Y a pas que la taille qui compte !

◇ Titre: Y a pas que la taille qui compte !

◇ Auteur: K. Jarno (Autoédition)

◇ Sortie: 5 juin 2020

« Si quelqu’un s’oppose à cette union, qu’il parle maintenant ou qu’il se taise à jamais. »

Sérieux, qui n’a jamais rêvé de crier « MOI » ?

Eh bien, moi, Gaspard, 28 ans, serial dragueur, chômeur invétéré, expert en plans foireux, je viens d’anéantir un mariage pour gagner un pari.

Vous vous demandez si j’ai des limites ? Je pourrais vous répondre, mais j’ai deux ou trois problèmes à régler d’abord.

Un meilleur ami en colère, une mariée en fuite, un nouveau patron glacial, un curé collectionneur de blasphèmes, une proctologue qui ne prend pas de gants… Quand le karma s’éparpille, tout part en vrille !

Et lorsque le destin est joueur et décide de mettre sur ma route une véritable bombe atomique, je n’ai plus qu’un objectif en tête : l’attirer dans mon lit.

Salut les Dreamers, je viens vous parler d’un roman feel good signé K. Jarno sorti aujourd’hui même: Y A PAS QUE LA TAILLE QUI COMPTE ! Les coquines je vous vois déjà venir avec vos « un peu quand même ». Mais cette discussion sur l’importance de la taille sera remise à plus tard. C’est le moment de parler lecture, le moment où je vous conseille plus que fortement de partir à la découverte de ce roman complètement déjanté.

Vous ferez connaissance avec Gaspard, le roi des chômeurs, du no limit, du je-m’en-foutisme. Si le glandage était une discipline olympique il serait médaillé d’or. Rien n’arrête Gaspard pas même un défi visant à saboter le mariage de son meilleur ami, qui l’héberge gracieusement depuis plusieurs années. C’est ainsi qu’il se retrouve contraint de voir une psy et de trouver un boulot. Bienvenue dans les tribulations de Gaspard Leroy.

Je remercie K. Jarno de m’avoir offert l’opportunité de faire la connaissance de Gaspard. J’ai passé un moment extra en sa compagnie. Gaspard est sans filtre, rafraichissant et attachant. Je vous avoue qu’au début même si il me faisait mourir de rire il m’a un peu exaspéré. Son coté glandeur et branleur m’a quelque peu refroidie. Mais ca n’a pas duré bien longtemps car quand Gaspard nous dévoile avec parcimonie et sensibilité des pans de son histoire on ne peut que se mettre à sa place et comprendre son raisonnement. Gaspard c’est un concentré de fraicheur et d’authenticité. Durant ces quelques pages, il nous invite dans sa vie pile au moment où celle-ci va prendre un tournant inattendu et salvateur pour lui. Il va ouvrir les yeux sur bien des choses, se remettre en question et emprunter le chemin fait pour lui. Bien-sûr ca ne sera pas aussi simple. Le chemin est semé d’embuches, de quiproquo, de péripéties mais aussi de surprises. Il va devoir supporter un patron indéchiffrable mais sexy, faire 649 372 photocopies, survivre à miss vodka et ses conséquences, trouver un appart, aller à l’église, acheter des capotes, aller chez le proctologue, ne pas mourir de honte, … Mais dans le fond, même si la vie n’a pas toujours été facile pour lui, elle est bien faite car elle a mis sur son chemin des personnes formidables et bienveillantes qui vont lui offrir chacun à leur façon la part de bonheur qu’il mérite: une famille, l’amitié et l’amour.

Kentin Jarno nous propose un feel good drôle et plein de péripéties en tout genre, additionné à une romance parsemée de quelques touches d’érotisme. Un mélange addictif qui cartonne. Entre les dialogues piquants, les quiproquos, les découvertes loufoques et mésaventures rocambolesques du personnage principal, Kentin Jarno nous offre un concert de rire qui résonne encore alors que j’ai tourné la dernière page de ce roman il y a déjà plusieurs jours. Je pense que je vais garder ce livre sous le coude pour quand j’aurai un petit coup de mou, un petit coup de déprime car c’est un véritable antidépresseur et de première catégorie. Exit le Xanax ! Place à Gaspard !! K. Jarno a su savamment doser son mélange humour et perception émotionnelle et historique, apporter le rythme et la consistance nécessaire à son récit, proposer quelque chose d’original et de divertissant pour permettre au lecteur de s’évader, d’oublier son quotidien durant quelques heures foutrement agréables. En fait c’est foutrement bon !! J’ai le droit de dire que j’en veux encore ? bah voilà je l’ai dit : encore !!!

Ce roman m’a mis du baume au cœur et le sourire aux lèvres pendant les deux heures de lecture. J’ai ri du début à la fin, mes zygomatiques s’en souviennent. Et pas le petit hi hi discret, non plutôt le genre fou rire qui fait se retourner les gens où dans mon cas qui réveille mon conjoint en pleine nuit. Gaspard est hilarant et il n’est pas le seul. Le récit est bourré d’humour, d’ironie et d’autodérision. C’est du rire en barre. Ca regorge de références culturelles cultes, c’est à prendre au second degré, c’est une lecture sans prise de tête et ca fait un bien fou. On rit mais on vit aussi pleinement le cheminement parcouru par Gaspard telle une leçon de vie et on ressort de cette lecture avec le smile et le cœur débordant d’émotions. Derrière son humour décapant, Gaspard, sous la plume rayonnante et vibrante de K. Jarno, nous livre un message de bienveillance, d’authenticité et de positivité. Quel bonheur !! N’hésitez pas à prendre votre dose !

Un livre de presque 200 pages qui me fait dire qu’il n’y a pas que la taille qui compte 😉

Petit mais costaud !!

Jeu ~ Book Tour « Miss Egality » 👑 Chasse à la couronne [28 mai 2020]

Audrey: Bonjour et bienvenue sur Lire ses Rêves, cette après-midi nous sommes en compagnie de la Demoiselle de France alias Miss Egality, Isobel Leroux. Au programme de cette journée,spa, thé, macarons et papotage entre filles…

Allons rejoindre Isobel…

Isobel (paniquée):

Audrey: il semblerait qu’il y ait un soucis de couronne.

Directrice du comité des Miss (en panique aussi):

Audrey: Bon je crois bien que l’après-midi détente entre filles tombe à l’eau. On est au pied de guerre ici, au sein même du bureau du comité des Miss. La couronne de Miss Egality a disparu. Perdue ? Volée ?

Le comité et Miss Egality ont besoin de nous !!! Voilà une mission pour les super #DREAMERS.

Adieux macarons, jacuzzi… à la place je vous propose une chasse à la couronne. C’est parti !!!

Allons demander à l’accueil si ils n’auraient pas vu un suspect… ⤵️

ACCUEIL ~ Comité des Demoiselles de France

Un moment avec Robyne Max Chavalan ~ BookTour 《Miss Egality》

Bonjour les #Dreamers, à l’occasion de la sortie de MISS EGALITY, j’ai eu le plaisir de poser quelques questions à son auteur, Robyne Max Chavalan. Je vous invite à découvrir cette interview sans plus tarder.

Bonjour Robyne, bienvenue chez Lire ses Rêves. Comment vas-tu ?


✒ Merci ça va bien et toi Audrey ? Tu t’es remise de la dernière interview de mes héros et de la visite de leur furet ?

Ha ha ha !!! Parfaitement. Merci de ta sollicitude. Figures-toi que cette chère Cassiopée et moi sommes devenues amie et qu’elle me confie Octave quand Marcus et elle partent en week-end en amoureux. Bien entendu quand Octave est dans les parages je planque mes strings 😉


Ta romance《MISS EGALITY》sort demain, peux-tu nous parler de cette histoire ?

✒ Cette histoire me tenait à cœur pour différentes raisons. D’abord parce qu’elle m’a été inspirée un soir d’élection Miss France. La question sur le féminisme posée à la candidate m’a fait l’effet d’un séisme, parce que j’ai trouvé que la réponse manquait de passion et d’enthousiasme. Ensuite parce qu’on parle beaucoup de féminisme de nos jours, mais, à la vérité, peu de femmes s’interrogent sur ce que signifie vraiment ce mot. C’est quoi être féministe aujourd’hui ? Et moi, en tant que mère qu’ai-je envie d’enseigner à mes filles à ce sujet ? Pour moi la question est plutôt c’est quoi être une femme aujourd’hui ? Voilà, Miss Egality c’est ça. C’est l’histoire d’une jeune femme qui à travers ses études et son parcours de miss s’interroge sur cette question.

MISS EGALITY sortira le 29 mai 2020 en autoédition et sera disponible en papier et numérique.


Pourquoi avoir écrit sur l’univers des miss, sur le féminisme / l’égalitarisme… ?

✒ Parce qu’une fois encore c’est LE sujet qui chahute la société. Je trouvais intéressant de l’exploiter au travers des miss qui sont souvent stigmatisées parce qu’elles participent à un concours de beauté. Féministe et miss sont souvent antagonistes. Mais moi, je ne vois pas les choses comme ça. Et puis, je voulais pousser plus loin la réflexion. Au travers des hommes et de leur ressenti notamment face à tout ça.


Il y a une féministe en toi ?

✒ Je ne sais pas ce que signifie être féministe. Est-ce que je suis pour l’égalité homme/femme dans tous les domaines ? Oui assurément. Et plutôt deux fois qu’une même. Mais encore une fois pour moi, cela doit aller dans les deux sens. Moi, je crois plutôt que je suis égalitariste. Je n’aime pas l’injustice. Ni le « deux poids deux mesures ». Nous ne devrions jamais réclamer des droits en tant que femme que nous ne sommes pas prêtes à accepter pour les hommes s’ils en expriment l’envie et le besoin.

Quelles ont été tes sources d’inspirations pour les personnages d’Isobel et Caelen ?

✒ Au risque de décevoir du monde, l’histoire en elle-même. Je ne me suis pas inspirée de personnes célèbres en particulier, si ce n’est peut-être Iris Mitteanere pour le physique d’Isobel.

Quel est ton personnage secondaire préféré et pourquoi ?

✒ Marie. Je vais t’avouer un petit secret. Dans tous les romans que j’ai écrits depuis Paris by Night, il y a une Marie sous une forme ou un autre. Marie, à la base, c’est ma bêta. C’est devenu au fil du temps ma confidente, ma Sista. Celle qui est toujours là, le couteau dans une main pour achever les « pou…iasses » et la pelle dans l’autre pour les enterrer. Elle est mon poteau, et sait me hurler dessus quand il faut pour que je me bouge les fesses sur un roman. On devrait tous avoir une Marie dans sa vie. Du coup, mes héros, en ont tous une sous une forme ou un autre : homme, femme, patron, sœur, fille… Nous avons évoqué récemment l’idée qu’elle soit piranha… Elle a menacé de m’éviscérer si j’osais lui faire ça 😉 Je cite : « On se recentre Chavalan, t’as vu la gueule de la bête ?!!!! »

Une petite mise en situation s’impose. Tu te présentes au grand concours Miss France et tu dois te présenter. Les #Dreamers de Lire ses Rêves t’écoutent. Qui est Miss Robyne ? A quoi aspire-t-elle ?…


✒ Je vais la faire mièvre, mais Miss Robyne aspire à la tolérance et la paix dans le monde. Comme nous tous non ?


Précommandes:

Sur Amazon

Sur Kobo

Sur Google play

Sur Apple store


👑 Un gif pour représenter ton roman ?

https://images.app.goo.gl/hskSVTH2iTcbsRsS6

👑 Une anecdote sur l’écriture de Miss Egality ?

Marie m’a pourrie parce qu’il n’y avait pas de scène finale de sexe de retrouvailles. Lol. Et lorsque je l’ai écrite, j’ai repris une salve parce que Caelen n’avait pas enlevé ses chaussettes… Je cite : « Non, non et non Chavalan, les chaussettes ça craint ! Tu m’as cassé toute l’ambiance ! TU. VIRES. LES. CHAUSSETTES ! » Et là, je mets la version polie… Elle est plus virulente que ça à vrai dire 😉



👑👑 Deux musiques qui ont inspiré ton roman ?


Pour Caelen : « Je ne serais jamais » de Patrick Fiori. Cette chanson est magnifique et représente tout ce qu’un homme devrait dire à une femme.


Pour Isobel : « Regarde-Nous » de Emma Daumas. C’est même LA chanson de tout le roman.


👑👑 Deux citations de Miss Egality:


Caelen :


Isobel :


👑👑👑 Trois mots pour décrire ton roman:


Tolérance. Générosité. Amour.


👑👑👑 Trois choses que tu as envie de nous dire (tes souhaits pour cette sortie, tes projets à venir…)


1• N’ayez pas honte d’être différent.
2• Laissez-moi des commentaires par pitié sur les plateformes ! Je veux en être noyée !
3• Merci de me lire, de me suivre et de prendre du temps pour moi et mes romans.


Merci beaucoup d’avoir pris le temps de répondre à cette itw.

Ah !! Robyne te voilà enfin !! Où étais-tu ?? On te cherche depuis 1h. On a un gros problème !!! La couronne de Miss Egality a disparu !!! Tu ne l’aurais pas emportée par megarde en quittant le siège du comite tout à l’heure ? Regardes dans tes sacs, on ne sait jamais…

Mon coeur de battre s’est arrêté

◇ Titre: Mon coeur de battre s’est arrêté

◇ Auteur: Alexandra Lanoix

◇ Autoédition


Mary Banks est une jeune femme à la tête d’une entreprise high-tech des plus rentable aux États-Unis. Elle a tout pour être heureuse : riche, intelligente, un peu rebelle… Pourtant, une terrible nouvelle vient assombrir son brillant avenir. On vient de lui annoncer qu’elle a un cancer incurable. Sa sœur, Helen, est dévastée en apprenant la nouvelle et souhaite que Mary se batte pour rallonger sa vie de quelques mois, ce que refuse catégoriquement Mary, qui ne veut pas de traitement. Elle ne souhaite pas passer le restant de ses jours dans un hôpital à subir les effets secondaires de la chimio.

Son boulot au sein de l’entreprise et ses jumeaux, qu’elle élève seule, ne permettent pas à Helen de courir après sa sœur, qui n’a de cesse de la contrecarrer. Elle va alors implorer Mary d’engager un infirmier pour veiller sur elle. Lasse de ses supplications, Mary cède à la demande de son aînée pour l’apaiser… et fait la connaissance du docteur Wyatt Delaney, un médecin charismatique, doué et très peu conventionnel. Mais il a lui aussi de graves problèmes à régler, et une sœur à ses basques ! Très vite, elle tombe sous son charme, mais refuse toute relation intime avec lui. 

Peut-on s’autoriser à aimer lorsqu’on se sait condamné ?

Je tiens à remercier Alexandra Lanoix pour l’envoi de son dernier roman « Mon cœur de battre s’est arrêté » en service de presse. J’ai déjà eu le plaisir de lire plusieurs romans d’Alexandra Lanoix que j’avais pour la plus part apprécié mais je dois vous dire que celui-ci est de loin mon préféré. Entre le titre et le résumé, je m’attendais à une histoire difficile mais je n’étais pas préparée à ça. Alexandra Lanoix m’a mis une sacrée claque. Elle aborde avec délicatesse et bienveillance un sujet difficile qui me tient particulièrement à cœur. C’est une lecture intense et étonnante servie par une plume intelligente et d’une grande justesse.

Elle nous livre une romance touchante et percutante portée par Mary et son infirmier, un duo de personnages hauts-en-couleurs, authentiques et attachants avec lesquels j’ai passé de très bons moments. Malgré la trame dramatique j’ai apprécié le fait qu’elle n’entre pas dans le mélo et le cliché à outrance mais nous propose plutôt une histoire lumineuse toute en nuance. C’est un roman chargé d’émotions qui ne verse pas dans le sentimentalisme bas de gamme et dénote complètement. Pas d’auto-apitoyement, pas de pleurnichages pour les personnages principaux qui traversent de lourdes épreuves… bien au contraire les personnages sont forts, le récit déborde d’humour entre les coups bas et les dialogues piquants échangés par les personnages, le décor est apaisant, les émotions criantes de vérité, le traitement du sujet principal est abouti et détaillé sans qu’il ne prenne toute la place et nous fasse oublier l’aspect romance car c’est ce que c’est avant tout une romance certes dramatique mais une romance tout de même, une histoire d’amour entre une femme et un homme avec son lot de rebondissements et d’émotions. L’auteur a su maîtriser sa trame sans trop en faire, donner des précisions sur son sujet quand c’était nécessaire, apporter des descriptions ni trop ni pas assez, trouver le juste milieu entre le coté romantique et le coté dramatique. Alexandra Lanoix nous embarque dans une romance profonde et intense tant par les émotions qu’elle suscite que par le message d’espoir qu’elle envoie. Mais derrière l’aspect dramatique et poignant de son récit, il y a un certain coté rafraichissant dans la manière dont elle a choisi d’envisager sa trame. De plus, elle parvient à nous surprendre jusqu’à la fin. J’ai vraiment apprécié ce mélange entre légèreté et profondeur, entre sensibilité et spontanéité. Au cours de ma lecture, j’ai versé quelques larmes: un mélange entre des larmes dues au rire et d’autres de tristesse. Une lecture fluide et plaisante qui nous fait ressentir de diverses et contradictoires émotions et nous offre un agréable moment d’évasion.

J’ai été embarquée dans cette romance contemporaine atypique au cheminement naturel et réaliste posée dans un décor rassurant . L’auteur nous propose une histoire regorgeant d’amour, de courage, d’humour, d’espoir et d’émotions. Tout autant d’ingrédients que l’auteur nous offre avec pudeur, justesse et bienveillance. Elle nous entraine le long d’une trame prenante dans laquelle elle a su parfaitement combiner les émotions, les actions et l’aspect psychologique de ses personnages pour nous offrir un rendu juste et crédible.

A la fois divertissante et touchante, c’est une bien belle romance que nous invite à découvrir Alexandra Lanoix, à la fois un moment de dépaysement et un moment de tendresse. Une romance qui sort de l’ordinaire.

« Mach 2 : Une fille dans le viseur » par Loraline Bradern

  • Mach 2 : Une fille dans le viseur
  • Loraline Bradern
  • 415 Pages
  • Auto édition
  • 18 Mai 2020

Savez-vous que j’ai un nouvel amour ?

Non ? Loraline Bradern m’a fait découvrir la Romance Militaire et j’avoue que je me délecte de chaque mot sous sa plume.

Bon, maintenant que vous savez ça, je vais pouvoir vous parler de son nouveau chef d’oeuvre.

Dans ce nouveau roman, elle nous entraîne dans l’armée de l’air avec Nathaniel. Il est pilote et il est habitué à voir les filles se pamer devant lui pour avoir la chance de finir dans son lit. Seulement, lors d’une soirée, il rencontre Alexandra, dans sa robe rouge à se damner. Elle ne veux qu’une seule nuit. Mais lui est-ce vraiment ce qu’il veut ?

J’ai adoré ce roman fait de rebondissements, tous pleins de rebondissements même, de faits d’actualités autant autour de leur histoire que dans leurs métiers respectifs car Alexandra est professeur des écoles.

On ajoute à une documentation juste impressionnante comme Loraline sait si bien le faire, des descriptions parfaites sur les réalités de deux mondes bien différents. Ajoutons à ça une intrigue bien menée et des quiproquos, vous obtiendrez le savant mélange d’une histoire impossible à poser.

Bon je ne vous cache pas ma frustration au moment de tourner la dernière page. Là, je me suis dis, vite, vite, vite, le tome 2. Je crois que je suis accro. Accro à cette histoire, à cette alchimie entre les personnages, à la plume de l’autrice dont je me délecte ici une fois de plus.

Comment ne pas avoir envie d’en avoir plus… J’ai toujours du mal à commencer une dilogie qui n’est pas terminé, je déteste la frustration et l’attente… Mais ici j’ai fait une exception, car j’étais en manque des ecrits de Loraline après avoir découvert Unité d’Elite en début d’année qui reste gravé en moi comme un des meilleurs livres que je n’ai jamais lu.

Même si Mach 2 ne détrône pas UE, il est d’une qualité exceptionnelle qui vous fera succomber à coup sûr.

Je sais que ce livre a une saveur particulière, et j’ai une pensée pour les institutrices qui travaillent dans des conditions pas toujours faciles. Surtout en ce moment avec les normes sanitaires auxquelles elles doivent faire face pour protéger la santé des bouts de choux dont elles ont la responsabilité. Pour moi, ce n’est pas un métier, c’est une vocation, et la manière dont cela est transmis dans le livre nous montre la passion d’Alexandra pour son métier.

Vous l’aurez compris, j’ai succombé à Mach 2 🎯 et vivement la suite. C’est une véritable coup de coeur 💙💙💙 !

Hidden Secret – Tome 1 + Tome 2

◇ Titre: Hidden Secret ( Tome 1 + Tome 2)

◇ Auteur: Sarah G. Lhossi

◇ Editeur: Alter Real Editions


TOME 1: (Sortie: 6 septembre 2020)

Contraintes de fuir Seattle et un lourd passé, Malia et sa mère s’installent à High Beach, une petite ville de Caroline du Sud, sous de fausses identités.

Désireuse de faire profil bas, la jeune femme solitaire espère se fondre dans la masse. C’est sans compter sur les filles populaires du lycée qui l’intègrent dans leur groupe et l’invitent à leurs soirées.

Les choses se compliquent quand Jase, le bad boy du lycée, commence à lui tourner autour. Difficile de résister à cette attraction tout en continuant à mentir sur son histoire !

Entre amitiés, trahisons et premiers émois amoureux, Malia va connaître une année mouvementée. Tout pourrait basculer quand une menace de son passé refait surface et met sa vie et celle de ses proches en danger…

TOME 2: (Sortie: 6 mars 2020)

Quatre années après son départ précipité de High Beach, Malia est enfin libre. Maintenant qu’elle n’est plus obligée de fuir ni de se cacher, la jeune femme n’a qu’une idée en tête : retourner dans la seule ville où elle a connu l’amour afin de s’y reconstruire.

Cependant, Jase, son premier amour a bien changé. Face à elle se dessine un homme sombre et froid qu’elle ne reconnaît pas.

Pourra-t-elle ressusciter cet amour bâti sur des mensonges ?


Je remercie mon partenaire, les éditions Alter Real pour l’envoi de ces deux romans en service de presse numérique.

Bonjour les Dreamers, je continue doucement mais surement mes sessions rattrapages de chroniques et aujourd’hui je vous parle de la duologie HIDDEN SECRET écrite par Sarah G. Lhossi et publiée chez Alter Real Editions. J’ai souhaité découvrir cette duologie quand j’ai vu que le second tome sortait en avril dernier. Mon partenaire m’a donc fait parvenir les deux tomes que j’ai dévoré coup sur coup en à peine deux jours. J’étais bien contente d’avoir déjà le second tome en ma possession pour pouvoir enchainer directement à peine la lecture du tome un achevée car bonjour la frustration. Le premier tome s’achève sur un cliffhanger de dingue et il était impensable pour moi d’arrêter là. Je voulais savoir ce qui allait advenir de Malia et Jase. C’est pour cette raison que j’ai décidé de faire une chronique groupée des 2 tomes, ce que je fais rarement. C’est une duologie et même si le second tome se déroule 4 ans après la fin du tome 1, il suit une continuité dont on se languit. Dans les deux tomes, la narration se fait du point de vue de Malia. Cependant l’auteur nous offre quelques brefs passages du point de vue de Jase que j’ai trouvé très intéressants et je déplore qu’il n’y en ai pas eu plus. Dans ce genre de romance, j’apprécie la double narration partagée entre les deux personnages principaux et selon moi, découvrir le point de vue de Jase aurait pu apporter un peu plus de profondeur émotionnelle à l’histoire. Mais ça c’est mon avis personnel et ça n’enlève rien à la qualité de la proposition de l’auteur.

Quoiqu’il en soit, l’auteur m’a littéralement et aisément happée dans l’histoire de Malia et Jase. Dans la lignée d’After, cette romance est addictive et j’ai passé un très bon moment. Au fil de la lecture, j’ai découvert des personnages attachants qui évoluent au rythme de nombreux rebondissements et devant faire face à divers émotions. L’auteur ne nous laisse pas le temps de nous ennuyer et nous transporte dans une intrigue romantique, dramatique et un brin policière. A mesure où les pages se tournent, nos émotions se mélangent dans un concert électrisant: passion, colère, angoisse, tendresse, joie, incompréhension, impuissance, rire. J’ai découvert la plume de Sarah G. Lhossi et je vous avoue être agréablement surprise. Elle a emprunté un schéma narratif déjà exploité (à savoir le bad boy qui enchaine les conquêtes et ne veut pas de relations sérieuses face à la demoiselle réservée, vierge fraichement débarquée dans une nouvelle ville) auquel elle a insufflé un nouveau souffle afin de nous proposer une romance aussi captivante que touchante. Et pour ça je lui tire mon chapeau. J’ai vraiment beaucoup aimé ma lecture dans laquelle j’ai retrouvé tout les ingrédients qui font, pour moi, une bonne romance, c’est à dire des personnages attachants, de la passion, une dose de sensualité, une pointe de mystère, de l’action, du suspense, des personnages secondaires intéressants, un brin d’humour, un soupçon d’inattendu, une trame riche en rebondissements et de l’émotion, beaucoup d’émotions en tout genre.

Sarah G. Lhossi nous propose une romance de caractère où se mêle brillamment passion et suspense, mensonges et amour, amitié et danger. Le récit est vif, fluide et prenant rendant la lecture très agréable et divertissante. Hidden secret est une duologie romantique riche en émotions et en rebondissements; une lecture fort sympathique et palpitante permettant de s’évader le temps de quelques heures. Les grands lecteurs de romances, comme moi, adoreront l’histoire de Jase et Malia.

UNLAWFUL

◇ Titre: Unlawful

◇ Auteurs: Mary Matthews & Amélie C. Astier

◇ Romance / oneshot / autoédition / 26 avril 2020 / numérique et broché

Lennon est un célèbre Youtubeur. Créateur de la chaine « LennonExplore », il pratique l’urbex depuis plusieurs années. Vivant de sa passion, le jeune homme écume le monde à la recherche de spots abandonnés. Entouré de ses amis, il flirte avec la légalité pour ressentir le grand frisson.

Effie est une étudiante à la vie simple. Passionnée de séries, elle aime gratter sa guitare et suivre la vie de ces baroudeurs de l’extrême. Un peu frivole, son existence va radicalement changer après une découverte bouleversante.

Leurs chemins se croisent lorsque Lennon organise un concours pour partir plusieurs mois dans le monde explorer les sites délaissés par les hommes. Sélectionnée, Effie se retrouve plongée dans ce milieu mêlant histoire, passé, présent, et nature.

D’abord amis, les deux aventuriers enfreignent règle après règle, jusqu’au point de non-retour. Celui qu’Effie refuse de dépasser. Lennon respectera-t-il les limites qu’il a lui-même fixées ?

Bonjour les dreamers, ici Audrey, du blog littéraire « Lire ses Rêves ». Aujourd’hui je vous parle de UNLAWFUL, une romance Young adult écrite par le sensationnel duo, Amélie C. Astier et Mary Matthews. Ce roman est sorti le 26 avril dernier et traite essentiellement d’urbex. C’est quoi l’urbex ? Il s’agit d’exploration urbaine consistant à visiter des lieux construits et abandonnés par l’homme, des sites souvent interdits, cachés et difficiles d’accès. Le roman nous narre l’histoire de Lennon de la chaine YouTube « Lennon Explore » un célèbre urbexeur Français.


L’été est là et Lennon s’apprête à faire un tour du monde urbex avec des amis avec qui il partage cette passion. Sur sa chaine, il a organisé un concours sponsorisé offrant la possibilité à un heureux élu de les suivre en exploration sur divers sites urbex à travers l’Europe et l’Asie. Et l’heureux élu s’avère être une heureuse élue: Effie, une jeune femme frivole et spontanée qui vient d’apprendre une nouvelle qui va bouleverser toute sa vie. Ce voyage c’est sa chance de vivre une aventure extraordinaire avant que la réalité ne la rattrape. De sites en sites, les deux aventuriers vont apprendre à se connaitre et à s’apprécier. Malgré les règles que Lennon s’impose, malgré l’épée de Damoclès qu’Effie a au dessus de la tête, l’attraction est plus forte et nos aventuriers cèdent à la tentation. Cependant leur voyage ne sera pas de tout repos. Entre secrets et passion, entre danger et amitié, Effie et Lennon vont faire le voyage de leur vie. Un voyage dont ils rentreront différents.

Plonger dans UNLAWFUL c’est prendre le risque d’embarquer pour un voyage renversant, de vivre une aventure extraordinaire aux cotés de personnages attachants, de découvrir de nouveaux horizons. Tout au long de ma lecture, j’ai lâché prise et je me suis laissée embarquer par Lennon et son équipe sur différents sites à travers le monde. Amélie et Mary nous ouvrent les portes d’un contexte inédit associé à une romance bouleversante. A travers le périple de leurs personnages, elles nous permettent de vivre une histoire hors du commun qui sort des entiers traditionnels. Des personnages charismatiques et touchants, des décors hallucinants, des descriptions détaillées, des rebondissements bien placés, des révélations inattendues, une histoire d’amitié, une histoire d’amour, du suspense, une légère dose de sensualité, de l’action, des émotions intenses à foison, sont autant d’ingrédients parfaitement amenés pour passer un sublime moment d’évasion. Je n’ai jamais autant voyagé qu’à travers les yeux de Lennon et Effie. L’histoire est aussi captivante que bouleversante. La lecture est addictive tant la trame est riche et dense. Personnellement, j’ai oublié les notions d’espace et de temps. je n’étais plus confiné chez moi, assise dans mon canapé, j’étais en plein urbex avec un groupe de personnes authentique, drôle et attachant. Jusqu’à la fin elles nous tiennent sur le fil de rasoir et arrivent encore à nous surprendre avec un final inattendu et profondément émouvant. A travers ce voyage livresque, elles nous passent un message et on ne peut pas y être indifférents. Elles osent s’attaquer à des sujets difficiles mais elles les maitrisent à la perfection pour nous offrir du grandiose, ni plus, ni moins. Pour moi c’est une totale réussite, c’est même un coup de cœur.

Amélie et Mary nous propulsent de plein fouet dans une histoire passionnante et dépaysante, riche en émotions que je vous recommande sans une once d’hésitation. Elles ont su me happer dans leur univers étonnant et me séduire par leur histoire touchante. Pas besoin de passeport pour embarquer avec Lennon et Effie.


J’ai adoré le personnage secondaire de Wes et je suis très heureuse de savoir qu’il aura bientôt son histoire. Decay la nouvelle spin off de UNLAWFUL sortira en aout dans un recueil MM dans lequel vous retrouverez également une nouvelle MM de Fleur Hana. Wes nous transportera en Italie sur un site urbex qu’il découvrira avec Kay, un autre youtubeur.

FALLING DOWN

◇ Titre: FALLING DOWN

◇ Auteur: Fleur Hana

◇ Novella (85 p) / Young Adult / MM

Une nuit, une seule, où tout est possible… sauf tomber amoureux

Morgan
Je ne devrais pas reluquer ce mec. La règle est claire. C’est genre une de celles qui devraient être notées dans le guide « être gay pour les nuls » s’il existait. On ne fantasme pas sur un hétéro. Non seulement c’est du masochisme, mais en plus, s’il s’en aperçoit et qu’il est homophobe, le risque que ça dégénère est trop grand. Mais bon, là, il est devant moi, c’est pas comme si j’allais regarder le plafond.


Adrien
Je me surprends à vouloir passer du temps avec lui. Peut-être que je pourrais l’embarquer avec moi pour terminer le graph, je ne sais pas, mais là, j’ai envie. Juste envie.


~ Note de l’auteur ~
Falling Down est une novella gay (MM) où on suit deux adolescents le temps d’une nuit. Ce n’est pas une romance. Environ 85 pages (plus long qu’une nouvelle, plus court qu’un roman).


Je vais commencer cette chronique par remercier Fleur Hana pour m’avoir envoyé sa novella en service de presse et pour ça je l’aime d’amour mais parce que justement c’est une novella, que c’est bien trop court et que cette fin je ne m’y attendais pas bah je la déteste (pour de faux quand même).

J’apprécie beaucoup le Young adult pour la finesse et l’intensité des émotions, dans ce récit Fleur Hana a su les maitriser et les décrire à la perfection. Elle nous offre un moment intense, des émotions indélébiles, un texte intemporel. Elle fait vivre aussi bien à ses personnages, Morgan et Adrien, qu’à ses lecteurs une expérience déroutante et hors du commun, un rêve éveillé, un moment suspendu dans le temps, une bouffée éphémère de bonheur et de dépaysement.

Morgan et Adrien se croisent chaque jour au lycée mais pourtant ils ne fréquentent pas le même univers , cette nuit le destin va leur permettre de se découvrir, de s’apprivoiser, de s’aimer et de se faire autant de bien que de mal. L’un est introverti, l’autre est taciturne. L’un est réservé, l’autre est le mec le plus cool du lycée, l’un est insouciant, l’autre est blasé. C’est ensemble qu’ils vont partager cette nuit, celle de la rédemption et de l’abandon, celle où tout est encore possible mais celle qui va tout changer. Pour eux, c’est sur le toit de l’univers que tout commence et tout finit.

Fleur Hana nous immerge dans les bas fonds d’un Young adult aussi beau que déstabilisant, elle nous sort avec délectation de notre zone de confort. Une berceuse étourdissante et ensorcelante murmurée par un duo de personnages touchants et authentiques. On se laisse aisément transporter dans l’univers qu’elle nous dépeint, on se laisse bercer au rythme des émotions qu’elle distille avec intensité et parcimonie, on se laisse posséder le temps d’une nuit, le temps d’un songe mais la réalité nous rattrape bien trop vite et le réveil est brutal.

Fleur Hana a un style inimitable et diaboliquement addictif, une plume aux multiples facettes qui a la faculté de nous toucher et de nous surprendre encore et encore surtout quand on ne s’y attend pas. Falling Down est pour moi un coup de cœur, une histoire déroutante, intense et magnifique. A la fois sombre et lumineux, le moment d’évasion qu’elle nous offre est une merveille que je pourrais lire et relire à l’infini.

Blades Hockey – Play it safe (tome 2)

◇ Titre: BLADES HOCKEY – Tome 2 « Play it safe »

◇ Auteur: Maria Luis

◇ Editeur: Alter Real Editions

◇ Date de sortie: 1er Mai 2020 (broché et numérique)

Règle numéro 1 : Ne jamais coucher avec son agent chargé des Relations Publiques.

Je suis un dur à cuir, le bad boy de la Ligue de Hockey. Une carrière à se battre sur la glace, et à squatter le banc des pénalités aide à se forger une réputation.
Mais là, ma réputation me précède.
Nouvelle équipe, nouvelle ville, mais toujours cette foutue étiquette de bad boy qui me colle à la peau. J’ai le choix : soit je redore mon image, soit je raccroche les patins.
Vous parlez d’un choix…
Je me suis donc payé les services d’une agence de Relations Publiques… La meilleure du pays.
Et parmi toutes les chargées de Relations Publiques, il fallait que je tombe sur elle.
Celle que je devrais à tout prix éviter.
Celle qui m’attire à en perdre la raison.

Règle numéro 2 : voir règle numéro 1.

Ayant beaucoup aimé le premier tome de la série BLADES HOCKEY c’est tout naturellement et avec un certain engouement que je me suis lancée dans ce second opus. J’en profite pour remercier les éditions Alter Real pour l’envoi de ce service de presse.

Comme pour le tome précèdent, j’ai adoré ma lecture. J’ai littéralement englouti les pages me délectant de l’histoire palpitante et divertissante proposée par Maria Luis. J’adore les romances avec des sportifs sexy un peu abrupts et arrogants, l’univers du hockey est parfait pour ça et Maria Luis m’a vendu du rêve. Elle nous propose une romance remplie de diverse émotions avec laquelle j’ai passé un délicieux moment. J’ai adoré la dynamique entre les personnages principaux, une chargée de relations publiques et un hockeyeur aussi impertinent que torride. Ca crépite d’une tension sexuelle inassouvie et en même temps les personnages se cherchent et se tapent mutuellement sur les nerfs. C’est à celui qui va pousser l’autre dans ses retranchements le premier. Et puis chacun cède du terrain à l’autre, s’autorisant à lâcher du leste pour ouvrir son cœur et laisser la place aux sentiments. Le récit oscille entre dialogues piquants, situations cocasses et révélations surprenantes, moments tendres ou encore effusions torrides à souhait. C’est une lecture simple, fluide, rythmée et riche en rebondissements. On ne s’ennuie pas et chaque chapitre s’avère posséder son lot de surprises et d’émotions. Jusqu’à la fin, l’auteur est parvenue à me transporter dans son univers à coups d’humour et de sensualité, de tendresse et de passion. J’ai vraiment passé un super moment à travers les lignes de Maria Luis. Un moment d’insouciance, de volupté et de plaisir. Tout ce que j’aime !

Tour à tour, se mélange humour et mystère, colère et passion, tendresse et sensualité nous offrant une lecture en tout point délectable, à la fois divertissante et exaltante. Les pages défilent sans difficulté et bien trop vite à mon goût. L’auteur a su créer un ensemble fort sympathique, rythmé et inattendu qui m’a conquise et qui séduira également à coup sûr plus d’un lecteur. Adeptes de romances n’hésitez pas ! Une romance certifiée  » GOOD & SEXY MOMENT » !!!

CONCOURS ANNIVERSAIRE 🎁 Un exemplaire papier d’ « Unité d’Elite » à gagner

Hello les #Dreamers, nous n’avons pas fini de vous gâter… avec la complicité de Loraline Bradern nous continuons de fêter nos 4 ans et nous ouvrons un nouveau cadeau…


Pour l’occasion, Loraline vous offre un exemplaire papier dédicacé de sa military romance 《Unité d’élite》publiée chez BMR.

Pour participer:

– Être abonné au blog Lire ses Rêves

– Rejoindre Loraline sur sa page:

Loraline Bradern Auteur (page Facebook)

– Nous laisser un gentil commentaire ci-dessous


Le concours est ouvert du 16 au 21 mai 2020. Le lot sera envoyé via mondial relay par l’auteur. Merci de tenir compte des circonstances actuelles. L’auteur ne pourra être tenu responsable en cas de pertes ou dégradations.

Bonne chance !!

C’est promis ! « Un pacte difficile à tenir »

◇ Titre: C’est promis ! Un pacte difficile à tenir

◇ Auteur: Lina Leson

Je m’appelle Romane. Ma meilleure amie vient de m’apprendre qu’elle allait se marier et m’a demandé d’être son témoin. Je suis trop heureuse ! Mais elle m’a également annoncé que le futur marié avait choisi comme témoin son frère, Noam, aka le mec sur lequel je craque depuis des années et que je n’ai pas vu depuis quatre ans. Allez, Ro, sois forte, tu peux le faire !!

Je m’appelle Noam. Je reviens d’un tour du monde de quatre années et mon frère m’a demandé d’être son témoin de mariage. Ça veut dire que je vais revoir Romane, la meilleure amie de la fiancée de mon frère avec qui j’ai failli déraper avant que je ne parte faire mon tour du monde. Allez Noam, tu as fait une promesse à ton frère, tu dois la respecter !!

Salut les dreamers, aujourd’hui je vous parle de C’est promis ! une romance contemporaine signée Lina Leson dont c’est d’ailleurs le premier livre publié. Lina a choisi l’autoédition pour ce premier roman et je la remercie pour la confiance qu’elle a placé en moi en me confiant son bébé en service de presse.

C’est promis ! c’est l’histoire de Romane, Noam et d’une promesse. Romane craque sur Noam depuis plusieurs années mais ce dernier ne voit en elle qu’une amie. C’était bien quand il était loin d’elle mais elle vient d’apprendre que sa meilleure amie va se marier, qu’elle sera son témoin mais aussi que Noam est de retour dans le coin et qu’il sera le témoin du futur mari de son amie car c’est également le frère de ce dernier. Je vous ai perdu là ? Non, vous suivez toujours, parfait donc pour faire court Romane va devoir côtoyer Noam , craquage de folie et fantasme ambulant, un moment, du moins le temps de la préparation du mariage. Mais y a pas de mal à se faire plaisir… juste une petite bouchée du sexy Noam ça ne peut pas faire de mal.

Noam est de retour après 4 années à parcourir le monde. Son frère va se marier et il sera son témoin. Il va aussi revoir Romane, la meilleure amie de la fiancée de son frère. La Romane avec qui… la jolie Romane qu’il… non non Noam ne doit pas partir dans cette direction, il a fait une promesse. Mais un proverbe dit qu’il est aisé de faire des promesses, mais difficile de les tenir.

L’auteur nous happe dans son histoire dès les premières pages avec une certaine facilité qui m’a bluffé. Tous les ingrédients sont réunis pour passer un bon moment de lecture et ce fut le cas pour moi. Je n’ai pas vu les pages défiler et j’ai passé un très bon moment aux cotés de Romane et Noam. On s’identifie et on s’attache aux personnages qui sont madame et monsieur tout le monde. Au cours de notre lecture, on se retrouve projeté dans la trame à vivre les aventures des protagonistes. Entre amour et secret, entre famille et amitié on apprécie de voguer à travers une trame réaliste, riche en émotions et en rebondissements portée par un groupe de protagonistes attachants. Lina Leson nous invite dans une romance secrète et passionnelle, dans le quotidien de personnages touchants et authentiques. On vibre au rythme de la liaison détonante entre Romane et Noam mais en arrière plan on découvre et on apprécie la jolie histoire d’amitié qui unit deux amie et le lien fraternel et précieux de deux frères.

Le récit est fluide, dynamique et carrément addictif qu’il devient difficile de décrocher 5 minutes, même pour une pause pipi lol. La lecture est prenante et envoutante. C’est un récit à double voix ce que je préfère en romance. De plus, Lina Leson a une plume très agréable et contemporaine avec laquelle on se régale. Elle arrive à toucher le lecteur en retranscrivant avec justesse et authenticité les émotions que vivent ses personnages tout comme elle parvient à le transporter et à le maintenir dans une romance à la fois palpitante, sensuelle juste ce qu’il faut et émouvante. Le mélange est réussi et passe crème.

Pour conclure si vous êtes à la recherche d’un moment d’évasion et de bonheur à vivre par procuration livresque je vous recommande celui que vous offre Lina Leson. Pour ma part, j’ai beaucoup apprécié cette romance qui se révèle être un mélange de douceur et de séduction. Lina Leson nous offre une romance lumineuse à travers laquelle on s’évade aisément. A l’instar de Romane, l’auteur nous propose une romance rafraichissante et pétillante. A l’instar de Noam, elle nous entraine dans des moments sexy et d’autres touchants. Un cocktail divertissant et très agréable. A savourer sans modération. J’en aurai bien repris quelques chapitres.

Fucking Love #5

◇ Titre: Fucking Love #5 « For Us »

◇ Auteur: Amélie C. Astier (auto)

◇ Sortie: 15 mars 2020 (broché et numérique)

Bienvenue dans l’univers du porno gay. Chez FUCKING BOYS, le monde du X est revisité.

Après dix ans de conflits à s’aimer autant qu’à se déchirer, Zane et Mason ont décidé de faire la paix. À présent officiellement en couple, ils s’assument et vivent leur relation au grand jour. Gérants du célèbre Gentlemen’s Club, les deux hommes sont partenaires et amants au sein du label pornographique. Ils ont de nombreux projets et comptent tous les réaliser. Mais parfois, s’aimer n’est pas suffisant, et les deux acteurs vont apprendre que la vie s’avère être injustement cruelle avec ceux à qui elle donne une seconde chance. Entre passé et présent, Zane et Mason vont devoir survivre à une terrible épreuve qui risque de les séparer à jamais.

C’est toujours un immense plaisir de replonger dans l’univers Fucking Love qui est une de mes sagas M/M préférées. Avec ce 5ème opus, Amélie C. Astier signe une véritable merveille qui s’avère être pour moi un énormissime coup de cœur. A travers l’histoire de Zane et Mason, les deux dirigeants du Gentlemen’s club, Amélie n’épargne ni ses personnages, ni ses lecteurs. Elle a mis mon cœur à rude épreuve. Et je crois bien que j’en ai laissé un morceau aux cotés de Mason et Zane.

Avec le temps, les lectures qui défilent, il nous arrive d’oublier la trame d’un livre. Je ne sais pas pour vous, mais moi, il m’est déjà arrivé de commencer un livre et au bout de quelques pages me souvenir de l’avoir déjà lu. Il m’est déjà arrivé aussi de savoir que j’ai lu tel livre mais ne plus avoir aucun souvenir de ce qui si passe. Et puis il y a Les livres qui marquent d’une façon tellement intense et profonde qu’ils deviennent inoubliables. L’histoire de Z et Mason restera gravée dans ma mémoire. Plus que l’histoire c’est les émotions que j’ai ressenti, les larmes que j’ai versé qui resteront gravées dans mon cœur. Au fil des pages, on passe par tout un kaléidoscope émotionnel. En fait, on se retrouve acculé par les émotions n’ayant d’autre choix que de les affronter. On est pris au piège par les mots, la plume de l’auteur qui nous entoure de son aura. Dieu que j’adore la plume d’Amélie qui parvient toujours à me transporter dans son histoire avec une telle facilité, une telle intensité que ça en est effrayant et désarmant.

Amélie nous plonge dans un tome intense, une romance poignante entre deux hommes torturés qui ne savent pas s’aimer, s’aiment trop fort. Le passif des deux hommes n’est pas facile et les démons qui les hantent sont toujours bien présent. Ils se sont sauvés et ils se sont détruits. Leur amour aura autant été salvateur que destructeur. Dans la tourmente ils s’aiment malgré tout peut-être mal mais ils s’aiment à leur façon. Zane est la boussole de Mason, tout comme Mason est la bouée de sauvetage de Zane. Mais quand l’un se retrouve seul, il ne sait plus où aller, quoi faire ni même comment respirer. Ils auraient dû enfin être heureux après avoir autant sacrifié, autant lutté et pourtant que le destin est cruel. Il vont devoir affronter une ultime épreuve. Ce roman, c’est l’histoire d’une seconde chance, celle d’un amour imparfait et dévorant, un récit émouvant entre passé et présent dont on ne sort pas indemne.

J’ai beaucoup pleuré en découvrant l’histoire poignante de Zane et Mason mais malgré tout c’est une magnifique histoire. Derrière la dureté des mots et l’intensité saisissante des émotions qui se propagent au cours de la lecture se cache la beauté et la puissance d’un amour incommensurable et inoubliable.

🗡Eliza Know🗡Tome 1: « Veuillez rendre l’âme »

🗡 Titre: « Veuillez rendre l’âme » – Eliza Knox #1

🗡 Auteur: Fleur Hana

🗡 Date de sortie: 6 mars 2020 Numérique et broché

🗡 Autoédition


🗡 Depuis que Dieu est mort c’est la merde, et ça ne risque pas de s’arranger.⁠ Trois siècles à faucher des âmes en solo pour Lucifer, et ma seule récompense est de me coltiner un (boulet) de stagiaire. En bonus, un titre (foireux) d’ambassadrice me tombe dessus pour représenter l’Enfer à San Francisco. Ça m’apprendra à tourner le dos aux péchés capitaux !⁠ Cerise sur le gâteau (de mon désespoir), des (abrutis) de métamorphes disparaissent dès mon premier jour.⁠ Ma mission ? Maintenir l’équilibre cosmique… (et accessoirement ma santé mentale).⁠ En plus, j’ai même pas prié que les anges se sont pointés, dont un (chiant) à se damner.⁠

Dieu a bien fait de se tirer, je vous le dis…⁠

🗡 Au croisement de Supernatural et Buffy contre les vampires, confierez-vous votre âme à Eliza ?⁠

Je vous parle aujourd’hui d’un roman urban fantasy signé Fleur Hana, et oui il était plus que temps. Depuis le temps, vous devez savoir que le fantastique et moi ça fait deux. Je n’en lis pas, plus en fait. Bien sûr, adolescente j’étais fan de Buffy et de Twilight et autant aujourd’hui j’adore revoir les aventures Buffy Summers, la tueuse de vampires, les films retraçant l’histoire de Bella Swan et Edward Cullen, mais en ce qui concerne la littérature fantastique ce n’est plus possible pour moi. Et l’urban fantasy encore moi. Mais savez- vous ce qu’est l’urban fantasy au fait car ici on est sur un blog « spécial romance » alors ce n’est pas un genre que l’on côtoie tous les jours.

L’urban fantasy (ou fantasy urbaine) est un sous genre de la littérature dite fantastique ( fantasy) où les créatures fantastiques, féériques, mythologiques vivent dans un centre urbain dont le niveau technologique peut varier entre le 19ème et le 21ème siècle. Magie et technologie constituent la trame de fond de ses œuvres. (source Babelio).

Bref, voilà c’était le point info du jour. Vous noterez que ce n’est pas du tout un genre que je lis, alors que fiche cette chronique ici et surtout pourquoi j’ai lu ce livre ? J’ai flashé sur la cover tout simplement. Non, bon oui la couverture est sublime mais c’est avant tout le résumé qui a fait tilt et puis c’est du Fleur Hana. Fleur étant une de mes autrices françaises préférées je ne pouvais que tenter l’aventure et voir où ça me mènerait. Il faut dire qu’elle ne m’a jamais déçue mais il y a un début à tout me direz vous… et bien …

Pour ne rien vous cacher les 50 premières pages ont été difficiles à lire pour moi qui n’apprécie pas forcément ce genre mais j’ai apprécié retrouver et je dirai même redécouvrir la plume de Fleur et ce qui fait sa force: de l’insolence et de l’intensité, un style décalé et profond, une pointe d’humour et de sarcasme. Ma lecture était assez lente au début, beaucoup de descriptions qui m’ont parfois perdue et puis d’un coup, je ne sais pas vraiment ce qui s’est produit mais en tournant une énième page c’est comme si une force surnaturelle m’avait littéralement happée dans son sillon. Je n’étais plus là ! J’étais aux cotés d’Eliza Knox en plein cœur des enfers à mener l’enquête, à emmètre des hypothèses, à rire des répliques cinglantes entre Eliza et son charmant stagiaire (oui oui Eliza il est tout à fait charmant alors non je ne changerais pas par connard de stagiaire), à me battre contre des vampires dans San Francisco , des bêtes dont je ne me rappelle même plus les noms mais ce n’est pas le plus important ici, non le plus important c’est que j’ai kiffé ça. Et je ne m’y attendait clairement pas. J’ai kiffé ce livre, l’univers dans lequel nous entraine Fleur Hana, la ferveur et les sensations qui m’ont accompagnées au cours de ma lecture. Inconsciemment, la Buffy qui sommeillait en moi s’est réveillée et je me suis laissée surprendre mais aussi immerger par une vague infernale. Je crois que la magie (maléfique) de Fleur Hana a de nouveau opérée et j’en suis la première agréablement surprise. Quand la fin de ce premier tome a sonné j’ai pesté… beaucoup et j’ai maudit l’auteur sur 5 générations (lol) pour ce cliffhanger de dingue qui nous laisse totalement frustré. Je ne l’avais pas vu venir et j’en voulais encore car j’étais à fond dans le truc.

Eliza est une faucheuse d’âmes, en gros elle récupère des âmes pour le compte de Lucifer. C’est une âme solitaire et indépendante qui a du répondant et ne se laisse pas marché sur les pieds, ni les autres l’approcher. Sans trop savoir comment, elle est promue ambassadrice au nom de Lucifer, titre et obligations dont elle se serait bien passé. En plus, on lui colle un stagiaire dans les pattes. youpi !c’est sa semaine de chance ! Et bah il faut croire car des disparitions soudaines et mystérieuses intriguent la communauté maléfique mais aussi angélique. L’équilibre du cosmo est en danger et sa mission si elle l’accepte euh… en fait on ne lui laisse pas vraiment le choix donc sa mission acceptée d’office sera d’éviter ça. C’est aussi simple que 2 mois de confinement avec mari et 3 enfants de moins de 12 ans tout en essayant de ne pas choper le coronavirus. Les doigts dans le nez… ou pas. Aller Eliza, l’autrice est cool ça va être de la rigolade, une promenade de santé, bon elle est un chouia sadique sur les bords aussi, en gros, t’es dans la merde ma fille.

Entre la baie de San Francisco et la plage des enfers, Eliza nous embarque dans une aventure endiablée et addictive.

Fleur Hana ne nous laisse pas beaucoup de répit, une fois qu’elle a instauré les bases consistantes de son univers, le climat qui y règne, ce n’est que succession de rebondissements. Il faut suivre le rythme effréné qu’elle nous impose rendant la lecture grisante et addictive. L’atmosphère démoniaque prédomine l’intrigue, une enquête menée par un groupe de personnages surnaturels n’ayant rien en commun, qui parfois même se détestent. Fleur Hana réussi le tour de force d’apporter un brin de légèreté fort appréciable à cet environnement satanique et brut à travers des personnages désinvoltes, des répliques sarcastiques, des dialogues remplis d’humour et d’impertinence.

Que vous dire de plus… J’ai été conquise par la proposition détonante et démoniaque dans laquelle nous happe Fleur. J’ai été séduite par la personnalité, le caractère et le charisme d’Eliza, une véritable guerrière des temps modernes. J’ai été emballée par la tonalité singulière et le rythme indocile de la trame. J’ai beaucoup aimé vivre cette aventure hors du commun aux cotés de personnages profonds et intéressants. Fleur Hana m’a littéralement sortie de ma zone de confort et j’ai apprécie le voyage, plus que je ne l’avais imaginé et pour être tout à fait honnête je n’y croyais pas. Alors si j’ai une dernière chose à ajouter c’est de, comme moi, tenter l’aventure et voir où cela vous mènera. Je vous souhaite un bon et infernal voyage.


« Quelque chose de bleu » par Blandine P Martin

  • Quelque chose de bleu
  • Blandine P Martin
  • 277 Pages
  • Auto édition
  • 10 Mai 2018

Retour à mes premiers amours. Ce que j’aime les romances sur fond de groupes de musique. Et ce depuis la trilogie de SC Stephens lu il me semble il y a des années. J’avoue qu’au début ça m’y a beaucoup fait penser, au début seulement car Lena et Kiera n’ont au final rien à voir.

Bienvenue dans les préparatifs du mariage de Lena et Paul. On découvre une jeune femme au quotidien bien rangé, en plein rush pour le grand jour. Son futur mari, très pris par son travail ne lui est pas d’une grande aide. Il se contente d’aligner l’argent. Il en vient même à déléguer sa partie du boulot à son demi-frère Cameron, tout droit débarqué des USA. Par chance ce dernier se trouvait en France pour enregistrer son prochain album en France.

Ce roman nous offre une bouffée d’air frais, de confiance en soi et de bien-être. Quoi de mieux pour un cocktail réussi.

Petit bonus en prime, on découvre l’origine d’une certaine enquêtrice, mais je ne vous en dis pas plus.

Quel bonheur de retrouver comme à chaque fois la plume pétillante de Blandine dans mon genre de prédilection.

J’ai hâte de lire le spin-off sur notre intrépide Cassandre dans Cher Oncle Sam. Ça promet des étincelles.

Merci à Blandine pour l’envoi du Service Presse.

« Unité d’Elite » Tome 2 par Loraline Bradern

  • Unité d’Elite – Tome 2
  • Loraline Bradern
  • 598 Pages
  • BMR
  • 25 Mai 2018

Aviez-vous prévu un jour de vous prendre une claque au travers d’un roman qui vous ébranle ? Moi honnêtement, je n’y étais pas préparée.

Vous embarquez à nouveau avec la Blue Squadron dans une mission de sauvetage à hauts risques, placée sous le signe de la vengeance.

Je ne vous en dirai pas d’avantage sur le contenu de l’histoire. Aucune envie de vous spoilez ce livre fantastique.

Ici, vous n’en reviendrez pas du réalisme décrit dans les scènes. Je suis subjuguée par la quantité de recherches qu’a dû mener l’auteure pour arriver à une telle qualité finale.

Après la claque du Tome 1, je ne pensais pas qu’il était possible de faire encore mieux. Enfin ça, c’était avant. Avant de lire le Tome 2. De nombreuses intrigues se dénouent, se recoupent, s’emboîtent à la perfection pour nous offrir un tome haut en couleur et en émotions.

Il ne suffit pas de fermer le livre pour quitter l’histoire et les personnages. Je ne voulais pas commencer une nouvelle lecture, en non, il est plus juste de vous dire que je ne pouvais pas. Car après tant d’émotions, j’ai vraiment eu la crainte de ne pas réussir à trouver un livre à sa hauteur.

Si vous aimez les militaires, les opex, l’amour, la famille et le dévouement, bienvenue dans la dilogie Unité d’Elite.