Y a pas que la taille qui compte !

◇ Titre: Y a pas que la taille qui compte !

◇ Auteur: K. Jarno (Autoédition)

◇ Sortie: 5 juin 2020

« Si quelqu’un s’oppose à cette union, qu’il parle maintenant ou qu’il se taise à jamais. »

Sérieux, qui n’a jamais rêvé de crier « MOI » ?

Eh bien, moi, Gaspard, 28 ans, serial dragueur, chômeur invétéré, expert en plans foireux, je viens d’anéantir un mariage pour gagner un pari.

Vous vous demandez si j’ai des limites ? Je pourrais vous répondre, mais j’ai deux ou trois problèmes à régler d’abord.

Un meilleur ami en colère, une mariée en fuite, un nouveau patron glacial, un curé collectionneur de blasphèmes, une proctologue qui ne prend pas de gants… Quand le karma s’éparpille, tout part en vrille !

Et lorsque le destin est joueur et décide de mettre sur ma route une véritable bombe atomique, je n’ai plus qu’un objectif en tête : l’attirer dans mon lit.

Salut les Dreamers, je viens vous parler d’un roman feel good signé K. Jarno sorti aujourd’hui même: Y A PAS QUE LA TAILLE QUI COMPTE ! Les coquines je vous vois déjà venir avec vos « un peu quand même ». Mais cette discussion sur l’importance de la taille sera remise à plus tard. C’est le moment de parler lecture, le moment où je vous conseille plus que fortement de partir à la découverte de ce roman complètement déjanté.

Vous ferez connaissance avec Gaspard, le roi des chômeurs, du no limit, du je-m’en-foutisme. Si le glandage était une discipline olympique il serait médaillé d’or. Rien n’arrête Gaspard pas même un défi visant à saboter le mariage de son meilleur ami, qui l’héberge gracieusement depuis plusieurs années. C’est ainsi qu’il se retrouve contraint de voir une psy et de trouver un boulot. Bienvenue dans les tribulations de Gaspard Leroy.

Je remercie K. Jarno de m’avoir offert l’opportunité de faire la connaissance de Gaspard. J’ai passé un moment extra en sa compagnie. Gaspard est sans filtre, rafraichissant et attachant. Je vous avoue qu’au début même si il me faisait mourir de rire il m’a un peu exaspéré. Son coté glandeur et branleur m’a quelque peu refroidie. Mais ca n’a pas duré bien longtemps car quand Gaspard nous dévoile avec parcimonie et sensibilité des pans de son histoire on ne peut que se mettre à sa place et comprendre son raisonnement. Gaspard c’est un concentré de fraicheur et d’authenticité. Durant ces quelques pages, il nous invite dans sa vie pile au moment où celle-ci va prendre un tournant inattendu et salvateur pour lui. Il va ouvrir les yeux sur bien des choses, se remettre en question et emprunter le chemin fait pour lui. Bien-sûr ca ne sera pas aussi simple. Le chemin est semé d’embuches, de quiproquo, de péripéties mais aussi de surprises. Il va devoir supporter un patron indéchiffrable mais sexy, faire 649 372 photocopies, survivre à miss vodka et ses conséquences, trouver un appart, aller à l’église, acheter des capotes, aller chez le proctologue, ne pas mourir de honte, … Mais dans le fond, même si la vie n’a pas toujours été facile pour lui, elle est bien faite car elle a mis sur son chemin des personnes formidables et bienveillantes qui vont lui offrir chacun à leur façon la part de bonheur qu’il mérite: une famille, l’amitié et l’amour.

Kentin Jarno nous propose un feel good drôle et plein de péripéties en tout genre, additionné à une romance parsemée de quelques touches d’érotisme. Un mélange addictif qui cartonne. Entre les dialogues piquants, les quiproquos, les découvertes loufoques et mésaventures rocambolesques du personnage principal, Kentin Jarno nous offre un concert de rire qui résonne encore alors que j’ai tourné la dernière page de ce roman il y a déjà plusieurs jours. Je pense que je vais garder ce livre sous le coude pour quand j’aurai un petit coup de mou, un petit coup de déprime car c’est un véritable antidépresseur et de première catégorie. Exit le Xanax ! Place à Gaspard !! K. Jarno a su savamment doser son mélange humour et perception émotionnelle et historique, apporter le rythme et la consistance nécessaire à son récit, proposer quelque chose d’original et de divertissant pour permettre au lecteur de s’évader, d’oublier son quotidien durant quelques heures foutrement agréables. En fait c’est foutrement bon !! J’ai le droit de dire que j’en veux encore ? bah voilà je l’ai dit : encore !!!

Ce roman m’a mis du baume au cœur et le sourire aux lèvres pendant les deux heures de lecture. J’ai ri du début à la fin, mes zygomatiques s’en souviennent. Et pas le petit hi hi discret, non plutôt le genre fou rire qui fait se retourner les gens où dans mon cas qui réveille mon conjoint en pleine nuit. Gaspard est hilarant et il n’est pas le seul. Le récit est bourré d’humour, d’ironie et d’autodérision. C’est du rire en barre. Ca regorge de références culturelles cultes, c’est à prendre au second degré, c’est une lecture sans prise de tête et ca fait un bien fou. On rit mais on vit aussi pleinement le cheminement parcouru par Gaspard telle une leçon de vie et on ressort de cette lecture avec le smile et le cœur débordant d’émotions. Derrière son humour décapant, Gaspard, sous la plume rayonnante et vibrante de K. Jarno, nous livre un message de bienveillance, d’authenticité et de positivité. Quel bonheur !! N’hésitez pas à prendre votre dose !

Un livre de presque 200 pages qui me fait dire qu’il n’y a pas que la taille qui compte 😉

Petit mais costaud !!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s