10 questions à Olivia Billington

Bonjour les #Dreamers, j’ai eu le plaisir d’interviewer Olivia Billington, une femme généreuse, sensible et adorable. Elle s’est prêtée au nouveau format d’interview by Lire ses Rêves 《10 QUESTIONS À…》. Je vous invite à la découvrir à travers ses réponses sans plus tarder.


Bonjour Olivia, bienvenue chez Lire ses Rêves. Je suis ravie de vous accueillir dans les coulisses pour une interview « 10 questions à… ». J’espère que vous allez bien ?

✒ Bonjour Audrey, merci pour cet espace de parole.

1 📖 Présentez-nous votre univers ? Vos romans ? Pourquoi avoir choisi l’auto-edition pour publier vos romans ?

✒ J’écris et suis publiée dans des gens variés.

  • · Fantastique : L’abîme au bout des doigts et Héritage captif
  • · Comédie romantique : Mon ex se marie (et je suis invitée…)
  • · Romance contemporaine : L’étreinte des vagues
  • · Romance à suspense : Mosaïque de toi
  • · Suspense psychologique : Bleu du bonheur
  • · Érotique : une novella Aurore épicée et un recueil de nouvelles À 2, 3 ou 4
  • · Horreur : diverses nouvelles parues dans des recueils ou anthologies

Je suis publiée par des maisons d’édition pour la plupart, mais je me suis aussi lancée dans l’autoédition cette année.
J’ai commencé par une réédition d’un roman qui avait déjà été publié en maison d’édition mais dont j’ai récupéré les droits, L’étreinte des vagues, car je voulais lui donner une seconde vie.
Le prochain, Bleu du bonheur, sort en avril. C’est un genre différent de ce que j’ai déjà publié, mon genre de prédilection en fait, et je me suis lancé le défi de l’autoédition parce que j’avais envie de contrôler tout le processus éditorial d’un bout à l’autre et pour pouvoir comparer les deux manières de procéder.  


2 📖 Comment avez-vous commencé à écrire ? Qu’est-ce qui vous a donné envie d’écrire de la romance et d’être publié ? Où trouvez-vous votre inspiration ?

✒ J’ai toujours adoré lire. La lecture est une activité tellement riche en émotions que j’avais envie d’être moi aussi à l’origine de celles-ci pour d’autres lecteurs et lectrices.
Alors j’ai raconté des histoires. Oralement, d’abord : mes parents m’ont enregistrée sur des cassettes. Par écrit ensuite, dans un petit carnet. J’avais huit ans.
Je pense que ce qui m’a donné l’envie de devenir autrice est le roman Les quatre filles du Dr March, que j’ai lu à dix ans. Deux ans plus tard, je rédigeais mes premières nouvelles ; quant à mon premier roman, j’avais quatorze ans.
Adolescente, j’ai écrit d’autres textes, mais, par la suite, l’université, le travail, mon couple, mes enfants m’ont un peu tenue à l’écart de la fiction.
Jeune trentenaire, après un changement de vie, je me suis remise avec sérieux à l’écriture.
J’ai écrit de la romance par défi (j’adore les défis, en écriture), parce que j’avais envie d’explorer ce genre. Je n’en lis, mais j’adore les films romantiques.
N’importe quoi peut être source d’inspiration, mon vécu, une phrase lue, une idée farfelue, des « et si ? ».  


3 📖 Avez-vous un « rituel d’écriture » ? Où écrivez-vous ? À quel moment de la journée ? Combien de temps consacrez-vous à l’écriture ? Travaillez-vous sur papier ou ordinateur ?

✒ Mon traitement de texte doit être bien calibré dès le départ (texte justifié, alinéa d’autant de mm, police et compagnie – ce que j’écris doit avoir un rendu pro directement). Une de mes relectures passe impérativement par l’impression sur papier.

Il me faut mon petit coussin sur mes genoux. Sans lui, je ressens comme un vide, qui me perturbe et m’empêche de me concentrer.
J’écris à mon bureau, sur mon ordinateur, avec le logiciel Scrivener. J’écris quand je le peux, et j’essaie d’écrire tous les jours.



4 📖 Que représente l’écriture pour vous ? Que vous apporte l’écriture ?

✒ L’écriture, c’est ma bulle, là où je me sens vraiment libre, là où je me réinvente.

Elle m’apporte de beaux échanges, de nouvelles rencontres.


5 📖 Qui est la femme se cachant derrière l’écrivain ? (Famille / prefession…) A quoi aspire-t-elle ?

✒ Une femme…
Timide et bavarde.
Posée et nerveuse.
Douce et brusque.
Intuitive et réfléchie.
Sensible et forte.
Une mère, aussi, d’un ado et d’un préado.
Une femme qui a exercé plusieurs métiers mais qui revient toujours à son essentiel : l’écriture, pour peut-être un jour en vivre.


6 📖 Etes-vous sensible à la critique littéraire ? Que pensez-vous des critiques et blogs littéraires ?

✒ Je le suis, mais j’essaie de prendre du recul. Recevoir des retours positifs est gratifiant, mais les commentaires négatifs (voire méchants) peuvent blesser. Bien sûr, un roman ne peut pas faire l’unanimité, et c’est bien normal, je n’aime pas non plus tout ce que je lis.
Je garde donc à l’esprit qu’il ne s’agit que d’avis subjectifs, tant pour les élogieux que pour les destructeurs, et ça remet en perspective.
Je trouve que c’est une jolie manière pour les lectrices et lecteurs de partager leur passion, de donner leur avis en toute liberté, mais qu’il y en a parfois qui oublient que derrière un roman, il y a un être humain, avec sa sensibilité et des émotions…


7 📖 Êtes-vous autant auteur que lecteur ? Quel type de lecteur êtes-vous ?  

✒ Oui. Je lis du contemporain, dans des genres littéraires variés : suspenses psychologiques, polars, littérature blanche, fantastique, romans humoristiques ou d’anticipation, parfois. J’aime être surprise, ce qui n’arrive pas souvent hélas.


8 📖 Avez-vous d’autres passions en dehors de l’écriture ?

✒ La lecture. Et, comme centres d’intérêt, les troubles psychologiques, le bien-être mental, … J’aime me renseigner sur ces sujets, à la fois pour mes romans et pour mon épanouissement personnel.



9 📖 Quel thème aimeriez-vous aborder dans un prochain roman ?

✒ La reconstruction après la perte de l’amour d’une vie. J’en ai commencé la rédaction, mais je l’ai interrompue, car trop douloureuse à écrire pour moi actuellement.


10 📖 Avez-vous d’autres projets d’écriture ? Pouvez-vous nous en dire plus ? Nous sommes tout ouïe

✒ Ce roman mis en suspens, j’ai décidé d’écrire une série d’urban fantasy, un nouveau défi, avec de l’humour (car j’ai besoin d’écrire du rire, les gens ont besoin de lire du rire), des romances, de l’action, des créatures surnaturelles, un lapin. Un des personnages d’Héritage captif y fera d’ailleurs une apparition (ce sera plus qu’un clin d’œil cette fois) (car oui, j’aime beaucoup faire des clins d’œil entre mes romans).
Je m’amuse énormément, je suis presque à la moitié du roman, même si pour le moment je suis fort ralentie car je souffre d’une capsulite rétractile (mon bras droit est totalement paralysé, il mettra des mois à guérir). Je découvre donc les joies de la dictée, c’est assez laborieux et j’avance beaucoup moins vite que d’habitude.

D’autres sorties sont prévues en autoédition en principe : un roman de fantastique et un suspense/drame psychologique, mais je n’ai pas encore de dates.

Oivia, Merci pour ce moment en votre compagnie.

Merci à vous !


Suivre Olivia Billington:

Sur instagram

Sur facebook

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s