romans de Fleur Hana. J’ai adoré vivre une parcelle de la vie d’Adeline. De plus, l’auteur décrit avec authenticité et fragilité le quotidien de la jeune femme. Et j’ai adoré Matt. Il est… il est Matt quoi. Le personnage extraordinaire qu’on ne peut qu’aimer. Et quel plaisir de retrouver un peu de Lola et Dante, sans oublier Chris,…

C’est une véritable merveille !!! Avec cette romance, Fleur Hana a mis du soleil dans mon coeur. Et c’est encore un énorme coup de coeur pour moi 💛 💛 💛 💛 💛

《T’aimer après tout》 de Shirley L.B.

Titre: T’aimer après tout

Auteur: Shirley L.B.

Editeur: Harlequin -Collection HQN

Date de sortie et disponibilité: 10 octobre 2018 – (numérique)

L’amour peut détruire, et faire renaître.
Je n’aurais pas dû revenir. Si je suis parti, il y a sept ans, c’est pour protéger la femme que j’aime et à qui j’ai fait du mal. Ma Louise. Depuis mon départ, je tente de vivre avec son souvenir et la douleur de l’avoir perdue. Mais je n’ai jamais pu l’oublier. Parce qu’elle était ma lumière, celle qui me poussait à me battre chaque jour pour devenir quelqu’un de meilleur, celle qui croyait en moi quoi qu’il arrive. Je pensais ne plus jamais la revoir, pourtant la voilà devant moi. Et c’est comme si une bombe venait d’exploser dans mon cœur. Avec ses longs cheveux bouclés et ses yeux bleu-vert, Louise est toujours aussi belle. Mais, quand mon regard croise le sien, je sens tout de suite que quelque chose ne va pas. Car son visage ne trahit aucune émotion. Alors, je comprends : elle ne me reconnaît pas.

Il m’en aura fallu du temps pour écrire mon avis sur ce livre. Pourtant je l’ai dévoré à une vitesse fulgurante, totalement happée dans la profondeur émanant du récit et complètement hypnotisée par l’intensité de la plume de Shirley L.B.

Cette histoire m’a tellement émue et bouleversée que j’ai eu besoin d’encaisser le choc et d’essayer de combler le trou béant que cette lecture a laissé dans mon coeur et dans mes entrailles. Il fallait aussi que je trouve les mots, les bons pour décrire tout ce que ce livre est, tout ce qu’il fait ressentir, tout ce qu’il provoque. Des semaines après ma lecture, je sèche encore et je déteste ça. Ce sentiment d’être paralysée par les émotions, cette crainte de ne pas réussir à sortir les mots qui rendrait hommage à ce récit, les mots qui vous donneraient envie de vous immerger danc cette romance.

J’aimerais simplement vous dire qu’il faut absolument lire ce roman et que ca suffise à vous convaincre. Mais ca serait ne pas le mettre en valeur et ce roman mérite tellement plus tout simplement parce qu’il est… phénoménal, incroyable, indéfinissable, intemporel, imprévisible. Il provoque tout un tas de choses, des émotions par milliers, des sensations incontrôlables. L’auteur embarque le lecteur dans un ascenseur émotionnel d’une intensité colossale et étourdissante. Le lecteur se retrouve pris au piège de ce récit. Il est très difficile de ce détacher de l’histoire. Le lecteur est happé, il se voit obligé d’aimer chaque moment de cette lecture. Le lecteur frissonne, le lecteur passe du rire aux larmes, le lecteur se retrouve acculé par le grand flot d’émotions qui se déverse en continu sur lui sans pouvoir faire autrement que de subir ce déferlement. Le lecteur se retrouve avec le souffle court et le coeur serré. J’ai eu et vécu tout ça. Cette lecture m’aura séduite mais aussi marquée d’une empreinte indélébile.

Vous vous souvenez d’Hugo dans « Pour t’avoir » le précèdent roman de Shirley LB aux Éditions Harlequin ? Si oui, bah c’est de lui dont il est question dans ce roman. Si non, bah c’est pas grave. On peut lire ce roman sans forcément avoir lu l’autre. (Mais pour ceux qui ne connaissent pas « Pour t’avoir », allez-y c’est également une pépite).

Donc Hugo, après le drame qui a bouleversé sa vie et lui a arraché la femme qu’il aimait, décide de quitter Paris et de rentrer chez lui, à Nice. Il ressent le besoin de partir à la recherche des réponses à ses questions. Et c’est à Nice que tout à commencer… et que tout recommence. Encore une fois. Quand le destin s’en mêle, à quoi bon lutter.

Il ne s’attendait pas à tomber sur elle. Il avait pourtant tout prévu. Elle ne devait pas être là et elle lui tombe littéralement dessus sans crier gare et tout recommence. C’est comme le premier jour où il a croisé son regard, c’est intense, c’est elle ! C’est sa Louise aussi belle que dans son souvenir et tout lui revient en pleine face: son amour pour elle, son odeur, son goût, ses craintes, ses blessures, ses remords. Cependant, Louise semble ne pas le reconnaître. Elle semble si différente et en même temps elle est restée la même. Il devrait s’éloigner d’elle pour ne pas lui faire de mal mais c’est plus fort que lui, il en est incapable, tout le ramène à Louise jusqu’à Louise elle-même.

Il y a 7 ans, Louise a vécu un drame. Elle a été victime d’un accident de la route qui l’a plongé dans le coma. Quand elle s’est réveillée, elle n’avait plus aucun souvenir des dernières années de sa vie. La Louise d’avant l’accident n’hésitait plus, elle a dû apprendre à être une nouvelle femme. Petit à petit, elle a reconstruit sa vie avec un homme charmant, stéréotype du gendre idéal. Puis, de nouveau, Louise a dû affronter le pire drame de la vie d’une femme. C’était, il y a 4 mois, Louise ne s’en remet pas et comment le pourrait-elle?

Ce livre m’a plongé dans un énorme brouillard. Plus rien n’existait autour de moi, j’étais totalement happée dans l’histoire de Louise et d’Hugo. Leur histoire m’a saisie dès les premières pages pour ne plus me lâcher jusqu’à… j’allais dire jusqu’à la fin mais non, car 2 jours après, une semaine après, 1 mois après, les émotions résonnent encore, les sensations sont de nouveau présentent. Je revis l’histoire, le brouillard revient m’emportant dans le frisson « T’aimer après tout ». Encore aujourd’hui, il parcourt encore ma peau, mes veines, mes entrailles. Il est partout et pour toujours. Le frisson éternel. Un coup de coeur hors du temps.

Avec ce roman, l’auteur nous offre un véritable bijou livresque dans un magnifique écrin de velours et de volupté. J’ai aimé tourner chaque page et j’ai adoré me laisser submerger par cette romance riche en émotions, en rebondissements et débordante d’amour et d’espoir. Shirley LB a parfaitement su conduire sa trame, façonner la psychologie de ses personnages pour proposer un roman surprenant et bouleversant. C’est très plaisant à lire. L’écriture est d’une fluidité impressionnante, d’une singularité propre à l’auteur, riche et épurée à la fois, audacieuse et tout en relief. C’est vraiment un régal à lire !! On en redemande tant c’est délectable. Shirley LB a cette faculté inouïe de nous entraîner dans son récit avec un naturel déconcertant, une grande facilité et une effarante désinvolture. Une lecture addictive plus qu’agréable qui nous hypnotise. Pas le temps de dire « ouf », de reprendre son souffle que la fin est déjà là, nous laissant complètement ébahi, sur le cul. Je suis charmée et bluffée par l’écriture de l’auteur. Je suis envoûtée et bouleversée par cette romance qui sort des sentiers battus et nous pousse à sortir de notre zone de confort. L’auteur pointe du doigts des faits aberrants et pourtant tellement d’actualité.

Que vous dire de plus ?

… peut-être vous supplier de ne pas passer à côté de cette pépite, ce magnifique roman qui vaut de l’or et qui vous ouvrira un nouvel horizon.

《Et tu embrasseras mes larmes》de Fleur Hana

Titre: Et tu embrasseras mes larmes

Auteur: Fleur Hana

Editeur: Collection &H (Harlequin / Harper Collins)

Date de sortie et disponibilité: 24 octobre 2018 en numérique et en broché

Il va lui apprendre à pleurer.
Elle va lui apprendre à aimer.
Depuis le drame qui a bouleversé sa vie quelques semaines plus tôt, Angie est perdue. Elle en est convaincue, son cœur est détraqué : elle réagit au quart de tour pour des broutilles, mais est incapable de verser les larmes qui la rongent de l’intérieur.
Depuis qu’il a compris qu’aimer quelqu’un, c’est prendre le risque de souffrir, Valentina décidé de verrouiller ses sentiments. Les potes, il les garde à distance ; les filles, il les consomme à la chaîne, sans jamais s’attacher. Parce que c’est bien plus simple de ne rien ressentir.
Lorsque Angie et Valentin se croisent ce soir-là, chacun reconnaît sa propre douleur dans le regard de l’autre. Et si, en dépit des apparences, ils étaient très exactement ce dont ils ont besoin ?

✒ Double chronique: retrouvez ci-dessous les avis successifs de Sophia et Audrey

screenshot_20180430-183004

Encore une fois, je me suis retrouvée transportée par la plume de Fleur Hana.
J’ai ri, j’ai pleuré, j’ai réfléchi. J’ai dévoré ce roman. Littéralement. Il m’était impossible de le lâcher.
Je suis tombée amoureuse de tous les personnages. De Valentin et de son air de Bad Boy en guimauve. D’Angie et de son côté fragile et sur d’elle à la fois. Des personnages secondaires et leur humour.
Je dois avouer qu’ayant beaucoup de mal depuis quelque temps avec les romances, j’ai été vraiment conquise par « Et tu Embrasseras mes Larmes« . Ce fut un véritable coup de cœur.
Peut-être, parce que nous n’avions pas un milliardaire pour héros ou une héroïne naïve et un peu cucul. Pas de vierge effarouchée ou de puceau. Mais des âmes écorchées à vifs qui vont apprendre à écouter leurs émotions et à aimer.
Et il n’y a que Fleur Hana qui me fasse cet effet, elle m’avait déjà touchée en plein cœur avec Nous deux à L’infini. Mais là elle a encore réussi un exploit.
Ce n’est pas qu’une magnifique romance, c’est une ode à l’espoir.
Un encouragement à continuer à vivre malgré les drames de la vie, de continuer à croire qu’il y a un après à tout ça. J’y ai vu aussi, l’exemple que chacun vit son deuil à sa manière et que cette manière ne doit pas être jugé.

Que vous dire sur ce livre si ce n’est de foncer le lire si ce n’est pas déjà fait !!! Ne passez pas à côté de cette merveille !!!

Ce roman de Fleur Hana est un hyper méga coup de coeur… pour la seconde fois car il l’avait déjà était il y a de celà quelques années quand il fût publié sous le titre « Les bottes rouges ». C’est donc une réédition très bien travaillée et améliorée par l’auteure. A l’époque de sa première édition, cette lecture m’avait complètement dévastée et étant masochiste, j’ai voulu voir ci après quelques années, il me ferait toujours le même effet. Après tout, j’ai changé, Fleur l’a modifié,…

Alors ?? … bah, alors c’était encore pire que la première fois. Ce livre m’a coupé le souffle et m’a foudroyé. Cette lecture fût comme une vague qui m’a submergé dès le début et qui m’a complètement paralysée jusqu’à la fin. Impossible de décrocher de mon livre, je tournais les pages de façon frénétique et avec plaisir, joie, angoisse, parfois tristesse et aussi appréhension.

Comme l’a souligné Sophia, précédemment, Angie et Valentin sont des âmes écorchés auxquels il est très facile de s’attacher. Ils sont charismatiques, vrais, fidèles à leurs émotions, bouleversants et attendrissants. Ils déversent dans nos coeurs, une palette d’émotions et de sensations phénoménales. On ri. On souffre. On peste. On pleure, beaucoup. L’auteur nous fait littéralement vivre son récit au travers de chaque mot. Mon coeur a souffert de nombreux ratés au cours de ma lecture. Boom boom boom _____ Boom boom ____. Il a battu la chamade au rythme de leur troublante histoire. J’ai adoré le personnage d’Angie et je suis tombée sous le charme indéniable de Valentin.

Une nouvelle fois Fleur Hana nous offre un véritable diamant livresque d’une pureté authentique. Elle compte parmi les auteurs dont je ne loupe pas une sortie (j’attends sa prochaine sortie avec impatience d’ailleurs) et que je recommande les yeux fermés. Elle me charme à chaque fois et cette fois ne fait pas exception. J’aime la fluidité et la finesse de sa plume qui nous transporte aisément et agréablement dans sa trame à laquelle elle sait inclure les rebondissements qu’il faut, les émotions qu’il faut pour nous subjuguer, nous bluffer et nous émouvoir. Elle parvient à nous pousser dans nos retranchements d’un point de vue émotionnel. Sa plume est insidieuse comme un poison qui s’infiltre dans nos veines et c’est toujours un immense plaisir que de se laisser empoisonner par Fleur Hana et ses récits.

A découvrir ou redécouvrir « Les portraits chinois inversés de Valentin et Angie » avec un petit bonus signé Fleur Hana

➡️ Portraits chinois inversés de Valentin et Angie

Méfie-toi de nous (Tome 1)

Il est prêt à tout lui donner. Elle n’a plus rien à offrir.

Wade n’a peur de rien. Il a toujours avancé seul, sans l’aide de personne. Et il doit rester discret s’il veut continuer à travailler pour l’un des plus gros dealers de la ville. Alors, pas question de se laisser approcher par qui que ce soit.

Mackenzie a peur de tout. Peur des autres, d’aller au lycée, de ses crises d’angoisse. En lui prenant sa meilleure amie, la vie lui a aussi volé son insouciance. Alors, pour se protéger, elle évite désormais tout contact.
Lorsqu’ils se rencontrent, chacun entrevoit sa propre solitude dans le regard de l’autre. Dès lors, les promesses comme les barrières tombent. Car c’est plus fort qu’eux : ils ont besoin l’un de l’autre.

* Merci à Netgalley et Harlequin Hqn pour le service de presse.

Mackenzie a perdu sa meilleure amie, depuis elle n’est plus que l’ombre d’elle-même. Elle a peur de tout, la culpabilité la ronge et elle souffre d’ochlophobie ainsi que de crises d’angoisse. Au lycée, elle longe les murs, elle ne parle à personne… un jour son regard croise celui hypnotique et atypique de Wade, un nouvel élève.

Wade est un bad boy (j’aime les bads boys). Il n’a peur de rien et ne s’embarasse pas de bonnes manières. La perte d’un être cher l’a rendu terne et mort à l’intérieur. De mauvaises decisions l’ont amené à devoir travailler pour un des plus grands dealer de la ville et ainsi mettre sa vie en peril chaque jour. Quand il croise Mackenzie, il a envie de la protéger. Il reconnaît sa souffrance dans son regard.

Les adolescents s’approisent, se comprennent mutuellement jusqu’à nouer des liens plus forts et inexplicables. Avec Wade, Mackenzie n’a plus peur. Elle ose affronter ses démons et se sent de mieux en mieux. Elle retrouve goût à la vie.

Pour Kenzie, Wade est prêt tout. Même mettre sa vie en danger pour devenir l’homme qu’elle mérite. Elle est devenue son oxygène, elle lui a redonner vie.

Et …

… c’est une sublime romance de Juliette Bonte à lire et relire sans modération.

J’ai commencé ma lecture à tâtons, puis sans savoir comment, je suis arrivée à la dernière page dans un brouillard d’émotions. J’ai englouti chaque page avec aisance et délectation, ne voyant vraiment pas le temps passé.

Dès le début, je me suis attachée aux personnages de Mackenzie et Wade. Ils sont à la fois divergents et en totale osmose. Le chaud et le froid, le feu et la glace et d’un autre côté ils sont ce que la guimauve est au chocolat chaud, la pomme de terre à la raclette… malgré leurs différences, ils s’attirent comme des aimants et se complètent, l’un apaisant les souffrances de l’autre. J’ai aussi adoré le meilleur ami de Wade. Il est complètement barré et apporte une touche indéniable de fraicheur et d’insouciance dans une trame qui est assez profonde et lourde en émotions dans le fond. Car oui, l’essence même de se livre est ténébreuse et pénétrante. Mais à chaque page tournée, c’est un rayon de soleil qui apparaît.

Juliette Bonté a réussi à complètement me transporter dans son histoire mais surtout à me séduire. Je me suis laissée bercer par sa plume, par ses mots, par le panel d’émotions qu’elle m’a permis de ressentir. J’en ai eu des frissons à certains moments comme j’ai eu des crises de rire et j’ai fini par verser quelques larmes. Le style de l’auteur est rythmé et très agréable à lire. C’est une écriture fluide et addictive qui nous cueille pour ne plus nous lâcher jusqu’à la fin. Une fin qui rime avec frustration… il nous faudra attendre janvier 2019 pour connaître la suite et fin des aventures de Wade et Kenzie. Ce cliffhanger est juste une torture mais ca sera une abomination de passer à côté de cette merveilleuse romance young adult qui est riche en émotions, en intensité et en sensibilité.

Cette lecture aura eu raison de mon coeur. Je suis littéralement tombée amoureuse de … de tout ! Des personnages, de leurs caractères, de leur histoire, de l’écriture de l’auteur. C’est une perfection à l’état pur et un joli coup de coeur pour moi.

Méfie-toi de nous  » Portraits chinois Mackenzie et Wade »

《MÉFIE-TOI DE NOUS》(Tome 1) de Juliette Bonte est sorti en numérique, il y a quelques jours à peine chez Harlequin, dans la collection Hqn. Personnellement, je suis tombée amoureuse de cette sublime romance et de ses personnages, Mackenzie et Wade. J’ai tellement adoré ce duo atypique et étincelant, que j’ai eu envie de vous les faire découvrir autrement. C’est pourquoi, Juliette Bonté et ses personnages ont joué le jeu des portraits chinois inversés.

J’espère qu’après avoir lu ces portraits, vous aurez envie de découvrir leur magnifique histoire.

📔 Salut Mackenzie, bienvenue sur le blog Lire ses Rêves. Comment vas-tu ?

✒ Bonjour Audrey ! Merci de m’accueillir ici. Je vais bien, très bien, même. Je ne peux pas en dire autant de Wade (il doit être en train de ruminer, parler n’est pas vraiment un de ses points forts).

📔 Juliette Bonté, m’a dit que tu serais partante pour notre atypique jeu du portrait chinois inversé. Si tu es d’accord nous allons parler de Wade, qui te fais tant d’effet dans 《 Mefie-toi de nous》

✒ Je suis prête !

📔Alors Mackenzie d’après toi si Wade était un… il serait ?

1.Un animal:
✒ Le loup, je pense. Pour l’indépendance de l’esprit et le côté protecteur.

2. Une couleur:
✒Le blanc. Ce n’est pas une couleur à proprement parler, mais il dirait que j’ai raconté n’importe quoi si je ne choisis pas le blanc… alors, oui : le blanc.

3. Une chanson:
✒ The Message, de Nas. C’est un morceau qui fait partie de sa playlist et qu’il écoute souvent.

4. Un film:
✒ Je le verrais bien comme un vieux film en noir et blanc, sans paroles, mais j’ignore lequel…

5. Un livre:
✒ Je suis en train de me rendre compte que je ne l’ai jamais vu lire. C’est une hérésie !

6. Une sucrerie / pâtisserie:
✒Une crème brûlée. Pour les deux textures, les deux goûts, les différences entre ce qu’on voit en premier lieu, et ce qui se cache sous la couche caramélisée.

7. Un sentiment / une émotion:
✒La sérénité. Il est tellement posé que c’en est parfois déstabilisant !

8. Un mot:
✒Silence.

9. Une odeur:
✒J’en ai une bien spécifique en tête, et elle me ferait le reconnaître même dans le noir, mais je risque de révéler un détail un peu trop important de notre histoire si j’en parle. Du coup, je vais opter pour une odeur moins « wadesque », et dire la cigarette. Il fume trop !

10. Une citation de  » Mefie-toi de Nous « :
✒ « Généralement, quand tu dénotes de la normalité, tu finis fiché avec les indésirables. On te colle une étiquette sur la tête et tu te la traînes comme un boulet à ton pied. Avec Wade, c’est différent. Probablement parce qu’il est séduisant, et que la beauté est un critère de sélection essentiel chez l’être humain. » (son ego appréciera.)

Merci beaucoup pour ce sympathique moment. Je vais aller retrouver Wade qui doit s’en griller une en terrasse.

———————–📘———————

📔 Salut Wade, ca va ? Bienvenue chez Lire ses Rêves.

✒ Bonjour. Ça va, oui. Merci.

📔 Mackenzie vient de jouer le jeu du portrait chinois inversé de #LsR, c’est à ton tour. Tu es prêt ?

✒ Allons-y.

📔 Donc Wade, d’après toi si Mackenzie était un… Elle serait ?

1. Un animal:
✒Un chien. Elle m’en voudrait de ne pas choisir cet animal.

2. Une couleur:
✒ Quelque chose de neutre. Gris ou beige.

3. Une chanson:
✒Wannabe, des Spice Girls. Il paraît qu’elle assume (je t’assure que ce n’est pas le cas).

4. Un film:
✒ Elle est plutôt séries.

4. Un livre:
✒Franchement, j’en ai pas la moindre idée. Je ne lis pas, je n’ai pas de culture de ce côté-là, donc pas moyen de la faire correspondre à un titre précis.

5. Une sucrerie / pâtisserie:
✒Tout ce que sa mère ne cuisine pas. Pardon Madame Rowe.

7. Un sentiment / une émotion:
✒La peur.

8. Un mot:
✒Sensibilité.

9. Une odeur:
✒Le shampoing « aisselle rance ». Une longue histoire.

10. Une citation de « M-TDN »:
✒ « Je la trouve spéciale. Cette façon qu’elle a d’avoir peur. Cette curiosité qui illumine ses yeux quand elle m’observe. Cette opposition de forces entre sa timidité et sa répartie… Elle n’est pas comme les autres. »

Merci pour ta participation Wade, allons rejoindre Mackenzie.
….

Merci d’avoir pris le temps de découvrir Mackenzie et Wade. Si ça vous a plu, foncez lire leur histoire !!

📘 RÉSUMÉ:

Il est prêt à tout lui donner. Elle n’a plus rien à offrir.

Wade n’a peur de rien. Il a toujours avancé seul, sans l’aide de personne. Et il doit rester discret s’il veut continuer à travailler pour l’un des plus gros dealers de la ville. Alors, pas question de se laisser approcher par qui que ce soit.
Mackenzie a peur de tout. Peur des autres, d’aller au lycée, de ses crises d’angoisse. En lui prenant sa meilleure amie, la vie lui a aussi volé son insouciance. Alors, pour se protéger, elle évite désormais tout contact.
Lorsqu’ils se rencontrent, chacun entrevoit sa propre solitude dans le regard de l’autre. Dès lors, les promesses comme les barrières tombent. Car c’est plus fort qu’eux : ils ont besoin l’un de l’autre.

LES PORTRAITS CHINOIS ♡ ANGIE ET VALENTIN ♡ « Et tu embrasseras mes larmes » de Fleur Hana

Bonjour les #Dreamers.

La semaine dernière est sortie la dernière romance de Fleur Hana, 《Et tu embrasseras mes larmes》. C’est à cette occasion que nous avons reçu Angie et Valentin dans les coulisses du blog pour un portrait chinois inversé.

Je vous ouvre la porte de nos coulisses et vous laisse découvrir Angie et Valentin comme… comme d’habitude quoi… Dans toute leur splendeur et égaux à eux mêmes, comme on les aime en fait.

📓 Salut Angie, bienvenue sur le blog Lire ses Rêves. Comment ça va ?

☔ Hello les filles ! Je suis un peu débordée avec la sortie du livre écrit à ma gloire, mais ça ira, merci !

📓 Fleur Hana, m’a confié que tu serais partante pour notre atypique jeu du portrait chinois inversé. Donc, si tu es d’accord nous allons parler de Valentin avec qui tu partages l’affiche dans « Et tu embrasseras mes larmes ». Prête à tout nous révéler sur ce cher Valentin ?

☔ Prête ! Mais si jamais il lit ce portrait un jour, je nierai être à l’origine des réponses.

📓Alors Angie d’après toi si Valentin était un… il serait ?

1. Un animal:

☔ Officiellement, j’aurais envie de dire une panthère pour vendre du rêve à vos lecteurs et lectrices et que ça leur donne envie d’acheter le livre pour découvrir l’homme mystérieux qui se cache derrière le prédateur. Mais en réalité, c’est un ourson guimauve. Vous savez, ceux qui sont enrobés de chocolat. Mince, maintenant j’ai faim.

2. Une couleur:
☔ Sans surprise, le noir. Après, soyons honnêtes : c’est pour se donner un genre, hein. Il entretient son look à la James Dean et de bad boy. Et le truc c’est qu’un bad boy qui porte du turquoise ou je ne sais pas… du saumon par exemple, tout de suite c’est moins crédible. Si vous vouliez des réponses concises, au fait, je crois qu’avec moi c’est loupé.

3. Une chanson: ☔ Pour rester dans les clichés, Hurt de Johnny Cash. En plus, ça fait une jolie transition de choisir une chanson de the man in black, non ? Finalement, ce livre, j’aurais dû l’écrire moi-même, j’avais ce talent caché en moi depuis toujours et c’est grâce à vous que je l’exprime. Je suis émue.

4. Un film:
☔ Gladiator. Ça n’a aucun rapport avec Valentin, mais c’est notre film préféré avec Anita. Je crois qu’on le regarde au moins une fois par trimestre. Je pourrais réfléchir et trouver un film qui correspond à Valentin mais franchement, c’est l’occasion de dire à vos lecteurs que Gladiator c’est le meilleur film de Russel Crow !

5. Un livre:
☔ Sans hésiter, un livre de Stephen King, de préférence un des premiers. N’essayez pas de me demander pourquoi, je n’en ai aucune idée. J’ai répondu instinctivement, vous savez, comme ce jeu que Phœbe fait dans Friends et où il faut répondre super vite sans réfléchir. Vous situez ? Parce que je suis aussi une inconditionnelle de Friends. Et je sais qu’on parle de Valentin, mais honnêtement, je suis tellement plus intéressante que lui ! Par contre, je rappelle que s’il tombe sur ce portrait, je nierai tout en bloc.

6. Une sucrerie / pâtisserie:
☔ Un cupcake. Pour comprendre pourquoi : lisez mon livre. Notre livre, je voulais dire « notre » livre, mais des fois, je ne sais pas, ma langue fourche et… Notre livre. Voilà. Parce que nous en sommes tous les deux les héros. Et puis aussi, il y a nos points de vue à tous les deux. Enfin, mes passages sont nettement plus nombreux. Mais oui, notre livre. Le nôtre. C’est bon, je me suis bien rattrapée ?

7. Un sentiment / une émotion:
☔ Est-ce que la sexytude est un sentiment ou une émotion ? Ah, l’auteure me souffle que non. Laissez-moi me concerter avec moi-même. J’ai le droit de dire « l’amour » ou c’est trop niais ? Parce que vraiment, c’est tout ce qu’il m’inspire.

8. Un mot:
☔ Moto. Il aime tellement sa moto que je me demande parfois s’il ne l’aime pas plus que moi. Un jour, je lui demanderai de choisir et on verra ce qu’il dit. On verra surtout s’il possède un bon instinct de survie.

9. Une odeur:
☔ Bois de santal. Il faut encore lire le roman pour comprendre pourquoi je donne cette réponse. Non, parce que ça serait bien à un moment de se souvenir que je suis là pour faire la promo de mon histoire. Je veux dire « notre » histoire. Décidément, ce correcteur est… Ah… L’auteure me signale que je réponds sur un document Word où aucun correcteur automatique n’est activé et que donc l’excuse du correcteur ne passe pas.

10. Une citation de « #ETEML «:
☔ « Ce n’est pas ton chagrin qui s’amenuise mais ta façon de le gérer qui s’améliore. »

📓 Merci beaucoup pour ce sympathique moment Angie. Je vais rejoindre Valentin qui patiente sagement ou pas dans la pièce d’à côté.

☔ Attendez, je n’avais pas compris que lui aussi allait répondre à ces questions ! Y’a moyen que je lise ses réponses avant que vous publiiez ? Je peux vous payer, enfin l’auteure peut vous payer. Ah, elle me signale qu’elle ne dépensera pas un centime. Je vais retrouver Joss et Anita pour boire un coup alors. Mais souvenez-vous, les jeunes : l’abus d’alcool est dangereux pour la santé !

——☔——🎶——☔——🎶——☔——

📓 Bonjour Valentin, bienvenue chez Lire ses Rêves. Comment vas-tu ?

🎵Bien. C’est des cupcakes, là ? Je peux en prendre un ?

📓Angie vient de jouer le jeu du portrait chinois inversé de #LsR. Es-tu prêt à en faire de même et tout nous dire sur Angie ?

🎵 Angie était là ? Elle a balancé sur moi ? Je suis prêt à me venger, on y va.

📓 Donc Valentin, d’après toi si Angie était un… Elle serait ?

1. Un animal:
🎵 Je sens que c’est une question piège et que quoi que je réponde, ça va me retomber dessus. Je vais dire une licorne. C’est tendance, les licornes, non ? Ça devrait passer.

2. Une couleur:
🎵 Noir. Elle adore que je m’habille toujours en noir. Je le sais, elle me l’a dit. Ou alors elle a voulu me le dire et elle n’a pas su comment s’y prendre mais je suis convaincu qu’elle adore. Donc, bref, noir.

3. Une chanson:
🎵 Ah, ça c’est facile : Angie des Rolling Stones. Je pense qu’il est inutile que je développe.

4. Un film:
🎵 Ce film avec des gladiateurs, là… avec le mec qui ne vieillit pas super bien. Attendez, je cherche le nom… Elle m’a obligé à le regarder pour ensuite réciter tous les dialogues et se mettre à hurler « l’Espagnol ! » comme une barge. J’ai fait un bond je ne vous explique pas l’angoisse. Je trouverai, hein, mais bref, le film qu’Anita et elle regardent 18 fois par mois environ.

4. Un livre: 🎵 Je ne lis pas vraiment. En fait je suis plus musique que littérature. Du coup je ne sais pas trop quoi vous dire. Un livre marrant. Vous n’avez pas des titres à me proposer ?

5. Une sucrerie / pâtisserie:
🎵 Les cupcakes, je vous explique ou vous lisez le roman et ça m’évite de spoiler ?

7. Un sentiment / une émotion:
🎵 La détermination. Cette nana, quand elle veut quelque chose… attendez, non, vraiment, lisez le bouquin. Si j’en dis trop, je vais me faire engueuler par l’auteure.

8. Un mot:
🎵 « Oui » C’est con hein, mais dès qu’elle me dit oui… Bref, lisez notre histoire.

9. Une odeur:
🎵 L’odeur du sucre. Ça a une odeur, le sucre, ou je suis en train de triper tout seul ?

10. Une citation de « #ETEML »:
🎵 Ah ouais, vous ne voulez vraiment pas le lire, ce bouquin, hein ? Parce que là comme ça, vous dégainer une citation ça…

– Tu fais quoi ?
– C’est normal qu’Angie ait le droit de s’incruster alors que je ne savais même pas qu’elle avait déjà répondu aux questions ?
– Tu sais que je suis dans la pièce, hein ? Non parce que du coup, tu peux me parler directement.
– Je m’adresse aux filles de Lire ses rêves, laisse les adultes discuter et va…
– J’appelle Joss et on va voir si tu fais autant le malin.
– Ton meilleur ami ne me fait pas peur. Est-ce que les blogueuses pourraient intervenir ?

[ *les blogueuses se marrent trop pour ça ]

– Hé, Valentin, tu la ponds ta citation ? Ana et Joss nous attendent au Loch Ness.
– Je réfléchissais justement lorsque tu as débarqué. Pourquoi tu es ici, d’ailleurs ?
– Pour…
– Pour m’espionner, je le savais.
– Pas du tout ! Je voulais juste te proposer qu’on rentre ensemble.
– Tu es venue en voiture ?
– Non.
– À moto ?
– Non plus. C’est pour ça que je voudrais bien que tu me raccompagnes. C’est Ana qui m’a déposée, mais elle est déjà en ville et je me disais que ce serait bien pour l’écologie qu’on co-voiture.
– Moi, je suis à moto.
– Quelle coïncidence ! J’ai mon casque !
– Pour l’écologie, hein ?
– Absolument.
– Rien à voir avec le fait que tu adores ma bécane ?
– C’est une métaphore ?
– Et c’est le moment de partir !
– Pourquoi tu te lèves ? Pourquoi tu m’entraînes dehors ? Et la citation ?
– Tu n’es pas sortable, le portrait chinois va se retrouver avec une censure à cause de toi.
– Je n’ai rien dit !
– On est partis.
– Mais je…
– Angie, sérieux, le mieux est de te taire. Le but est de convaincre les gens d’acheter notre livre, pas de les faire fuir.
– Justement, le sexe ça se vend super bien et mmmmmmmm.
– Ce que j’aime quand tu as ton casque sur la tête et que je n’entends plus ce que tu dis…

Du coup les filles je vous laisse changer votre fin de portrait 😉

Merci à vous deux. Ce fût un plaisir de vous recevoir dans les coulisses de Lire ses Rêves.

* Vroomm…

Voilà, ça c’était Angie et Valentin ! Ça vous a plu ? Foncez découvrir leur histoire.

Merci à Fleur Hana pour sa participation.

📓 RÉSUMÉ 📓

Il va lui apprendre à pleurer.
Elle va lui apprendre à aimer.

Depuis le drame qui a bouleversé sa vie quelques semaines plus tôt, Angie est perdue. Elle en est convaincue, son cœur est détraqué : elle réagit au quart de tour pour des broutilles, mais est incapable de verser les larmes qui la rongent de l’intérieur.
Depuis qu’il a compris qu’aimer quelqu’un, c’est prendre le risque de souffrir, Valentin a décidé de verrouiller ses sentiments. Les potes, il les garde à distance ; les filles, il les consomme à la chaîne, sans jamais s’attacher. Parce que c’est bien plus simple de ne rien ressentir.
Lorsque Angie et Valentin se croisent ce soir-là, chacun reconnaît sa propre douleur dans le regard de l’autre. Et si, en dépit des apparences, ils étaient très exactement ce dont ils ont besoin ?

📓 Où le trouver:

📌 Amazon

📌 Google play

📌 Kobo

📌 Itunes

Concours de l’été N°2 📘 « Magnetic » 📘(Août 2018)

Août est là et le second #Concours de l’été aussi… enfin seulement si vous êtes prêt(e)s à y participer !!

Vous êtes de plus en plus nombreux à nous suivre sur la page Facebook, sur le blog et sur instagram alors du 4 au 15 août 2018 (inclus), Lire ses Rêves organise le #MagneticConcours et vous gâte !! C’est Magnetic !!!

Remplissez le formulaire ci-dessous et tenter de remporter un des lots suivants:

💕 MAGNETIC 💕 À remplir 💕

** Pensez à partager la publication via Facebook pour augmenter vos chances **

📔 A GAGNER 📔

Lot 1: un livre (papier) de la collection « magnetic » d’Harlequin

Lot 2: une enveloppe contenant divers goodies « Magnetic » et Harlequin (sac, pochette, badge, mp, carnet… non contractuel)

* Note: Les lots sont offerts par Lire ses Rêves. Le livre sera envoyé via Amazon par mes soins. De même que le lot numéro 2. Je ne pourrais être tenue responsable en cas de soucis du fournisseur postal. Merci de votre compréhension.

#REEDIT ➡ #RESULTATS:

Félicitations aux gagnantes !! Merci de nous envoyer vos coordonnées postales en mp.

#Audrey 💋

Nous deux à l’infini

Titre: Nous deux à l’infini

Auteur: Fleur Hana

Editeur: Harper Collins / Harlequin – Collection &H

Date de parution et disponibilité: 7 mars 2018 / Numérique et broché

Elle est incapable d’aimer un autre homme que lui.
Il est incapable d’aimer tout court.

Lola aime Dante.

C’est une vérité universelle depuis qu’elle a croisé son regard, treize ans plus tôt, alors qu’ils étaient encore adolescents et que Dante sortait avec sa grande sœur. Aujourd’hui, elle décide de tenter le tout pour le tout : elle va le séduire, quitte à se faire passer pour une femme qu’elle n’est pas vraiment, une femme que Dante laissera entrer dans ses nuits.

Dante n’aime que lui.

C’est une vérité indiscutable depuis la trahison qui a fait voler sa vie rêvée en éclats. L’homme qu’il était a disparu ; désormais, il enchaîne les coups d’un soir et est devenu ce que la vie a fait de lui : un sale type. Mais, lorsque Lola déboule au milieu de la nuit, il lui ouvre, même s’ils ne se sont pas parlé depuis huit ans. Cette fille est toujours la gamine insupportable, capricieuse et envahissante de ses souvenirs, mais elle a ce truc indéfinissable qui le touche. Alors, quand elle lui demande de l’héberger, il accepte.

* Merci aux Éditions Harlequin – Collection &H ainsi qu’à Netgalley pour ce service de presse.

Rire, pleurer, rire, pleurer de chagrin, exploser de rire, pleurer encore, pleurer de rire. Oui j’ai beaucoup pleuré lors de ma lecture.

Ce livre est un trop plein d’émotions, de sensations, de saveurs, de couleurs, de tout. Un débordement d’intensité qui a fait exploser mon coeur en une myriades de petits éclats. J’ai lu ce livre il y a 15 jours et à l’heure où j’écris celà je cherche toujours les morceaux de mon coeur qui sont restés éparpillés au travers des pages de ce livre. Cette histoire m’a bouleversée et me hante encore. 15 jours que je n’ai presque pas lu, incapable de me plonger réellement dans un nouveau récit. C’est déstabilisant et affolant, l’effet que les mots de Fleur Hana ont eu sur moi. Je ne parle presque jamais de moi, de ma vie et surtout dans mes chroniques, je reffoule beaucoup d’émotions mais là, mes larmes ont coulé toutes seules, incapable de les retenir, un flot de larmes dignes des chutes du niagara. Cette histoire, m’a replongée à une période très ancienne et douloureuse de ma vie, une période que je pensais avoir oubliée, dont je pensais être guérie mais tout est remonté comme un raz de marée qui dévaste tout sur son passage. Adieux les certitudes, bonjour les souvenirs. Écrire cet avis me coûte beaucoup car même si ma vie à changé aujourd’hui, cette sensation de ne pas exister pour l’être aimé a forgé une partie de la personne que je suis aujourd’hui. Ce manque d’assurance qu’il faut combler par un peu de folie, par des mensonges, par une personnalité qui n’est pas la nôtre, par une carapace… tout ça sont des choses que je fais encore aujourd’hui.

Mon avis n’est peut-être pas objectif car je me suis tellement retrouvée en Lola que ça me trouble, que ce livre me touche plus que n’importe qu’elle autre histoire et qu’au final il m’apporte une sorte d’apaisement. Ce livre c’est plus qu’un coup de coeur pour moi. Comme dirait une amie à moi, c’est un « coup d’âme ».

Bon, j’arrête de vous parler de moi et je vous parle un peu du livre quand même.

Lola aime Dante depuis son adolescence. Il est entré dans sa vie et elle a su. Elle l’a aimé au premier regard sans réellement le connaître mais elle savait que c’était lui. Mais Dante, plus âgé, n’était pas libre, pas accessible. Il était le petit ami de sa soeur donc intouchable. Et à ses yeux, elle n’était que la petite soeur envahissante mais adorable de sa dulcinée. Lola s’est résignée à n’être que la petite soeur, et la vie a suivi son cours.

Plusieurs années plus tard, Lola est éperdument amoureuse de Dante, toujours et décide de retrouver ce dernier et de forcer le destin, tenter le tout pour le tout, s’imposer dans sa vie. Elle débarque chez Dante avec sa valise. Elle n’a pas vu ce dernier depuis des années mais elle doit savoir si ses sentiments ne sont pas des chimères.

Face à Dante, c’est une autre Lola qui fait surface. Une Lola femme-enfant, une Lola rebelle et fragile mais prête à tout pour être aux côtés de celui qu’elle aime même à s’oublier elle même, à cohabiter avec lui et n’être qu’une amie, à subir les plans culs de monsieur à longueur de nuit.

Fleur Hana nous ouvre les portes d’une cohabitation détonante et d’une romance captivante, palpitante, rafraîchissante pleine de rebondissements, d’humour, d’intensité et de charme. Elle nous happe dans les effluves de son récit avec tendresse, sincérité et sensibilité. Sa plume est un véritable petit bonheur: riche, pure, simple mais touchante et audacieuse. Elle ne nous laisse aucun autre choix que de plonger coeur, corps et âme au travers de son histoire sans attaches, sans retenue. C’est additif dès les premières lignes. La lecture est fluide et l’auteur nous emporte aisément dans sa trame bien aboutie, à travers ses dialogues piquants, ses passages à mourir de rire, ses moment où règne une aura émotionnelle à couper le souffle. Jamais je n’ai vécu pareille intensité durant la lecture d’un livre. C’est un capharnaüm émotionnel qui a débordé des pages et qui a fait palpiter et s’ebranler mon coeur, qui a compresser mes poumons m’empêchant de reprendre mon souffle.

Fleur Hana nous offre un récit dense et riche, une histoire troublante et touchante à laquelle elle apporte, par moment, des touches de légèreté, des notes sexy, un brin de volupté. Avec son style épuré et émouvant, propre à la reine de la romance française qu’elle est, Fleur Hana a encore réussi à me séduire, à me charmer, que dis-je à me combler. Elle a fait de moi une femme fontaine qui n’a cessé de pleurer, une femme aux abdos d’acier à force de rire, une femme émue, boulversée mais heureuse et remplie d’espoir. Alors merci et bravo.

Je me sens directement concernée par le ressenti émotionnel que dégage cette histoire car j’ai vécu cet amour à sens unique mais l’histoire, les personnages, le style… rien de tout ça ne peut laisser quiconque indifférent. Cette histoire saura toucher les coeurs à coup sûr car elle est juste magnifique. Je pourrais lire ce livre encore et encore car il fait vraiment du bien.

GRANDE PREMIÈRE: Une amie et lectrice à qui j’ai conseillé ce livre à décider de vous faire part de son avis

*L’avis de Sophia:

《 Je viens de finir le livre….
C’est vraiment un énorme coup de coeur.

Je me suis tellement retrouvée dans ce livre. Autant sur les prénoms des personnages, les personnages en eux-même, que sur la situation. J’ai vraiment eu l’impression que l’auteure est entrée dans ma tête, dans mon corps et a ressortit toutes les émotions, toutes mes pensées. J’ai pleuré avec Lola, j’ai rigolé avec elle, j’ai souffert avec elle, j’ai voulu insulter Dante, et câliner Lola pour lui dire que tout irait bien. C’est moi ! C’est mon coeur brisé. C’est bouleversant à quel point des paragraphes, des phrases, des situations, c’est ce que je pense, ce que j’aurais fait, dit. Je savais que je serais retournée en lisant ce livre… mais à ce point là…. c’est… je risque de passer ma soirée à boire du vin et manger du chocolat!

Et malgré ça, j’ai rigolé sans arrêt, ça me bouleverse mais le texte est tellement bien écrit, bien tourné, avec des dialogues tellement fluides que c’est rafraichissant!! Je ne voulais pas que le livre se termine. Je ne savais pas si je voulais que Lola ai une déclaration d’amour de la part de Dante ou qu’au contraire qu’elle passe à autre chose et qu’elle tombe amoureuse d’un mec qui lui sait ce qu’il veut. Et je ne savais pas, parce que ce personnage m’a tellement touchée que je me suis projetée à travers elle, et que je ne sais même pas pour moi si je voudrais une déclaration de l’homme aimé ou au contraire tomber amoureuse d’un autre.

Ce livre, c’est une véritable thérapie, qui ne met pas seulement en avant une histoire d’amour mais vraiment le fait que l’on doit toujours garder confiance en soi, qu’il faut penser à soi dans ces moments douloureux et ça nous apprend l’acceptation, que chaque chose arrive pour une bonne raison. Et surtout que la vie doit continuer.

Ça parlera sans doute plus à celles qui ont vécues ce genre de chagrin, de déception, de coeur brisé… mais il est tellement touchant et drôle que ça ne laissera personne totalement indifférent. 》

☆ Nous deux à l’infini ☆ Les portraits chinois de Dante et Lola by Fleur Hana

Dante et Lola sont les deux protagonistes de la nouvelle romance de Fleur Hana, « Nous deux à l’infini ». On entend parler d’eux depuis plusieurs semaines pourtant on ne les connaît pas vraiment et quoi de mieux qu’un portrait chinois pour les découvrir un peu plus…

Dante et Lola ont accepté de jouer au portrait chinois de Lire ses Rêves … et pour corsé le jeu Lola a fait le portrait de Dante et Dante celui de Lola.

Dante, d’après toi si Lola était un… Elle serait ?

1. Un animal : un chihuahua, petite et choupi mais hargneuse ! Elle peut mordre, aussi.

2. Une couleur : noir, elle adore que je me fringue en noir.

3. Une chanson : Le générique des Mini Pouces. Elle va me tuer.

4. Un film : Braveheart, elle le regarde une fois par mois, je ne peux plus encadrer Mel Gibson.

5. Un livre : Comment bien élever son chihuahua. Elle va vraiment me tuer.

6. Une sucrerie / pâtisserie : du chocolat chaud fait maison, le mien.

7. Un sentiment / émotion : la sensibilité. Elle fait style qu’elle peut tout encaisser, mais sous ses airs de dure, c’est une guimauve. Comme les petits oursons guimauve entourés de chocolat, vous voyez?

8. Un mot : « Dante… » prononcé avec beaucoup de lassitude. Ou beaucoup de soupirs, c’est selon.

9. Une odeur : la vanille. J’adore me doucher après elle, j’ai l’impression qu’elle est dans la pièce avec moi. Mais je lui dis que ça me gonfle cette odeur de gonzesse, j’ai une réputation à tenir. Vous n’allez pas publier ça, hein ?

10. Une citation de Nous deux à l’infini : « Dante, j’ai fait une boulette ». Elle m’a eu comme ça.

Lola, d’après toi si Dante était un … Il serait ?

1. Un animal : un scorpion, il te laisse tranquille tant que tu ne le contraries pas.

2. Une couleur : noir, il ne porte que ça.

3. Une chanson : Walk on the wild side de Lou Reed, je pense que ça se passe d’explications.

4. Un film : Dante s’endort devant la télé donc peu importe le film.

5. Un livre : Je dirais bien le Kama Sutra mais il va me le faire payer…

6. Une sucrerie / pâtisserie : il ne l’avouera jamais, mais ses bonbons préférés sont les oursons guimauve.

7. Un sentiment / une émotion : la passion, bien sûr.

8. Un mot : « putain ! »

9. Une odeur : le cuir

10. Une citation de Nous deux à l’infini :  » Je ne fais pas semblant, pas avec elle…  »

Lecteurs, vous avez découvert les réponses de Dante et Lola. J’espère que ça vous à plu autant qu’à moi. Ils m’ont bien fait rire ces deux là.

Lola, Dante, merci à v… Lola ? Dante ? Mais vous être où ? …. …. Oh !! J’entends parler depuis le salon, je vais voir…

#ScèneExclusive #Backstage #RienQuePourVous

[[ Je repose la tablette sur la table et fixe Dante en silence.
— Quoi ?
— Les Mini Pouces ?
— J’adorais ce dessin animé, c’est un compliment. On en parle de ta trahison sur les oursons guimauve ?
— Je ne dis rien de vexant, moi.
— J’ai une réputation à tenir. Tu t’imagines l’effet anti-sexy ?
— Ta réputation n’existe que dans ta tête, Dante. Un chihuahua ?
— C’est mignon, comme petite bête.
— Et hargneux ?
— Tu es en train de prouver que j’avais raison avec cette réaction.
Je prends une profonde respiration et ferme les yeux quelques secondes. Car ça ferait désordre de le tuer, je crois.
— Là par exemple tu t’imagines en train de me tuer, je paris.
— Tu sais ce qu’on va faire maintenant ?
— Pas vraiment, non.
— Mais si tu le sais.
— Mel ?
— La version longue.
— Chienne de vie… ]]

Elle est incapable d’aimer un autre homme que lui.

Il est incapable d’aimer tout court.

Lola aime Dante. C’est une vérité universelle depuis qu’elle a croisé son regard, treize ans plus tôt, alors qu’ils étaient encore adolescents et que Dante sortait avec sa grande sœur. Aujourd’hui, elle décide de tenter le tout pour le tout : elle va le séduire, quitte à se faire passer pour une femme qu’elle n’est pas vraiment, une femme que Dante laissera entrer dans ses nuits.
Dante n’aime que lui. C’est une vérité indiscutable depuis la trahison qui a fait voler sa vie rêvée en éclats. L’homme qu’il était a disparu ; désormais, il enchaîne les coups d’un soir et est devenu ce que la vie a fait de lui : un sale type. Mais, lorsque Lola déboule au milieu de la nuit, il lui ouvre, même s’ils ne se sont pas parlé depuis huit ans. Cette fille est toujours la gamine insupportable, capricieuse et envahissante de ses souvenirs, mais elle a ce truc indéfinissable qui le touche. Alors, quand elle lui demande de l’héberger, il accepte.