Sélection Romance… sur le thème de l’handicap

Bonjour les #Dreamers, dernièrement sur la page je vous ai proposé de choisir le thème de la prochaine sélection romance made in #LsR, un thème est apparu plusieurs fois alors j’ai décidé de rédiger une sélection sur ce dernier: le handicap.

Ma sélection comprends diverses romances avec pour thème principal le handicap physique. La paraplégique, la surdité, la cécité… autant d’handicaps qui ont plusieurs fois été traités dans les romances contemporaines ces dernières années. Que les personnages soient en fauteuil roulant, amputés, aveugles, sourds ou muets, ces romances sont débordantes d’émotions. Pour cette nouvelle sélection romance j’ai uniquement choisi des livres que j’ai lu ou qui se trouvent sur ma PaL en attente de lecture. Et je me limite à 10 titres… non en fait, après une première ébauche ça sera 12, je ne peux pas faire moins.

Voici donc 12 romances qui abordent le handicap sous différentes formes et que je vous recommande de lire si ce n’est pas déjà fait. En vous souhaitant de belles découvertes…

◇ Je commence avec AVANT TOI de Jojo Moyes. Qui ne connaît pas franchement ? Avec l’adaptation cinématographique ce livre est devenu incontournable dans le genre. Pour tout vous dire j’ai vu le film et c’est ce qui m’a donné envie de lire ce livre à côté duquel j’étais passée.

Lou est une fille ordinaire qui mène une vie monotone dans un trou paumé de l’Angleterre dont elle n’est jamais sortie. Quand elle se retrouve au chômage, elle accepte un contrat de six mois pour tenir compagnie à un handicapé. Malgré l’accueil glacial qu’il lui réserve, Lou va découvrir en lui un jeune homme exceptionnel, brillant dans les affaires, accro aux sensations fortes et voyageur invétéré. Mais depuis l’accident qui l’a rendu tétraplégique, Will veut mettre fin à ses jours. Lou n’a que quelques mois pour le faire changer d’avis.


◇ AVEC TOI M’ENVOLER, un de mes coups de coeur made in Fleur Hana. J’ai adoré l’histoire de Matt, un des golden boy et d’Adeline. Une romance qui évoque le handicap physique mais aussi la dépendance, le mal-être et bien d’autres choses avec un regard bienveillant.

Elle s’appelle Adeline. La première fois que Matt la voit, il perd toutes ses certitudes. Car Adeline a quelque chose de moins que les autres. Et quelque chose de plus. Un plus qui la rend unique, captivante, et fait douter Matt  : doit-il aller au bout de la mission de séduction que son boss lui a confiée  ?

Il s’appelle Matt. La première fois qu’Adeline le voit, elle sent monter en elle l’amertume. L’amertume à l’idée qu’il n’éprouve à son égard que compassion et pitié, qu’il ne voie que le corps malade et oublie la femme qui l’habite. Mais Matt persévère, comme s’il voulait vraiment la connaître. Alors, Adeline le laisse petit à petit entrer dans son quotidien régi par les contraintes médicales. Et elle en vient à se demander si elle ne pourrait pas, elle aussi, se laisser emporter par la douce légèreté qui guide la vie de Matt…


◇ Un joli duo de plumes pour une romance contemporaine poignante. J’ai beaucoup aimé BROKEN de Jane Devreaux et Laura Devillard.

Je croyais ma vie parfaite, j’imaginais que rien ne pouvait m’atteindre… j’avais tort.
Je m’appelle Colyna Macklean. Je suis allongée sur un lit d’hôpital, dans un corps qui refuse de fonctionner. Je suis incapable de bouger, la douleur et l’ennui me collant à la peau, et cette envie furieuse de me laisser sombrer !
Puis, il est entré dans ma vie.
Je suis Mozart Stanlo. Ma batterie me nargue, je ne pourrai plus jamais jouer, je vais devoir affronter le regard des curieux pour le restant de mes jours, mais pour elle, je suis prêt à tout, y compris à enfreindre les règles.


◇ Je me souviens avoir lu cette histoire il y a très longtemps et elle m’a laissée un très bon souvenir. NOTRE ANNÉE TROUBLE était une de mes premières romances avec une héroïne souffrant d’un handicap et j’avais été soufflée par les émotions et la magnifique plume de Sarina Bowen

Le sport qu’elle aime est devenu inaccessible. Le garçon qu’elle aime n’est pas libre. Que lui reste-t-il ? Elle s’attendait à intégrer l’université de Harkness en tant que joueuse de hockey sur glace. Mais à la suite d’un accident grave, c’est en fauteuil roulant que Corey Callahan doit commencer les cours. Son voisin de palier, dans sa résidence accessible aux personnes à mobilité réduite, est trop beau pour être vrai. Il s’appelle Adam Hartley, et c’est un autre joueur de hockey handicapé par deux blessures à la même jambe. Il ne joue pas dans la même ligue que Corey. Et puis, il est déjà pris. Pourtant, une amitié hors du commun va naître entre Corey et Hartley, dans le « ghetto des éclopés » du bâtiment McHerrin. Autour de leurs plateaux de cafétéria et de leurs parties de jeux vidéo, ils se serrent les coudes pour affronter des déceptions qu’ils sont les seuls à pouvoir comprendre. Bien sûr, ce sont juste des amis… jusqu’au soir où tout va basculer. Le trouble s’installe. Corey est certaine d’une chose, elle est en train de tomber amoureuse. Pour de bon. Mais Hartley abandonnera-t-il sa splendide petite amie pour aimer une fille aussi abîmée que Corey ? Rien n’est moins sûr, et Corey va devoir trouver le courage de poursuivre sa vie d’étudiante de son côté – une nouvelle vie qui ne tourne pas autour du sport auquel elle ne peut plus jouer, ni du garçon aux yeux bruns qui a peur de l’aimer en retour.


◇ Ah ! ARCHER’S VOICE de Mia Sheridan c’est une histoire sublime dont je suis tombée amoureuse. Une romance atypique et bouleversante.

La vie n’a pas été tendre, ensemble ils vont se reconstruire.

Quand Bree Prescott arrive dans la petite ville du Maine, elle espère y trouver la paix qu’elle recherche désespérément. Elle est là pour oublier le traumatisme qu’elle a subi dans sa ville natale et recommencer une nouvelle vie. Mais à peine installée dans sa nouvelle maison près du lac, elle va croiser Archer Hale, un homme solitaire et mystérieux, qui cache au fond de lui une profonde souffrance. Un homme que personne ne voit, un homme sans voix.


◇ Rigde Ridge Ridge !! Gros coup de coeur pour MAYBE SOMEDAY de Colleen Hoover. Mon premier CoHo et pas des moindres. Cette histoire avec un personnage sourd est vibrante et émouvante, c’est une merveille.

Sydney, 22 ans, a tout pour elle : le mec parfait, Hunter, un bel avenir et un superbe appartement en colocation avec sa meilleure amie. Jusqu’au jour où elle apprend que ces deux êtres qui lui sont si chers lui cachent un secret impardonnable.
Sydney décide alors de tout plaquer. Elle se rapproche de plus en plus de Ridge, son mystérieux voisin musicien. Comment rester insensible aux magnifiques mélodies qu’il lui joue à la guitare ?
Et si le cœur de Ridge est pris depuis bien longtemps, il ne peut ignorer la force silencieuse qui le pousse lui aussi vers Sydney.
Sauront-ils guérir de leurs blessures et écouter leur cœur ?


◇ L’ÉCHAPPÉE de Julie Tremblay est également une très belle romance. L’auteure nous embarque dans les grands espaces canadiens pour une romance bouleversante.

À vingt-deux ans, son diplôme de la Sorbonne en poche, Anne Menard décide de partir au Canada. De petits boulots en petits boulots, son itinéraire la mène jusqu’au Myers Lake, un petit coin de paradis perdu au fond de l’Ontario. Ce qui ne devait être qu’un simple travail saisonnier va prendre une tournure différente lorsqu’Anne fait la rencontre des fils du domaine. Si Nathan se montre très avenant avec Anne, Ethan est beaucoup plus difficile à cerner… Ex-star de hockey, il a vu sa carrière prendre brutalement fin et tous ses rêves s’envoler. Déterminée à mieux le connaître, Anne ne se laisse pas intimider par l’attitude revêche du jeune homme. Encore faut-il que celui-ci baisse la garde et accepte de s’ouvrir…


◇ Celui-là je ne l’ai pas encore lu mais il m’a fait de l’oeil dès sa sortie. Depuis THE REASON I SMILE signé Elle Seveno a rejoint ma PaL et il me tarde de pouvoir le lire.

Une Rencontre sur un toit. Un sourire. Une évidence…

Cheveux tressés, bonnet, écharpe et gros manteau, Lili pourrait être quelqu’un de transparent si elle n’était pas si lumineuse. Gentille, optimiste, présente pour ses proches, elle ne demande rien et n’attend rien en retour. Si elle s’oublie ? Non, parce que c’est grâce aux sourires de ses proches qu’elle se sent vivante. Connu et reconnu, Lilian est un globe-trotteur aux millions de vues sur internet. Autrefois impulsif et colérique, il profite désormais de la vie sachant que tout peut s’arrêter trop vite. Très peu d’amis – parce qu’il n’a pas le temps – il cache pourtant un cœur tendre, qui aurait besoin d’attention autre qu’intéressée. Ce qu’il lui faut : un peu de repos auprès d’un groupe d’amis qui n’attend rien de plus de lui que de faire sourire leur meilleure amie. Lili. Mais quand obligations professionnelles et célébrité se rappellent à lui, Lilian sera-t-il capable de ne pas faire souffrir Lili ?


◇ Handicap et dark romance, un mélange étrange et déroutant mais bien exploité par Mary Matthews dans RÉDEMPTION – SANDER.

Sander a été élevé dans la haine des femmes, il n’éprouve que mépris et dégout envers l’autre sexe. Après avoir purgé sa peine à cause de l’une d’elle, le Free Biker se réinstalle dans l’ancienne maison familiale et sa nouvelle voisine ne tarde pas à vouloir faire la connaissance du seul autre être humain qui habite les environs.Elsa a emménagé il y a quelques mois dans ce coin perdu d’Alabama pour réapprendre à vivre. Handicapée à la suite d’un drame, la jeune femme tente de faire face en prouvant à sa famille qu’elle est capable de se débrouiller seule. L’arrivé de ce nouveau voisin, dans cette maison aux allures de film d’horreur, attise sa curiosité. Elsa est bien décidée à découvrir qui est le sombre propriétaire des lieux.Seulement, Sander n’a aucune envie qu’Elsa la fouineuse viennent interférer dans ses affaires. Malgré les années derrière les barreaux, l’homme ne compte pas rester dans le droit chemin, il a une mission et une vengeance à accomplir avant d’envisager sa rédemption. DARK ROMANCE


◇ RUSH d’Emma Scott que je n’ai pas encore lu non plus et qui pourtant se trouve dans ma PaL depuis un long moment. J’avais lu de très bons avis sur ce livre.


Charlotte Conroy, violoniste de Juilliard, était sur le point de connaître la grandeur lorsque la tragédie abattit ses ailes sombres, écrasant ses espoirs et brisant son cœur. La musique qui chantait dans son âme s’est tue, et elle est sur le point de poser définitivement son violon. Pour payer les factures, elle accepte un emploi d’assistante personnelle pour un jeune homme amer et en colère qui a été handicapé par un horrible accident… Noah Lake était un athlète de sport extrême, journaliste et photographe. Il a parcouru le monde à la recherche de sa prochaine montée d’adrénaline, jusqu’à ce qu’un plongeon le laisse dans le coma. Il se réveille pour constater que sa carrière est terminée, ses rêves brisés, son monde d’une noirceur sans fin qui ne s’éclaircira jamais. Charlotte commence à voir que derrière l’extérieur colérique et cassant de Noah se cache un jeune homme qui souffre. Elle est déterminée à lui montrer que sa vie n’est pas finie, qu’il a beaucoup de raisons de vivre, n’imaginant pas qu’elle deviendrait la seule lumière dans ses ténèbres, ou qu’il l’aiderait à trouver la musique dans les siennes. La vie qu’il a connue est terminée. La vie qu’elle veut est juste hors de portée. Ensemble, ils doivent affronter leurs peurs et redécouvrir ce que signifie vivre réellement.


◇ Un handicap différent: la cécité évoquée par Anna Wayne dans BLIND LOVE, une très belle romance new adult qui mérite sa place dans cette sélection autour du handicap.

Abbi est une jeune artiste new-yorkaise. Dans un accident de voiture, elle a frôlé la mort et a été grièvement blessée. Aïdan est le brillant fondateur d’une start-up et sa dernière relation a été un fiasco. Ce sont deux blessés de la vie, deux êtres qui fuient les relations amoureuses. Aïdan rencontre Abbi, encore convalescente, dans un chalet du Montana. La lumière qui se dégage de la jeune femme l’éblouit. Il fait tout pour mieux la connaître, même si elle porte désormais un lourd fardeau : l’accident l’a rendue aveugle. En dépit de leurs différences, jour après jour, une intimité s’installe. Mais le passé d’Aïdan et les traumatismes d’Abbi refont bientôt surface. Leur rencontre a été intense… leur amour naissant aura-t-il une chance ?


◇ Récemment sortie en format poche, cette romance contemporaine signée Eva De Kerlan clôture ma sélection. J’ai beaucoup l’histoire narrée dans OUR LOVE WILL NEVER DIE.

Pour elle, il est prêt à prendre tous les risques. Même celui de souffrir.

Le monde de Niels n’est plus le même depuis qu’Ileyna y a fait irruption. Ce soir-là, elle lui est apparue, sublime, au milieu de la foule et des flashs du stroboscope, alors qu’il était occupé à servir les clients au bar. Quand il lui a avoué être sourd, elle n’a pas disparu comme tous les autres, une expression de pitié sur le visage. À la place, elle l’a entraîné sur la piste de danse pour lui faire vivre un moment hors du temps. Depuis, elle occupe toutes ses pensées ; il revoit sans cesse sa peau caramel, ses lèvres pulpeuses et son regard si déstabilisant, comme si elle pouvait lire au plus profond de lui. Mais Ileyna n’est pas du genre à se laisser apprivoiser et, si son caractère volcanique en impressionne plus d’un, Niels, lui, se promet une chose : il fera tout pour la convaincre qu’ils sont faits l’un pour l’autre.


J’avais dis 12 mais il y en a tellement que je ne résiste pas à en remettre 6 mais après, promis, j’arrête et je vous laisse en rajouter en commentaire 😉

◇ BRISÉ(E) de Sophie S. Pierruci (lu)

◇ THE SILENT WATER de Brittainy C. Cherry (lu)

◇ RIDERS #7 – CHEVAUCHÉE LASCIVE de Lorelei James (lu)

◇ PANNES DE COEURS de Danielle Guisiano (Pile à lire)

◇ WHISPERED REVIEWS #1 – Harper & Knox d’Amélie C. Astier et Mary Matthews (Pile à lire)

◇ VALKYRIES de Céline E. Nicolas (Pile à lire)


Lesquels avez-vous lus ? Lesquels vous font envie ?

Avez-vous des suggestions à ajouter à ma PaL ?

💋

18 réflexions sur “Sélection Romance… sur le thème de l’handicap

    • Merci. On m’a parlé de celui de Vanessa Degardin sur la page, je connaissais pas. Il faut dire que je ne regarde plus trop les sorties autres que celles de mes partenaires depuis quelques temps mais je note car il a l’air pas mal. J’ai le recueil Inoubliable dans ma PaL.

      Aimé par 1 personne

      • Je viens de lire ta chronique. Ca donne envie. Mais je lis peu en ce moment alors je me concentre sur les SP et j’essaie d’écrire car j’ai vraiment beaucoup beaucoup de retard pour les chroniques

        Aimé par 1 personne

      • Je te souhaite bien du courage. Moi, j’y arrive pas. A chaque chronique postée, je n’ai même pas le temps de dire ouf qu’une autre doit l’être aussi ! Je sature de ne plus lire tranquille et sans pression !

        Aimé par 1 personne

      • Comme je te comprends. Je prends plaisir à lire mais dès que les dernières pages arrivent et que je me dis qu’il va falloir sortir une chronique c’est le blocage total. Du coup je reprends un livre pour m’évader et la chronique du précédent reste en suspens et ça se reproduire encore et encore. Pourtant j’aime ce que je lis mais je bloque. J’arrive plus facilement à rédiger des avis négatifs ou mitigés que des avis positifs ou coups de coeur. Mon dernier avis mis en ligne m’a pris quasiment une matinée à écrire (environ 8h45/11h30).

        Aimé par 1 personne

      • On en a bien besoin de ce courage mais où se cache-t-il bordel ? LOL. On devrait faire des petits avis comme les Istagrammeuses mais, ce satané esprit de chroniqueuse nous colle à la peau !

        Aimé par 1 personne

      • Mais clairement quand je vois des avis de même pas 10 lignes « J’ai bien aimé cette histoire qui se lit bien,… » je voudrais pouvoir en faire autant mais j’y arrive pas. Je crois que nous avons un problème de conscience de blogueuses. Tu crois que ca se soigne ? Si jamais tu trouves où se cache le courage je compte sur toi pour me donne l’adresse de sa cachette que j’aille faire le plein lol.

        Aimé par 1 personne

      • Mdr 😂. Oui, compte sur moi même si je ne fais pas trop d’illusions pour le trouver.
        Chroniqueuse un jour, chroniqueuse toujours ! On se démène pour les ME et pour les auteures et pourtant, nous sommes les laissées pour compte. Heureusement, qu’il y encore de l’espoir 😂

        Aimé par 1 personne

      • Je vois passer des trucs qui me dégoutent et franchement ça joue également sur mon envie de continuer. À force de donner aux ME, aux auteurs sans un minimum de reconnaissance je crois que je suis vidée. Heureusement tous ne sont pas comme ça. C’est aussi pour ça que j’ai fait un tri dans mes partenariats.

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s