Fucking Love 🎬 Tome 2

TITRE: Fucking Love – Tome 2: For you

AUTEUR: Amheliie

EDITEUR: autoédition

GENRE: M/M – Univers porno gay

DATE DE SORTIE ET DISPONIBILITÉ: 12 août 2018 / Numérique et broché

Bienvenue dans l’univers du porno gay. Chez « FUCKING BOYS », le monde du X est revisité.

Un an s’est écoulé depuis que Jaxson Howard a rencontré Dereck Cole. Au fur et à mesure des mois, les deux hommes ont lié une relation intense, faisant naitre des sentiments imprévus les menant à l’amour derrière les caméras.

Tandis que Jax commençait à peine à se faire à l’idée d’être tombé amoureux d’un homme, tout est remis en question lorsque la mère de Sage revient. Ce come-back met à mal les décisions du jeune père de famille sur ses choix personnels et professionnels.

Pour Dereck, le passé l’a rattrapé, et l’Hardeur se retrouve confronté aux réalités de la vie. L’acteur va devoir faire face à plusieurs combats : contre lui-même, et pour construire une histoire avec l’homme dont il est fou.

Et quand un secret éclate au grand jour, il n’y a pas que Dereck qui est menacé.

Alors, lorsque la réalité ressemble à une fiction, vont-ils résister ou sombrer ?

* Je remercie Amheliie pour sa confiance renouvelée et l’envoi de ce service de presse.

Mama mia !!! Non pas le film lol. Mama mia c’est l’effet que m’a fait ce livre. Que de choses, de bonnes choses, de délicieuses choses même. Hum… J’en suis encore toute retournée. Je vais avoir un mal fou à me remettre de cette acte de canicule livresque. J’ai littéralement pris feu. Mon corps, mon coeur et mon âme se sont enflammés, se sont consumés de désir et de plaisir à la lecture de ce second tome.

Ô Seigneur ! Que c’etait bon !! Un put**** d’orgasme livresque !! Et un méga coup de coeur ❤

Amheliie a sincèrement une jolie plume, fluide et envoûtante, suave et addictive, profonde et touchante que j’apprécie de lire à chaque fois. A chaque nouveau récit, elle me transporte littéralement dans son univers et je me délecte de chaque page tournée. Elle signe encore une merveille. Cette romance M/M est une totale réussite. De la première à la dernière page, tout est superbement et subtilement dosé et distillé pour nous offrir un récit à couper le souffle, une proposition qui vaut son pesant d’or, pour nous envoûter et nous rendre complètement accro. L’auteur a cette faculté d’happer ses lecteurs de façon hypnotique et instantanée dans sa trame et elle les tient en haleine, à bout de souffle en les acculant de nombreuses et diverses émotions.

Avec ce second tome de la série 《Fucking Love》 ,la suite des aventures de Jax et Dereck j’ai pris un pied d’enfer. Et j’en redemande !! Je suis insatiable !! Encore, encore, encore !! Voilà l’effet que produisent les Fucking Boys d’Amheliie. C’est une lecture dangereusement sexy et torride qui vous laissera dans un état de transe. Une lecture sexy, haletante et imprévisible qui va réveiller vos sens et vous tenir en haleine jusqu’au dénouement.

Mais derrière cette profusion de mecs sexy, de corps à corps torrides, se révèle un récit palpitant, épatant et même touchant avec des personnages profonds et attachants. J’ai adoré !!! J’ai traversé un long tunnel rempli de rebondissements et de révélations en tout genre, regorgeant de maintes émotions … et pourtant je n’ai pas vu le temps passer, le nez plongé dans ce livre. Le temps a défilé à une vitesse folle et les pages se sont tournées facilement, rendant ma lecture de plus en plus addictive.

Outre, le côté érotique très présent et complaisant, l’auteur nous propose une vraie romance M/M dans laquelle elle déverse une dose de suspense et de mystère. Dereck et Jax ont encore plein de secrets à vous révéler et une folle aventure à vous faire vivre. Ils vont vous surprendre, vous faire rire, vous donner très chaud, vous mettre en rogne, vous émouvoir… alors, n’hésitez plus et embarquez dans le monde du porno gay, habilement et superbement narré par Amheliie. Vous y reviendrez à coup sûr !

Wild Crows ~ Tome 4: Dévotion

Titre: WILD CROWS ~ Tome 4: Dévotion (4/5)

Auteur: Blandine P. Martin

Editeur: Autoédition

Date de sortie: 12 septembre 2018 (numérique et broché)

Veiller sur les siens, voilà l’unique chose qui semble diriger l’existence de Jerry Welsh.
Joe le sait trop bien, l’amour dont il la couve, elle ne le mérite plus. Lui mentir devient insupportable pour la jeune femme. De son côté, Ash doit rattraper neuf années de silence en un mois, la faute à ce destin pourri qui ne semble jamais le lâcher. Combiner la vie de hors-la-loi et celle de nouveau père n’est pas chose aisée.
Alors que Joe s’apprête à tout avouer, un incendie criminel éclate au QG des Wild Crows. Le siège des bikers vole en éclat, et Jerry voit bon nombre de ses certitudes en faire autant.
Et tandis que son fils devient la cible des fédéraux, la santé du Président lui fait défaut.
Accompagné d’Evan, Ash part sur les traces d’April pour tenter de lui venir en aide avant qu’il ne soit trop tard.
Entre rancœur, amitiés bafouées, trahison et sentiments, le club devra trouver le moyen de s’unir à nouveau pour combattre un nouvel ennemi commun.

* Je remercie Blandine P. Martin pour sa confiance en tant que partenaire.

Avez-vous lu cette bombe ? Omg !! Ce 4ème opus des Wild Crows est absolument fabuleux, assurément grandiose, carrément époustouflant. C’est, pour ma part, mon tome préféré de la saga pour le moment (il reste un tome à découvrir). Il vient de détrôner le tome 3. L’auteur me séduit encore et encore, depuis le début alors j’ose à peine imaginer ce que va donner l’ultime tome.

C’est un chouïa embêtant, je ne peux pas trop parler de l’histoire car je veux éviter de spoiler les personnes qui n’ont pas encore lu les tomes précédents (d’ailleurs le résumé de la 4ème de couverture ci-dessus en dit assez).

Pour faire court, danc cet avant dernier volet, nous retrouvons la bande des Wild Crows au grand complet: Jerry le président, Mona sa femme, Joe sa fille, Ash son ami et vice-président, son fils, les autres membres dont Billy, Hanger… les sweeties… Entre secrets et révélations, entre manipulations et coups durs, entre trahisons et dangers, entre actions et émotions, le club et ses membres vont encore être mis à mal. L’auteur ne les épargne pas et nous non plus par la même occasion.

Après de difficiles épreuves, le célèbre MC de Monty Valley va devoir renaître de ses cendres.

L’intensité est un des maîtres mots de ce tome, et celà dès le début et jusqu’à la fin. Le second maître mot serait: émotion. Elles sont nombreuses les émotions dont regorge ce livre. Elles fusent, débordent des pages et ne laissent pas le lecteur indifférent, loin de là. Le lecteur est complètement ensevelis sous un amas d’émotions pouvant aller du rire à la peur, du doute à la passion, de la frustration à la passion. C’est dans des montagnes russes que nous embarque Blandine P. Martin. En plus, elle frappe fort dès le début du récit, ne nous laissant aucun moment répit et nous embarquant facilement dans une histoire, palpitante, dense, colorée, riche en émotions et en rebondissements. Les pages défilent frénétiquement et c’est avec délectation, qu’on se laisse immerger par le flot d’émotions tumultueuses et succulentes dont nous inonde l’auteur. La lecture est de plus en plus addictive au fil des pages, au gré des tomes. On tombe littéralement et irrémédiablement amoureuse de cette bande hors normes, de ces personnages touchants et attachants, de ce monde de bikers,… de l’univers envoûtant de Blandine tout simplement.

Avec ses bikers de Monty Valley, Blandine P..Martin a réussi à créer une entité livresque qui restera gravée dans les mémoires et les coeurs.

Son écriture vive et fluide, saisissante et étoffée m’a, de nouveau, complètement envoûtée. Je me suis laissée happer dans sa proposition et j’ai traversé un panel époustouflant et à la fois infernal de sensations. Blandine confère à son oeuvre une tonalité à part dont elle seule à le secret et qui nous hypnotise.

Dites-moi qui n’a pas encore succombé à l’attraction et au charme légendaire des Wild Crows que je sorte mon fouet (et pas celui pour la chantilly) ?! Dénoncez-vous !! Non sérieusement, foncez !! C’est une saga qui vaut sacrément le coup. Une série coup de coeur pour ma part. Je voulais attendre le dernier tome pour l’avouer, le crier au monde entier mais avec ce 4ème tome, l’auteur m’a littéralement convaincue et séduite: c’est un coup de cœur !!!

Ce livre est une pure merveille, une totale réussite ! J’étais déjà « in love » des Wild Crows mais là, ce n’est plus de l’amour… c’est de la rage !! Je suis méga accro !! Cette saga est à dévorer sans modération !!

The fallen angel ~ Tome 3: Ava et Jayden

Titre: The fallen angel ~ Tome 3: Ava et Jayden

Auteur: Priincess Ramera Cassi

Editeur: Autoédition

Date de sortie: 15 mai 2018


La première a détruit son cœur d’enfant.
La seconde a détruit son cœur d’homme.
Il y a des blessures qui ne peuvent être guéries, Jayden a accepté cette réalité.
Le road trip des Fallen est terminé, mais ils décident de profiter de leurs derniers jours à Las Vegas, ville de toutes les tentations.
Désemparé depuis la disparition d’Ava, il survit dans la douleur et l’incompréhension de son acte.
Jayden ne souhaite qu’une chose : pouvoir aller de l’avant.
Jusqu’à ce que les fantômes du passé réapparaissent dans sa vie.
Le passé et le présent se font face, un duel inévitable.
Un cœur peut-il se détruire une troisième fois ?
Les vérités sont-elles toutes bonnes à entendre ?
Est-il possible de pardonner ?

* Je remercie l’auteure, Priincess Ramera Cassi pour sa confiance et sa patience.

Après avoir lues et dévorées les histoires de Madilyn et Matthew (tome 1), d’Abigail et Goeffroy (tome 2), je me suis attaquée au tome 3 avec Ava et Jayden … avec facilité et plaisir je me suis plongée dans cette romance de Priincess Ramera Cassi qui a réussi à me transporter dans son histoire et qui m’a « uppercutée » m’en couper souffle. Je crois que j’ai perdu un morceau de mon coeur dans ce roman.

Jayden est un peu comme le grand frère des Fallen Angels mais c’est aussi un personnages très mystérieux. Si, il écoute, apporte son soutien et est de bons conseils pour ses amis, il en révèle peu sur lui donc il me tardait d’en découvrir plus sur lui. Derrière son personnage de tombeur et dragueur invétéré qui collectionne les conquêtes, se cache un homme étonnant et touchant. Il a érigé une barricade autour de lui pour se protéger. Dans son enfance, il a subit l’abandon de la première femme qu’il a aimé. Un abandon qui l’a profondément meurtri. Puis, plus tard, quand il a de nouveau trouvé l’amour, il a de nouveau été abandonné. Des abandons qui ont ete de réelles blessures pour cet homme esseulé. Des abandons dont il a beaucoup souffert et qui ont fait de lui l’homme hors d’atteinte et sans sentiment qu’il s’efforce de montrer à tous. Derrière sa carapace, se cache le vrai Jayden et il faut absolument faire sa connaissance.

Jayden aime sa vie au sein des Fallen Angels mais une nuit tout va changer. La nuit où son passé va lui sauter en pleine tronche, Jayden va voir les fantômes du passé ressurgir sans crier gare, il va se retrouver plonger dans le doute, l’effroi, la détresse, en proie à la colère voire la haine et surtout à l’incompréhension.

Ava: Elle !! Elle est le passé de Jayden. Un passé qu’il pensait enfoui sous ses nombreuses barricades. Ava est là devant ses yeux !! Elle avait disparu du jour au lendemain et là voilà juste devant lui.

Ava est une jeune femme apeurée et fragile qui souffre et qui n’a pas choisi sa vie. Elle lui a été injustement imposée. Elle tient tout le monde à distance afin de les protéger. Derrière sa fragilité, se cache une tonne de courage et de force. Ce petit bout de femme vit un calvaire mais elle force l’admiration. Au début, Ava était un personnage difficile à cerner mais plus on la connait, plus on l’aime car elle nous touche, nous émeut, nous bouleverse.

Le retour d’Ava dans sa vie va complètement chambouler Jayden. Pourquoi ? Comment ? L’homme sûr de lui, séducteur et blagueur se transforme en un mec paumé et très en colère. Il ne sait pas trop ce qui se passe, mais ne cherche cependant pas à en savoir plus tant il est aveuglé par ses rancoeurs. Le passé et le présent de Jayden s’entre-choque que va-t-il en ressortir ?

Ce tome est un peu différent des 2 précédents. Je dirais qu’il est plus profond et plus sombre. J’avais beaucoup aimé les tomes 1 et 2 mais là on change un peu de registre. Je trouve que l’écriture de l’auteure est comme le bon vin, elle se bonifie avec le temps et ça se ressent dans ce 3ème opus. Une écriture fluide, expressive et sans fioriture, qui se lit facilement et agréablement. J’apprécie la simplicité et la sensibilité de la plume de l’auteure qui va droit au coeur des lecteurs.

Dans ce tome l’auteure nous propose un sujet intéressant et prenant à travers l’histoire et les démons de Jayden et axe son récit sur l’émotion. Ca déborde à chaque coin de pages. Ce 3ème tome est un cataclysme émotionnel.

Dans ce troisième volet, l’auteur nous sort des sentiers battus par rapport aux tomes précédents, elle nous pousse dans nos retranchements en nous proposant une histoire plus dramatique et obscure mais énormément addictive et bouleversante. J’avoue avoir été complètement prise au dépourvu avec ce tome mais j’ai énormément aimé ma lecture. L’auteure m’a de nouveau conquise avec sa plume et sa proposition.

Entre entre secrets et doutes, entre colère et passion, entre révélations et rebondissements, on ne s’ennuie pas un seul instant au cours de cette lecture. C’est d’une intensité intenable et palpitante. C’est dans un véritable tourbillon émotionnel que nous happe Priincess Ramera Cassi. Mon coeur a joué au yoyo et j’ai frôlé l’infarctus. J’ai aussi beaucoup pleuré tant son récit et ses personnages m’ont retournée.

Cette histoire est une pépite !! L’auteur nous offre une histoire désarmante dans laquelle elle déverse un flot continu d’émotions à l’état brut qui nous laisse fébrile et ébranlé. Bravo Priincess Ramera Cassi !!

PORTRAITS CHINOIS ~ WILD CROWS ~ Joe et Ash

À 7 jours de la sortie du 4ème et avant dernier opus de la saga phénomène 《WILD CROWS》de Blandine P. Martin, j’ai eu le plaisir d’accueillir Joe et Ash dans les coulisses de Lire ses Rêves.

Ils ont joué le jeu du portrait chinois by #LsR et je vous laisse découvrir ça… ça vaut le détour 😉

Rendez-vous le 12 septembre pour la sortie du tome 4 « Dévotion ».

📓 Bonjour Joe, bienvenue sur le blog Lire ses Rêves.

✒ Salut, et merci de me recevoir.

📓 Tout le plaisir est pour moi. Blandine m’a dit que tu étais partante pour participer à notre atypique jeu du portrait chinois. On va donc parler d’Ash. Tu vas aider les lecteurs à en apprendre plus sur ce biker bourru et peut-être nous le faire découvrir sous un autre angle. Tu es prête ?

✒ On verra bien ! J’vais faire de mon mieux, promis.

📓 C’est parti ! Joe d’après toi si Ash était un… il serait ?

1. Un animal :

✒ Sans hésitation, un loup.

2. Une couleur :

✒ Le noir

3. Une chanson :

✒ Plus difficile, beaucoup de musiques ont donné un sens à notre histoire. Mais « Piece of my heart » de Janis Joplin, ça, c’est tout lui.

4. Un film :

✒ Il ne regarde jamais la télé ou presque. Je l’assimilerai bien à un film de mafia italienne, le Parrain ?

5. Un livre :

✒ Idem que pour la télé, faut dire qu’avec la vie qu’il mène, ça laisse peu de temps libre pour ce genre de choses. S’il devait être un livre, il serait sans doute quelque chose inspiré le célèbre « Sur la route » de Jack Kerouac.

6. Une sucrerie / pâtisserie : (Joe sourit à cette simple évocation).

✒ Un doonut ! Pas très raffiné, certes, mais tellement tendre à l’intérieur…

7. Un sentiment / une émotion :

✒ Le doute

8. Un mot :

✒ Libre

9. Une odeur :

✒ Un parfum frais et fruité mêlé aux effluves d’un blouson en cuir.

10. Une citation de « Wild Crows » :

✒ « Mes paupières s’alourdissaient un peu plus chaque seconde, et déjà, je me sentais partir. Morphée m’appelait d’une voix si douce qu’il m’aurait été impossible de lui résister.
— Hey, Ash, balbutiai-je entre deux mondes.
— Ouais ?
— Un jour, tu les auras…
— De quoi tu parles ?
— Ton jacuzzi, tes sweeties à volonté, et tes tonneaux de whisky !
— Oh… Eh bien à la base, c’était le whisky à volonté, mais va pour les sweeties aussi.
Je ris de nouveau. Encore une fois, il me faisait l’effet d’un pansement émotif, comme seule ma mère avant lui avait su le faire. Je me laissai porter par un sommeil trop longtemps refoulé. »

📓 Salut Ash, bienvenue chez Lire ses Rêves. Comment vas-tu ?

✒ Eh ben salut, Lire ses rêves. Ça va on ne peut mieux, et toi ?

📓 Très bien également. Je suis ravie de t’accueillir ici.Merci de m’ accorder un peu de temps.

✒ Pas de souci, j’bossais pas aujourd’hui.

📓 Joe vient de jouer le jeu du portrait chinois de #LsR. Es-tu prêt à en faire de même et nous faire découvrir qui se cache derrière la femme surprenante qu’est la fille de ton ami Jerry ?

✒ Surprenant est un bien petit mot ! Pas de souci, let’s go !

📓 Alors, Ash d’après toi si Joe était un… Elle serait ?

1. Un animal :

✒ Une louve, sauvage, indomptable…

2. Une couleur :

✒ Le noir

3. Une chanson :

✒ « I got you » de The White Buffalo… vous comprendez plus tard, j’imagine. (petit clin d’oeil)

4. Un film :

✒ Alors, là, j’en sais rien. On parle pas vraiment cinéma, et je suis pas branché télé… Une héroïne badass qui en a beaucoup bavé mais qui s’est tellement endurcie qu’elle pourrait défier le monde entier ? Une wonderwoman des temps moderne, en plus… sauvage

5. Un livre :

✒ Aucune idée, miss Lire-ses-rêves ! J’suis pas un grand lecteur, pas le temps pour ça ! Y’a un livre du genre « Wonderwoman »-qui-déchire-tout ?

6. Une sucrerie / pâtisserie :

✒ Un caramel… faut se casser les dents dessus avant d’accéder au cœur liquide à l’intérieur.

7. Un sentiment / une émotion :

✒ Le Bonheur

8. Un mot :

✒ Sourire

9. Une odeur :

✒ La vanille, comme son parfum

10. Une citation de « Wild Crows » :

« — Alors, dis-moi, Joe, peina-t-il à articuler. Qu’est-ce-que tu veux ?
C’était vache, mais je ne me démontai pas.
— Tu le sais.
— Je crois… que j’ai besoin de l’entendre.
En temps normal, je l’aurais envoyé balader, trop acculée face à ma pudeur. Mais pas cette fois. S’il devait y avoir un seul instant où rien n’empêcherait la vérité d’être, nous l’entamions. Je m’approchai plus près et il ne recula pas.
— Je te veux toi, Trevor.
Je sentis sa main frissonner dans la mienne, ma bouche près de la sienne, nos souffles complices. Ses prunelles hésitèrent entre mes lèvres et mon regard, mais revinrent finalement s’accrocher à ce dernier.
— Je te veux toi, Trevor, répétai-je. Maintenant, demain, et encore après. C’est aussi simple que ça. Le reste, je m’en fous. »

#EXTRAIT #Booktour 《WILD CROWS ~ Tome 4: Dévotion 》

🏍 Résumé du tome 4 « Dévotion »:

Veiller sur les siens, voilà l’unique chose qui semble diriger l’existence de Jerry Welsh.
Joe le sait trop bien, l’amour dont il la couve, elle ne le mérite plus. Lui mentir devient insupportable pour la jeune femme. De son côté, Ash doit rattraper neuf années de silence en un mois, la faute à ce destin pourri qui ne semble jamais le lâcher. Combiner la vie de hors-la-loi et celle de nouveau père n’est pas chose aisée.
Alors que Joe s’apprête à tout avouer, un incendie criminel éclate au QG des Wild Crows. Le siège des bikers vole en éclat, et Jerry voit bon nombre de ses certitudes en faire autant.
Et tandis que son fils devient la cible des fédéraux, la santé du Président lui fait défaut.
Accompagné d’Evan, Ash part sur les traces d’April pour tenter de lui venir en aide avant qu’il ne soit trop tard.
Entre rancœur, amitiés bafouées, trahison et sentiments, le club devra trouver le moyen de s’unir à nouveau pour combattre un nouvel ennemi commun.

📓 Precommandes:

✭ EBOOK : 4,99 €

• Kindle Amazon :ici
• Google Play : ici
• Fnac : ici
• Kobo : ici
• iBooks : ici

✭ BROCHÉ : 15 €
[350 pages]

• Amazon : ici
• Site Internet (pour commander un exemplaire dédicacé) : ici

———————————–

Pour tenter les novices des WILD CROWS, voici les #ReviewChroniques:

🔹 Tome 1

️🔹️Tome 2

🔹️Tome 3

#Audrey 💋

À votre service (1/2) de Jordane Cassidy

Titre: A votre service (tome 1/2)

Auteur: Jordane Cassidy

✒Sortie numérique et papier : 1er juin 2018


En recherche urgente d’emploi, Camille Bonin se présente à un entretien d’embauche pour être l’employée de maison de Valentin Duval, un architecte touchant sa bille. Alors que le rendez-vous se profile très mal pour la jeune femme qui cumule les maladresses, Valentin décide tout de même de l’embaucher, à sa grande surprise.
Débute donc sa prise de poste non sans certaines appréhensions, à commencer par être H24 à son service et devoir respecter un cahier des charges bien précis. Pourtant si tout semble extrêmement cadré, la présence de Camille dans la vie de Valentin pourrait bien changer les choses…

* Je remercie Jordane Cassidy pour sa confiance et l’envoi de ce service de presse. Et je tiens également à remercier mon amie Elyiona qui m’a conseillé ce livre.

Camille est une jeune femme à laquelle le lecteur s’attache très vite et très facilement. A la fois touchante et drôle, spontanée et réservée, un brin candide et intelligente, altruiste et accueillante, loyale et sincère, elle est un vrai phénomène à elle toute seule. Dès le début, j’ai su qu’elle allait me plaire et ce petit bout de femme m’a autant surprise que touchée.

Depuis sa rupture, il y a 4 ans, Camille est restée seule. Disons célibataire car seule est un bien grand mot. La jeune femme est très entourée par sa famille. Elle habite avec ses parents, sa soeur étudiante et ses jeunes frères jumeaux. Elle est très proche de sa soeur. Elle s’occupe beaucoup de ses frères. Elle apporte son aide à ses parents…

Camille est à la recherche d’un travail. C’est devenu vital pour la situation de la jeune femme. Alors quand une occasion se présente elle prend le taureau par les cornes et fonce à l’entretien d’embauche. Elle n’a pas tout à fait les compétences requises pour tenir le poste d’employée de maison proposé mais qu’à cela ne tienne elle est plus que motivée.

Mr Duval, architecte débordé ne compte pas ses heures de travail. Il est à la cherche d’une employée de maison depuis que la sienne a quitté son poste. Il a déjà vu plus de 20 candidates dont certaines avec des CV impressionnants mais il n’a pas encore trouvé sa fée du logis. Il fonctionne au feeling à ce qu’il dit.

L’entretien de Camille avec Mr. Duval est un fiasco. De son entrée dans la propriété de Mr. Duval à sa sortie, Camille accumule les bourdes. Pourtant elle est engagée.

Elle devra être au service de Mr. Duval 24h/24 ce qui inclu de vivre sur place et donc quitter le cocon familial. Les débuts de Camille en tant que domestique ne sont pas de tout repos. Mais elle prend sa fonction très à coeur. Après des débuts hésitants et quelques bêtises, Camille prend ses marques et fournis de gros efforts pour satisfaire son patron et garder son boulot.

De son côté, Valentin Duval voit sa vie bouleversée par cette jeune femme surprenante et rafraîchissante. Est-ce un bien ou un mal pour cet homme arrogant qui aime tout contrôler et qui travaille beaucoup trop ?

Leur collaboration va faire des étincelles pour votre plus grand plaisir.

Ce livre est une vraie bouffé de fraîcheur, d’amour et de rire. Je l’ai lu vite et… je veux la suite !! N’y voyait pas là un état de dédé-dépendance… p-pas d-du tout ! Bon si en fait… c’est un roman détonnant et addictif que je je recommande volontiers car j’ai passé un délicieux moment. C’est un livre facile à lire et qui fait un bien fou. C’est une lecture rafraîchissant et à la fois chaleureuse. Cette lecture m’a fait l’effet d’être dans un cocon, une bulle de bien-être. Que j’étais bien. J’ai souri, ri aux éclats. Je me suis vue faire les mêmes choses que Camille: manger des M&M’s, cacher mes bêtises, faire des pâtes… en elle j’ai retrouvé un peu de moi, un peu de ma meilleure amie, un peu de ma maman et je suis persuadée que vous trouverez vous aussi un peu de vous en elle. Camille est un personnage extra qu’on aimerait avoir comme amie. Elle a du caractère, elle est attentive, dévouée, sincère, drôle et pense aux autres avant de penser à elle. Tiens, elle me rappelle quelqu’un… elle a besoin de ce job et elle fera tout pour l’obtenir et le garder. Aussi bien être au petit soin pour son patron que lui tenir tête quand celui-ci à tord ou le réprimander quand il est en retard… Camille c’est le genre de fille sans philtre qui dit tout haut ce qu’elle pense.

Et puis, il y a Valentin qui découvre Camille sous nos yeux. Comme le lecteur, il se laisse embarquer et surprendre par la jeune femme. Il ne comprend pas trop ce qui lui arrive, un peu comme nous. Mais ça lui fait du bien, comme à nous.

La narration est à la 3ème personne. Aïe !! Me suis-je dis au départ. Personnellement, moi, c’est soit ça passe, soir ça casse. Et même si parfois je me suis sentie dépassée par le trop plein d’informations et d’émotions, c’est passé assez facilement grâce à la fluidité de l’écriture de l’auteur. Les mots défilaient tout seul devant mes yeux et je me suis laissée happée dans le quotidien de Camille et de Valentin, alias Mr. Duval. Les dialogues sont drôles et apportent la touche fluide, les descriptions sont riches. Le parfait cocktail narratif.

Et puis derrière le déferlement d’humour, les répliques cinglantes, les situations farfelues, se cache les émotions qui apparaissent petit à petit et qui viennent inonder l’histoire et scintillent comme un milliard d’étoiles dans le ciel. La beauté, la douceur et la sincérité des émotions, la tendresse naissante entre les personnages, les diverses et surprenantes sensations ressenties au cours de la lecture, tout ça fonctionne, ensemble, et fait de ce récit une petite merveille qu’il est bon de savourer avec délectation et sans modération.

L’auteur nous offre un moment d’évasion à travers un récit drôle, touchant et surprenant. Jordane Cassidy nous propose un scénario lumineux, original, frais, tendre et pétillant d’humour avec des personnages attachants, hauts en couleurs et plus vrai que nature. Une lecture qui m’a été conseillée et que je ne peux que recommander à mon tour. Une lecture idéale en tout temps, toutes saisons. Qu’il pleuve, qu’il vente, qu’il neige ou que le soleil inonde le ciel, sous une couette devant la cheminée ou sur la plage en pleine séance de bronzage, cette lecture saura vous faire passer un bon moment. C’est une lecture qui file la banane !! 🍌

PORTRAITS CHINOIS ~ Avec les personnages de 《Love me if you cannes》 de Tamara Balliana

Le 21 août prochain chez Montlake Romance (Amazon), sort 《LOVE ME IF YOU CANNES》, une comédie romantique rafraîchissante de Tamara Balliana. Après, l’auteur qui nous a accordé une interview hier (Itw à découvrir – Ici – ), c’est au tour des personnages principaux de 《Love me if you cannes》 de passer par les coulisses du blog et de nous en dire un peu plus sur les caractéres, les goûts, jusqu’au plus sombres secrets… des uns et des autres à travers l’atypique portrait chinois de #LsR.

Olivia et Romain se dévoilent et jouent, de bonne guerre, le jeu du #PortraitsChinois. Mais voilà que Victor, le voisin sexy d’Olivia débarque pour lui aussi se confier sur sa voisine.

Ça promet !!!

Romain, d’après toi si Olivia était un… Elle serait ?

1. Un animal : Elle déteste les chats et pourtant c’est ce que je répondrais car elle retombe toujours sur ses pattes.

2. Une couleur : le rouge car c’est une passionnée.

3. Une chanson : With or without you de U2.

4. Un film : Une héroïne de film d’action c’est certain !

5. Un livre : Oh vous savez moi j’ai rien lu depuis…je sais même plus. Les bouquins c’est pas trop mon truc.

6. Une sucrerie / pâtisserie : facile ! Une tarte au citron ! Sans meringue avec un zeste de citron vert. Elle pourrait tuer pour ça.

7. Un sentiment / une émotion : La passion. Elle la décline dans son travail, avec sa famille, dans sa vie amoureuse.

8. Un mot : indépendante

9. Une odeur : Son parfum, elle porte toujours le même que lorsque je l’ai rencontrée il y a presque 10 ans.

10. Une citation de Love me if you cannes : 《 L’Olivia de l’époque comme celle d’aujourd’hui a des valeurs, et tourner le dos à ceux qu’elle aime n’en fait pas partie. 》

Olivia d’après toi si Romain était un… il serait ?

1. Un animal : Une méduse. Je crois que ces animaux n’ont pas de cœur.

2. Une couleur : noir comme sa tenue de cuisine, ses yeux et son âme.

3. Une chanson : I Knew You Were Trouble – Taylor Swift

4. Un film : Ratatouille, il serait Skinner le chef infect et tyrannique.

5. Un livre : Romain un livre ! Je ne suis même pas certaine qu’il sache ce que c’est.

6. Une sucrerie / pâtisserie : Un éclair au café. Sucré mais quand même amer.

7. Un sentiment / une émotion : Je ne suis pas certaine que cet homme ait des émotions.

8. Un mot : égoïste

9. Une odeur : son eau de Cologne détestable. Il travaille en cuisine, il devrait sentir je ne sais pas… l’oignon ? Mais non il arrive à sentir bon !

10. Une citation de LMIYC : 《Il n’y avait qu’un seul élément qui me perturbait après cette première journée de travail : un grand brun d’un mètre quatre-vingt-cinq, aux yeux aussi noirs que le café qu’il adorait, Romain Orsoni, le chef du Richmond Palace.》

Victor, d’après toi si Olivia était un… Elle serait ?

1. Un animal : un caméléon, elle sait s’adapter à toutes les situations.

2. Une couleur : rouge comme son rouge à lèvres et ses escarpins.

3. Une chanson : Unintended de Muse

4. Un film : Autant en emporte le vent, parce que comme Scarlett O’Hara elle ne se laisse pas marcher sur les pieds et elle grandit de ses erreurs.

5. Un livre : Une héroïne à la Jane Austen. Probablement Elizabeth Bennet pour son caractère bien trempé.

6. Une sucrerie / pâtisserie : Tout ceux qui connaissent Olivia, savent qu’elle adore la tarte aux citrons. Je l’ai appris à mes dépens…

7. Un sentiment / une émotion : Le rire. Elle est drôle sans s’en rendre compte.

8. Un mot : pétillante.

9. Une odeur : le jasmin. C’est l’odeur de son gel douche je crois.

10. Une citation de Love me if you cannes :
《— Vous allez manger ici ? Avec moi ?
— À moins que ça vous pose un problème, Victor ? D’ailleurs, on pourrait se tutoyer ? Ramasser des patates à quatre pattes dans la rue, ça rapproche, tu ne trouves pas ?》

Blood of silence ~ Tome 7: Creed et Hurricane

Titre: BLOOD OF SILENCE – TOME 7: CREED ET HURRICANE

Auteurs: Amheliie et Maryrhage

Editeur: autoédition

Date de sortie et disponibilité: 13 mai 2018 / numérique et broché

La mort a gagné la dernière bataille.
Une tragédie vient de frapper le MC des Blood of Silence. La Faucheuse leur a pris un frère et a plongé les bikers dans le doute et la colère.
Tandis que l’heure de la vengeance a sonné, les Blood doivent ruser pour assembler deal et alliances en évitant une Guerre de rue qui risquerait de leur prendre plus que ce qu’ils ont déjà perdu.
Quand les fantômes du passé reviennent les hanter en dévoilant quelques secrets, le présent semble se voiler d’une obscurité inquiétante alors que tout est remis en question.
La lutte sera des plus intenses pour que justice soit faite, en évitant de briser des vies et des cœurs.
Il n’y a pas qu’en amour que le combat sera rude

* Je remercie Amheliie et Maryrhage pour leur confiance et ce service de presse.

La grande faucheuse a frappé et a emporté un Blood avec elle. La grande famille des blood se retrouve orpheline de l’un d’eux, elle doit affronter un nouveau deuil et pas des moindres. Chacun porte le deuil à sa façon mais tous son d’accord pour venger la mort d’un des leurs. Cependant tout ne se passe pas comme prévu. Des alliances se font, d’autres sont remises en question, les blood doivent gérer leur colère pour mener à bien cette vengeance sans risquer de voir de nouveau un des leurs tomber sous les balles, le doute s’installe et des fantômes du passé ressurgissent. Quel avenir pour les blood ?

Très mystérieux tout ça mais il est difficile d’en dire plus sans spoiler ce dernier tome sorti donc je préfère vous laisser enfourcher votre liseuse (ou votre livre) et foncer à 200 à l’heure dans l’univers des blood. Une seule certitude: vous ne le regretterez pas!

 

Pour ma part, je suis retombée, de façon certaine et inconditionnelle, amoureuse des Blood. Ce 7ème tome est parfait et clôture enfin le premier tome, l’histoire de Creed et Hurricane que l’on attend depuis le début de la saga. Je frémissais d’envie de poursuivre leur histoire commune autant que je la redoutais et dès les premières lignes j’ai pleuré, j’ai eu envie de fermer le livre mais l’attraction pour ces bikers a été plus forte (comme toujours). Alors, avec délectation, ma lecture s’est poursuivie au rythme irrégulier et incontrôlable des battements de mon cœur et au son de mes reniflements, sniff ! J’en aurais utilisé des mouchoirs pour arriver au bout de cette magnifique histoire. Les auteurs m’avaient habituée à vivre des émotions fortes dans leurs romances mais là, on a atteint un paroxysme. J’ai pleuré comme un madeleine mais put**** ce que j’ai kiffé !!!

Au travers de ce cataclysme émotionnel, Amheliie et Maryrhage, offre à Creed et Hurricane une fin intense, poignante et magnifique. Lire ce tome fût une expérience éprouvante mais c’est aussi un moment de lecture qu’il me sera difficile d’oublier. J’écris cette chronique bien longtemps après ma lecture et pourtant les émotions sont toujours à vif, j’ai de nouveau les larmes au bord des yeux rien que d’y penser, des mots, des citations du livre raisonnent encore en moi, s’insinuant dans tout mon être. Oh non !! je n’oublierai pas Hurricane et Creed de si tôt !

Mise à part les larmes qui ont un peu gêné ma lecture (oui, pleurer en lisant c’est pas le top lol) tout, de la première à la dernière page est un régal. Je me suis laissée envouter par le phénoménal duo de plumes et j’ai apprécié chaque seconde de mon périple littéraire chez les blood. Avec toute l’intensité et la profondeur dont regorge ce livre, c’est impressionnant de voir que les auteurs parviennent à garder autant de fluidité dans leur récit. Elle mène leur trame de mains de maître. La beauté des émotions se mêle à la noirceur des évènements avec grâce et harmonie. Alors oui, il est question de deuil, de vengeance,… mais derrière ce cache une très belle histoire d’amour avec des scènes érotiques entêtantes et voluptueuses. Ce 7ème opus sonne aussi le glas du renouveau pour les blood. Comme une transition pour la suite… en générale, je ne suis pas une adepte des sagas à rallonge, je me lasse vite mais pas avec les blood. Pourquoi? Parce que ces bikers sexy on s’y attache, derrière leur coté bad boy se cachent des montagnes d’émotions, parce que les auteurs savent se renouveler et nous entrainer toujours plus loin dans leur univers. Les Blood of silence ce n’est pas seulement une saga littéraire, c’est tout un univers que les auteurs nous offre avec passion. En gros, soit on est accro, soit on ne l’est pas. Moi je le suis, incontestablement.

« Tout le monde connaît Lola » de Jonathan Mazo

Titre: Tout le monde connaît Lola

Auteur: Jonathan Mazo

Je m’appelle David, et j’ai le moral au plus bas. Cela fait maintenant deux ans que j’erre dans ma vie au gré du vent.
Et puis un jour, elle débarque dans mon quotidien, comme ça, sans crier gare. Lola qu’elle s’appelle. Et le pire c’est qu’elle prétend être ma petite amie.
Tout le monde connaît Lola, alors que je suis bien placé pour savoir que cette femme m’est inconnue.
Je vous laisse, je ne voudrais pas passer à côté de ma vie !

* Je remercie l’auteur pour sa confiance et sa patience.

 

Depuis sa dernière rupture, il y a deux ans, David est un peu perdu. Il erre dans sa vie plus qu’il ne la vit pleinement. Un jour, sans trop savoir comment, Lola apparaît dans sa vie. Fait des plus étranges, tout le monde autour de lui semble la connaître, tous sauf lui. Il semblerait que Lola soit la petite amie de David depuis deux ans mais David n’a pas la moindre idée de qui est cette jeune femme pleine de vie qui sait tout de lui, qui est apprécié de ses amis et qui partage son quotidien. David devient spectateur de sa propre vie à son grand damne. Lola vient bouleversé sa vie du jour au lendemain et lui semble complètement paumé. Il ne comprend rien à la situation. Il va, au fil des pages, chercher à savoir ce qui se trame, il va tenter de découvrir Lola et de se sortir de ce cauchemar. Ce qui ne sera pas une mince affaire.

 

Avec ce roman, je découvre la plume de Jonathan Mazo et c’est une bien belle surprise. J’ai fortement apprécié son écriture fluide, raffinée et appliquée. Il mêle assez facilement l’humour voire la dérision à la profondeur nous offrant ainsi un récit surprenant parsemé de moments qui m’ont fait sourire. Au niveau de l’histoire c’est aussi une belle surprise. L’histoire est vraiment très originale et l’auteur nous y transporte avec aisance et délectation. Au début, c’est un peu long, on se demande où veut nous emmener l’auteur puis tout doucement la trame se construit de façon régulière autour de personnages pittoresques et attachants. Il faut dire que le contexte n’est pas banal mais très vite on se prend au jeu. Plus vite que David d’ailleurs. J’ai eu envie de le secouer un peu celui-là. Il est nonchalant, trop spectateur de sa propre vie. Mais, progressivement l’énergie de Lola va le gagner. Et elle nous gagne aussi. Les personnages sont bien travaillés, aussi bien David et Lola que les personnages secondaires qui apporte au récit un soupçon de légèreté. L’auteur nous offre une histoire originale voire bizarre (mais bizarre dans le bon sens) et nous maintient en haleine, nous dévoilant petit à petit des faits surprenants, jouant avec des rebondissements. L’auteur nous embrouille tout au long du livre. Lola est-elle réelle? Oui et puis non, on ne sait plus et c’est à la fois déroutant et enivrant. On avant au fil des pages, au grès de la plume de l’auteur, sans certitude, parfois avec appréhension mais toujours avec envie et plaisir.

J’ai peut-être un petit regret. Le narrateur est exclusivement David. Alors, même si j’apprécie le coté intimiste que ca donne au récit, je dois dire que j’aurai aussi apprécié d’avoir des passages narrés par Lola qui auraient parfois pu apporter le peps qui manquait à David.

 

J’ai pris plaisir à suivre les péripéties de ce « couple » atypique et je remercie l’auteur pour ce moment rafraichissant rempli d’humour.

WILD CROWS ☆ Tome 3: Confession

Titre: WILD CROWS ~ Confession (Tome 3)

Auteur: Blandine P. Martin

Date de sortie: 21 juin 2018 (numérique et broché / en autoédition)


Tandis que l’été suit son cours à Monty Valley, Joe tente de continuer sa route en dépit de cette absence qui la ronge. Désormais en poste à San Francisco, elle essaie de renouer avec un semblant de vie normale, en partie grâce à son ami et collègue Adam. Mais un retour inattendu va de nouveau faire basculer son quotidien. Entre rancœur et besoin de vérité, Joe va devoir affronter des sentiments jusque-là mis en veilleuse. Plus que des excuses, elle attend des explications, et compte bien faire payer à ce cher Trevor Laurens les blessures que son départ lui a infligées. Alors que le club doit terminer le travail entrepris concernant le gang russe, Jerry se découvre une faille que rien ne saura combler : une course contre la montre, contre le temps qui passe. Et si l’heure était venue d’envisager l’avenir du club ? De son côté, Ash devra prendre une décision qui pourrait bouleverser sa vie, et mettre en péril l’entente des Wild Crows.

* Un immense merci à Blandine P. Martin pour ce service de presse.

Dans ce 3ème volet de la saga WILD CROWS de Blandine P. Martin, nous retrouvons Joe à Monty Valley aux côté de son père Jerry, au sein du MC dirigé par ce dernier. Joe a pris la décision de reprendre son travail d’infirmière et elle commence sa prise de post dans le service des urgences à l’hôpital de San Francisco. Ainsi elle reste proche de la nouvelle famille qui l’a accueillie à bras ouverts il y a de ça quelques mois maintenant. Joe semble avoir trouvé sa place au sein de cette famille, un père protecteur et aimant, une belle-mère adorable, un frère avec qui elle a noué une complicité et des tontons motards. Une famille, un nouveau job. Joe est sur un nouveau départ mais un revenant va boulverser sa nouvelle vie et ainsi faire remonter ses rancœurs.

Ash est de retour après plusieurs mois d’absence et reprend sa place au sein du MC et aux côtés de son ami et frère, Jerry. Joe reste sur ses gardes en s’efforcant d’imposer une certaine distance et froideur avec le quinquagénaire ténébreux. Elle souhaite des explications sur sa fuite et veut des réponses à ses questions. Elle est en colère contre lui et pourtant ses sentiments n’ont pas changés. Ash fait battre son coeur. Le quinquagénaire barbu n’est pas insensible au charme de la jeune femme mais elle est la fille de son frère d’armes, elle n’a que 27 ans quand lui en a 50. Un futur est-il envisageable pour eux alors que tout les oppose? Ash est-il prêt à perdre son frère et ami?

J’avais aimé les 2 tomes précédents qui étaient de véritables pépites, alors autant vous dire que ce 3ème volet est une pure merveille. J’attendais la partie romance avec impatience et Blandine P. Martin m’a plus que comblée. Elle amène la romance tout en douceur et fluidité avec félicité et harmonie. Loin des clichés de romance surjouée ou érotique à outrance, elle apporte sa propre touche, c’est-à-dire une histoire d’amour sincère et touchante. L’intégration de l’aspect romanesque au récit ne surplombe pas le reste de l’histoire. Au contraire ça la renforce en donnant un autre tournant, en apportant une nouvelle trame et divers rebondissements à Monty Valley et ça nous permet de découvrir d’autres facettes des personnages.

J’ai eu un véritable coup de coeur pour ce tome qui rassemble vraiment tout ce que j’aime et ce que j’attends d’une lecture. Et j’ai passé un moment des plus exquis. Ce livre se lit à une vitesse phénoménale comme si on était possédé par la prose de l’auteur. Blandine P. Martin va au bout des choses et elle nous propose un récit dense et cohérent, une trame bien construite et rythmée avec des personnages aux caractères travaillés. C’est vraiment une roman très plaisant à lire. Pas de longueurs, on ne s’ennuie pas car il y a des actions, des rebondissements et pourtant tellement de douceur, d’émotion. Le contraste est saisissant et intense.

L’auteure qui a créé cet univers de bikers de toute pièce, nous y emporte avec une aisance déconcertante. Elle nous submerge par une vague d’émotions intenses, elle nous émerveille par la beauté des sentiments qu’elle fait naître, elle nous dévoile un horizon nouveau tout en gardant sa trame directive. L’auteure a, avec ce tome, apporté une touche de romance tout en gardant le contexte tumultueux et dangereux du quotidien des bikers. On est suspendu à chaque mot. On oscille entre tendresse et suspense. C’est parfois touchant, parfois grisant.

La plume est fluide, épurée et à la fois pleine de passion, d’intensité et de profondeur. Ses mots coulent comme le courant rapide et vivifiant d’une rivière. Sa plume est vivifiante. Juste du bonheur à lire. Et l’histoire dans laquelle elle nous invite est juste époustouflante d’authenticité, de sensibilité. Blandine merci pour ce moment solaire et rafraîchissant de lecture.

Voilà, une fois de plus, l’auteure m’a happée des les premières lignes. Elle m’a ensorcelée, endoctrinée aux Wild Crows et je suis tellement contente de savoir qu’il y a encore 2 tomes à suivre. Les Wild Crows c’est addictif !!!

Wild crows ~ Tome 2: Révélation

Titre: Wild crows ~ Tome 2: Révélations

Auteur: Blandine P. Martin

Editeur: autoédition

Date de sortie et disponibilité: 25 avril 2018 / Numérique et broché


Le bonheur est un équilibre fragile, Joe va l’apprendre de la pire des manières. Les mots de Mack résonnent encore dans sa tête.
« Quand quelque chose de bien se passe, quand on peut profiter d’une accalmie, on le sait tous au fond, c’est temporaire ; tôt ou tard, une merde surviendra, c’est toujours comme ça.»
Être la fille du président des Wild Crows n’a rien d’une bénédiction, c’est un lourd fardeau à porter. Le club a du sang sur les mains, et Joe devra payer sa part des représailles.
Une longue traversée des Enfers l’attend, mais les épreuves rapprochent les âmes meurtries.
Alors que le club reprend ses marques, les fantômes du passé resurgissent.

Quand le cœur même de la ville est atteint, des alliances surprenantes peuvent voir le jour.

* Je remercie Blandine P. Martin pour sa confiance et l’envoi de ce service de presse.

La fin du tome précédent nous avez laissé bouleversé par ce qui arrivait à Joe qui vivait un véritable drame. Pour débuter ce second tome « Révélation », nous retrouvons Joe toujours en proie à ses assaillants. Dès le début, l’auteur nous replonge dans l’enfer de Joe, dans ce moment affreusement bouleversant qui prend aux tripes. Va-t-elle s’en sortir? et si elle s’en sort, arrivera-t-elle à surmonter ? A aller de l’avant ? … Tant de questions, tant d’affection pour Joe. Et puis tout s’accélère. Un engrenage brusque et dévastateur avant que tout redeviennent à peu près normal à Monty Valley. La trame reprend un courant normal qui nous permet de découvrir plus en profondeur quelques personnages, qui est propice à de nouvelles révélations, qui voit naître de nouvelles alliances et amitiés.

La grande famille des Wild Crows fête Noël. Pour Joe c’est le premier qu’elle fêtera avec son père et ça la ravie. En débarquant à Monty Valley, elle ne s’attendait à rien et contre toute attente elle a trouvé une famille. Un père protecteur, une belle-mère adorable, un demi-frère taquin et aimant et des amis comme Ash. Cette nouvelle vie commence a lui plaire mais Joe se pose des questions, essentiellement sur son avenir professionnel. Restera-t-elle dans les environs longtemps ?

Comme dit le proverbe: après le calme vient la tempête, l’auteur l’illustre parfaitement dans son second opus. Après cette accalmie festive pour Noël, le rythme s’affole et la trame prend un nouveau tournant surprenant et très intense, nous embarquant dans une enquête horrible qui une nouvelle fois va vous prendre aux tripes et au coeur, ne laissant personne insensible. C’est toute la communauté de la petite ville de Monty Valley qui se retrouve touchée.

IMG_20180410_153218_428.jpg

L’histoire est narrée des points de vue alternés de Joe et de son père Jerry. Joe étant l’héroïne principale il y a plus de chapitres écrits de son optique. Des chapitres tous très intenses sur le fond émotionnel et relationnel. Cependant, les chapitres de Jerry sont essentiels dans la trame et nous apportent énormément de précisions logistiques on va dire et aussi une nouvelle envergure émotionnelle qu’on ne trouve pas forcément dans les autres romances traitants de clubs de Bikers. L’écriture nous transporte aisément et toute en fluidité dans un récit captivant et bouleversant. Une plume alléchante, divertissante, envoûtante, acérée, expressive qui donne le ton à une romance riche, sauvage et toute en émotion. Le contexte, le style de l’écriture, les personnages charismatiques et touchants … absolument tout m’a conquise dans ce second volet de la saga Wild Crows.

Comme dans le premier tome, Joe se révèle être une personne pleine de surprises. Elle nous montre d’autres teintes de sa personnalité: son courage, sa gentillesse, sa combativité, sa tolérance, son optimisme, sa force, son indulgence, son humour, sa bienveillance… Ce second tome regorge de révélations, de rebondissements. L’auteur fait monter la tension crescendo et nous tient en haleine, elle nous submerge d’émotions jusqu’à nous retourner le coeur. Le rythme vertigineux et à la fois soutenu, nous dévore de toutes parts. Face à ce flot de sensations continu et intensif que provoque l’auteur à travers son récit, on ne peut que ce laisser prendre dans son puissant et déchirant sillon, surfer sur sa vague, écouter sa symphonie, laisser notre coeur battre à l’unisson de ses mots. Il n’est même pas envisageable de lutter contre l’attraction, l’intensité et la puissance émotionnelle qui transpirent de chaque page.

Ce livre est une palette d’émotions dont j’ai adoré chaque teinte. Blandine P. Martin nous transporte à Monty Valley, nous inonde d’une multitude d’émotions et un seul choix s’impose: vivre à fond cette expérience littéraire hors du commun. Plus rien n’existe autour, le temps défile et on ne le voit pas, comme dans une bulle, on vit cette histoire aux côtés de Joe et des corbeaux avec intensité, exaltation et sincérité.

Un second tome qui nous gonfle le cœur, nous transperce l’âme et qui nous laisse un souvenir indélébile…. Je n’espère qu’une seule chose… très vite découvrir la suite du périple de Joe au sein de cette nouvelle famille peu commode mais tellement intéressante qu’elle s’est trouvée.

INSTINCT #1 ~ Sauvage ~

Titre: INSTINCT #1 ~ Sauvage ~

Auteur: Maryrhage

Editeur: autoédition

Date de sortie et disponibilité:

Broché et numérique / 11 mars 2018


Nikita, Keme et Lane forment à eux trois l’une des meilleures équipes de voleurs d’art. Élevé dans ce monde, Nik a grandi en apprenant les ficelles du métier par son père jusqu’à devenir le chef de sa bande. Taciturne, mal à l’aise avec le monde extérieur, il vit presque cloitré dans sa demeure familiale où il élabore les plans de ses prochains braquages. C’est lors du hold-up d’une galerie New Yorkaise, qu’une femme blessée va littéralement lui tomber dessus. Nikita va aller contre toutes les règles élémentaires de sa profession en la prenant sous son aile pour la soigner et tenter de comprendre ce qu’il lui est arrivé. L’homme au caractère sauvage envers les autres, saura s’adoucir pour raviver la mémoire de cette femme afin de trouver qui elle est. Entre désir et vérité, le cœur du braqueur va devoir s’accrocher. Il apprendra à jongler entre les révélations et les secrets, entre son attirance pour l’inconnue et les responsabilités envers ses hommes qui le pousseront à prendre des décisions qui pourraient tout changer.

* Je remercie Maryrhage pour sa confiance et l’envoi de ce service de presse.

Nikita, Lane et Keme sont 3 hommes impressionnants et forment un trio de braqueurs aguerris. Ils sont voleurs d’art et chacun à sa particularité. Nikita, le chef, analyse et ne laisse rien au hasard. Aucune serrure ne lui résiste. Lane c’est le pro en informatique. Il pirate n’importe quel système informatique en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire. Keme c’est la brute. Il tue sans scrupules et même avec plaisir et s’occupe de la logistique de replis, extraction de l’équipe sans laisser de traces. Ils sont les meilleurs !

Après leur dernier braquage dans une galerie New-yorkaise, Nikita n’est pas rentré les mains vides mais avec un butin plus encombrant que prévu. En effet, en quittant les lieux du crime, une jeune femme lui est tombée littéralement dessus. La jeune femme est gravement blessée. Elle est couverte d’ecchymoses et Nikita a décidé de la ramener chez lui. Après tout, dans sa profession on ne laisse aucune preuve.

Après plusieurs jours de coma, la jeune inconnue se réveille complètement déboussolée dans le lit de Nikita. Elle a des côtes cassées, de nombreuses ecchymoses lui recouvrent le corps, une lèvres fendue, une sacré bosse à la tête… A son reveil, elle ne se souvient de rien. Ni de ce qu’elle faisait avant de tomber sur Nikita, ni de qui l’a rouée de coups, ni même de son nom.

Nikita devrait la tuer. C’est la procédure ! On ne laisse aucune preuve même humaine. Mais un élément vient tout remettre en cause et Nikita refuse de la tuer quitte à se mettre son équipe à dos.

J’ai dévoré le livre de Maryrhage. Il est génial !! L’univers dans lequel se situe l’intrigue est inhabituel, différent des romances que je lis à longueur de journée. Et ça fait du bien de découvrir et voguer à travers un univers qui sort des sentiers battus, celui des voleurs d’art pour être précis.

Nikita est un personnage à la carrure impressionnante, un homme torturé, ténébreux et brut de décoffrage. Il est taciturne, froid, dominateur, sauvage. C’est le genre de personnage que l’on devrait détester mais en fait on ne peut que l’aimer quand on connaît son histoire, quand on le voit évoluer, s’ouvrir et retrouver un peu de bonheur. Car,oui, même les grands méchants ont le droit d’être heureux. Bon, ça ne sera pas facile pour lui. Depuis son plus jeune âge il est conditionné pour ne pas ressentir. Pas de sentiments, pas d’émotions. L’amour n’apporte que des ennuis et Nikita évite les ennuis comme la peste. Dans son activité, les sentiments n’ont pas leur place.

Ainsi quand cette inconnue frêle, fragile mais téméraire entre dans sa vie et bouleverse tout ses fondements, Nikita est totalement perdu. Il a fait un pacte avec Keme et une promesse est une promesse mais il ne peut s’empêcher de protéger cette femme qui lui retourne le cerveau et le touche plus que ce qu’elle le devrait.

Quant, à l’inconnue quand elle se réveille chez Nikita, elle a tout oublié de sa vie passée. Elle se retrouve dans un lit inconnu en compagnie d’un étranger et pourtant elle n’a pas peur. Cet homme énigmatique et bestial devrait l’effayer mais étrangement elle se sent en sécurité près de lui. Il panse ses plaies, la nourrit, la loge,… Durant sa convalescence, il lui sera d’une aide précieuse malgré son mauvais caractère et son besoin de domination.

Une tension sexuelle va s’installer entre ces deux êtres bien différents mais réunit par une même passion. Entre son désir pour la jeune femme et sa quête de vérité, Nikita risque de se perdre. Entre ses responsabilités et son attirance et ce qu’il ressent pour l’inconnue, Nik devra faire un choix. Écouter son coeur ou sa raison ?

Une narration du point de vue des deux personnages, ce qui apporte plus de précisions sur les faits mais donne aussi plus d’intensité aux émotions. Les personnages sont tous très charismatiques. L’histoire est centrée sur Nikita et son inconnue mais les personnages secondaires, essentiellement Keme et Lane sont intriguants. Des petites bribes d’informations nous sont fournies sur eux mais on en veut plus. Ce que j’apprécie énormément c’est que les méchants bandits restent fidèles à ce qu’ils sont. Ils ne se transforment pas en gentil toutou à sa mémère. Nikita est sauvage, brute. Il s’adoucir mais il garde son côté sauvage qui lui va si bien et il continue ses activités illégales car c’est ce qu’il est, un trafiquant d’art pas un gentil mari qui bosse dans un bureau et rentre sagement le soir à 18h. Il garde son identité. L’inconnue se dévoile peu à peu, au rythme où lui reviennent ses souvenirs, des sensations familières… De son côté, on se pose plein de questions sur elle, on se fait nos propres hypothèses jusqu’à ce que l’auteure veuille bien nous devoiler son identité. Du fait de sa situation, une femme battue presqu’à mort, on s’attache facilement à elle.

L’intrigue est bien menée, fluide et dense, trépidante et cohérente. L’auteure nous invite à entrer dans une histoire sombre et haletante où la tension monte crescendo. Ce récit contient des passages érotiques sublimes et torrides. Mais le principal atout de ce récit est le suspense, la tension qui règne à chaque page et qui ne cesse de s’accroître. Comme une impression d’être sur un fil avec une bombe prête à exploser. Cette lecture exaltante est un concentré de TNT prêt à exploser. Les pages se tournent très vite, bien trop vite d’ailleurs, avec cette boule au ventre, cette peur de ce que l’on va trouver derrière. C’est effrayant mais excitant ! Maryrhage nous offre un moment d’intensité à l’état brut, une virée dans une contrée sauvage. Son écriture dense et envoûtante nous propulse avec aisance et volupté dans cet univers qu’elle nous dépeint en plusieurs nuances: sauvagerie, douceur, bestialité, courage… une oeuvre d’art singulière, divergente, offensive et passionnante.