SUPRÊME DÉSIR ~ Tome 1 { Suprêmes interdits }

◇ Titre: Suprême Désir { Suprêmes interdits } Tome 1

◇ Auteur: Florine Hedal

◇ Editeur: Butterfly Éditions

◇ Date de sortie: 28 mars 2018 (numérique)

Bye bye le Canada, rebonjour la France ! Après une année d’étude passée à l’étranger, Calista est enfin de retour à la Ferme où l’ambiance rock’n’roll n’a pas changé depuis son enfance. Mais si la jeune femme est heureuse de retrouver sa famille, Basile ne semble pas partager l’enthousiasme général…

Basile, l’ami d’enfance qu’elle considère presque comme son frère. Basile, plus impulsif, cynique et torride que jamais.

L’homme serait-il troublé par la nouvelle Calista, sortie de sa chrysalide pour devenir le plus attirant des papillons ?

L’attraction est indéniable. Le péché est proche. Attention à ne pas se brûler les ailes…

Calista est de retour chez elle, un endroit appelé la ferme où vit sa famille en communauté. Elle y retrouve sa mère aimante, son père rockeur, son frère mais aussi Gus, son meilleur ami et Basile, son pire ennemi. Bien qu’ils ont grandi ensemble Calista et Basile ne se supportent pas, bien au contraire ils se detestent. Tout le temps en train de se chamailler, de ce taquiner… ils sont comme chien et chat, comme frère et soeur.

Enfant, Calista était un peu boulotte et pas sûre d’elle. Aujourd’hui, à 20 ans, elle est devenue une jeune femme très belle et intelligente. Elle n’a plus rien à voir avec la petite fille rondelette qu’elle était enfant. Cependant elle n’a pas conscience de ses atouts. Elle a gardé son côté fleur bleue, un peu naïf. Et ce qui n’a pas changé chez elle c’est son manque de confiance en elle, surtout avec la gente masculine. Et elle ne s’attendait pas à faire un quelconque effet à Basile.

Basile, de 2 ans son aîné, qui est un coureur de jupons, un serial baiseur. Il est canon, carrément sexy et hautement irrésistible. ( il va adorer ma description de lui. lol) Et celà va avec le package « sexy en diable » : il est hautain, égocentrique, arrogant et diabolique. Ça tombe bien, c’est comme ça je les aime !!! Et que j’ai aimé Basile !!! (Vas-y Basile jubile, tu as le droit).

Calista n’a aucune conscience de sa féminité et de son pouvoir de séduction sur la gente masculine. Basile lui si. Calista lui plaît. Calista l’obsède mais elle est intouchable (ou pas). Calista, elle, a bien conscience de ce qu’est Basile. Un playboy. Et refuse d’etre sa nouvelle proie malgré le désir intense et incontrôlable qui l’habite quand Basile la frôle, la touche, l’embrasse. Elle ne sera pas un nouveau trophée à accrocher à son tableau de chasse. Ça jamais et c’est elle qui le dit !! (C’est bien ma fille, on y croit).

Tout au long de ma lecture, j’étais tour à tour sur un nuage voluptueux, puis sur des charbons ardents, puis sur les hauteurs d’un volcan en ébullition. Avec cette lecture, j’ai emprunté un véritable ascenseur émotionnel et je n’en suis pas ressortie indemne.

D’abord sur un nuage de volupté, je me suis laissée emporter dans l’histoire et dans les méandres de l’attraction sensuelle entre Calista et Basile.

Puis, sur des charbons ardents, dansant d’un pied sur l’autre et découvrant les différentes facettes des personnages, apprenant à les aimer,… Alanguie et échauffée par ma délectable lecture, je m’y suis évadée pour mon plus grand plaisir.

Et aussi sur les hauteurs d’un volcan près a exploser, attendant l’éruption, l’explosion érotique qui se diffuse progressivement et qui s’intensifie. C’est sacrément bouillant et cette délicieuse torpeur érotique dans laquelle on plonge et tout bonnement un pur délice.

Suprême Désir c’est une histoire explosive, intense, voluptueuse qui met en scène 2 êtres qui se détestent mais qui s’attirent et que le désir envahit. Un désir ardent qui envahit leurs corps, leurs veines, leurs âmes (et les nôtres aussi, c’est contagieux) et les poussent à jouer à un jeu dangereux, à entrer dans une danse effrénée, à entrer dans un ascenseur sans lien d’attache. Et c’est ce qu’on ressent à la lecture. On s’engouffre dans ce jeu parfois malsain mais on y retourne, on danse avec les personnages en rythme avec la plume fluide de Florine Hedal, on plonge dans cet ascenseur fou, sans filet mais d’une intensité incommensurable et profonde. C’est déroutant mais c’est tellement bon. Je me suis régalée ! J’ai pris un shoot « Suprême Desir » qui m’a fait voyager dans un univers à la fois charnel et détonant et ressentir un tumulte d’émotions à la fois grisantes et déroutantes. C’était simplement exquis !!

Cette lecture c’est aussi une véritable source de frustration. Et ça, c’est un compliment pour l’auteur. Oui en général, les auteurs sont sadiques et aiment nous voir souffrir. lol.
Suprême Désir est une romance contemporaine rafraîchissante, avec des touches d’érotisme torrides, des moments de grande sensibilité, des répliques drôles… mais vraiment très frustrante.
Je découvre la plume de Florine Hedal avec cette romance et c’est plutot une jolie surprise. La lecture est franchement très agréable et fluide. Les pages se tournent quasiment toutes seules. On est comme aimanté au contenu qui défile devant nos yeux. L’auteur a un style épuré, riche et voluptueux. A travers son récit, elle a fait naître un nombre incalculable d’émotions en moi allant du désir à la colère en passant par l’incompréhension et cette satanée frustration. Grrr !!!

J’ai passé un moment fort agréable en compagnie de Cali et Basile. La trame est aboutie, cohérente et vraiment bien écrite, laissant entrevoir une histoire profonde et présage une montagne de possibilité pour la suite. Ce qui me frustre, encore plus !!! Oui les scènes érotiques ajournées sont frustrantes même si elles sont exquises; le caractère « sale gosse arrogant » de Basile est rageant même si j’ai adoré le détester; la cali qui n’assume pas ses désirs et prend la fuite à tout bout de champs m’a énervée également même si j’ai aimé sa sensibilité; et cette fin !!! Oui cette fin, où on se dit « ça y est, c’est LE moment », où l’on pense à tord que cette boule de frustration va enfin pouvoir exploser, où l’on tourne la page et qu’on attend l’explosion et qu’en fait, on y trouve les mots « à suivre » ça c’est la frustration extrême. Je veux la suite !!! Bordel de M….. !!!!

A suivre…

Nos partenaires #2 (2018)

Une nouvelle année débute et de nouveaux partenaires nous font confiance.

Ça valait bien un article de présentation.

Depuis bientôt 2 ans, le nombre de nos partenariats avec des maisons d’éditions ou des auteurs en autoédition ne cesse de s’accroître pour notre plus grand plaisir.

Nous avons la chance d’avoir des partenaires qui déchirent !! Des partenaires qui nous renouvellent leur confiance pour une année supplémentaire et des partenaires qui nous l’accordent pour la première fois.

Lire la suite

Love Box

Titre: Love Box

Auteure: Juliette Mey 

Editeur: Butterfly Éditions

Date de sortie: 29 avril 2017







Une boîte. Un vœu. Autant de secrets.
Qu’en est-il lorsque le souhait de plus fou de Sara dépend de la bonne volonté d’un inconnu aussi troublant que sexy ?

Alors que sa vie avait pris un tournant inattendu peu après sa majorité, les deux amies de la jeune femme décident, sept ans plus tard, de la forcer à renfiler ses baskets pour réaliser son rêve ultime, la compétition de haut niveau.
L’existence de Sam bat au rythme de ses espoirs sportifs les plus fous. Prêt à tout pour remporter la victoire, son entraîneur décide alors de lui imposer une nouvelle partenaire. Sara.

Un regard et elle est attirée.
Un regard et il prend ses distances.
Un regard et leurs deux vies seront chamboulées à tout jamais.


* Je remercie Juliette Mey et Butterfly Éditions pour leur confiance et l’envoi de ce service de presse. 



Sara est une jeune femme que la vie a changée en lui arrachant un être cher. Depuis la Sara pétillante et audacieuse n’existe plus. Elle s’enferme dans la solitude, dans sa culpabilité comme si elle se punissait. Elle s’est éloignée de ses amies, de sa famille. Elle a même arrêté ce qui été sa passion, son oxygène, ce qui la rendait heureuse. Elle ne s’accorde aucune distraction, sa vie sociale est limitée et elle préfère se donner à fond dans son travail. La journée elle marche, travaille tel un automate et la nuit la noirceur et les cauchemars la gagnent. 

Sara n’a beaucoup touchée. 
Ses meilleures amies, Louise et camélia, avec le soutien de sa famille pensent que cette situation a assez durée et lance un plan d’action. Opération: Love Box. 

Mais qu’est-ce ?? Que se cache-t-il dans cette boîte ? Et va-t-elle ramener l’ancienne Sara, la Sara pleine de joie de vivre, à la vie ?
Réponse plusieurs années après, quand Sara réapprend à vivre. Le destin met sur son chemin Mael qui lui propose de devenir son entraîneur, lui permettant de rechausser ses patins. 

Puis le séduisant Sam entre dans l’équation, devenant son partenaire. Sam est un bel homme sûr de lui et de ses atouts. Il est aussi sexy qu’il est froid comme la glace qu’il foule. Avec Sara, il souffle le chaud et le froid, la laissant tour à tour haletante ou agacée. Mais sur le rectangle glacé de la patinoire, leur alchimie est magique. Il semblerait que Sara retrouve peu à peu le goût de vivre…

Cependant, le destin peut se montrer cruel  et une série de rebondissements vont de nouveau boulverser la nouvelle vie de Sara. Bien que Sara, soit plus forte et entourée, va-t-elle avoir la force de se battre contre le destin qui s’acharne ? 


Juliette Mey, avec « Love Box » nous propose une histoire dans un tout au registre que celui d’Up and down mais restant dans la romance. Cette nouvelle romance est un maelstrom émotionnel. Un véritable petit diamant littéraire. Bravo !!! 

L’écriture est rafraîchissante et boulversante. L’auteure use et abuse avec délectation de sa plume épurée toute en sensibilité. Je suis, une fois de plus sous le charme de cette plume envoutante et additive. L’auteur instaure son récit dans une réalité poignante et émouvante qui me faisant frissonner de la tete aux pieds. Tout est justement dosé: l’humour, la sensibilité de Sara, les passages érotiques poétiques et sensuels, les moments difficiles, les rebondissements…
J’ai commencé à lire cette histoire et je me suis retrouvée flottant sur un nuage tout doux, prise au piège de sentiments intenses. J’ai littéralement vécu cette histoire comme si j’était aux côtés des protagonistes. J’ai tout mais alors tout aimé. La trame est prenante vous embarquant au fil des pages. Le scénario proposé est passionnant et original avec des personnages plus vrais que nature et attachants. 
Love Box est une romance contemporaine bouleversantete et pleine de réalisme, une histoire profonde et additive, divinement écrit par la plume fluide, épurée, poétique et charmante de Juliette Mey, qui a mes yeux est une grande auteure et qui signe un chef d’oeuvre épique et poignant. 

JOY

Titre: Joy

Auteur: Emma P.

Éditeur: Butterfly Éditions

Collection: Pink Romance

Date de sortie: 13 février 2017






Introvertie jusqu’au bout des ongles, Joy passe ses soirées en solitaire à relire ses romans favoris. Page après page, elle se plonge dans ces univers virtuels et se prend à rêver à une vie meilleure, un quotidien où ses relations avec les autres ne seraient pas mises à mal.
Alors qu’elle vient de décrocher le travail de ses rêves dans une maison d’édition parisienne, elle rencontre Isaac, un auteur arrogant à l’ego sur-dimensionné. Il la fascine, la captive et surtout, il la pousse à bout.
Et si cette rencontre n’était pas due au hasard, mais plutôt au destin ?
Et si cette coopération bousculait l’ordre établi, pour le meilleur et pour le pire ?
Et si, finalement, il était temps de changer de livre pour commencer à être heureux ?



* Je remercie notre partenaire Butterfly Éditions pour leur confiance et l’envoi de ce service presse. 



Joy Cohen est une jeune femme intelligente mais solitaire, limite asociale. Elle a pourtant quelques amis fidèles, une famille très présente. Elle vit un peu en ermite et se complaît dans sa bulle où sa passion pour la littérature occupe une grande place. Joy aime lire. Elle aime se perdre dans ses romans loin de l’agitation parisienne. Joy a la chance de travailler dans un domaine qui s’épanouit puisqu’elle travaille pour une grande maison d’éditions. 

A la moindre difficulté, au moindre incident Joy a tendance à se réfugier dans son monde abyssal. Elle s’enferme sur elle même et se réfugie dans sa solitude, se complaît dans son univers artificiel entouré de ses héros parfaits de romans dés que le monde réel devient trop cruel.

Mais le destin est-il cruel au point de mettre l’amour sur sa route ? 
Sa rencontre avec Isaac, un écrivain aussi sexy qu’ arrogant va la métamorphoser. Elle qui était esseulée, discrète va se sentir attirer par cet homme horripilant et cassant mais néanmoins sexy, très sexy. Elle va se révéler au fil des pages tel un papillon sortant de sa chrysalide. 

Contre toute attente et contre sa raison qui lui crie  » danger  » avec gros gyrophare rouge, elle va ressentir le besoin, la nécessité d’etre aux côtés d’Isaac. Comme un papillon de nuit est attiré par la lumière, Joy est attiré par le magnétisme indéniable d’Isaac. 

Finit la Joy introvertie, elle dévoile une personnalité haute en couleur. Mais Isaac sous ses airs de bad boy n’a rien à voir avec les héros de ses romans. Non ! Isaac est têtu, sûr de lui et il a une spécialité bien à lui. Isaac est spécialiste des coups d’un soir alors autant dire qu’il n’a rien du prince charmant. 

Alors Joy est-elle le genre de femme a prendre des risques ? 

C’est une lecture en demi-teinte pour moi. Le début est lent, j’ai vraiment eu du mal à accrocher, à m’attacher aux personnages surtout Joy que je trouvais exasperante par moment. 

Mais contre toute attente, un retournement de situation a su me surprendre. J’ai réussi au fil des pages à apprécié ma lecture en assistant à la naissance d’une nouvelle Joy, en découvrant l’intriguant Isaac et surtout en voguant dans l’histoire aidée par la plume tendre, fluide et légère de Emma P.

Avec son écriture constante, intuitive et douce Emma P. a  réussi à me convaincre et à poursuivre cette lecture qui au final s’avère agréable et rafraîchissante jusqu’à me captiver et capturer un bout de mon coeur. 
Finalement, cette romance avec ce couple improbable m’a promené sur des sentiers ardents et voluptueux, m’a noyé dans un océan de sensations disparates. 

#Audrey