Suprême Désir

Titre: Suprême Désir

Auteur: Florine Hedal

Éditeur: Label Badass

Date de sortie: 13 avril 2017 (numérique)

Grande nouvelle ! Calista l’emmerdeuse est de retour à la maison ! Et apparemment, son année Erasmus ne lui a même pas servi à se faire dépuceler par un de ces bûcherons des romances à la con ! À croire que son caractère de merde surpasse sa beauté. Pourtant, si je ne peux toujours pas l’encadrer, je dois bien avouer qu’elle a quelque chose de changé. Cette nuit-là à Paris, lors du gala, elle me l’avait prouvé. Sensuelle, voluptueuse, torride… et intouchable. Car comment oublier qu’aux yeux de tous, nous faisons partie de la même famille ? Mais lorsqu’elle avait penché sa tête en arrière pour que je l’embrasse, lorsqu’elle avait mis ses jambes autour de ma taille pour que je la touche, j’ai su. J’ai su qu’il me la fallait, qu’importent les conséquences. Franchir l’interdit m’excitait comme jamais, la faire sombrer avec moi encore plus. À mon tour, j’allais lui prouver qu’on ne provoque pas impunément Basile Robène.

« Jamais je ne coucherai avec toi. »

Je n’avais plus qu’une chose à faire : attendre qu’elle me supplie…

* Cette lecture est une lecture personnelle que j’avais envie de découvrir depuis un moment et qui attendait sagement (pas comme Basile) dans ma PAL, mais je remercie Stéphanie de me l’avoir proposé en service presse.

Calista est de retour chez elle, un endroit appelé la ferme où vit sa famille en communauté. Elle y retrouve sa mère aimante, son père rockeur, son frère… ainsi que Gus, son meilleur ami et Basile, son pire ennemi. Bien qu’ils ont grandi ensemble Calista et Basile ne se supportent pas.

A 20 ans, Calista est fleur bleue, un peu naïve et solitaire. Enfant, elle était boulotte et pas sûre d’elle. Devenue une jeune femme intelligente, elle n’est toujours pas sur d’elle surtout avec la gente masculine mais son corps a changé. Calista est devenue une jolie jeune femme. Cependant, elle s’apparente à une enfant dans un corps de femme. Elle n’assume pas ses formes, sa féminité.
Basile, de 2 ans son aîné, est un coureur de jupons, un serial baiseur. Il est canon, carrément sexy et hautement irrésistible. ( il va adorer ma description de lui. lol) Et celà va avec le package « sexy en diable » il est hautain, égocentrique, arrogant et diabolique. Pile comme je les aime !!!
Calista n’a aucune conscience de sa féminité et de son effet sur la gente masculine. Basile lui si. Calista lui plaît. Calista l’obsède.
Mais Calista a bien conscience de ce qu’est Basile. Un playboy. Et refuse d’etre sa nouvelle proie malgré le désir intense et incontrôlable qui l’habite quand Basile la frôle, la touche, l’embrasse.

Tout au long de ma lecture, j’étais tour à tour sur un nuage, puis sur des charbons ardents, puis sur les hauteurs d’un volcan en ébullition.

Sur un nuage de volupté, emportée dans l’histoire et m’ouvrant à de nombreuses sensations.

Sur des charbons ardents, dansant d’un pied sur l’autre et découvrant les différentes facettes des personnages, apprenant à les aimer.

Sur les hauteurs d’un volcan près a exploser, attendant l’éruption, l’explosion érotique qui se diffuse progressivement et qui s’intensifie.
Suprême Désir c’est une histoire explosive, intense, voluptueuse qui met en scène 2 êtres qui se détestent mais qui s’attirent et que le désir envahit. Un désir ardent qui envahit leurs corps, leurs veines, leurs âmes et les poussent à jouer à un jeu dangereux, à entrer dans une danse effrénée, à entrer dans un ascenseur sans liens d’attache. Et c’est ce qu’on ressent à la lecture. On s’engouffre dans ce jeu parfois malsain mais on y retourne, on danse avec les personnages en rythme avec la plume fluide de Florine Hedal, on plonge dans cet ascenseur fou, sans filet mais d’une intensité incommensurable et profonde.


Cette lecture c’est aussi une véritable source de frustration. Et ça, c’est un compliment pour l’auteur. Oui en général, les auteurs sont sadiques et aiment nous voir souffrir. lol.
Suprême Désir est une romance contemporaine rafraîchissante, avec des touches d’érotisme torrides, des moments de grande sensibilité, des répliques drôles… mais vraiment très frustrante.
Je découvre la plume de Florine Hedal avec cette romance et c’est plutot une jolie surprise. Dans l’ensemble l’écriture est fluide malgré quelques longueurs qui n’ont aucunement gênées la progression de ma lecture. L’auteur a un style épuré, riche et voluptueux. A travers son récit, elle a fait naître un nombre incalculable d’émotions en moi allant du désir à la colère en passant par l’incompréhension et cette satanée frustration. Grrr !!!

J’ai passé un moment fort agréable en compagnie de Cali et Basile. La trame est aboutie, cohérente et vraiment bien écrite, laissant entrevoir une histoire profonde et présage une montagne de possibilité pour la suite. Ce qui me frustre, encore !!! Oui les scènes érotiques ajournées sont frustrantes même si elles sont exquises; le caractère « sale gosse arrogant » de Basile est rageant même si j’ai adoré le détester; la cali qui n’assume pas ses désirs et prend la fuite à tout bout de champs m’a énervée également même si j’ai aimé sa sensibilité; et cette fin !!! Oui cette fin, où on se dit « ça y est, c’est LE moment », où l’on pense à tord que cette boule de frustration va enfin pouvoir exploser, où l’on tourne la page et qu’on attend l’explosion et qu’en fait, on y trouve les mots « à suivre » ça c’est la frustration extrême. Je veux la suite !!!

À paraître dans la série Suprêmes Interdits :
2. Suprême Plaisir
3. Suprême Transgression
4. Suprême Passion