《NE JAMAIS DIRE JE T’AIME》

📚 Titre: NE JAMAIS DIRE JE T’AIME

📚 Auteur: Elodie François

📚 AutoéditionNumérique et broché – 30 septembre 2020

Quand Alexandre entre dans la vie de Mélissa, son monde bascule. Elle qui se refuse à ouvrir son cœur et se contente d’histoires sans lendemain se retrouve face à un homme déterminé à faire tomber les barrières qu’elle a soigneusement érigées pour ne plus souffrir. Malgré une attirance réciproque aussi irrésistible que risquée, elle est contrainte d’établir des règles en espérant le voir fuir…

Ne jamais dire « je t’aime » en est la principale…

Trois mots qu’elle ne veut plus jamais prononcer.

Quel est donc le terrible secret qui a fait de Mélissa celle qu’elle s’efforce de présenter au monde qui l’entoure ?

Bonjour bonjour, que pensez-vous de la narration à la 3ème personne ? Arrivez-vous à vous immerger dans l’histoire avec une narration externe ?

Personnellement, si la narration externe passe plutôt bien avec un récit dans le genre fantastique, dystopique j’ai plus de mal à l’intégrer dans une romance. Tout simplement parce que j’ai du mal à me projeter, à m’identifier. Ce genre narratif ne me dérange pas en soit mais je lis de façon moins fluide. En tant que lectrice je trouve que les émotions peuvent être moins intenses et le récit moins prenant. Il m’est déjà arrivé d’abandonner une lecture avec un point de vue narratif externe car je n’arrivais pas à me plonger dans l’histoire et à l’apprécier.

Pourquoi je vous parle de ça alors que je suis censée vous présenter mon avis sur la première romance d’Elodie François ? Tout simplement parce que c’est ce type de narration que l’auteur a adopté pour son histoire. Pour ne rien vous cacher, j’ai eu un peu de mal au début. Il m’a fallu environ une cinquantaine de pages pour réussir à apprivoiser les personnages et réellement me projeter dans l’histoire. Petit à petit, faisant abstraction d’une narration à la 3ème personne limitée (il/elle), j’ai commencé à m’attacher aux personnages et à apprécier l’histoire. Je me suis laissée tout doucement ensevelir par les émotions que l’auteur a su disséminer tout au long de son récit. Des émotions allant de l’incompréhension à la colère, de la passion à la frustration, de l’attirance à la tristesse. Un panel auquel je ne m’attendais pas et c’est à mon sens c’est un des points forts de ce roman.

« Ne jamais dire je t’aime » et pourtant je vais le dire, j’ai aimé ! J’ai aimé cette romance contemporaine dans laquelle Melissa et Alexandre s’attirent, s’apprivoisent, se succombent, se déchirent, s’abandonnent,… Quand Alexandre débarque dans la vie de Mélissa, ça lui fait l’effet d’une bombe qui détruit ses certitudes en un rien de temps. L’attirance qui les brûle se transforme en alchimie puissante et Mélissa se sent revivre et pourtant elle ne peut pas s’investir dans une relation, elle refuse que les émotions entre en ligne de compte. Entre eux c’était censé être simple. Succomber à l’attraction qui les brûlait, prendre du plaisir sans s’attacher et surtout ne jamais, ne jamais prononcer les 3 mots. Ceux qui changent tout, ceux qui promettent plus et ceux qui donnent le pouvoir de briser leurs coeurs et de tout détruire en un souffle. Mais si ces 3 mots « JE T’AIME » n’était pas une fin en soit mais le début. Un nouveau départ, une reconstitution, une révélation, un abandon, une nouvelle vie,… prendriez-vous le risque de dire ces 3 mots malgré tout ce que celà implique ?


« Ne jamais dire je t’aime » est une romance passionnante remplie de belles émotions. Une romance pleine de douceur, de lumière, de consistance. Un très bon moment de lecture en compagnie de protagonistes écorchés et attachants, une sympathique romance contemporaine et sentimentale portée par une écriture fluide et sémillante. L’autrice est parvenue à créer une tension narrative intéressante faisait écho à la tension existante entre ses personnages principaux et rendant son récit prenant. Elle contraste les caractères et les caractéristiques de ses personnages, elle les humanise et fait qu’on s’y attache avec sincérité. Elle donne de l’épaisseur à son récit, créant à une atmosphère qui oscille entre émotions, actions et aspect psychologique. Le rendu est attrayant et plaisant à découvrir.

J’ai trouvé l’écriture de l’auteure lumineuse, naturelle et pleine de vivacité, la trame bien construite avec un doux équilibre entre les actions et le développement des personnages, entre les émotions et révélations. Un mélange savamment dosé qui a réussi à m’emporter dans l’intrigue proposée. J’ai beaucoup aimé ses personnages et leur éfeuillage touchant de sentiments et de personnalité. J’ai apprécié la dynamique qui s’installe entre eux au fil des pages et qui nous embarque dans son sillon. Et si j’ai eu un peu de mal à me faire à la narration externe au début, à la fin je n’y prêtais plus attention. L’auteure a réussi à me faire passer outre cette particularité et croyez-moi c’est un exploit. Elodie François a réussi à me surprendre et contre toute attente à m’embarquer dans sa proposition de romance contemporaine emplie d’émotions. J’ai passé un bon moment.

4 réflexions sur “《NE JAMAIS DIRE JE T’AIME》

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s