La Chick-lit (chicklit)

En début d’année, j’avais commencé à écrire des petits articles et puis les aléas de la vie ont fait que j’ai un peu (beaucoup) espacé les publications. Aujourd’hui, j’ai eu envie de vous parler de chick-lit. Oui bon, cette idée m’est venue après avoir dévoré (littérairement parlant) la chicklit de Fleur Hana,《Cupcakes & Co(caïne)》…il y a déjà plusieurs semaines. L’idée m’a trotté en tête un moment mais… et voilà… un dimanche pluvieux, un ordinateur, un café et mon article sur le roman chick-lit était lancé.


Alors, la chick-lit… quésako ?

Chick = chicken = poulet = poulette / poule (terme pour désigner une jeune fille).

Lit = littérature

En somme « Chick-lit » = littérature pour poulette soit pour jeune fille.

Mais sachez que comme il n’y a pas d’âge pour dévorer du chocolat, n’y a pas d’âge non plus pour dévorer de la chick-lit. C’est bon à n’importe quel âge, qu’on ai 17, 25 ou même 50 ans… Et c’est à lire sans modération car la chick-lit c’est dément !! Ça fait du bien, c’est une cure de bonheur. Personnellement, à trente-… grgr, c’est un genre que j’aime bien lire occasionnellement.

L’ expression « chick lit » est en fait utilisée depuis 1996 pour désigner des romans et comédies sentimentales écrits par des femmes à destination d’un public féminin. Apparemment seules les femmes écrivent de la chick-lit et c’est uniquement des femmes qui les lisent. Heureusement, que non, enfin j’espère. Même si il est vrai que c’est un genre littéraire touchant essentiellement un public féminin, messieurs vous pouvez lire de la chick-lit et aussi en écrire.

La chick-lit n’est autre qu’un récit amusant et captivant sur le thème de la femme moderne, de la vie et de l’amour. Si le genre doit répondre à des critères particuliers ça serait sans aucun doute: l’humour, la femme, les péripéties cocasses, un tournant de vie et un style rafraîchissant et punchy. Il peut y avoir une romance et c’est souvent le cas mais elle passe au second plan. La chick-lit n’est pas un genre érotique ainsi vous n’y trouverez pas de scènes de sexe en abondance ni détaillées. Cet aspect, qui fait bien entendu partie de la vie d’une femme, reste suggéré pour toucher un public très large.


Pour moi la chick-lit a un goût de printemps, d’été, de jeunesse, de fraîcheur, de punch fruité, de douceur sucrée et ça a commencé comme ça … il y a … quelques années (ça ne me rajeunit pas) avec Les confessions d’une accro du shopping, Le diable s’habille en prada, Le journal de Bridget Jones, …

J’adorais cette littérature et puis les années ont passé, j’ai changé et mes goûts livresques aussi. Je me suis tournée vers la romance young adult au début puis new adult, érotique… Mais parfois, j’aime me plonger dans une chick-lit car c’est en général une lecture agréable et sans prise de tête. Ce genre littéraire c’est un bonbon et même les grandes personnes peuvent manger des bonbons. On peut même dire que la chick-lit s’apparente au roman feel-good par certains aspects [ A lire mon article sur le #feelgood: https://liresesreves.com/2019/01/21/le-roman-feel-good-feel-good-book/ ]

Et puis, un dicton dit: une bonne chick-lit c’est comme un bon orgasme, on en redemmande forcément. Non ? Ah bah, je croyais. Ok. J’avoue, je l’ai inventé celui-là.

La chick-lit s’apparente quelque part à une comédie romantique. C’est un genre qui marche que ce soit sur le marché littéraire ou cinématographique. Plusieurs livres ont été adapté au cinéma: Le diable s’habille en prade, Le journal de Bridget Jones…


Je vous présente ma petite sélection de Chick-lit (actuelles) – Je n’ai choisi que des romans chick-lit lus ces derniers temps – :

Comment suis-je passée de la farine à la cocaïne ?Au départ, je voulais juste vendre mes cupcakes. Ils sont délicieux, vous savez. J’avais même prévu une version glacée pour l’été. Un cupcake spécial Côte d’Azur.Tout devait se dérouler sans accroc. Enfin ça, c’était la théorie.La pratique ? Aujourd’hui, me voilà en cavale avec un flic sexy, des mafieux russes, un poney nain et un trafic de drogue dure !


Vous connaissez l’histoire d’Alice au Pays des Merveilles ?
Forcément ! 
Qui ne la connaît pas vous me direz ?
On est bien d’accord…
Sauf qu’ici, rien à voir !
Pas de lapin blanc, pas de duchesse, pas de jeu de cartes…
Juste mon chihuahua, des biquettes à profusion et moi ! 

Mon départ précipité, mais non moins hautement désiré, m’a conduite là où se trouvent tout plein de caprins de race alpine, mais pas que.
J’ai aussi fait la connaissance d’un border collie très… attachant, et de son maître le berger, non moins attachant.
Oui, vous m’avez bien entendue, un berger !
Bien évidemment que ça existe encore… (soupirs…) et je ne vous parle pas de l’archétype avec béret, canne, manteau en peau de mouton, hein ! 
Non, quand on voit celui que j’ai déniché… où plutôt qui m’a trouvée…
je me dis que tout compte fait, je l’ai enfin découvert, mon Pays des Merveilles !


Le costume de super-héros est-il vraiment le meilleur atout pour séduire une femme ?

Lorsqu’elle décide d’écrire une fanfiction de l’acteur qui incarne le super-héros le plus célèbre des Etats-Unis, Aurore, ne se doute pas des bouleversements que cela va entraîner. Repéré par un éditeur et propulsé en tête des ventes de livres en France, puis aux Etats-Unis, le roman de cette jeune maman célibataire est en passe d’être adapté sur les écrans. Arrivée à Los Angeles pour une tournée promotionnelle, Aurore pourrait bien vivre l’aventure la plus folle de sa vie. Sous le soleil de la Californie, son coeur se retrouve pris en étau entre un éditeur aux faux airs de James Bond, et un Superman plus sexy que jamais. Mais qu’importent les strass et les paillettes, Aurore n’est pas du genre à se laisser impressionner par le beau-gosse qui met tout Hollywood à ses pieds. S’il pense avoir à faire à une fan de la première heure, il va vite devoir redescendre sur terre et ranger sa cape au placard ! 


Un tiens vaut mieux que deux tu l’auras… pas  ?

Depuis qu’elle a abandonné son ancienne vie de tradeuse à Boston pour se lancer dans l’événementiel, Liz peine à joindre les deux bouts. Aussi, quand la célèbre famille Banks lui propose de prendre en charge l’organisation de leur gala annuel, elle saute sur cette occasion inespérée. Mais le patriarche des Banks lui impose bientôt d’être la cavalière officielle de son fils Peter à la soirée, moyennant un généreux dédommagement. Déchirée entre son besoin d’argent et l’envie de remettre à sa place cet odieux personnage, Liz est d’autant plus agacée par ce dilemme qu’elle vient de rencontrer un charmant professeur aux allures de bûcheron canadien. Saura-t-elle prendre la bonne décision  ?  


Et voici quelques autres romans chick-lit à découvrir:


… Ils y en a tellement d’autres !!

Comme d’habitude, j’attends vos suggestions de romans et vos avis sur ce genre tout-punchy alors n’hésitez pas à me laisser un commentaire ci-dessous.

Bisous bisous. #Audrey 💋

2 réflexions sur “La Chick-lit (chicklit)

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s