Mon insupportable BOSS ◇ Portraits chinois ◇ Rose et Sören

Bonjour les #Dreamers. Vous ne connaissez peut-être par encore Charlie Lazlo mais vous connaissez forcément Lindsey T. et Lisa Mars/Lou Marceau. Quel rapport me direz-vous ?

Charlie Lazlo est en fait un duo de plumes. Un nom=deux plumes, celles de Lindsey T. et de Lisa/Lou M.

Le 22 juillet prochain, sortira en numérique aux Editions Addictives 《MON INSUPPORTABLE BOSS》leur premier quatre mains.

J’ai hâte de découvrir cette romance, alliance de ces deux auteures talentueuses que j’apprécie énormément. Je suis déjà fan de leurs plumes solos alors réunies ca va déchirer, j’en suis persuadée.

J’espère que vous vous laisserez tenter par cette nouveauté… en attendant et aussi pour vous convaincre de succomber à la tentation que représente MON INSUPPORTABLE BOSS, les auteures se sont prêtées au jeu du #PortraitChinois inversé avec leurs personnages, Rose et son insupportable boss, Sören.

🌸 Bonjour Rose. Bienvenue dans les coulisses du blog. Comment ça va ?

✒ Un peu stressée tu t’en doutes … je n’ai jamais trop confiance en moi alors j’espère être bien accueillie quand le livre sortira le 22!

🌸 Es-tu prête pour notre portrait chinois inversé ? On va parler de ton insupportable boss.


✒ Oh oui parlons en (yeux levés au ciel mais joues qui rosissent…)


🌸 Alors Rose d’après toi si Sören était un… il serait ?

🌸Un animal:
✒ Une panthère noire . Parce que c’est une espèce menacée et qu’il défend l’environnement. Mais surtout parce que c’est un animal magnifique et rare comme lui, menaçant mais excitant 😉

🌸Une couleur:
✒ Le noir
Et, soyons folles, le gris anthracite les jours de fête …

🌸Une chanson:
✒ Start me up bien sûr à cause du jeu de mots : ça veut dire allume moi et pour ça il est très fort (mais je ne me débrouille pas si mal, finalement…) et ça me rappelle la start up qu’il a créée et dans laquelle je vais le retrouver…5 ans après une nuit de folie.

🌸 Une émotion:
✒ Quand je le retrouve ? La colère et la tristesse, même s’il n’est pas prêt de le reconnaître… mais j’espère bien le faire passer du sombre au…Rose

🌸Une voiture:
✒ Si tu le rencontres tu verras que la mécanique n’est pas sa priorité. Mais j’aime bien sa Tesla hyper puissante. Et je le verrais bien en Audi coupée sport (RS, R8…) sombre et si possible …hybride bien sûr !

🌸Une sucrerie ou une pâtisserie:
✒Sören n’a rien à voir avec le sucre et les douceurs !

🌸Un cocktail :
✒Quelque chose d’âpre , peut être avec du gin ou de la vodka.

🌸Un des 7 péchés capitaux :
✒ L’orgueil?
Mais la luxure ne lui irait pas trop mal non plus, croyez-moi…

🌸Une odeur:
✒ Celle de ma peau après une nuit dans ses bras. Sinon celle du café très noir.

🌸Une citation de « mon insupportable boss » :


✒ «Parce que tu es une gentille fille, Rose Legrand. Et que les gentilles filles rendent toujours service aux mauvais garçons qui les baisent bien»

🌵Bonjour Sören, bienvenue chez Lire ses Rêves, je suis ravie de te rencontrer. Comment ca va ?


✒ Ça va, je vous remercie. On peut commencer ? J’ai du travail qui m’attend.


🌵Rose vient de jouer le jeu du portrait chinois inversé de #LsR. Es-tu prêt à en faire de même ?


✒ On se tutoie ? Il ne me semblait pas qu’on se connaissait pourtant. Ok. C’est parti.

Oups ! Pas commode le boss. Pauvre Rose…



🌵 Donc, d’après vous si Rose était un… elle serait ?

🌵Un animal:
✒ Une licorne. Quoi, ça n’existe pas ? Pourtant, Miss Licorne est bien réelle…

🌵Une couleur:
✒ Rose… Forcément.

🌵Une chanson:
✒ Happy de Pharell Williams

🌵Un film:
✒ Je suis sûre qu’elle adore tous ces trucs à l’eau… de rose, justement. Comment s’appelle ce film où ils dansent et dans lequel le gars passe son temps à appeler la fille « bébé » ?

🌵Un livre:
✒ L’art du bonheur dans un monde incertain, du Dalaï Lama

🌵Une personnage de dessin animé:
✒ C’est quoi ces conneries ? Vous pensez vraiment que j’ai du temps à perdre à mater des dessins animés ?

🌵Un des 7 péchés capitaux :
✒ La luxure… son pêché mignon.

🌵Un cocktail :
✒ Un cocktail à base de champagne, frais et pétillant.

🌵Une odeur:
✒ Je vais encore être obligé de répondre la rose ? Ça lui va assez bien, je dois le reconnaître : fleuri, léger mais entêtant.

🌵Une citation de « mon insupportable boss :

✒ « – Qu’est-ce que vous proposez pour rendre mes salariés heureux ? je précise, sans atténuer la nuance ironique de ma question. Ou en tout cas, moins malheureux. On construit un bureau dans lequel on pourra me boucler sans que j’aie à parler à personne ? L’idée me plaît assez…
Miss Licorne n’est déstabilisée qu’un court instant.
– Non, monsieur Løve. Vous êtes le problème, mais vous n’êtes pas la solution. »


Merci pour ce délicieux moment Sören, ce fût un plaisir de faire votre connaissance. Je vous laisse retrouver Rose et ensemble vous allez découvrir vos réponses.


✒ Délicieux ? Vraiment ?
J’apprécie votre sens de la diplomatie, mais mon temps est compté, là. Donc si on pouvait en finir vite.
Où est Rose ? En retard, comme d’habitude.

* porte qui claque

Wouah !! Je comprends mieux le titre maintenant. « Mon insupportable boss » lui sied à merveille à celui-là. Je n’ai qu’une chose à ajouter vivement le 22 !!! On va s’éclater !!!

📙 Précommande 📙

📙 LE RÉSUMÉ 📙

《INDOMPTÉ》d’Ana K. Anderson

◇ Titre: INDOMPTÉ

◇ Auteur: Ana K. Anderson

◇ Editeur: Editions Addictives

◇ Sortie:

– Numérique: 10 juin 2018

– Broché: 4 avril 2019

Biker, sexy, irrésistible… indomptable !

Quand elle découvre sa meilleure amie sauvagement assassinée, Olivia quitte tout et part sur les traces du passé de la jeune femme, bien décidée à savoir qui a commis un tel crime. 
Ses recherches la conduisent à Colorado Source, où elle rencontre Rock, le chef des bikers et protecteurs de la ville. Elle est rapidement séduite mais comprend trop tard qu’il lui a tendu un piège : Rock est charmant, sexy, irrésistible… indomptable ! Elle n’avait pas prévu de tomber amoureuse. Surtout pas quand sa vie est en danger… Pour connaître la vérité, elle risque de devoir affronter l’homme qu’elle aime.


Entre l’aimer et le détester, que va-t-elle choisir ?

* Un grand merci à Carole et aux Editions Addictives pour cette fabuleuse aventure livresque.

Ce livre est une brique de 650 pages que j’ai dévoré en 3 jours. Et à peine avoir tourné la dernière page je n’avais qu’une envie, celle de recommencer ma lecture et retourner à Colorado Source avec Liv et Rock. Les pages se tournent toutes seules, la lecture est fluide, captivante, addictive, le lecteur est complètement happé dans l’univers proposé, envouté par le déferlement d’actions et d’émotions. J’ai vraiment trop kiffé ce livre ! Une véritable révélation !! Un put**** de coup de cœur !!! Pourquoi je ne l’ai pas lu avant d’ailleurs? Je n’étais peut-être pas prête à survivre à l’ouragan Rock-Liv mais aujourd’hui j’ai pris cet ouragan de plein fouet et il m’a littéralement retourné, emporté, dévasté. Si, comme moi, vous mettez le nez dans ce roman vous êtes fichus. Vous ne pourrez pas vous empêcher de faire défiler les pages de façon frénétique (tel un biker brulant l’asphalte sur son engin) à en perdre haleine, à en avoir le souffle court, jusqu’à la dernière page. Vous serez transporté, dérouté, attendri, envahie, sidéré, agacé, passionné par une histoire regorgeant de multiples rebondissements et débordante d’émotions en tout genre. La trame est extrêmement bien construite et aboutie. L’auteure nous régale du début à la fin et ne nous laisse aucun répit. En nous entrainant dans une histoire rythmée, en nous emmenant sur de fausses pistes, en nous inondant de sensations intenses et parfois contradictoires, en nous entourant d’une ombre de danger, en nous électrisant d’une voluptueuse atmosphère charnelle et sensuelle, l’auteure nous rend complètement addict à son univers. On ressort de cette lecture épuisé, vidé, noyé mais aussi transcendé par le flot continu d’émotions et d’intensité littéraires qui, durant plus de six cent pages, n’a cessé de courir dans nos veines. C’est délectable, transcendant, addictif.

Quand Olivia découvre sa meilleure amie assassinée, son univers s’écroule, elle a perdue la seule famille qu’il lui reste. Elle décide de tout quitter à Paris et de s’envoler pour les Etats-Unis sur les traces du passé de sa meilleure amie. Elle atterrit à Colorado Source, une petite bourgade atypique construite sur d’anciennes terres indiennes. Un club de motard règne sur le patelin, ils font la pluie et le beau temps, protège la population locale… Ce club est géré de mains de maitre par l’indomptable, l’insaisissable, l’irrésistible Rock, un biker provocateur, sexy en diable. Oui, Olivia aurait dû garder ses distances comme il lui avait conseillé mais elle n’avait pas prévu de tomber amoureuse. Olivia a quitté la France, son pays natal, car elle n’y avait plus rien, plus de famille, plus d’amis, plus aucune attache. Elle ne s’attendait pas à trouver une nouvelle vie, une nouvelle famille à Colorado Source. Mais à quel prix ??

Je suis une « bookkaddict à bikers », autrement dit une grande fan des romances de bikers mais uniquement quand l’auteur parvient à créer son propre univers et a lui conférer une aura particulière. Je passe sur le copié-collé insipide sans intérêt, sans saveur. Ana K. Anderson est parvenue à me scotcher avec son histoire en nous invitant dans un univers singulier et inédit. Elle a donné vie à des personnages charismatiques et authentiques. Elle a créé un univers dont elle a maitrisé chaque décor, chaque fait, chaque nuance avec précision et précellence. Elle a suscité un flot innombrable et incomparable d’émotions et de sensations durant la lecture. On vogue de la tendresse au danger, de l’angoisse à la passion. Sans crier gare, cette vague émotionnelle nous ensevelit. C’est à la fois captivant et déroutant, énigmatique et divertissant. L’écriture riche et habille, intense et saisissante d’Ana K. Anderson m’a enveloppé, envouté. Elle nous offre une romance époustouflante et inattendue divinement racontée et portée par un duo aussi explosif que touchant. J’ai adoré ses personnages principaux aux caractères forts mais aussi touchants, l’alchimie et ce lien particulier qui unit tous les personnages d’une quelconque manière, la trame à la fois sombre et lumineuse, le récit parfaitement travaillé et maitrisé, TOUT !!!

De l’action, du suspense, du danger et une histoire d’amour explosive, voilà un parfait cocktail qui ravira bon nombre d’entre vous si ce n’est pas déjà fait. Alors foncez !!!

SAVAGE RIDER de Lil Evans

Titre: Savage Rider

Auteur: Lil Evans

Editeur: Editions Addictives

Date de sortie et disponibilité:

– Numérique: 27 février 2018

– Broché: 25 avril 2019

Du chaos à l’amour, il n’y a qu un pas.

Ebony a deux passions : la littérature et les soirées avec son meilleur ami, Soren. Le jour où un groupe de motards s’installe en face de chez elle, tout bascule. Ils sont bruyants, irrévérencieux, dragueurs et mènent des activités pas forcément légales. Mais Ebony refuse de se laisser intimider ! Elle leur tient tête sans faillir, jusqu’à sa rencontre avec Indy. Aussi dangereux que mystérieux, Indy la trouble autant qu’il l’agace… et il est déterminé à la protéger. Car un mystérieux admirateur envoie à Ebony des poèmes macabres et menaçants.

Séduction, trahison, désir…

* Je remercie les Editions Addictives pour l’envoi de ce service de presse.

Ebony est une jeune femme intelligente qui aime la littérature d’ailleurs elle en a fait son métier. Oui Ebony est blogueuse pour un journal local. La jeune blogueuse est une femme casanière et travaille la plus part du temps à domicile. Cependant, elle apprécie de temps en temps de rendre une petite visite à son patron et à ses collègues. Ebony est un vrai rayon de soleil ,une femme chaleureuse, brillante, téméraire, accueillante et pleine de vie. Elle habite un quartier résidentiel calme où elle mène une vie tranquille et rangée et où le voisin d’en face est son meilleur ami. Plusieurs fois par semaine, elle traverse la rue pour des soirées cocoonings rythmées de longues conversations ou de films, agrémentées de vin et de pizzas en compagnie de Soren, son meilleur ami. La jeune femme voit sa vie chamboulée quand du jour au lendemain, un gang de bikers élit domicile à coté de chez elle. Bye-bye le calme, la quiétude, la sérénité, la sécurité, les oiseaux qui gazouillent, les moment de lecture tranquilles dans son jardin, les grasses matinées les week-ends… Bonjour le chaos, la décadence, le bruit vrombissant des motos, la musique jusqu’à pas d’heure, les bikers pas commodes, le défilé de filles faciles… Ebony devrait les fuir comme la peste est pourtant elle se lie d’amitié avec Aksel, le chef du gang et son bras droit, Indiana. Puis elle laisse entrer dans sa vie, dans son petit cocon Indy ( Indiana) avec qui elle entame une relation plus qu’amicale. Indy est tendre, séduisant, ténébreux, intéressant, charismatique. Il n’a rien du stéréotype du gangster de base et pourtant il tient une place importante au sein des Absolute. La vie n’a pas épargné le jeune biker qui aspire à d’autres horizons mais qui est prisonnier du club.

La relation amoureuse entre Ebony et Indy se construit petit à petit sur des bases qui se veulent légèrement branlantes. Le jeune homme se retrouve souvent éloigné de sa douce, très pris par ses missions pour le gang auquel il appartient. Mais l’attraction charnelle est de plus en plus présente de même que le jeu de séduction que l’auteure instaure entre ses protagonistes. Ça crépite sans s’enflammer. La flamme s’attise, attisant par la même occasion le lecteur. Le côté sensuel est bien exploité sans entrer dans l’outrancier. Le couple en construction se découvre, s’apprivoise en vivant ses premiers émois mais le bonheur sera de courte dure car la jeune femme ignore c’est qu’elle est en danger. Elle reçoit des lettres, des poèmes d’amour morbides de la part d’un admirateur fanatique. Et il semblerait qu’avec l’arrivée de ses nouveaux voisins le danger se rapproche à grand pas.

L’auteure nous entraine dans une romance à suspense rythmée et agréable à lire. La trame est judicieusement menée et bien travaillée ce qui rend la lecture fluide et enthousiasmante. Le début est plutôt léger avec des pincées d’humour, un vent de frivolité, la mise en place d’une relation qui lie les personnages. Puis l’intrigue se met en place petit à petit, instaurant un nouveau climat, un climat plus tendu, plus lourd. La trame se dessine devant nos yeux à l’instar de l’évolution de la relation entre les protagonistes, Ebony et Indy. L’histoire déjà captivante gagne en intensité et on change de fil conducteur en partant vers un style dramatique et profondément plus sombre. Le chaos est semé dans la vie de la douce et rayonnante Ebony qui après cette épreuve ne sera plus jamais la même. Alors, même si on se doute de certains faits, Lil Evans arrive à nous prendre à contre-pied et à nous surprendre et nous dérouter. Et surtout, elle nous touche profondément en libérant un flot d’émotions saisissantes contre lesquelles on ne peut lutter.

L’auteure apporte du relief à sa trame en surprenant le lecteur et en le poussant dans ses retranchements. Entre séduction, amitié, mystère, thahison, l’auteur nous offre une histoire profonde portée par une héroïne EBONY: Étonnante, Battante, Originale, Naturelle, Yabsolument adorable. Une histoire qui délivre un beau message et suscite beaucoup de réactions et d’émotions. J’ai énormément apprécié ma lecture et j’ai hâte de découvrir les histoires d’Aksel et Spider. Je quitte Ebony et Indy avec un doux pincement au coeur car leur histoire aura été à la fois plaisante et douloureuse mais je sais que je les laisse face à un avenir radieux tel qu’ils le méritent après toutes les épreuves difficiles qu’ils ont du surmonter.

On se laisse emporter dès le début par la plume prenante de lil Evans. Elle nous livre une histoire passionnante et touchante, menée par des personnages solaires, authentiques et attachants qu’on a pas envie de quitter. Ce roman est aussi pétillant qu’il est émouvant et déroutant. J’ai été charmée, transportée dans un tourbillon violent d’émotions, passant du rire aux larmes, de l’angoisse au soulagement. L’auteure nous trompe allégrement en commençant son récit en douceur avec des notes d’humour pour le finir par une explosion de sentiments qui nous coupe le souffle. Ne vous fiez pas aux apparences, cette romance est bien plus profonde et bouleversante qu’elle peut le paraitre aux premiers abords. C’est pourquoi je vous invite à partir à la rencontre d’Ebony et de ses « charmants » voisins.

My Teacher

◇ Titre: My Teacher

◇ Auteur: Marjorie Burbaud

◇ Date de sortie: 13 mai 2019 en numérique

C’est interdit.

C’est encore meilleur.
Quand ils se rencontrent sur le campus, Ava et Conrad sont attirés l’un par l’autre dès le premier regard.
Ils se cherchent, se trouvent et se confrontent, attisant la flamme du désir.
Sauf qu’ils découvrent quelques jours plus tard que Conrad est en réalité le professeur d’Ava !
Ils ont tout à perdre, mais l’attirance est puissante, les nuits explosives, et le danger, jamais très loin…

* Je remercie les Editions Addictives pour ce service de presse et l’auteur pour cette exquise parenthèse livresque.

C’est le dernier jour de cours sur le campus, les fêtes battent leur plein, l’alcool coule à flot, une bonne ambiance règne. Ava, jeune étudiante pleine de vie, profite de ce denier jour avec ses amis avant de partir pour de nouveaux horizons jusqu’à ce qu’elle tombe sur Conrad. Ce mec est tellement arrogant, tellement sur de lui qu’il… qu’il… qu’il l’énerve … mais Conrad lui donne chaud partout. Il est carrément canon. Après une nuit torride avec Conrad, Ava est prête à commencer une nouvelle vie sur un nouveau campus. Mais quelle surprise quand elle se découvre que son prof d’histoire, sa matière principale, n’est autre que son amant d’un soir. Elle est irrésistiblement attirée par lui mais il est son professeur; Il est irrémédiablement attiré par elle mais elle est son élève. Leur fabuleux coït d’un soir d’été doit rester juste un beau souvenir et surtout ne pas se reproduire. Mais l’attirance est si forte …

Je découvre la plume de l’auteure est je suis sous le charme. Marjorie Burbaud propose une histoire complètement envoûtante, captivante, époustouflante qui m’a embarquée dès les 1ères lignes et qui est un vrai COUP DE CŒUR. Ce roman se découpe selon moi en deux parties bien distinctes. La première est une bouffée de fraicheur. Le duo Ava-Conrad se cherche et se trouve. Le ton est léger, piquant, sensuel, joueur, charmeur. La seconde partie se déroule plusieurs mois après la première, en sommes on fait un bon dans le temps suite à un évènement. Dès lors le ton change et se fait plus profond. Les personnages dévoilent une autre facette de leurs personnalités et libèrent leurs blessures au fil des pages. L’auteure associe des personnages intéressants et attachants dont elle a bien travaillé la personnalité à un récit prenant et poignant à travers lequel elle exploite à merveille les émotions nous les décrivant avec réalisme et consistance. On entre dans une phase plus profonde et la lecture se fait encore plus addictive. L’auteure amène un nouveau souffre à son intrigue qui aurait pu être redondante si elle était restée sur un jeu du chat et de la souris sensuel entre une étudiante et son professeur.

J’adore les histoires d’amour interdit et encore plus celles qui mettent en scène professeurs et élèves. Je me souviens m’être dit au bout de quelques pages seulement « chouette ! je vais passer un bon moment avec ces deux là » mais j’étais loin du compte en fait, parce que j’ai passé un moment bien plus que bon, plus que super, plus qu’agréable ou que sympathique. L’auteure a exploité un sujet de romance vu et revu il faut le dire; les romances prof/élève on en connait un paquet et pourtant celle-ci est différente dans son style. L’auteure est parvenu à détourner le sujet à sa manière et à, du coup, proposer une trame originale et prenante. Elle nous livre une romance intéressante, rafraichissante, surprenante, captivante qui se lit toute seule et que j’ai vraiment adoré parcourir. A aucun moment je ne me suis lassée, bien au contraire ce fût une lecture tour à tour divertissante et bouleversante. L’histoire de Conrad et Ava est une romance fabuleuse tout en intensité qui vous garantit de vivre de belles émotions et de surcroit de passer un exquis moment d’évasion. L’auteure a vraiment une belle plume. Elle nous emporte avec facilité et délectation dans son univers où elle nous inonde d’une vague d’émotions. Subtile, solaire, fluide, j’ai beaucoup apprécié parcourir le flot livresque de Marjorie Burbaud et j’ai hâte de recommencer. Alors à quand le prochain ?

J’ai adoré cette histoire, super addictive, triste, profonde, belle et je pourrais sans doute utiliser plein d’autres mots pour décrire cette histoire tellement est elle magnifique, surprenante, touchante (voilà je recommence) mais je préfèrerai que vous fonciez la découvrir par vous même.

Un moment avec… Erin Graham et Marie HJ: deux auteures pour le prix d’une ♡

Bonjour les #Dreamers, hier j’ai eu le grand plaisir d’accueillir Erin Graham et Marie HJ dans les coulisses de Lire ses Rêves. Ce n’est pas deux auteures que j’ai eu le plaisir d’interviewer mais une seule. En effet, vous ne le savez peut-être pas mais Erin et Marie sont la même personne. Marie écrit des romances MxM, Erin nous offre des romances MxF. Parfois Erin se perd en Marie et parfois Marie prend le dessus sur Erin et vice-versa. Mais qu’elle soit Erin ou Marie, on adore la lire et découvrir ses romances palpitantes et désarmantes.

Je vous convie à ce moment « schizophrénique » avec Erin ou Marie, Marie ou Erin, ou peut-être les deux, bref je ne sais plus…

📘 Bonjour Erin/Marie,
Merci de nous accorder cette interview pour Lire ses Rêves. Comment vas-tu ?
✒ Ça va très très bien… 😉

📘 Tu es l’auteure de plusieurs romances, mais qui est Erin/Marie au quotidien ?
✒ Très bonne question… Juste une nana qui écrit des trucs sur son canapé… Et une maman, une épouse et une amie… Toujours la tête dans les nuages

📘 Pourquoi écrire sous 2 pseudos différents ?
✒ C’est à la base une demande des Éditions Addictives. Avant de travailler avec eux, j’écrivais déjà sous le pseudo Marie HJ. Ils m’ont proposé de changer de pseudo pour eux, ça ne m’a pas dérangé. Puis aujourd’hui, j’y trouve un second avantage, celui de différencier les 2 types de romances sur lesquelles je travaille : Erin pour les romans MxF et Marie pour les MxM.

📘 Peux tu citer 3 traits de ton caractère ?

✒ Rêveuse, Bordelique (mais organisée), Zen

📘 Quelle est, selon toi, ta plus grande qualité ?

✒ Euh… Je crois que je ne suis pas prise de tête. Enfin, je crois.

📘 Quel est, selon toi, ton plus gros défaut ?

✒ Parano ? Oui, je crois que c’est parano.

📘 Ton dernier roman « The Boss » sous le pseudo Erin Graham est sorti le 7 mai aux Éditions addictives. Peux-tu nous en parler ? Donner aux lecteurs envie de se jeter dessus.

✒ Alors… The boss… L’histoire d’un amour qui débute à l’adolescence et qui s’arrête brutalement à cause du destin. L’histoire d’un homme pétri par les remords. D’une femme qui se reconstruit. D’un couple qui n’a pas eu la chance de vivre l’histoire qui les attendait. Mais c’est aussi l’histoire d’une amitié brisée, d’une famille qui se sert les coudes. L’histoire de personnes qui s’aiment et veulent se retrouver, malgré la vie, le destin et les petits caractères de chacun. J’ai beaucoup aimé plonger dans l’univers de Milie et Marek, parce qu’ils méritaient de trouver le bonheur, après toutes ces épreuves…

[ A: C’est parce que je l’ai déjà lu sinon je serai déjà en pleine lecture ]

📘 Ton prochain roman « Turn me wild » sort fin mai en autoédition sous le pseudo Marie HJ. Tu carbures !! Tu nous parles de celui là aussi ?

✒ Alors, Turn me Wild… C’est une romance, bien entendu, mais je l’ai voulue un peu différente. Comme j’écris pas mal en ce moment, je voulais changer un peu de schéma. Et j’avais revu ce film… Le Dernier Samaritain, avec Bruce Willis. Film culte pour moi. J’ai donc tenté de faire mon propre Bruce Willis. Un garde du corps un peu borderline, qui tire avant de parler… Et en face de lui, un autre cliché que j’adore… Une star du rock déjantée. Les deux n’ont pas vraiment de limites à leurs défauts, et arrivent à en faire des qualités, selon moi. Le pitch est aussi une nouveauté pour moi, j’ai tenté le polar/romance. Des menaces de mort, des tentatives de nuire, et une équipe qui se forme entre nos 2 héros pour tenter de trouver le vilain méchant… Ils cherchent un coupable, mais il n’est pas impossible qu’ils se trouvent eux-même au final… Bref, j’ai adoré monter cette « enquête », j’espère qu’elle plaira.

[ A: j’ai hâte de découvrir ça !! ]

📘 Parmi tes différents romans , lequel as-tu préféré écrire ? Pourquoi ?

✒ Play with Fire, peut-être. Parce que c’était mon premier MxM, et que c’était une chose que j’avais envie de faire depuis des mois. Teach me Love, également. J’ai beaucoup aimé travailler sur le domaine de l’écriture. Et la scène où Yel tente d’expliquer à Andréa ce que leurs personnages doivent ressentir lorsqu’ils se touchent pour la première fois était une scene qui trottait dans ma tête depuis des mois également… c’est elle qui a engendré tout le livre.

📘 Parmi tes personnages, auquel va ta préférence ? Pourquoi ?

✒ Yanaël, parce qu’il a cette douceur en lui. Ces failles qui le rendent touchant. J’aime les anti-héros. Idem pour Quentin Fovat (The Way you Love)… Ma palme revient cependant à un des plus anciens de mes héros : Alexandro Llives, que l’on croise dans la série Jail (pratiquement dans tous les tomes). C’est un ancien mafieux, seul et perdu, qui au fil des tomes trouve une famille, une femme et se découvre bon (mais pas trop), la manière dont cet homme, brisé, grandit au contact des autres fait de lui mon héros Number 1 incontesté… Parce qu’en plus, il se balade dans tout les tomes de la série pratiquement… Je me suis fait plaisir avec lui.

📘 Parmi les personnages, lequel te ressemble le plus ? Pourquoi ?

✒ Je crois qu’ils me ressemblent tous, quelque part. Jared porte cette peur et cette envie que j’ai, parfois, souvent, de me fondre dans un coin pour qu’on ne me voit plus. Gabriel a hérité de mon côté marginal qui aimerait parfois dire « merde » aux obligations, convenances etc. Andréa a un humour à 2 balles, le même que le mien. Zachary aussi porte une de mes failles. Tout comme Jo et sa double personnalité… Bref, je suis partout ! Un véritable fléau ! mdr

📘 Quelles sont tes sources d’inspirations ?

✒ La rue, les amis. Une chanson, un fait divers… Mes enfants, une histoire racontée lors d’une conversation… tout et n’importe quoi.

📘 Depuis quand écris-tu ? Qu’est ce qui t’a donné envie d’écrire ?

✒ Depuis fin 2016. J’avais besoin de parler et je saoulais tout le monde, alors j’ai ouvert mon PC… Et Broken est sorti.

📘 Tu écris de la romance (M/F, M/M), quel autre genre littéraire aimerais-tu expérimenter ?

✒ Je ne sais pas. J’ai pour le moment encore pas mal de choses à découvrir dans ce genre, alors je n’ai pas vraiment pensé au reste.

📘 Écrire une histoire à 4 mains te tente ? Si oui, tu sais avec qui ?

✒ J’ai tenté. Mais j’écris vite et je suis du genre impatiente, alors c’est compliqué. De plus, je fabrique mes histoires dans ma tête, et j’ai du mal à changer de cap… Je crois que je suis une indépendante +++, malheureusement.

📘Que lis-tu en ce moment ?

✒ Je n’arrive pas à me sortir du MxM. Pour le moment, je relis mes mansucrits pour un projet cet été… Sinon, je sors de 2 séries, exceptionnelles: Hot mustang de NM Mass et Au milieu de nulle part de Roan Parrish… Du pur bonheur.

📘 As-tu d’autres projets en cours ou à venir ?

✒ Plein de projets. Pour Erin, un roman doit sortir en Aout, en plus de la sortie broché de Teach me love le 16 mai. Je serai également aux Romantiques, les 24 et 25 Mai. Et je travaille sur un prochain scénario (2 en fait) pour la fin de l’année, mais c’est encore à l’état d’ébauche.

Pour Marie, toujours du MxM, en cours d’écriture, pour le mois de juillet. J’en suis à 50%, donc je ne développe pas encore, mon souci majeur étant le temps, j’ai calculé un peu juste pour cette fois. Mais j’aime beaucoup ce projet, donc je mets tout en œuvre pour le terminer dans les temps. Vous devirez en savoir plus très prochainement.

Si tu étais un livre, tu serais ? ✒Calder et Eden, Mia Sheridan

◇ Si tu étais un film, tu serais ? ✒La rage au Ventre.

◇ Si tu étais un personnage de dessins animés tu serais ? ✒ Bourriquet

◇ Si tu étais une pâtisserie tu serais ? ✒ Paris Brest

◇ Si tu étais une héroïne tu serais ? ✒ Erin Brokovitch

◇ Si tu étais une chanson tu serais ? ✒ Eye of the storm, Heat.

◇ Si tu étais un animal tu serais ? ✒ Un oiseau

◇ Si tu étais un endroit n’importe ou dans le monde tu serais ? ✒ Une île déserte au milieu de nulle part.

Voilà, nous en avons fini. Merci pour ce moment et à bientôt.

#Audrey 💋

La Box du mois de Mai by #LSR *** Un broché à gagner ***

CONCOURS

Réédit ➡️➡️ Résultat !!!

Félicitations à Christelle, la gagnante du broché Teach me Love et du MP The boss (Tirage effectué avec Dcode)

Merci de prendre contact avec moi sur la page Facebook du blog.

La box du mois de Mai contient un livre papier:《TEACH ME LOVE》de Erin Graham offert par les Editions Addictives

Pour participer, il vous suffit de:

🌹Liker notre page Facebook:

Lire ses Rêves

🌹Liker la page de notre partenaire:

Les Editions Addictives

🌹 Remplir le formulaire:

Formulaire de participation

🌹 Liker la page de Erin Graham et remporter un joli MP en plus

Règlement:

Ce concours est ouvert du 10 au 17 mai 2019. Le lot sera envoyé à la gagnante par la maison d’éditions. Ni Lire ses Rêves, ni notre partenaire ne pourront être tenus responsables en cas de pertes ou de dégradations.

Bonne chance !

WITH LOVE ♡ Vadim (Tome 1)

◇ Titre: WITH LOVE #1 – Vadim

◇ Auteur: Marie H J

◇ Editeur: autoédition

◇ Romance M/M

◇ Date de sortie: 8 novembre 2018


Identité : Adam Paxali
Surnom officiel : Pax
Surnom secondaire, mais non moins officiel : Dieu du pieu (ça rime)
Profession : Journaliste d’investigation pour le canard En Immersion.
Spécialité : M’immerger (ça tombe assez bien, remarquez)
Mission pour les six mois à venir : Enquêter sur les retombées du mariage gay… Pénétrer un club homosexuel. M’enfoncer profondément dans le milieu. Caresser le mode de vie des protagonistes. Défoncer leurs barrières et pondre un article orgasmique.
Problème majeur à l’horizon : Un russe nommé Vadim. Lui n’était pas prévu au programme. Je ne comprends pas cette attirance, mais une chose est certaine… ça va tout compliquer…
Armes massives du dit problème : Ses yeux, son accent, son sourire… mais aussi sa tendresse, sa douceur… Il me semblait moins « dangereux » que ses potes… Il s’avère qu’il l’est beaucoup plus…
Moyen de défense activé : Aucun, je n’ai rien vu venir.
Suite présumée des événements : Je ne préfère pas le savoir…

[ Avertissements: Romance mettant en scène une relation homosexuelle (M/M), s’y trouvent plusieurs scènes explicites. Lecture conseillée pour les lecteurs âgés de 18 ans et +]

* Je remercie Marie HJ pour sa confiance et sa patience. Merci pour ce service de presse.

Pax, Pax, Pax… ce nom me fait un effet de dingue! J’ai grave kiffé Adam Paxali, alias Pax, journaliste d’investigation de renom, homme à femme, serial-baiseur, « dieu du pieu » et aussi roi de la rime. Je suis raide dingue de Pax !! J’ai adoré le personnage dépeint par Marie HJ. Il est à la fois déjanté et tendre, expansif et sympa, extroverti et surprenant, on ne peut que l’aimer.

Oui c’est une romance M/M et Adam est hétéro c’est là toute la beauté de cette romance car c’est une histoire hors normes, surprenante et touchante que nous propose Marie HJ. J’étais consciente de commencer une lecture avec une romance M/M mais je ne m’attendais ni à cette tournure, ni à ses personnages. L’auteure m’a surprise et véritablement conquise, voire carrément bluffée et éblouie. Sa romance est un vrai spectacle dont on se délecte avec bonheur.

Adam travaille donc en tant que journaliste d’investigation pour un célèbre journal. Il se retrouve dans l’obligation de faire un reportage sur les retombées du mariage pour tous ce qui ne l’enchante pas vraiment. Sa mission: s’immerger dans l’univers gay. Pour se faire, il se fait passer pour un homosexuel au sein de club gay le plus en vogue de la capitale, le Bel Ami. Il y fait la connaissance de Vadim qu’il choisi pour sujet d’étude. Vadim est Russe, il a quitté son Pays natal pour pouvoir vivre son homosexualité au grand jour. C’est un homme charmant et sensible, au regard hypnotisant, au sourire ravageur et à l’accent sexy. Comment ne pas tomber sous son charme ? Impossible ! Dès que Vadim est entré en jeu, il m’a littéralement séduite. Peut-on tomber éperdument amoureuse des 2 héros de la même romance ? Réponse: moi oui et je vous mets au défi de ne pas vous laissez charmer à votre tour par ce duo époustouflant. L’un comme l’autre, Adam et Vadim sont des personnages plus qu’attachants, très sympathiques et charismatiques. En plus d’être séduisants, ils sont vraiment touchants. On apprend à les connaitre et on tombe irrémédiablement sous leur charismatique charme.

Adam (dit « AN » et pas « AM ») est…

Éblouissant, convainquant, séduisant, intriguant, extravagant, affriolant, désespérant, épatant, délirant, prévenant, plaisant, surprenant, attachant, touchant… et ça va lui plaire ça, j’ai tout fait avec des rimes 😂 (C’est contagieux la Paxrime mania). Ca va être plus compliqué pour Vadim hein. Vadim est « éblouissime », génialissime et tout pareil que Pax (Adam). Le duo qu’ils forment est très plaisant à découvrir. Ils nous vendent du rêve ! Au niveau des personnages, l’auteur a crée des book-ovni-boy-friends qu’on ne peut qu’adorer.

Ce n’est pas seulement Adam et Vadim qui sont extra, c’est aussi l’intégralité de ce premier tome, en passant par la trame bien ficelée jusqu’au personnages secondaires adorables et attachants. L’auteure envoie du lourd et on se régale !! J’ai été à la fois conquise, émue et surprise par la proposition de l’auteur. Elle m’a beaucoup fait rire, elle m’a donné de belles bouffées de chaleur et elle a réussi à me bouleverser. Elle nous offre un délicieux moment de lecture, additionné à une étonnante palette d’émotions. J’ai adoré du début à la fin. L’intrigue est vraiment bien construite, à la fois fluide et dense ce qui permet une lecture des plus agréables. Un véritable moment de bonheur et de délectation. Au delà des dialogues piquants, des personnages singuliers, des scènes érotiques torrides, des blagues douteuses, des rimes à deux balles de Pax… se cache une histoire émouvante et intense que l’auteure apporte tout en finesse. Avec parcimonie et fluidité, elle nous narre une romance à deux voix qui m’a laissée sans voix. Ca se dévore comme une boîte de chocolats, chaque chapitre contient son lot de surprises, d’actions, de rebondissements et d’émotions. On ne s’ennuie pas une seule seconde, le temps passe même trop vite aux cotés de Pax, Vadim et les autres. D’ailleurs, ils nous manquent instantanément une fois la fin arrivée qu’on se voit contraint d’enchainer avec le second tome. J’ai vraiment aimé la tonalité singulière et originale que Marie H J a su apporter à son récit, il n’en n’est que plus délectable. L’histoire qu’elle nous propose est tout simplement addictive ! Pour moi, une révélation, un véritable coup de cœur.

Pour les fans du genre, je n’ai qu’un mot à vous dire: foncez !! Sérieusement c’est une put**** de bombe, vous ne le regretterez pas. Pour les novices en M/M qui cherchent à découvrir le genre, je vous invite à commencer avec ça, c’est une très belle entrée en matière qui vous ravira à coup sûr.

RIDER IN THE DARK de Sara June

◇ Titre: Rider in the dark

◇ Auteur: Sara June

◇ Editeur: Addictives Editions

◇ Date de sortie et disponibilité:

– Ebook: 5 août 2018

– Broche: 14 mars 2019

Il est biker, dangereux, craint par tout le pays. Elle fuit tous les hommes…

Fuyant une vie qu’elle ne peut tolérer et un homme des plus dangereux, Lily se retrouve à servir des hamburgers à Hedonas, une ville où elle ne connaît personne. Échaudée par son passé, la jeune femme se méfie de tout le monde et sa rencontre avec Hush, Path et Kill, trois membres des Dark Soldiers, un gang de motards à la fois respecté et craint dans tout le pays, n’est pas pour la rassurer.
Malgré tout, Lily tombe rapidement sous le charme du plus mystérieux et dangereux d’entre eux.
Le passé de Lily la laissera-t-il enfin tranquille ? Hush saura-t-il percer le mystère qui entoure la belle Lily ?
Mais surtout Lily pourra-t-elle faire confiance à Hush avant qu’il ne soit trop tard ?

* Je remercie Carole et les Editions Addictives pour ce service de presse.

J’aime les romances dans l’univers des bikers, je suis une nana de romances à bikers et dès que j’en vois une je ne peux m’empêcher de me la procurer. C’est pourquoi je me suis lancée dans la lecture de RIDER IN THE DARK de Sara June. Et à force de lire des romances dans l’univers brut des motards, je suis devenue tres exigeante pas forcément sur la romance en elle même mais sur les personnages et leurs caractères et surtout sur la trame de fond. J’attends d’être malmenée, de sortir de ma zone de confort, d’être prise au dépourvu, je veux du grand frisson. J’ai souvent été déçue comme j’ai parfois été très surprise et donc pleinement satisfaite. Là je suis plutôt dans la phase surprise et assez satisfaite de ma lecture. L’auteur nous propose une intrigue complète, alléchante, dense et cohérente qu’elle mène à la perfection. La trame est fluide et rythmée, il est fort agréable et aisé de s’y plonger. On se régale vraiment et les pages se tournent toutes seules. Les personnages sont fort attachants, l’intrigue est à la fois surprenante et touchante, les rebondissements sont bien répartis au fil de la trame, l’histoire d’amour est émouvante avec des passages sulfureux comme on les aime, l’écriture est moderne et addictive. Bref, la formule fonctionne à la perfection et on en redemande.

J’ai beaucoup apprécié l’écriture de l’auteur qui m’a facilement transportée dans son intrigue. On découvre le personnage de Lily, une jeune femme qui fuit son quotidien et surtout un homme qui lui veut du mal. C’est pourquoi, elle se retrouve seule à loger dans un appart miteux et à servir des hamburger dans une petite bourgade. Lily est discrète sur son passé mais on ressent son angoisse et on s’attache immédiatement à cette jeune femme qui malgré sa situation ne manque pas de tempérament ni de répartie. Elle fait très vite la rencontre de 3 hommes membres du club de bikers local. Ils font la pluie et le beau temps sur le secteur et gèrent de nombreuses affaires plus ou moins légales. Parmi les bikers du coin, c’est Hush qui lui fait le plus d’effet. A son contact elle se sent vivante. Le biker brut et ténébreux la fait vibrer. Ce dernier n’est pas non plus insensible au charme de la jolie jeune femme farouche qui ne se laisse pas approcher si facilement. Il a envie de la culbuter mais encore plus de la protéger, c’est nouveau pour lui. Lily est Hush vont s’apprivoiser comme deux âmes apeurées, ils vont construire un nous étrangement touchant mais le passé de Lily va bien trop vite les rattraper.

Comme je le disais j’ai vraiment beaucoup aimé cette immersion dans l’univers « bikeresque » dépeint par Sara June et je vous invite à y plonger sans plus tarder. Elle nous offre une lecture divertissante et touchante, à la fois rythmée et riche en émotions. C’est une romance à la fois touchante et surprenante à laquelle elle apporte une belle profondeur et beaucoup d’intensité tout en nuances. Foncez !!

Mon LIVRE-PARIS by Audrey – Rétrospective (2019)

Bonjour les #Dreamers, c’est #Audrey, le week-end dernier se déroulait la 39ème éditions du salon du livre de Paris (Livre-Paris). C’est un des événements les plus attendus de l’année dans le monde de l’édition, aussi bien par les auteurs que par les lecteurs, blogueurs, les éditeurs… le salon du livre c’est le rendez-vous des amoureux des livres, c’est un week-end de folie !! Auteurs, lecteurs, blogueurs, amis,… se retrouvent le temps d’un week-end qui passe toujours bien trop vite mais qui est aussi très éprouvant. On ne dort pas beaucoup donc le filtre pour les selfies est une obligation. On marche beaucoup, on court même parfois donc on oublie les talons de 10cm et on préfère les baskets mais même là on ne sent plus ses pieds et on se retrouve avec les mollets en béton d’un footballeur. Alors, on se dit que c’est le week-end parfait pour perdre 1 ou 2 kilos mais que nenni ! Si on y regarde de plus près, on mange beaucoup: les restos avec les copines, les soirées des ME partenaires, les petits dej chez les éditeurs, les apéros, les bonbons et petits gâteaux sur les stands des auteurs… bref, tu as compris que tu dois éviter ta balance quelques jours après le salon. Mais surtout, surtout ce salon c’est un feu d’artifice d’émotions. Tu rencontres tes auteurs préférés à rester gaga devant eux (n’est ce pas #Charlie), tu retrouves tes copines et ça c’est vraiment extra, tu souris sans cesse à te bloquer les zygomatiques et avoir l’air d’une psychopathe, tu ris aux éclats à te faire pipi dessus et parfois tu pleures mais de joie je te rassure. Voilà, le salon du Livre c’est à peu près ça et cette année, cerise sur le gâteau, il semblerait que plusieurs personnes m’y ont vu alors je vais devoir remettre les choses au clair (une nouvelle fois): ce n’était pas moi !! J’aurais hérité d’un double maléfique donc je ne suis en rien responsable de ses agissements, des dires, ses coups de folies…

Bref, revenons au Salon du Livre. Alors …

– Hey !! Stop !!

– Pardon !! Mais…

– Chutt ! Je me présente, je suis le fameux double 😈 Bonjour, bonjour !! C’est moi qui prend le relais tu permets

– Mais non, je ne perm…

– T’y étais pas au salon donc tu ne sais même pas de quoi tu parles.

– Mais si !

– bla bla bla bla bla…

– ok ok. Vas-y, le blog est à toi.

– ah bah voilà !

Donc le salon du livre c’est d’enfer !! Et je sais de quoi je parle, MOI j’y étais avec mon super chac (sac-chat) ! Et je vais vous raconter ça…

Je suis arrivée à Paris, Vendredi vers 12h15 et sur le salon vers 13h et la première chose que j’ai faite c’est manger. Oui avant même de mettre un pied dans l’antre du diable livresque ( soit le salon. Vous comprendrez pourquoi c’est l’antre du diable plus tard) j’ai rejoint #Charlie et une très bonne amie (maman louve) pour aller manger. L’autre Audrey avait raison pour la bouffe. Bref, il est 14h30 quand je passe les portes du salon et à partir de là tout n’est que frénésie, sourire, cris, brouha, bref beaucoup de monde, de bruit, une chaleur étouffante, une euphorie ambiante et une ambiance de dingue. Dans l’enceinte du salon, on ne voit pas le temps passer et on a le temps de rien. J’ai filé de stands en stands, à travers les allées bondées de monde, vers l’infini et au delà. L’après-midi du vendredi est passée à une vitesse folle. J’ai fait des câlins, des bisous, des échanges de goodies… toujours accompagné de mes comparses de resto « au menu du jour quasi imposé mais non nous on veut des hot-dogs ». Aux détours des couloirs, on passe chez Les Plumes du Web ou mon « chac » a eu du succès et m’a chatte (mon sac chatte – oui car quand y a du rose c’est une fille) s’est faite caresser, Black Ink, Elixyria, Erato, Butterfly, See, Cyplog, Hugo,… et je passe voir notre partenaire adorée, auteure talentueuse et femme au grand coeur, j’ai nommé Blandine P. Martin avec qui je passe toujours un excellent moment. Elle est accessible, adorable et drôle, en plus elle a des Schokobons et elle m’a offert des M&M’s Wild Crows que je n’ose même pas manger. Vers 16h j’ai retrouvé mon cookie sans qui je n’aurais pas été présente sur le salon cette année (encore un immense Merci). Mon cookie c’est Shirley LB (auteure de Soul on Fire chez Black ink Éditions et de Pour t’avoir et T’aimer après tout aux Editions Harlequin). À partir de là, en plus de ma casquette de lectrice-blogueuse, j’ai revêtu celle d’assistante personnelle-cooky-sitter. Que du bonheur !! Je m’assure que Shirley est bien à l’heure à sa dédicace avec l’aide de petit oreo (renommée Horloge parlante à ce moment là) puis qu’elle ne meure ni de faim, ni de soif (il peut s’en passer des choses en 2h avec Shirley). Je vais m’acheter le nouveau bébé de Manon Donaldson S.W.A.T et rencontre enfin la québécoise, maman des Steel Brothers qui a perdu sa virginité de plein de choses (premier vol en avion, premier salon, premier séjour en France et première rencontre avec moi et ça c’est la classe lol). Après ça, je continue de virevolter où le vent livresque me porte: une brève rencontre avec Sophie Jomain, moi assise par terre cherchant je ne sais quoi dans un de mes nombreux sacs, elle resplendissante comme toujours. La vie est injuste lol. Quelques achats sont faits et Ana K. Anderson, Lou Marceau me tombent dessus pour mon plus grand plaisir bien sûr. Ensuite, retrouvailles avec mon amie Miss Hl’s sur le stand Elixyria. Que d’émotions de la revoir et de découvrir en vrai, en papier, son second roman So Me pour lequel j’ai été bêta-lectrice. Quel plaisir de revoir Nath, elle aussi bêta, une femme fantastique que j’apprécie énormément et qui est devenue une amie. Une aprem extra mais le salon s’apprête à fermer ses portes. Oh mais tient, il n’est pas l’heure de manger ? … Ah bah si, rebelote resto en excellente compagnie: Charlie, Nathalie, Miss Hl’s, Nath, Sarah et Shirley dans une ambiance chaleureuse et sympathique avec pour inaugurer dignement ce week-end de dingue, un mojito et une pensée pour notre #Sophia, restée à la maison #LsR pour s’occuper des #SexyEscorts. (Vivement notre mojito ensemble mon chaton).

Allez, Bonne nuit. Je ne vous dirais pas qu’on a parlé beaucoup, ri beaucoup aussi et refait le monde… dans notre appart-hôtel jusqu’à passé 3h du matin. Non non… ce contenu est privé et le restera, ça vaut mieux.

Je vous passe bien sûr le reveil avec la tête dans le pâté après 3h de sommeil, la douche, le ravalement de façade qui n’a d’ailleurs servi à rien… et je passe directement au salon en même temps vous êtes là pour ça et pas pour apprendre que mon gel douche est à la lavande et que j’ai bu un jus d’orange. On est d’accord, ça vous vous en fouttez comme de votre premier string.

Bref, le samedi au salon c’est la folie !! À 10h pétantes j’y étais au taquet prête à affronter le monde, la chaleur, les dragons ah non je m’égare là… ça a duré une heure, après mes jambes avaient du mal à me traîner. Je suis allée à la dédicace de Fleur Hana de laquelle je suis ressortie pleine de confettis et avec le smile. En plus j’ai vu ma bibiche Emeline. Une fois, mon graal en poche (Avec toi, m’envoler en double exemplaire svp) j’ai virevolté dans les allée de cet essaim géant. J’ai fait ma Shirley et je me suis perdue mais chutt, faut pas lui dire. Au bout de 30 minutes, j’ai vaincu le labyrinthe et j’ai retrouvé mon chemin vers Shirley et Sarah qui m’attendaient. Ces quelques minutes d’errance m’ont tout de même permises de croiser Charlene Kobel et Léane Morton avec qui j’apprécie toujours de passer un moment. Et c’est après ça que j’ai enfin retrouvé mon cookie et …et… Lindsey T que j’avais loupé l’année dernière. La patronne de l’organisation était une des rencontres à ne pas louper cette année et quelle rencontre ! Une nana extra ! Ensuite, j’ai revu ma petite magounette (grande par la taille et le coeur) alias Magali Inguimbert qui vous réserve des suprises à venir. Ça va déchirer !! 10, 20, … 100,… pas après (comment j’arrive encore à avancer ?) Bref, c’est l’heure de manger (encore) et de rejoindre Oly TL. Cette fois-ci le resto est italien, au menu lasagnes et tiramisu. Un fort agréable moment, tranquillement posé à papoter de tout et de rien. Un bonheur ! 14h sonnent et c’est le retour au salon, je ne sais plus qui j’ai vu après ça, beaucoup trop de monde (Delinda Dane, Chrys Galia, Callie J. Deroy, Soleano Rodrigues, Debbie Robin, Virginie Paire, Twiny, Jessica, Morgane Moncomble, Oren Miller/Lucie Castel qui allait au WC (désolée), Audrey Dumont, Iris Julliard, Siobhan Gabrielly, Sophie S. Pierucci, Gwen delmas, Audrey Grill …) désolée pour ceux que j’oublie, j’ai perdue mes pieds et ma tête quelques part dans ce dédale de moquette bleue immonde qu’est le salon. Mais j’ai quand même réussi à louper Laurie Delphis et Marie HJ. Je suis triste mais je me dis que ce n’est que partie remise. J’ai revu avec plaisir quelques copines blogueuses: Maria (Les lectures de Maria), Carine et Soumya (Les étoiles des bibliothèques), Marilyn ( Frénésie Livresque), Lixia (Au coeur d’une passion), Mélody (by méli mélo). Cette aprem est passée beaucoup mais alors beaucoup trop vite. Il est l’heure de dire au revoir à Nathalie (ma maman louve) et à ma chérie Charlie (le temps de 3 semaines). Après avoir récupéré ma précommande chez Juno Publishing, je dis aussi au revoir au salon pour aujourd’hui car il est temps de rentrer à l’hôtel afin de se préparer pour la soirée Black ink.

20h30: les portes du « Paris Clandestin » s’ouvrent nous laissant découvrir un endroit atypique. Nous nous engouffrons dans des caves souterraines chaleureusement réaménagées en bar. Une ambiance feutrée et mystérieuse. Notre but, après une longue journée, trouver un endroit où poser nos fesses et boire un verre entre nanas. Un canapé, des poufs, des mojitos, des petites verrines, quelques bricoles à grignoter, les copines et voilà que la soirée commence. Et on se refait un concerto de bla bla et de rires à en pleurer… les copines défilent (Ludivine Delaune, Lily Pink, ma Meli d’amour, Vivi, Tina, Agnès, Shelby…) et la soirée est agréable. Nos héros chouchous black ink se voient décerner des awards lors d’une cérémonie informelle, des cadeaux sont gagnés, des mignardises sont dégustées, des verres sont vidés (et posés sur notre table, le serveur a dû penser qu’à nous 5 on avait vidé le stock d’alcool mais c’était pas nous promis). En somme, une soirée super sympa avec les copines: Anonymous-Shirley, Miss Hl’s, Nath (qui a protégé notre butin) et Sarah (propriétaire d’un nouveau mug) ! Mais la fatigue aidant, à 2h30 du mat, nous décidons de rentrer et d’aller nous coucher. Kapten est mon ami et nous reconduit à bon port. Je me souviens avoir poser ma tête sur l’oreiller et… le trou noir jusqu’à 8h.

C’est pour moi (et pour beaucoup) le dernier jour au salon et peut-être le plus éprouvant. J’ai dormi à peine 5h (et 3 la nuit précédente) autant vous dire que je ne suis pas fraîche mais j’ai la pêche et je compte bien profiter de ce dernier jour. On est tous fatigués mais on tient encore debout par je ne sais quel miracle. Et le dimanche au salon c’est comme à la maison ou presque, c’est cool. On a refait nos valises avec du mal car l’antre du diable nous a eu (tous sans exception). Au départ, on avait une liste d’achats et puis la liste à disparue et on a fait flamber la carte bancaire, le chéquier tout. On sait que dès mardi, on aura un appel du banquier mais pour l’heure on s’en tape royalement. 11h: Je dis au revoir à mon cookie avec quelques larmes retenues et je file prendre un petit déjeuner (oui à 11h). Je vous avez dit qu’au salon on bouffe en permanence et puis après le choc émotionnel de quitter mon cookie j’avais besoin de ma dose de réconfort, à savoir du chocolat (mais non pas un mojito à 11h). Je me pointe vers midi au salon et là l’ambiance est vraiment différente. Ca sent déjà la fin. Je retrouve sur le stand des Éditions Addictives, Carole, Marie Meyer, Lil Evans, Ana K. Anderson et je fais quelques derniers achats, comme si j’en avais pas déjà assez ( cf. antre du mal). Un dernier câlin à ma chérie Belge, Miss hl’s et à Nath (Belge aussi), et me voilà en route, direction la gare du Nord où je retrouve Monsieur Julien Lazarro (les garçons de chambre ça vous parle ? Et bein, c’est lui) pour boire un café avant de rentrer chez moi. Voilà, c’est le moment de reprendre de train… 50 minutes plus tard, j’arrive à Arras dans les Hauts-de-France. Sur le quai m’attendent mes enfants alors je range ma casquette de lectrice-blogueuse avec une pointe de tristesse mais avec des étoiles plein les yeux et je remets celle de maman avec plaisir. De ce week-end je garderais une tonnes de souvenirs mémorables et indélébiles, vos sourires, nos éclats de rire, la générosité et la bienveillance de certains. J’y penserais souvent et j’imagine déjà mon sourire se dessiner et mes yeux briller d’émotions à l’évocation de ce week-end. C’est de l’amour en barre, un flot d’émotions brutes sur quelques jours !!! Ca fatigue mais ca revigore aussi, allez comprendre, c’est la magie de Livre-Paris. J’ai bien sûr les regrets de ne pas avoir vu untel ou untel mais ce ne sont que des actes manqués, un jour…

Mon album photos:

(Ma chatte-chac)

#Audrey, le double 💋

[ * PS: Je m’excuse par avance auprès des personnes que j’ai oublié de citer. Ce qui se passe au SdL et dans ses alentours reste au SdL… 😘 ]

Le salon Livre-Paris vous donne rdv l’année prochaine. Est ce que j’y serai ? L’avenir nous le dira…

CONCOURS 🎂 Anniversaire ◇ 3 ans🎂

Pour fêter dignement nos 3 ans, notre partenaire, les EDITIONS ADDICTIVES, vous offre un roman (papier):

« PERFECT BAD BOY » de Léna K. Summers

🎂 Pour participer:

Être abonné au blog ou à notre page Facebook (bonus si les 2)

Aimer la page Facebook des Éditions Addictives

Remplir le formulaire ➡️ ici

Partager l’article sur Facebook ( ici )

#RESULTATS: —->>

FÉLICITATIONS Julie Gaumet !!!

Merci de nous transmettre tes coordonnées postales via le messagerie de notre page Facebook

Ce concours est ouvert du 4 au 9 mars 2019. Le lot sera envoyé par notre partenaire qui ne pourra être tenu responsable des pertes et dégradations de la poste.

Bonne chance à tous !

My Hipster Christmas

◇ Titre: My Hipster Christmas

◇ Auteur: Mag Maury

◇ Editeur: Editions Addictives

◇ Date de sortie et disponibilité: 3 novembre 2018 (numérique)

Il déteste Noël, elle adore… ça démarre mal !
À Liverpool, le Barbershop Hipster Maniac est une institution. Tenu par trois amis barbus et tatoués, c’est l’endroit idéal pour écouter du bon rock, se faire tailler la barbe et boire un coup !
Sauf que pour Line, c’est aussi le début des ennuis. Pour commencer, à son arrivée dans le quartier, elle a embouti la voiture de Jordan, l’un des trois barbiers. Ensuite, elle a découvert qu’ils étaient voisins de commerce… et de palier !
Impossible donc d’échapper à cet homme au regard de braise, au corps imposant de muscles et de tatouages… et au caractère insupportable !
Il l’attire, la repousse, joue avec elle, mais le pire, c’est qu’il déteste Noël… alors que c’est la période préférée de Line !
À coups de décorations lumineuses, de baisers enflammés et de répliques cinglantes, la guerre est déclarée !

* Merci aux Editions Addictives pour ce service de presse *

Mag Maury nous embarque en Angleterre, plus précisément à Liverpool, dans sa romance de Noël intitulée 《MY HIPSTER CHRISTMAS》et on ne demande qu’à y rester. C’est une romance de Noël comme je les aime et j’ai vraiment adoré pénétrer dans l’univers proposé par Mag Maury.

À la mort de son grand-père, Line retourne à Liverpool pour reprendre la boutique d’antiquités que ce dernier lui a légué. Elle s’attend à avoir une tonne de ménage à faire, beaucoup de rangement, de paperasse et de compta, elle ne sera pas au bout de ses peines. Mais elle ne s’attend pas à ses voisins et encore moins à lui. Ses voisins de commerce sont 3 barbiers, barbus, tatoués et… charmants qui ont la côte dans ce quartier « hipster » de la ville. Et lui, c’est Jordan, le mec qu’elle a embouti à son arrivée, à peine avait-elle passé le panneau indiquant Liverpool. Le mec qui lui a foutu une trouille bleue avec sa carrure imposante et son ton bourru mais cependant si sexy, si ténébreux, si torride qu’il lui a fait vriller le cerveau. Ce même Jordan, qui bosse à côté de sa boutique et qui… qui quoi ?! Qui habite à côté. À côté, plutôt en face, genre sur le même pallier d’immeuble. Quel enfer !!

Entre Line et son voisin ca va faire des étincelles. Une entente cordiale est-elle possible ? Euh… ce mec deteste Noël et Line adore la période des fêtes, ce mec l’empêche de dormir en culbutant avec sauvagerie ses conquêtes, ce mec a tué son bonhomme de neige… la liste est longue. La guerre est déclarée. Pour le traité de paix ça semble compromis… et pourtant, les miracles de Noël existent.

C’est le 3ème roman que je lis, enfin que je dévore de l’auteure et c’est mon 3ème coup de coeur. Avec sa romance de Noël, Mag Maury m’a conquise, complètement séduite. J’ai adoré son histoire, ses personnages et son écriture.

Les Hipsters barbus c’est mon dada !! Je kiffe les barbus, c’est So Sexy. Alors elle partait déjà avec une bonne base pour me charmer. Et le portrait qu’elle dépeint de son personnage masculin, Jordan, m’a donné envie de me rouler nue dans la neige pour me rafraîchir les idées (d’où ma grippe de la semaine dernière lol). Grand et sexy, musclé et sexy, tatoué et sexy, barbu et sexy, ténébreux et sexy, torride et sexy, sexy et très sexy. Bon après il est un chouïa bourru style ours mal léché mais son regard… wouah! Sa voix… wouah! Son cul… wouah! Et quand, il veut, il sait se montrer charmant. Oui 5 minutes… avant de redevenir un sombre crétin détestant Noël. Mais, il est SEXY !!! Quand, il se dévoile, on rencontre un homme distant mais mystérieux, touchant et torturé par son passé. Me voilà, totalement et irrémédiable charmée. Ensuite, j’ai beaucoup aimé ses personnages secondaires qui ont toujours une grande importance pour moi. Ils sont comme l’âme d’un roman et ce roman a une âme époustouflante. Et, j’ai adoré Line. Une héroïne, anti-héroïne comme je les aime. Line est forte avec des faiblesses cachées, indépendante et touchante. Elle a du caractère et de la répartie à revendre. C’est la fille attachante qu’on a toute pour copine.

Ensuite, l’histoire… c’est une trame travaillée et riche en émotions et rebondissements dans laquelle nous transporte Mag Maury. Dans un décor aux couleurs de Noël, elle nous offre un petit et agréable moment de bonheur qui fait beaucoup de bien. Un délicieux et précieux présent à dévorer avec délectation et gourmandise (comme la boîte de chocolats offerte par tatie à Noël). C’est une romance drôle et touchante, pleine de fraîcheur et de magie de Noël. Une bien jolie et distrayante romance sur fond de chants et illuminations de Noël. Mais aussi une romance surprenante et touchante avec des personnages charismatiques et attachants qui nous bouleversent dès qu’ils ouvrent les portes de leur passé nous confiant leurs blessures, leurs doutes et leurs souffrances.

Et pour clore mon avis, j’ai été fascinée par l’écriture vive et addictive de Mag Maury. Sa plume montre un large panel de tons et happe le lecteur avec aisance. Mag Maury parvient à jouer avec les sensations et émotions, tantôt avec insouciance et humour, tantôt avec profondeur et volupté. Son récit écrit ainsi est un pur régal à parcourir. La lecture est fluide, agréable et divertissante.

CONVICTION ~ Mon emprise, ton désir

◇ Titre: Conviction – Mon emprise, ton désir

◇ Auteur: Laly Wade

◇ Éditeur: Editions Addictives

◇ Sortie: 27 octobre 2018

◇ Divers: histoire intégrale, uniquement disponible en numérique pour le moment.

Les apparences peuvent être trompeuses, même pour ceux qui pensent détenir la vérité.
Braxton mène une vie qui semble sans histoires. Sa rencontre dans une boîte de nuit avec Kathleen, jeune et insouciante, bouleverse son existence.
La passion qu’ils ressentent l’un pour l’autre est puissante, leurs nuits sont torrides et l’alchimie entre eux est évidente…
Seul problème : Braxton est marié à Callie. Et cette dernière, qui veut lui nuire, a le pouvoir de le détruire.
Alors, quand elle lui déclare la guerre, Braxton est bien décidé à ne pas se laisser faire. Mais sa relation avec Kathleen sortira-t-elle indemne de cette lutte acharnée ?

* Je remercie les Éditions Addictives pour ce service de presse *

Braxton est marié à Callie, son amour de jeunesse, rencontré à la fac. Parents d’une adorable petite fille, le couple a, en apparence, tout pour être heureux. Braxton a force d’abnégation, est parvenu à créer sa propre entreprise. Une entreprise florissante dont il est fier. Il gagne bien sa vie, habite dans une jolie maison de banlieue, il subvient aux besoins de sa famille, il a des amis fidèles. Mais la vie de Braxton est un enfer au quotidien.

Sa rencontre avec Kathleen va bouleverser bien des choses dans sa vie, accentuant son enfer ou au contraire lui faire entrevoir le paradis.

Kathleen est une jeune femme belle à qui l’on ne refuse rien. Elle sait user de ses charmes sur la gente masculine. Sa famille est riche et la jeune femme, étudiante vit dans une cage dorée. Mais malgré tout, elle se sent extrêmement seule et pour pallier à cette solitude qui la pèse, elle a se besoin de plaire, de seduire, d’être vénérée, d’être aimer. Ses parents ne sont pas souvent présents, ni attentionnés, elle est livrée à elle même, elle vit ça comme un abandon et un manque d’amour. Lorsqu’elle jette son dévolu sur cet homme plus vieux et tellement séduisant, elle ne s’attendait pas à voir son univers s’écrouler et son coeur battre enfin.

Vous l’avez certainement compris, dans ce roman il est question d’adultère. Je comprends que ce sujet puisse poser problème à certains. Certains vont vouloir passer leur chemin et c’est bien dommage. Certains vont succomber et certains vont hésiter. J’ai envie de vous dire que les apparences peuvent être trompeuses et qu’il faut parfois lâcher prise et tenter de nouvelles expériences au risque d’être malmené ou troublé. L’adultère est présent en fond de trame bien évidemment, mais ce qui prime dans cette lecture c’est la romance foudroyante et explosive entre Kathleen et Brax, les sentiments bouleversants et fulgurants qui les habitent. Ce livre sortira n’importe quel lecteur de sa zone de confort, car c’est comme ça, car ce livre est un ovni dans un univers saturé par les romances qui doivent rentrer dans des cases. CONVICTION ne rentre dans aucune case et c’est à la fois une lecture palpitante et dangereusement déroutante. Ce livre provoquera un maelstrom d’émotions terriblement puissantes qu’elles soient positives ou négatives.

Je suis venue à bout de ce pavé de plus de 1000 pages en plusieurs jours. Je ne l’ai pas lu d’une traite. Car … Wouah ! Il est énorme niveau longueur mais CONVICTION est aussi énorme niveau intensité émotionnelle. Laly Wade nous emprisonne dans un ascenseur émotionnel du début à la fin. A part poser le livre 5 minutes pour reprendre nos esprits, nous n’avons pas d’autre choix que de subir l’intensité et l’éloquence de ses mots.

Laly Wade m’a séduite, voire carrément bluffée avec sa romance hors norme et inédite. Elle est parvenue à me faire aimer ses protagonistes principaux malgré l’envie de les frapper, de les étrangler. Le roman est très long et parfois, j’avais envie de les secouer et de faire avancer l’histoire qui risquait de s’essouffler et de tourner en rond. À certains moments ça traîne en longueur et je comprends qu’on puisse se décrocher de la trame, mais c’est une erreur à ne surtout pas commettre. Dans ce cas, je vous conseille une pause café ou une pause apéro (en fonction de l’heure lol) et de reprendre votre lecture plus tard. Car à chaque fois, l’auteur a réussi à relancer sa trame, à me surprendre par une révélation, un rebondissement. La lecture est, tour à tour, prenante, émouvante, dérangeante, sensuelle. On y perd la tête de la plus délectable des façons. Suspense, trahisons, passion et secrets se mélangent dans une trame volcanique et addictive.

L’auteur nous transporte dans son récit grâce à l’aisance et la sensibilité de sa plume. Malgré les quelques longueurs, les moments de flottement, elle a maintenu son récit à flot à la seule force de ses mots. Sa plume devient au fil des pages une addiction à laquelle il est difficile de résister. Alors c’est avec nonchalance qu’on s’abandonne et on s’engouffre dans un piège de volupté.

Nos partenaires livresques pour 2019

Nous commencerons bientôt une nouvelle année avec au programme beaucoup de lecture.

Pour 2019, nous avons renouveler des partenariats mais des nouveaux dont nous sommes très fières s’ajoutent à notre liste.

Merci à nos partenaires de nous faire confiance.

Voici notre liste de partenaires:

Les maisons d’éditions

🔹️Les Editions Addictives

🔹️La Condamine / Fyctia

🔹️Nisha et Ceatera

🔹️BMR

🔹️Juno Publishing

 

🔹️Rebelle Editions

🔹️EDEN Collection by City

 

 

🔹️Epta Publishing

🔹️ Inceptio Editions

🔹️ Plumes de Web

🔹️ Hardigan

Nos auteurs partenaires

🔹️Fleur Hana

🔹️ Amheliie et Maryrhage

🔹️Blandine P. Martin

CONCOURS TENTATION 《CONVICTION ♡ mon emprise, ton désir》

Bienvenue dans l’antre de la tentation

En partenariat avec les Editions Addictives, nous vous proposons de gagner un exemplaire numérique du dernier roman de Laly Wade:

《CONVICTION 》

« Mon emprise, Ton désir »

Concours terminé !! Merci pour vos participations et un grand merci aux Editions Addictives pour leur générosité.

Félicitations à notre gagnante !!!

Merci de nous envoyer tes coordonnées (en commentaire ou via la messagerie de notre page Facebook)

📔 POUR PARTICIPER :

🖋 Aimer les pages Facebook suivantes:

Lire ses Rêves

Editions Addictives

Laly Wade

🖋 Laisser un commentaire sous cet article

🖋 Partager et/ou inviter des amis sur Facebook via le post sur la page de LIRE SES RÊVES ➡️ ici

📔 { Ce concours est ouvert du 27 octobre au 3 novembre 2018 (inclus) }

📔 { Le livre numérique vous sera envoyé par mail par notre partenaire après le tirage }

📔 RÉSUMÉ:

Les apparences peuvent être trompeuses, même pour ceux qui pensent détenir la vérité.
Braxton mène une vie qui semble sans histoires. Sa rencontre dans une boîte de nuit avec Kathleen, jeune et insouciante, bouleverse son existence.
La passion qu’ils ressentent l’un pour l’autre est puissante, leurs nuits sont torrides et l’alchimie entre eux est évidente…
Seul problème : Braxton est marié à Callie. Et cette dernière, qui veut lui nuire, a le pouvoir de le détruire.
Alors, quand elle lui déclare la guerre, Braxton est bien décidé à ne pas se laisser faire.

Mais sa relation avec Kathleen sortira-t-elle indemne de cette lutte acharnée ?

📔Lien Achat – Amazon

📔Inscription – Newsletters des Éditions Addictives : pour ne rien louper de l’actualité des Éditions Addictives.

* Un grand merci à notre partenaire, les Éditions Addictives pour leur générosité.

CONVICTION ~ Portraits chinois ~ « Kathleen et Braxton »

Ils débarquent dans vos liseuses le 27 Octobre prochain mais Kathleen et Braxton, les personnages de 《CONVICTION – Mon emprise, ton désir de Laly Wade, nous ont fait le grand honneur de passer nous voir dans les #Coulisses de #LireSesRêves alors je n’ai pas résisté à l’envie de leur proposer de jouer le jeu de notre portrait chinois inversé. Et devinez quoi … ils ont accepté !!

La température est montée en flèche dans nos locaux, j’ai même rallumé la clim’ (lol). Comme une envie de vous réchauffer et de découvrir un peu de kath et Brax avant leur sortie officielle ?

C’est par ici …

Bonjour Kathleen, bienvenue sur le blog Lire ses Rêves. Laly Wade, m’a dit que tu étais partante pour notre atypique jeu du portrait chinois. On va donc parler de Braxton. Je pense qu’il y a un paquet de choses croustillantes à raconter sur cet homme diablement sexy. Tu es prête ?

✒ Bonjour Audrey ! Quand tu dis, « diablement sexy », tu es bien en-dessous de la vérité, il fallait quand même que je le dise ! Mais oui, je suis prête !

📔 Je te crois sur parole (*gloussements). Alors, Kathleen, d’après toi si Braxton était… il serait ?

1. Un animal:

✒ Un loup ! Solitaire, pondéré, réfléchi… Mais aussi fidèle à sa meute. (Nous, sa famille en l’occurrence.) Je sais qu’il dirait que j’ai raison !

2. Une couleur:

✒ Le rouge, et si je vous dis pourquoi, je ne suis pas sûre qu’il me le pardonne… Bon tant pis, je ne peux pas m’empêcher ! Parce qu’il est chaud comme la braise, voilà, c’est dit ! (Seigneur, je vais dormir dans la baignoire ce soir moi…)

3. Une chanson:

✒ Perfect, d’Ed Sheeran, parce que comme le disent les paroles de cette chanson, il était « parfait », le soir où nous nous sommes rencontrés… (Eh, Oui, il m’arrive aussi d’être romantique, que veux-tu, c’est l’effet Braxton !)

4. Un film:

✒Les films d’anniversaire de sa fille adorée ! Braxton ne regarde pas la TV, il préfère courir, se dépenser, passer du temps avec sa famille, le reste est une perte de temps pour lui.

5. Un livre:

✒Le nôtre, quelle question ♥

6. Une sucrerie / pâtisserie:

✒La glace au caramel ! D’ailleurs, ça me rappelle de bons… très bons souvenirs…

7. Un sentiment, une émotion:

✒Un sentiment ? Hum, la culpabilité… je m’explique, Braxton est un homme parfait (oui, je ne suis pas objective, je sais !), mais il a toujours peur de mal faire les choses, ou de ne pas assez en faire pour ceux qu’il aime. Décevoir ses proches, c’est la pire des choses pour lui.

Pour une émotion, je vais passer pour une gros chamallow géant, mais je dirais…. L’amour ?

8. Un mot:

✒ Beautiful. Il comprendra quand il lira ça, hein Brax ?

9. Une odeur :

✒ Mon parfum… Si tu savais le nombre de fois où je le surprends en train de sniffer le flacon dans la salle de bains, un vrai drogué ! (Ne lui dis pas ça ok ? Sinon j’suis morte.)

10. Une citation de « CONVICTION »:

✒ Me concernant ? Je dirais…
« Être avec toi, c’est être vivante. Alors ne me tues pas, s’il te plaît. »
Pfiou ! (S’évente d’une main, les larmes aux yeux) Je suis encore toute émue en me remémorant ce jour-là !

Merci beaucoup pour ce sympathique moment Kathleen. Je vais rejoindre Braxton. C’est à son tour de passer sur le grill, lol.

✒Oh, j’ai hâte de lire ça, je sens que je vais rire ! Gros bisous Audrey, et j’espère que l’histoire de #Braxleen, saura émouvoir ton petit cœur de lectrice. ☺

———————————————-

📔 Salut Braxton, bienvenue chez Lire ses Rêves. Comment vas-tu ?

✒ Salut Audrey, je vais bien, mais j’avoue que je suis un peu stressé de cette interview ! Je sais que Kathleen m’a à l’œil 😉

En effet, elle vient de jouer le jeu du portrait chinois et elle a hâte de découvrir tes réponses, il va falloir assurer mon cher. Es-tu prêt à tout nous raconter sur Kathleen, la jeune femme qui a su ravir ton cœur ?

✒ Oh oui, en plus, je suis certain qu’elle s’en est donnée à cœur joie, elle…

📔Si peu (*rires)… Brax d’après toi si Kathleen était un… Elle serait ?

1. Un animal:

✒ Une tigresse ! Sûre d’elle, téméraire et mordante ! Mais aussi protectrice… plus qu’il n’y paraît. ♥

2. Une couleur:

✒ Le rose bien entendu ! Et j’en paie les conséquences, je peux te le dire…

3. Une chanson:

✒Comme je suis certain de celle qu’elle a donnée, je vais tenter d’être plus original, je dirais… « Saisons – Slimane », simplement parce que notre créatrice, Laly, l’a écoutée environ milles fois en écrivant la partie III de notre histoire ! Je n’en pouvais plus d’entendre cette musique, j’te jure, une vraie plaie ! Pourtant… elle nous représente tellement bien, Kath & moi…

4. Un film:

✒La vengeance d’une blonde ! Vous comprendrez pourquoi en découvrant son parcours… ma battante ♥

4. Un livre:

✒Je ne sais pas, Kathleen n’est pas du genre à lire beaucoup, et moi non plus d’ailleurs. Je dirais plus sincèrement qu’on a bien mieux à faire à deux… Mais… heurm… ! Je m’égare, là ! Comme la table basse du salon est recouverte de magazines de nana, conseils de beauté, quizz à la noix, etc. Alors je dirais ça, un magazine beauté !

5. Une sucrerie / pâtisserie:

✒ Un énorme gâteau au chocolat, genre forêt noire ! Parce que… ben parce que le chocolat, c’est la vie, non ? Plus sérieusement, il faut lire notre histoire, pour le comprendre…

7. Un sentiment / une émotion:

✒Un sentiment ? Je dirais la passion, parce qu’elle est passionnée dans tout ce qu’elle entreprend. Il n’existe pas de démure dans sa vie, et c’est pour ça que je suis fou d’elle !

Une émotion ? Je pense immédiatement à la folie, simplement parce que c’est ce brin d’excentricité, qui a terminé de faire chavirer mon cœur, et … Euh, attends, on peut recommencer ? Non, parce que là, son ego va exploser… je vais en entendre parler pendant des semaines ! Non ? Bon, tant pis…

8. Un mot:

✒ Courage. Parce qu’elle a su me prouver à maintes reprises combien elle était capable de tout pour ceux qu’elle aime.

9. Une odeur:

✒Tu veux vraiment savoir ? Non, parce que euh… il n’y a pas d’enfant qui liront ça, pas vrai ? Non ? Alors ça va… euh… bon sang, elle ne va pas en revenir si elle lit ça, je sens qu’elle va encore se foutre de moi ! Allez, je me lance… je dirais simplement… moi. L’odeur de sa peau sur la mienne, tout ça, tout ça… je n’ai pas besoin de te faire un dessin, si ? Fioulala… Il fait chaud ici ! Audrey, avoue, t’as mis le chauffage ?

( Audrey: non… mais tu peux enlever ton T-shirt si tu veux)

10. Une citation de « CONVICTION »:

✒ « Je n’ai pas rencontré la femme de ma vie, j’ai simplement fait ma vie avec une femme. » *soupir* de bien tristes souvenirs et révélations qui s’offraient à moi, en cette difficile époque…

Merci pour ta participation Braxton. Ce fût un plaisir de te recevoir dans les coulisses de Lire ses Rêves où la température est très élevée d’un coup.

✒ Ce fut un plaisir également, j’espère qu’on se reverra très vite pour ta chronique et que notre histoire saura te faire chavirer, à bientôt Audrey…

_ _ _ _ _ ♡ _ _ _ _ _ ♡ _ _ _ _ _ ♡ _ _ _ _ _

*** BONUS Exclusif ***

Les amoureux se retrouvent dans le salon après l’interview…

— Alors comme ça, je suis un loup, hein ?
Braxton se rapproche de Kathleen, en prédateur.
— Bien entendu, et moi, une tigresse ?
Les mains de Brax glissent sur les hanches de Kathleen, ses lèvres se perdent dans son cou.
— Complètement, c’est tout à fait toi, mon ange.
— J’aime l’idée que tu me vois sauvage… Par contre, je ne te savais pas si imbu de toi-même, ton odeur serait mon parfum préféré, sérieusement ?
— C’était pour me venger ! Je t’ai entendue dire à Audrey que je sniffais ton coco mademoiselle, traitresse !
Kathleen rit et dépose un baiser au coin des lèvres de son homme.
— Tu le fais, assume !
— Et toi, ose dire que tu ne te shootes pas à mon odeur, même parfois en pleine nuit ?
Leurs corps se rapprochent, les mains de Braxton se veulent entreprenantes.
— C’est quand je fais un cauchemar, ça ne compte pas !
M. Miller ricane dans l’oreille de sa belle.
— Seulement ? Tu es certaine ? Où tu dis simplement ça pour que je te démontre le contraire, princesse ?
C’est au tour de Kathleen, d’avoir des idées salaces concernant son cher et tendre. Ses doigts glissent le long des hanches de Braxton, elle se lèche les lèvres pour l’affamer.
— Maintenant que tu le dis…. Eh ! Mais attends, on nous observe, là ! s’offusque Kath.
Leurs regards mutuels se tournent brusquement vers l’entrée.
— Mais oui ! Dis donc Audrey, ce n’est pas joli-joli d’écouter aux portes, si tu veux « pénétrer » dans notre intimité, il faudra attendre le service de presse, petite coquine !
La porte claque. On entend encore quelques voix éloignées.
— Avoue que tu as utilisé le mot « pénétrer » pour me faire une proposition sexuelle sous-entendue ! s’exclame Kathleen, en riant.
— Oh, mais je ne m’en cache pas. D’ailleurs, viens… Je sais qu’elles sont encore là, à nous épier, on va se planquer dans la chambre, et je vais te le prouver…
Leurs pas se dirigent au fond du couloir, et ils disparaissent, à l’abris des regards et des oreilles indiscrètes…

Rendez-vous le 27 octobre pour en savoir plus.

*Précommandes*

📗Sur Kobo

📗Sur Amazon