Réincarnation – Tome 0.3 Illusions Romanesques par Sam Ashling

  • Titre : Réincarnations – Tome 0.3 Illusions Romanesques (Issu du recueil de nouvelles SUMMER NIGHT)
  • Auteur : Sam Ashling
  • 53 Pages
  • Editeur : Epta Publishing
  • Date de Sortie : 19 Août 2019

Je remercie tout d’abord Epta Publishing pour sa confiance et l’envoi de ce service presse.

Il est toujours difficile de se lancer dabs un prequel d’une histoire que l’on a pas lu, et pour cause, elle n’est pas encore sortie. Je ne vous cache pas que j’ai hâte de pouvoir avoir la suite de cette histoire qui s’annonce passionnante après ses quelques pages.

On atterit directement dans le quotidien d’Enya, jeune fille capable de décrypter les auras pour savoir quel humain a développer certaines capacités et les ralliés à sa cause.

Nous n’en apprenons pas beaucoup sur cette guerre qui opposent les deux entités rivales dans ce prequel mais c’est avabt tout un conflit magique.

Enya doit usé de ses charmes pour recruter un jeune homme qui n’a pas envie de se laisser faire. Interressant non?

Leur petit jeu du chat et de la souris est très intéressant, les répliques sont bien amenées et le tout nous mène gentiment dans l’histoire, à tel point que je me suis sentie désemparée lorsque j’ai tourné la dernière page.

Vivement la suite, j’aime beaucoup la plume de l’auteur car on a une impression de légèreté et dans ce registre de lecture, c’est très rare mais très agréable à lire.

Bravo, en 50 pages, j’ai su être envoûtée et je vais attendre avec impatience la suite des aventures d’Enya.

TAMARA – Tome 1 : Le Réveil de l’Eris par Delman

TAMARA : Le Réveil de l'Eris par [Delman]

Titre : Tamara – Tome 1 : Le Réveil de l’Eris

Auteur : Delman

374 Pages

Editeur : Auto Edition

Date de Sortie : 26 Août 2019

Une lecture perso au coeur de la forêt des Services Presses.

J’ai décidé de m’octroyer une lecture perso lors de la sortie de TAMARA. Le résumé me tentait bien et c’était encore les vacances.

Je suis une très grande amatrice des histoires d’Urban Fantasy et de Fantastique, et j’avoue qu’ici je suis bien tombée.

Ce que j’ai apprécié en premier lieu, c’est ce combat des tous les royaumes magiques contre la même menace et pas entre eux. Cela change et donne une dimension plus intéressante au roman. Cela lui permet également de sortir du lot dès le début car il est vrai que l’on retombe assez souvent dans les mêmes schémas pour ce genre d’histoire.

Donc ici un peu de nouveauté bienvenue. On découvre Tamara, jeune « humaine » qui habite sur le campus et va à la FAC. Rien d’anormal pour nous. Sauf qu’un jour, 2 mâles particulièrement beaux se présentent à elle pour lui demander sa main dans le but de sauver leur peuple. Les sauver de qui de quoi, ca personne ne le sait.

J’ai eu un gros faible pour le personnage de Yael. Je dois dire qu’il m’a surpris jusqu’au bout même si mon petit doigt a été prévenant pour le coup *rires*. Cet ange gardien n’a pas fini de nous dévoiler ses secrets et j’ai hâte d’en apprendre plus sur son compte et sa condition.

J’ai lu récemment que l’auteur aimait la saga Rebecca Kean de Cassandra Odonnell, et je dois avouer qu’en lisant les derniers chapitres, c’était très proche et on ressent l’influence. Ce n’est pas du tout derangeant car on est complètement surpris par les événements et ca, j’adore. Je n’avais rien vu venir et quel plaisir.

Je vais patiemment attendre la suite en espérant avoir d’aissi bonnes surprises que pour ce premier tome.

« Love After Dark » par GH David

  • Titre : Love After Dark
  • Auteur : GH David
  • 432 Pages
  • Editeur : City Edition – Eden Collection
  • Date de Sortie : 21 Août 2019

Je viens à l’instant de terminer ce livre. Après 3 jours de lecture intensive pour arriver au bout de cette histoire, je suis abasourdie par le scénario qu’à réussi à réinventer l’auteur.

A force de lire les même auteurs, souvent et surtout dans les mêmes registres, je me suis moi même surprise à être complètement emportée dans cette histoire. Je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre en entamant les premiers chapitres.

Une strip-teaseuse et un « Baron » du crime, l’histoire me semblait simple et facile.

Mais je devrais le savoir, on ne sort pas indemne d’une histoire écrite par GH David. Ici une Romance à Suspense où les ficelles sont tirées avec une telle exactitude qu’on est bluffé.

Tout se déroule en coulisses, avec une quantité impressionnant de petit détail, que l’on ne voit pas à la première lecture. Ce livre pourrait être lu, relu, rerelu, et l’on continuerait à découvrir de nouvelles pistes nous menant au combo final.

Que dire des personnages, Mahira, alias Miss Carlotta, strip-teaseuse renommée dans le milieu de la nuit, nous parait bien affirmée et presque crédule dans ce milieu de prédateurs où elle incarne la tentation, le désir et la luxure. Elle se retrouve face à David, alias Le Baron, chef d’entreprise dans le BTP et personnage influent dans le milieu du crime. Ce dernier souffre d’une amnésie rétrograde dans laquelle 4 années de sa vie ont disparu. Chose qui lui pose bien des tracas car comme on dit, il lui manque une case.

Leurs univers n’étaient pas fait pour se concorder mais le destin en à décidé autrement. Dans un milieu où rien ne pardonne, être la femme du « Baron » demande certains aménagement du quotidien, pas forcément ceux auxquels on s’attend.

Je retiendrai surtout qu’il faut savoir choisir ses amis les plus proches, car même dans les situations les plus critiques, les meilleurs seront toujours à vos côtés.

Ce livre est pour moi un coup de coeur, le troisième à la suite. Décidément, j’ai la chance que l’on me propose des livres exceptionnels avec une qualité indéniable dans l’écriture.

Je ne peux qu’encourager l’auteur à continuer d’écrire car ce qui sort de sa tête est juste incroyable.

« Le bonheur retombe toujours sur ses pattes »par Laure Allard-d’Adesky

  • Titre : Le Bonheur retombe toujours sur ses pattes
  • Auteur : Laure Allard-d’Adesky
  • 158 Pages
  • Editeur : Editions Déliées
  • Date de Sortie : 6 Août 2019

Une vraie bouffée d’air frais.

Prenez toutes vos convictions, mettez les en boules et jettez les à la poubelle. Une véritable pépite s’offre à vous au travers du récit trepidant de la vie d’Anaïs, un véritable chat noir comme il en existe peu.

Il lui arrive toutes les « merdes » du monde. Et pas que les clichés. Vraiment toutes.

L’histoire se déroule autour de la St Valentin et nous decouvrons une Anaïs malchanceuse mais qui pour une fois, voit la roue tourner.

Pour combien de temps, Dieu seul le sait. Ellr va mettre ce répit à profit pour essayer de se trouver un homme. Chose peu aisée quand on sait qu’elle cherche un Indiana Jones, capable de survivre aux mésaventures d’Anais.

Une seule chose est acquise, ses amies. Notre petit groupe est composé de 5 femmes sûres d’elles et bien dans leur peau, prêtes à tous les unes pour les autres.

J’ai adoré cette histoire sur l’amitié basée sur le réel, l’unique et la sincérité d’une relation marchand dans les deux sens. Ce que tu donnes, tu reçois. Ce groupe de copines est la situation rêvée pour n’importe quelle femme normalement constituée. Un vrai noyau sur lequel on peut compter.

J’ai beaucoup aimé sa relation avec Alexandre, Je dois dire que j’ai beaucoup ri.

Il m’arrive vraiment rarement de rire lors d’une lecture, mais c’est le cas ici.

Je ne vous en ds pas plus, cette histoire est tellement peu commune que je ne voudrais pas vous gâcher les surprises qui se trouvent à l’intérieur.

J’ai kiffé. Je vous jure, cette auteure a de l’or dans les doigts. Aucun de ses écrits ne m’a encore déçu et je compte bien continuer de dévorer tout ce que sa plume a à nous donner.

Ici venez respirer le bonheur, car il retombe toujours sur ses pattes. Et il a su envahir mon cœur. Coup de Cœur pour moi.

PS : Anaïs n’a pas de chat, imaginez le pauvre animal avec un foyer pareil. 😂

« Sentiments imprévus » par Titia

  • Titre : Sentiments imprévus
  • Auteur : Titia
  • 260 Pages
  • Editeur : Auto-édité
  • Date de sortie : 9 Juillet 2019


Me revoilà pour une plongée dans l’univers de Titia. Une auteure parmi les premières que j’ai lu lors de mon retour à la lecture. J’étais donc ravie quand elle nous a proposé de lire son nouveau roman.

Je l’ai dévoré. Une histoire d’amour qui m’a fait rire avec une Sara qui ne se laisse pas faire, sa meilleure amie Nelly qui répond toujours présente, ses parents inexistants et Nathan, cet homme sulfureux mais tellement maladroit.

J’avoue avoir réussi à me faire berner. Et j’aime ça, lorsque l’histoire prend une tournure inattendue. On ne peut s’empêcher d’avoir encore plus envie de lire la suite. De mon côté, il aura fallut moins de 24h pour que le tourbillon de Sara et Nathan m’emporte.

Une histoire d’amour sympa, très savamment dosé pour n’être ni trop lourde, ni redondante, ni incohérente. L’héroïne a son caractère qu’elle affirme et garde du début à la fin. Pas de pleurnicherie fleur bleue ou autres actions mélodramatiques qui me fait lever les yeux au ciel en temps normal. Juste des sentiments réels qui ne vous emportent que plus dans l’histoire.

Je me suis vraiment attaché aux personnages, le seul petit bémol (oui, il y en faut bien un sinon je sers à quoi moi 😅), c’est l’absence d’explications entre Sara et ses parents, je ne comprends pas ça. Peut-être que la relation que j’entretiens avec les miens est trop fusionnelle pour que je puisse accepter ce manque de communication entre parents et enfant. Mais celà ne gâche en rien l’histoire, juste un petit plus pour qu’elle soit parfaite à mes yeux. Donc pas si mal me direz-vous…

Si vous avez envie de prendre du bon temps pendant une lecture, je vous conseille d’y plonger la tête la première. Cette histoire est une vrai bonbon.

« Ma belle-mère me déteste mais je lui rends bien » par Laure Allard-d’Adesky

  • Titre : Ma belle mère me déteste mais je lui rends bien
  • Auteur : Laure Allard-d’Adesky
  • 202 pages
  • Editeur : Plumes du Web
  • Date de Sortie : 25 Février 2018

Ahhhhhh, le jour où ca m’arrive je le renie.

Non mais je ne sais pas quel rapport vous avez avec votre belle mère, mais en tput cas, ceux qu’Anaëlle entretient avec la sienne sont juste invivable.

On accepte tous dans nos vies, notre moitié, mais ce qu’on oublie au premier abord, c’est qu’on accepte aussi les casseroles qu’elle traîne derrière et toute la belle famille.

Anaëlle ne connaît pas Diane lorsqu’elle accepte de partager sa vie avec l’homme qu’elle aime, Axel. La première rencontre est électrique, mais sa BM s’arrange toujours pour faire des coups bas, à l’abri des regards pour que ses victimes passent pour des folles. Seule sa belle soeur Camille la comprend, car elle même subit les mêmes sévices.

Seulement, tout s’aggrave lorsque, par malchance, le couple est obligé de se rapprocher des beaux parents.

Je n’en revenais pas de tout ce qu’Anëlle subit par amour. Car personnellement, une belle doche comme ça, je ne la laisse pas m’approcher et surtout, j’ouvre les yeux de mon homme car ça doit être infernal à vivre. Heureusement que sa belle soeur et son beau frère sont de son côté, ce qui la rend plus credible auprès de son mari.

J’ai trouvé ce livre très drôle, en dehors des sentiers battus, savoir que le récit est un combiné des pires actions des belles mères rend le recit tellement crédible et réaliste qu’on en vient a adorer notre propre belle mère (même si c’est des fois compliqué).

Si vous avez envie de plonger dans un nouvel univers, plein de rire, de moments de boule au ventre, de situations ahurissantes, ce feel good est fait pour vous.

Je pourrais vous parler des heures de ce roman, mais ici, la règle d’or est : Pas de Spoil. Alors je vous laisse le soin de découvrir ce roman hors du commun. Mettez vos idées de côté et laissez vous happer par ce coup de coeur pour un livre unique en son genre.

J’aimerais beaucoup un Tome 2, ou un Tome sur Gabriel et Camille, enfin, je dis ça, je dis rien.

#CahierdeVacances – Concours semaine 4

Non je ne vous ai pas oublié.

Cette semaine, nous avons la chance d’avoir une auteur multi-publique.

Et comme elle écrit aussi bien pour les adultes que pour les enfants, c’est un broché pour enfants que nous vous offrons cette semaine.

Voici le résumé :

Les méchantes sorcières sont vertes de rage : les gentilles sorcières ne les ont pas conviées au bal du solstice quelles organisent chaque année ! Fleur dÉgoût, Verrue Plantaire, Carabine et leurs amies sont bien décidées à participer à lévènement, quon le veuille ou non. Toutes se réunissent pour mettre au point leur vengeance.

Vous avez jusqu’au Dimanche 28 Juillet, 20h pour participer.

Pour jouer, c’est simple :

🧙🏻‍♀️ on 👍 la page Lire ses Rêves

🧙🏻‍♀️ on 👍 la page Laure Allard-d’Adesky écrivain

🧙🏻‍♀️ On commente sur le blog

🧙🏻‍♀️ Si on en a envie, on partage et on invite des amis.

Je vous rappelle que le concours est indépendant des réseaux sociaux. L’auteur ou Lire ses Rêves ne peuvent en aucun cas être tenu pour responsable en cas de perte ou dégradation du lot.

Bonne chance à tous.

#Charlie

🧙🏻‍♀️🧙🏻‍♀️🧙🏻‍♀️🧙🏻‍♀️🧙🏻‍♀️

Nous avons une gagnante.

Merci pour vos participations à cette semaine de jeux 😍😍

#Charlie

« Skinny Love » par Sienna Harlow

  • Titre : Skinny Love
  • Auteur : Sienna Harlow
  • 517 Pages
  • Editeur : Auto-Edité
  • Date de Sortie : 27 Juin 2019

Une nouvelle lecture rafraîchissante pour bien commencer les vacances.

Je me pause enfin, un peu tranquille pour entamer mes vacances, ou presque mais c’est tout comme.

Il y a quelques semaines, on m’a proposé de découvrir Skinny Love, et comme on aime les auteurs indépendants et que leur donner un coup de pouce est devenu une seconde nature, je me suis lancée dans cette histoire.

Un début assez calme avec une rencontre, fruit du hasard, mais sans grande conséquence. Puis une deuxième, une troisième et là on commence à comprendre. J’ai aimé cette manière d’aborder le couple en douceur, par la petite porte, ça change du classique. Et puis, après leur idylle d’une semaine, c’est déjà la fin… de la première partie.

Je me demandais comment l’auteur saurait amener la suite du roman, tout en gardant cette légèreté du début et sans tomber dans le cliché.

J’ai été servie. Une situation déjà périlleuse en apparence, puis dans les actions. Cette double voix avec l’alternance des deux personnages m’a permis de mieux cerner le contexte et les pensées des deux personnages. Franchement sur ce point, c’est parfait.

Ensuite, l’histoire en elle même, j’ai beaucoup aimé, avec ce début sympathique et la deuxième partie qui m’a donner une impression de déjà vu au depart mais dont l’auteur à tellement bien su nous amener là où elle voulait que le scénario est devenu unique en son genre.

Il traite en plus du milieu de la musique, un univers que j’affectionne tout particulièrement, ce qui en a fait un roman superbe à mes yeux que je recommande vivement si vous avez quelques jours devant vous.

Je voulais aussi remercier l’auteur, qui a su passer rapidement les scènes de sexes sans nous abreuver de détail dont finalement, on s’en fout. Dans mon cas, j’aime bien une ou deux scènes détaillées dans le roman mais avoir un livre où les deux protagonistes passent leur temps à s’envoyer en l’air acec les détails, non merci, si je recherche ça, je regarde un porno 😂.

Voilà, je pense sue je vous ai tout dis et j’espère vous avoir convaincue car pour un premier livre, l’auteur mérite sa chance parmi le flot de livres sur le marché.

Merci encore pour la confiance qu’elle m’a accordée en m’envoyant ce service presse, c’est une très belle découverte.

Interview avec Laure Allard D’Adesky

Je remercie Laure Allard-d’Adesky d’avoir bien voulu m’accorder un peu de son temps précieux pour le blog.

Salut Laure, est ce que tu peux te présenter brièvement ?

Bonjour, je suis Laure Allard-d’Adesky, j’ai  bientôt trente-cinq ans et plus toutes mes dents, je suis mariée et maman d’un petit garçon de sept ans. En plus de mon métier de romancière, je suis officier de réserve en charge de la communication pour un régiment de l’armée de terre et professeur d’anglais.

Concernant ton second métier d’auteur, peux-tu nous décrire ton parcours ?

J’écris depuis toujours, ou plus précisément depuis que je sais tenir un crayon, car j’ai toujours eu des histoires plein la tête. Je n’ai aucun genre de prédilection : j’écris des nouvelles dramatiques, horrifiques ou fantastiques comme celles de mon recueil « Innocents », mais aussi de la romance (la saga « Burger Royal ») , de la chick-litt (« Ma belle-mère me déteste ») , du feel-good (un roman à paraître en 2020) et des histoires pour enfants ( « Le bal du solstice », « La fée Nomène », « Le pirate qui n’avait jamais vu la mer », « Sanson la Chauve-souris » et à paraître prochainement : « Les animaux de la famille Trémord »). J’ai toujours plusieurs projets en cours et je me laisse porter par mon imagination.

On entend beaucoup plus parler de toi ces temps-ci, mais peux-tu nous dire ce que l’avenir te réserve, enfin si tu en as le droit, bien entendu.

Je suis publiée depuis 2014 mais ma « carrière » d’auteur a véritablement décollé grâce à trois maisons d’éditions : la première, Plumes du web, a édité ma comédie : « Ma belle-mère me déteste mais je lui rends bien » et grâce à elle, j’ai pu participer cette année au salon du livre de Paris, un rêve d’enfant. La deuxième, HQN, a publié un roman que j’ai écrit à quatre mains : « Pourquoi il ne faut pas tuer tout de suite son voisin » et j’ai eu la chance que mon livre soit publié en papier et distribué dans les grandes surfaces, c’était extraordinaire de trouver son livre en rayons à côté de Guillaume Musso, Marc Lévy et Virgine Grimaldi ! Et il y a quelques semaines, j’ai signé un nouveau contrat avec une autre super maison d’édition qui m’ouvrira également de belles portes, mais je ne peux pas encore en parler. Ce roman sortira courant 2020. Je peux néanmoins vous révéler qu’un nouveau roman sortira chez HQN en octobre 2019 : les péripéties amoureuses de trois copines trentenaires.

Et pour finir, quand on voit tous les univers que tu as développé ces dernières années, j’aimerais beaucoup connaître ton personnage favori, et pourquoi ?

Mon personnage favori … alors là c’est une question piège, chacun de mes personnages à un trait de caractère qui me ressemble, mais j’ai beaucoup de tendresse et d’affection pour Anaïs Cerf, l’héroïne de mon roman feel-good qui sortira en 2020, car elle ne se laisse pas abattre face aux soucis du quotidien, elle rebondit quoi qu’il arrive et j’aimerais posséder sa ténacité.

En tout cas, merci infiniment du temps que tu m’as accordé. Je continuerai à te suivre, car une plume qui fait du bien, on ne la lâche pas. Et j’ai aussi découvert en toi une personne extraordinaire. Merci d’être qui tu es.

Bibliographie :

Ses livres pour Adultes

Burger Royal (Collection du coeur) par [Allard - d'Adesky, Laure]
Burger Royal II - Quand le destin s'en mêle (Collection du coeur) par [Allard-d'Adesky, Laure]
Espoirs (Collection du coeur) par [Allard-d'Adesky, Laure]
Innocents: Recueil de nouvelles par [Allard-d'Adesky, Laure]
Pourquoi il ne faut pas tuer (tout de suite) son voisin (HQN) par [Allard-d'Adesky, Laure, Bernard, Fanny]

Ses Livres pour ENFANTS

« Pourquoi il ne faut pas tuer (tout de suite) son voisin ? » par Laure Allard-d’Adesky et Fanny Bernard

  • Titre : Pourquoi il ne faut pas tuer (tout de suite) son voisin?
  • Auteurs : Laure Allard-d’Adesky et Fanny Bernard
  • 208 Pages
  • Editeur : HQN
  • Date de Sortie : 2 Mai 2018

Attention mesdames et messieurs, cette lecture est faite pour vous, qui que vous soyez.

Découvrez une histoire magnifique entre un écrivain et une employée dans une entreprise d’audit.

Une romance épistolaire fraiche et rafraîchissante qui boulverse vos habitudes de lecture tant par son caractère nouveau que par ses personnages.

On découvre Sylvie, cinquantenaire, célibataire, et adepte des chaussures à talons qui s’embourbe dans son quotidien et son travail. Malgré une vie sexuelle active avec plusieurs hommes mais également femmes (chose que j’adore, car je trouve important de montrer que les mentalités évoluent et que chacun est libre de décider de ses relations sans jugement externe), Sylvie s’enlise dans son quotidien. La première lettre de son voisin du dessus, aussi virulente soit elle, va ajouter du piment dans son quotidien.

Les deux protagonistes se font tourner en bourrique. Une seule règle tacite entre eux, ils ne doivent pas essayer de se voir ou de se croiser dans l’immeuble. Aucun d’eux ne sait à quoi ressemble l’autre. Enfin ce n’est pas tout à fait vrai (cette scène m’a beaucoup fait rire) mais vous découvrirez pourquoi en lisant ce livre.

Une lecture où il est impossible d’être déçue. Enfin de vraies vies, des gens avec des relations qui n’attendent pas sur un piédestal que l’on vienne les cueillir. Des êtres avec de vrais vécus, de vrais problèmes et de vraies vies.

J’ai beaucoup aimé m’évader avec les personnages, (pas en m’y identifiant, je n’ai pas 50 ans 😱) mais comme spectatrice, comme un très bon film à la télé. On arrive à la fin, et on est content de laisser vivre les personnages dans notre imagination.

C’est un style dont je n’avais pas l’habitude, mais que je suis heureuse de l’avoir découvert. Même pour un 4 mains, les styles se mélangent à la perfection, si bien qu’on a du mal à différencier les deux plumes.

Je ne vous cache pas que je suis une grande fan de la plume de Laure, mais son duo avec Fanny nous offre un roman à ne pas rater.

Alors convaincu ?

Home Sweet Homme par Charlotte Léman

Home sweet Homme (AntidépresSoeurs t. 3) par [Léman, Charlotte]
  • Titre : Home Sweet Homme (AntidépresSoeurs T. 3)
  • Auteur : Charlotte Léman
  • 246 Pages
  • Editeur : Auto Editée
  • Date de sortie : 19 Juin 2019
  • Où le trouver ? Ebook

Hey, vous vous souvenez de Charlotte et Valentine? Non? Les deux meilleures amies, héroïnes de AntidépresSoeurs et Amoureuses ? Toujours pas, rhooooo, petit rappel de mes avis sur les deux premiers tomes de la Trilogie : AntidépresSoeurs et Amoureuses.

Voilà, maintenant que les deux femmes se sont rappelées à votre bon souvenir, voici mon avis sur ce troisième opus.

Je me demandais en l’attaquant ce qui pourrait bien leur arriver de plus, à notre deux compères. Une chose est sûre, leur amitié est indéfectible et surmontera toutes les épreuves. Leur problème dans la vie, ce sont les hommes, et les familles recomposées. Comment faire lorsqu’on se retrouve trois de plus à la maison et que la moitié de la population ne met pas la main à la pâte? Que se passe-t-il lorsqu’on est tellement pris par son travail qu’on ne se rend pas compte que tout part à volo? Valentine et Charlotte vont devoir se retrousser les manches et faire preuve de sang froid si elles veulent réussirent à garder un équilibre dans leurs vies.

Ce troisième volet m’a surpris en bien, on voit que l’écriture de l’auteur s’est affirmée, les scénarios aussi. J’ai eu un noeud à l’estomac une bonne partie du livre à cause de certains passages où j’étais en attente de savoir ce qui allait se passer. On ne nous laisse pas une seconde de répis. Les actions s’enchaînent tout le long et on peu enfin reprendre notre souffle au coup de sonnette final.

Si vous avez lu les deux tomes précédents, je vous conseille vivement ce troisième, et si vous ne connaissez pas du tout, emmener ses deux trentenaires avec vous en vacances cet été, elles vous feront aussi voyager dans leur quotidien.

Changer de la romance pour ce feel-good, et passer un très bon moment avec Charlotte et Valentine.

Little Rusk – Petite Biscotte par Kelilane Bee

Aujourd’hui je viens vous donner mon avis sur une Romance à Suspens.

Je dois dire que je savais pas trop à quoi m’attendre en commençant le roman.

La couverture fait très légère en contraste avec un résumé plutôt sombre. J’ai plongé dans au milieu d’une recherche d’origine et d’identité, celle de Léa, qui décide de partir à Miami à la recherche de sa mère avec pour seule aide, un certificat de naissance, une broche et un dictaphone.

Une histoire dans laquelle la jeune femme se retrouve entourée par une nouvelle famille qui la prend sous son aile mais sans savoir les vraies raisons de la présence de la jeune femme.

Au début, j’ai beaucoup aimé l’écriture, je n’ai pas réussi à lâcher le livre et l’ai lu en une seule journée, ce qui prouve son attractivité et sa faculté à fasciner le lecteur qui veut toujours en savoir plus.

Quelques petites déceptions dans cette lecture, tout d’abord le caractère de l’héroïne, qui doit sûrement être bipolaire car en quelques minutes elle passe d’un caractère sulfureux, à la colère ou encore au désespoir. C’était assez déroutant car beaucoup trop de changements d’humeur en une seule scène. Ensuite le dénouement de l’histoire était presque trop rapide à mon goût, on découvre toute l’histoire d’un bloc sans laisser d’indice au préalable, ni perdre le lecteur sur de fausses pistes, je trouve ça dommage.

Bon 4a c’est le négatif, il en faut bien un petit peu mais passons au positif. Je vous disais plus haut que cette histoire est attractive. L’idée de fond est très bonne est originale.

J’ai aimé qu’on reste dans le jeu de séduction entre les 2 protagonistes. J’ai aussi beaucoup apprécié d’avoir les versions de tous les personnages afins de mieux comprendre l’histoire, ce n’est pas souvent que l’on voit ça mais c’était top.

Ce qui m’a le plus surpris, c’était l’épilogue, a aucun moment, je ne pouvait me douter d’une telle fin, et c’était juste génial, j’ai fini ma lecture avec le sourire avec le sourire.

Je vous recommande ce livre sans restriction, les point négatifs ne restent qu’un point de vue très personnel, mais l’histoire en vaut la peine.

Je suivrai avec attention les prochaines sorties de cette auteure à la plume très prometteuse.

L’image contient peut-être : une personne ou plus et texte