“❤EROS❤ #1 The Cupidon Brothers” par Estelle Every

  • Eros #1 The Cupidon Brothers
  • Estelle Every
  • 175 pages
  • Auto edition
  • 7 Juillet 2020

Êtes-vous vacciner de l’amour ?

C’est la question que l’on est en droit de se poser lorsque l’on découvre Eros, au tout premier chapitre.

Nous voilà embarquer dans l’histoire d’un ange, bel homme et collectionneur d’humaines. Son statut d’acteur et de star lui facilite bien la tâche mais il se fixe une règle. Jamais plus d’une nuit.

On le comprend dès le début que son statut de Dieu est quelque chose qu’il n’a pas mis de côté. Les choses doivent avancer comme lui l’a décidé et pas autrement. Surtout pas comme la petite nouvelle, Daphné, leur coatch en intimité. Bien décidé à ne suivre que ses propres règles elle va devoir rivalisé d’ingéniosité pour faire plier la star.

Finalement, l’histoire se lit vite. Un peu trop. J’aurais aimé en avoir beaucoup plus. On arrive à la fin avec ce « Oh non ! Déjà ? ».

J’aurais apprécié quelques séances détaillées pour decouvrir ce métier très peu connu que pratique Daphné et les rebondissements qui s’etendent un peu plus en longueur. Mais je savais en commençant que ce serait court. Ca nous donne envie de découvrir les autres frères.

Quoi ? Ah je ne vous l’ai pas dit ?

Les Cupidon sont 7 frères. Chacun leur tempérament, chacun leur particularité et un denominateur commun : l’amour.

J’avoue que je découvre la plume de l’autrice sur cette nouvelle et je suis très optimiste quand à la suite. L’histoire se lit facilement, sans scène inutile, du droit au but. J’aime beaucoup. On sent la légèreté et l’ironie qui ne sont jamais très loin et donne ce ton particulier au roman.

J’ai oublié de vous parler de la couverture. Ouille… et bien rien a dire, c’est un bijou. L’image est tellement travaillé et parfaite que le torse nu n’a rien à voir avec toutes les autres. Il est à sa place, tel un dieu. Franchement bravo.

Si vous avez envie de passer 2h en bonne compagnie sur la plage à vous faire dorer la pilule, c’est le livre qu’il vous faut.

Merci à Estelle Every pour sa confiance et l’envoi de ce service presse. Je serai ravie de l’accompagner sur la suite !

Envie de mieux connaître Daphné et Eros, ils ont accepté de répondre aux « Portraits chinois inversés » et c’est par ICI

❤ ΣROS ❤ Les portraits chinois inversés de Daphné et Eros

Bonjour les #Dreamers, aujourd’hui nous accueillons Daphné et Eros, les personnages du premier volet de THE CUPIDON BROTHERS de Estelle Every en Auto-Edition.

Quand un dieu jette son dévolu sur une humaine, ça décoiffe et ça se passe chez #LSR.

[ Merci à Estelle Every pour sa participation ]

📓 Bonjour Daphné. Bienvenue dans les coulisses du blog Lire ses Rêves. Comment ça va ?

J’ai dû laisser en plan un épisode de ma série préférée pour te répondre, mais ça va…

📓 Daphné, es-tu prête pour notre portrait chinois inversé ? On va parler de Eros, un sacré numéro non ?

Tu parles d’un mec arrogant et sans limite ! Je ne sais plus quoi faire de lui…

Alors, d’après toi si Eros était un… il serait ?

📓 Un animal :
Quelque chose de sauvage et de curieux, qui ne te laisse jamais tranquille… Je ne sais pas, ça existe ? T’as une idée toi ?

*Une mouche ? * #Charlie

📓 Une couleur :
Bleu

📓 Une chanson :
Take an angel by the wings – Sia

📓 Un personnage de film ou série :
Un mélange de Lucifer et de Poldark (bon j’avoue Poldark c’est juste parce que je suis fan de cet acteur, mais qui ne le serait pas devant ses abdos…)

📓 Une odeur :
Iodée

📓 Une sucrerie ou une pâtisserie :
Il n’y a rien de sucré chez Éros, tout est piquant et salé

📓 Un cocktail :
B-52, un mélange classe de spiritueux et de café.

📓 Un des 7 péchés capitaux :
L’orgueil !

📓 Une émotion :
La frustration

📓 Une citation de « Eros – The Cupidon Brothers » :
“Son charisme a quelque chose de déroutant. Il me fait perdre mes repères…”

📓 Merci pour ta participation, je te laisse patienter le temps de retrouver Eros.


📓 Eros, Eros, ? Tu es là ? Je crois que nous l’avons perdu… Ah non, le voilà !

Bonjour Eros, bienvenue chez Lire ses Rêves, je suis ravie de te rencontrer. Comment ca va ?

*Coup d’oeil ennuyé* ça va aller, tout dépend de ce pourquoi tu m’as fait déplacer…


📓 C’est juste pour te parler de Daphné, elle vient de jouer le jeu du portrait chinois inversé. Es-tu prêt à en faire de même ?
J’ai bien envie de jouer à quelque chose avec elle, mais ça n’implique pas ta présence…


📓 Ok, ok, alors je fais vite et je te laisse la retrouver ! Donc d’après toi si Daphné était un… elle serait ?

📓 Un animal :
Elle est humaine, ce n’est pas déjà une sorte d’animal ?

📓 Une couleur :
Marron, comme son regard et ses cheveux.

📓 Une chanson :
Bring me back to life – Céline Dion

📓 Un personnage de film ou série :
Jupiter du film Jupiter Ascending

📓 Un livre :
Un livre ? Non mais tu l’as bien regardée ? Elle est trop sexy pour ça !

📓 Un élément naturel :
Une brindille

📓 Un des 7 péchés capitaux :
La luxure ! Cette femme aura ma peau !

📓 Un cocktail :
Sex on the beach… et partout ailleurs !

📓 Une odeur :
Vanille

📓 Une citation de « Eros – The Cupidon Brothers » :
“Le rire clair de Daphné me surprend. Il percute ma poitrine avant de s’y enfoncer, comme s’il cherchait à s’y frayer un chemin ou à y trouver refuge.”

📓 Merci pour ce délicieux moment, ce fût un plaisir de faire ta connaissance. Je te laisse rejoindre Daphné et ensemble vous allez découvrir vos réponses respectives. Bonne journée.


#Charlie : Désolée, je n’ai pas pu le retenir plus longtemps, il a filé tellement vite que je n’ai pas eu le temps de lui dire au revoir, vous pouvez vous cependant le retrouver dans EROS #1 – THE CUPIDON BROTHERS》de Estelle Every.

Paumée, Trompée, mais je me soigne ! par Angélique Ayraud

  • Paumée, Trompée, mais je me soigne !
  • Angélique Ayraud
  • 287 Pages
  • HQN
  • 10 Juin 2020

La petite sirène !

Avez-vous déjà lu ce conte mythique ? Ou peut-être regardé l’adaptation réalisée par les studios Disney ?

Ici, l’autrice nous offre sa propre version avec une Ariel actuelle haute en couleur, qui doit faire face à une trahison de son prince charmant.

La vie n’est pas simple quand vous vous retrouvez confrontée à une tromperie de la pire des manières. Ariel n’est pas du genre à se laisser faire.

J’avoue que pendant ma lecture, j’ai beaucoup, beaucoup ris. L’auteure a pris le parti de réutiliser les noms donnés par Disney à ses personnages, donc on retrouve bien évidemment Ariel, Eric, Ursula, Sébastien et mon préféré Po Lo Chon. 😂😂😂

Une manière détournée et rocambolesque de traiter cette histoire, à vousfaire mal aux zygomatiques. J’ai adoré. Une plume fluide et entraînante qui vous permet de lire ça d’une traite, pas besoin de pause, on en a même pas envie.

Il y a au milieu de tout ça une belle leçon, une héroïne forte qui ne se laisse pas marcher sur les pieds et de belles valeurs dont la plus importante : Ne jamais se laisser abattre.

Même si la phrase :  » Un malheur n’arrive jamais seul! » me vient aussi en tête quand je pense à ce livre.

Enfin si vous avez envie de passer un bon moment, de rire, et de siroter un cocktail au soleil, je vous conseille d’embarquer dans votre liseuse ce livre. Une romance feel-good comme on les aime pour profiter de l’été ❤.

« Mach 2 : Une fille dans le viseur » par Loraline Bradern

  • Mach 2 : Une fille dans le viseur
  • Loraline Bradern
  • 415 Pages
  • Auto édition
  • 18 Mai 2020

Savez-vous que j’ai un nouvel amour ?

Non ? Loraline Bradern m’a fait découvrir la Romance Militaire et j’avoue que je me délecte de chaque mot sous sa plume.

Bon, maintenant que vous savez ça, je vais pouvoir vous parler de son nouveau chef d’oeuvre.

Dans ce nouveau roman, elle nous entraîne dans l’armée de l’air avec Nathaniel. Il est pilote et il est habitué à voir les filles se pamer devant lui pour avoir la chance de finir dans son lit. Seulement, lors d’une soirée, il rencontre Alexandra, dans sa robe rouge à se damner. Elle ne veux qu’une seule nuit. Mais lui est-ce vraiment ce qu’il veut ?

J’ai adoré ce roman fait de rebondissements, tous pleins de rebondissements même, de faits d’actualités autant autour de leur histoire que dans leurs métiers respectifs car Alexandra est professeur des écoles.

On ajoute à une documentation juste impressionnante comme Loraline sait si bien le faire, des descriptions parfaites sur les réalités de deux mondes bien différents. Ajoutons à ça une intrigue bien menée et des quiproquos, vous obtiendrez le savant mélange d’une histoire impossible à poser.

Bon je ne vous cache pas ma frustration au moment de tourner la dernière page. Là, je me suis dis, vite, vite, vite, le tome 2. Je crois que je suis accro. Accro à cette histoire, à cette alchimie entre les personnages, à la plume de l’autrice dont je me délecte ici une fois de plus.

Comment ne pas avoir envie d’en avoir plus… J’ai toujours du mal à commencer une dilogie qui n’est pas terminé, je déteste la frustration et l’attente… Mais ici j’ai fait une exception, car j’étais en manque des ecrits de Loraline après avoir découvert Unité d’Elite en début d’année qui reste gravé en moi comme un des meilleurs livres que je n’ai jamais lu.

Même si Mach 2 ne détrône pas UE, il est d’une qualité exceptionnelle qui vous fera succomber à coup sûr.

Je sais que ce livre a une saveur particulière, et j’ai une pensée pour les institutrices qui travaillent dans des conditions pas toujours faciles. Surtout en ce moment avec les normes sanitaires auxquelles elles doivent faire face pour protéger la santé des bouts de choux dont elles ont la responsabilité. Pour moi, ce n’est pas un métier, c’est une vocation, et la manière dont cela est transmis dans le livre nous montre la passion d’Alexandra pour son métier.

Vous l’aurez compris, j’ai succombé à Mach 2 🎯 et vivement la suite. C’est une véritable coup de coeur 💙💙💙 !

« Quelque chose de bleu » par Blandine P Martin

  • Quelque chose de bleu
  • Blandine P Martin
  • 277 Pages
  • Auto édition
  • 10 Mai 2018

Retour à mes premiers amours. Ce que j’aime les romances sur fond de groupes de musique. Et ce depuis la trilogie de SC Stephens lu il me semble il y a des années. J’avoue qu’au début ça m’y a beaucoup fait penser, au début seulement car Lena et Kiera n’ont au final rien à voir.

Bienvenue dans les préparatifs du mariage de Lena et Paul. On découvre une jeune femme au quotidien bien rangé, en plein rush pour le grand jour. Son futur mari, très pris par son travail ne lui est pas d’une grande aide. Il se contente d’aligner l’argent. Il en vient même à déléguer sa partie du boulot à son demi-frère Cameron, tout droit débarqué des USA. Par chance ce dernier se trouvait en France pour enregistrer son prochain album en France.

Ce roman nous offre une bouffée d’air frais, de confiance en soi et de bien-être. Quoi de mieux pour un cocktail réussi.

Petit bonus en prime, on découvre l’origine d’une certaine enquêtrice, mais je ne vous en dis pas plus.

Quel bonheur de retrouver comme à chaque fois la plume pétillante de Blandine dans mon genre de prédilection.

J’ai hâte de lire le spin-off sur notre intrépide Cassandre dans Cher Oncle Sam. Ça promet des étincelles.

Merci à Blandine pour l’envoi du Service Presse.

« Unité d’Elite » Tome 2 par Loraline Bradern

  • Unité d’Elite – Tome 2
  • Loraline Bradern
  • 598 Pages
  • BMR
  • 25 Mai 2018

Aviez-vous prévu un jour de vous prendre une claque au travers d’un roman qui vous ébranle ? Moi honnêtement, je n’y étais pas préparée.

Vous embarquez à nouveau avec la Blue Squadron dans une mission de sauvetage à hauts risques, placée sous le signe de la vengeance.

Je ne vous en dirai pas d’avantage sur le contenu de l’histoire. Aucune envie de vous spoilez ce livre fantastique.

Ici, vous n’en reviendrez pas du réalisme décrit dans les scènes. Je suis subjuguée par la quantité de recherches qu’a dû mener l’auteure pour arriver à une telle qualité finale.

Après la claque du Tome 1, je ne pensais pas qu’il était possible de faire encore mieux. Enfin ça, c’était avant. Avant de lire le Tome 2. De nombreuses intrigues se dénouent, se recoupent, s’emboîtent à la perfection pour nous offrir un tome haut en couleur et en émotions.

Il ne suffit pas de fermer le livre pour quitter l’histoire et les personnages. Je ne voulais pas commencer une nouvelle lecture, en non, il est plus juste de vous dire que je ne pouvais pas. Car après tant d’émotions, j’ai vraiment eu la crainte de ne pas réussir à trouver un livre à sa hauteur.

Si vous aimez les militaires, les opex, l’amour, la famille et le dévouement, bienvenue dans la dilogie Unité d’Elite.

« Tamara : Le Coeur de l’Eris » par Delman

  • Titre : Tamara : Le Coeur de l’Eris – Tome 2
  • Auteur : Delman
  • 380 Pages
  • Auto-édité
  • Date de sortie : 25 Octobre 2019

Vous connaissez Tamara ? Oui ? Non ?

Cette sorcière, un peu maladroite vient de vivre une période de sa vie plutôt… compliquée. Le pire dans tout ça, c’est le manque qu’elle ressent en son absence. Un manque tel, qu’elle est capable de tout pour le faire revenir, même le pire.

J’ai aimer retrouver Tamara dans ce nouvel opus. On part sur une toute nouvelle quête et je dois dire que le faire que les deux tomes soient presque indépendants, j’ai bien dis « presque » hein… ne nous laisse pas avec un goût d’inachevé tellement frustrant que l’on rencontre dans certaines sagas.

On retrouve notre Tamara, toujours aussi intrépide et au dessus des lois. Son nouveau statut fait que les autres la craignent, ou la méprise. Mais elle est amenée à résoudre un mystère entourée de nouvelles personnes.

Franchement, j’ai été surprise. Abasourdie même par le ton donné au récit et aux retournements de situations complètement inattendus mais en adéquation complète avec l’histoire. Dans la vie, tout n’est pas toujours tout beau, tout rose, et Tamara ne fait que l’expérimenter un peu plus chaque opus.

J’ai eu du mal à me mettre dedans. Mais une fois les premiers éléments mis en place, la suite est plus addictive et on ne se rend pas compte que l’on est à la fin.

Dans un univers complexe comme celui ci, les personnages et les créatures ont une place importantes et l’autrice réussi avec brio a donner à chacun une importance particulière.

Ce fut un bon moment de lecture, que je vous recommande si vous êtes fan de fantastique, de sorcières et de fés.

Merci Delman de m’avoir une fois de plus transportée dans l’univers de Tamara.

Portait de Cassandre de « Cher Oncle Sam » de Blandine P. Martin

Visuel par Blandine P. Martin

C’est amusant comme ce prénom évoque la douceur, la grâce… et la Bretagne !

Erreur. Sauf pour la Bretagne.

Nous avons là affaire à un spécimen hors catégorie.

Cassandre Leguenec.

D’ailleurs, son surnom, c’est « la tornade bretonne »… Rien de calme en perspective !

Son crédo ? Inutile de perdre du temps à essayer de satisfaire tout le monde, la vie est trop courte pour l’hypocrisie ! Alors elle s’amuse, elle rit, elle fait la fête et surtout, elle savoure chaque petit bonheur.

Pour faire simple, cette fille, c’est le soleil version humanisée.

Elle transpire de positif et contamine le monde de sa bonne humeur. Une alliée en or pour parer aux coups de blues.

Si on se réfère aux origines de son prénom, voilà ce qu’on nous dit : La racine grecque du prénom Cassandre, Kassandra, signifie « la femme qui repousse l’ennemi », « celle qui protège « .

Ce n’est pas faux. Ses relations sans lendemain n’ont qu’un unique but, dans le fond : lui éviter de s’attacher, et donc, de souffrir. Et puis, zut ! Ça colle à sa philosophie de vie ! Carpe diem.

Si seulement elle ne sentait pas au fond d’elle cette lassitude pointer doucement.

La tornade s’ennuie. La tempête s’assagit.

Tous aux abris !

« Unité d’Elite – Tome 1 » par Loraline Bradern

  • Unité d’Elite – Tome 1
  • Loraline Bradern
  • 304 pages
  • Editions BMR
  • Sorti le 2 Mars 2018

Mon dieu, mon dieu, mon dieu.

Cela faisait longtemps que je n’avais pas été happée comme ça par un livre. Bienvenue dans la romance militaire Unité d’Elite.

Tout commence par par une opération qui tourne mal en Somalie, un mystérieux inconnu qui partage la cellule d’Alyssandra et qu’elle ne verra jamais. Tout commence exactement à cet instant précis où elle lui demande une faveur, alors qu’ils sont captifs.

Je me suis retrouvée aspirée par le livre, propulsée au milieu de la Team 6. Et je me suis régalée.

J’ai découvert beaucoup d’hommes, des militaires, aux comportements primitifs, trois jeunes femmes aux caractères bien trempés, le tout mixé avec d’humour, de la repartie, de l’action, et la quête d’une vérité.

Sur ce premier tome, la romance ne prédomine clairement pas. La situation est tellement ambiguë que l’auteur reussi un tour de maître. Chapeau !

Ca ne m’a pas gêné du tout. Je peux vous dire que je vous livre mon ressenti à chaud pour enchaîner directement sur le tome 2.

Je ne peux que vous recommander ce roman. Un véritable coup de foudre pour cette histoire et ses personnages.

J’ai découvert la plume de Loraline au travers de ce roman, et je peux vous assurer qu’elle maîtrise son sujet.

Je n’ai donc qu’un seul conseil : FONCEZ.

Moi j’y retourne de ce pas, et je sens que je ne vais encore pas beaucoup dormir cette nuit.

Merci à Loraline pour sa confiance et l’envoi du service presse.

« La Magie du Coeur » par Virginie Zéphyr

  • Titre : La Magie du Coeur
  • Auteur : Virginie Zéphyr
  • 80 Pages
  • Auto édité
  • Date de Sortie : 23 Janvier 2020

Mon coeur à moi en ressort bouleversé.

Une petite nouvelle qui réussit à faire passer des émotions fortes.

Lorsque notre vie a une date de fin, faut-il rester caché ou vivre ses derniers instants à fond ? Torrey ne veut laisser personne l’approcher car elle refuse que les gens soient triste lorsqu’elle s’en ira.

Mais Angel en a décidé autrement. Cette fille, toujours à l’écart, l’attire et il compte bien réussir à pénétrer dans sa bulle.

Cette nouvelle véhicule un message : l’Espoir ! L’espoir que la solution la plus improbable se réalise, l’espoir que les miracles existent, l’espoir que même dans les moments les pires moments, on peut apercevoir le bout du tunnel. On y croit jusqu’au bout, la gorge serrée, les larmes aux yeux.

Malgré tout ça, mon coeur s’est serré à plusieurs reprises. On dit souvent que la vie est injuste, ce livre en est le parfait exemple.

J’ai trouvé les réactions de Torrey très justes, complètement en adéquation avec la situation, surtout sur sa prise de conscience du début.

Seul petit bémol, le pardon un peu trop rapide dans certaines situations. Mais je sais que c’est le défi d’une nouvelle, véhiculé un message dans peu de pages.

J’ai découvert la plume de Virginie au travers de cette histoire et j’avoue que ca m’a donné envie de decouvrir ses autres écrits.

Laissez vous tenter par un peu de magie, d’amour et d’espoir. Mais cela fauit du bien, même si l’issue n’est pas celle que l’on imagine.

Ma citation favorite :

Merci Virginie de m’avoir offert ton roman.

« Liz – Tome 4 : Danser avec les requins » de GH David

  • Titre : Liz – Tome 4 : Danser avec les requins
  • Auteur : GH David
  • 375 Pages
  • Éditeur : Editions Elixyria
  • Date de Sortie : 14 Février 2020

C’est très difficile de mettre un point final sur une tétralogie.

3 ans après avoir rencontré Liz et ses amis, nous atteignons enfin le bout du chemin.

Malgré tous les hommes qui sont passés dans sa vie, Liz fait enfin un choix. Celui du coeur sans aucun doute qui se mêle à celui de la raison.

On découvre la Joconde. Faire renaître le passé pour mieux consstruire son avenir.

Un Tome centré sur la famille, la vraie, celle du coeur. Celle pour qui on est prêt à tout. Un tome lourd en événements, en actes, en conséquences, et en dénouements. On comprend mieux de nombreux points, c’est enfin le tome des révélations et des choix.

Personnellement, j’ai trouvé certaines scènes trop violentes pour mon petit coeur d’artichaud ( En même temps, avec une DARK, je ne m’attendais pas non plus aux bisounours ) et les scènes de sexes un peu trop longues. On est bien d’accord que ce n’est que mon avis.

La fin m’a laissé la bouche ouverte, je ne m’attendais absolument pas à ça. Mais pas du tout après avoir tant suivi ce personnage dans ce tome. On y croit, jusqu’au bout. Bravo, tu as réussi à me faire tourner et retourner les dernières pages à la recherche d’un passage fantôme.

On retrouve aussi toute la sensibilité et les émotions d’une plume que j’adore et que je redécouvre à chaque nouveau livre. Ici les descriptions m’ont transportée dans les scènes, un peu trop je pense certaine fois. Ma gorge s’est nouée, le stress a fait palpiter mon coeur, j’ai cramponné mon téléphone lors de la course poursuite, j’ai eu envie d’un câlin réconfortant avec les personnes qui me sont chères.

C’est une énorme qualité de savoir transporter les lecteurs et de les faire s’imprégner du roman, et ça ma Geny, c’est un pari gagné à chaque nouvelle histoire.

Je ne dirai pas que ce tome est mon préféré, il fait parti d’un tout. C’est enfin la conclusion de cette histoire, et c’est une belle conclusion.

Je termine avec la phrase la plus belle du roman :

Merci à Geny pour sa confiance et l’envoi de ce service presse.

« Sexsomnies » par Anya Omah

  • Titre : Sexsomnies – Nuits blanches à Manhattan
  • Auteur : Anya Omah
  • 281 Pages
  • Editeur : Juno Publishing
  • Date de Sortie : 16 Janvier 2020

Une lecture de l’éternel cliché boss/secrétaire.

Ici, pas de midinettes qui se plient aux exigences de son patron. C’est elle qui mène la barque et lui qui redouble d’ingéniosité pour la convaincre de travailler avec lui.

Jayden et Abby se livrent à une partie de cache-cache inégale. Car les secrets n’en sont pas vraiment.

Grâce à ce roman, que j’ai dévoré, j’ai découvert un nouveau trouble du sommeil. Il ne doit pas être simple à vivre, surtout si on est entouré de personnes mal intentionnées.

Abigail est une jeune femme pleine de ressources qui sait ce qu’elle veut. Elle est très cache et ne s’embarrasse pas de manière, quelle que soit la personne en face. Son franc-parlé est ce qui séduit Jayden, le bosse de Four King, qui la croise avant son entretien d’embauche qu’elle a le culot d’annuler.

Beaucoup d’humour, un scénario qui sort de la routine, des personnages attachants, voilà ce qui fera, j’en suis sûre le succès de Sexsomnies.

Ce roman se lit tout seul. Ne prevoyez aucune prise de tête mais une addiction qui vous empêche de fermer le livre avant d’avoir fini.

Quand la confiance et l’amour se mêlent, les sentiments n’en sont que plus fort.

Merci à Maïwenn et Juno Publishing pour leur confiance et l’envoi du Service Presse.

« Sauter le pas – Colocataires #1 » par Jay Northcote

  • Titre : Sauter le pas – Colocataires #1
  • Auteur : Jay Northcote
  • 123 Pages
  • Editeur : Juno Publishing
  • Date de Sortie : 2 Janvier 2020

Premier MM de l’année, et je peux vous dire qu’il est chaud.

On entre dans la vie de deux colocataires. Quelques problèmes d’ordres financiers et scolaires les poussent à faire un pacte pour rester à la maison alors que les quatres autres occupants de l’appartement sortent tous les week-ends.

Cela tourne vite en séance de masturbation devant du porno. Mais, regardent-t-ils vraiment l’écran ?

On découvre donc Jez, un jeune homme fauché qui a déjà eu quelques expériences avec des hommes dû à son passage dans une école exclusivement masculine. Il assume mais face à Mac, il ne sait pas comment se comporter. Ce dernier n’a connu que des femmes, donc il lui est plus difficile pour lui de comprendre ce qu’il lui arrive.

J’ai beaucoup aimé le fond de l’histoire. Celle de l’acceptation du sentiment amoureux quel que soit la personne en face, son sexe et ses tendances.

Ce roman est court mais il est basé uniquement sur les scènes entre Jez et Mac, le soir lorsqu’ils sont seuls. On voit leur relation et leurs sentiments évolués au fil des pages.

J’aurais aimé un peu plus de contexte, de scènes annexes comme à l’université, en courses ou en interaction avec d’autres personnes.

Ce roman se lit très rapidement. Il est facile à lire et très explicite. Si vous n’aimez pas les scènes de sexes gays, passez votre tour, ce roman n’est pas fait pour vous. Sinon, lancez vous sans problème pour un moment intense.

Merci à Maïwenn et Juno Publishing pour l’envoi du service presse.

« Harper Jones – Tome 2 : Renaissance » par Blandine P. Martin

  • Titre : Harper Jones – Tome 2 : Renaissance
  • Auteur : Blandine P. Martin
  • 346 Pages
  • Editeur : Auto-édition
  • Date de Sortie : 5 Novembre 2019

Quel plaisir de retrouver toute la bande de personnage de cette duologie dans ce deuxième opus.

On retrouve notre Harper badass, dans un nouvel état, et pas celui qu’elle espérait. Cette phase d’incompréhension est tellement bien menée qu’on a l’impression d’y être.

On retrouve aussi Lysandre, mon chouchou, plus protecteur que jamais. Une douceur émane de ce personnage pourtant loin d’être un agneau mais j’aime beaucoup la sensibilité dont il fait preuve.

On découvre un nouveau personnage : Jade. Créatrice de Lysandre et vampire de caractère. Elle sait ce qu’elle veut et ne se laisse pas marcher sur les pieds. Encore une femme à fort caractère, mais la cohabitation avec notre Harper s’avère… explosive je dirais.

Dans ce deuxième tome, on découvre une nouvelle facette des personnages. Un aspect psychologique plus approfondi qui nous permet de s’attacher à la joyeuse troupe. Tout n’est pas tout beau, tout rose mais l’intrigue est très bien menée. Je me suis retrouvée happée dans cette histoire et j’ai ressenti les émotions avec les personnages.

Tout d’abord de l’incompréhension, puis de la colère, de la détermination, de l’envie, de la conviction, de l’amour, de l’appréhension… Pour ça, chapeau à l’auteur d’avoir su trouver les mots juste pour nous entraîner avec l’héroïne.

Ca a été une nouvelle fois un coup de coeur pour la suite de cette duologie que j’attendais avec beaucoup d’impatiences et attentes qui ce sont vues comblées et même surpassées.

Je recommande une nouvelle fois Harper Jones à tous les fans de romance Urban Fantasy. Un nouveau souffle est donné à la bit-lit avec une histoire qui sort une nouvelle fois des sentiers battus.

Longue vie à Harper Jones et à sa créatrice Blandine P. Martin. Merci pour ce très bon moment de lecture.

« Qui dit coeur brisé dit mojitos à volonté » par Laure Allard-d’Adesky

  • Titre : Qui dit coeur brisé dit mojitos à volonté
  • Auteur : Laure Allard d’Adesky
  • 311 pages
  • Editeur : HQN
  • Date de sortie : 9 Octobre 2019

Qu’est ce que j’aime les mojitos.

Pour ma part, rien que le titre et l’auteur, je sais que ce livre sera excellent. Oui car au fil des mois, j’ai appris à connaitre la plume de Laure avec ses lectures doudous.

Un coup de blues, le remède c’est Laure. Et son dernier roman ne déroge pas à la règle.

On embarque avec trois copines et un pacte bizarre. Après avoir enchaîner les mecs, les ruptures, les excuses bidons et j’en passe, elles décident de faire un pacte pour éviter de retomber sur des mecs qui les feront souffrir.

Même si le point de vue est celui de Louise, c’est comme si nous étions dans la tête des trois en même temps.

Une présentation des personnages s’impose. Donc Louise, qui s’occupe de tout ce qui est formation, stage, etc au sein d’une entreprise, sort d’une longue et tumultueuse relation. Son dernier copain en date l’a quitté pour retrouver son ex à lui, et elle a du mal a s’en remettre.

Ensuite, il y a Clémence, la fille timide, divorcée d’un homme qui s’avère être gay et maman d’un garçon. Sa timidité l’empêche d’aborder les hommes. Mais elle devra réussir à passer au dessus de ça.

Le meilleur pour la fin, Emma. La nana qui collectionne les coups d’un soir, sans attache ni sentiment.

Le plus drôle dans ce livre, c’est qu’on enchaîne les histoires des trois filles. Et les situations sont tout de même rocambolesques, voire périlleuses.

J’ai vraiment passé un bon moment, j’ai même un léger manque de sommeil à cause de ce super livre. J’ai du me forcer à dormir pour tenir le lendemain. J’adore l’humour de l’auteure. Elle va au bout de ses personnages, elle n’a pas peur du ridicule ni des situations comiques.

Une vraie bouffée d’air frais, de rigolade et quelques crampes aux zygomatiques.

Je vous conseille donc de retrouver notre trio infernal dans ce magnifique roman ♥ coup de coeur ♥. Plongez sans hésitez dans une histoire fraîche et enivrante.