Blood of Silence ~ Tome 9: LOCHAN

◇ Titre: BLOOD OF SILENCETome 9: Lochan

◇ Auteurs: Amélie C. Astier & Mary Matthews

Lochan Harps-Cortesi est l’héritier des Blood Of Silence. Fils des deux fondateurs, le club et ses secrets coulent dans ses veines depuis toujours. À 21 ans, le passé de Lochan le rattrape. Le biker au cœur déjà condamné par une histoire impossible voit tous ses repaires s’envoler. Il va devoir faire face à une trahison des plus douloureuses qui va bousculer toutes ses certitudes, y compris ses bonnes résolutions.
Alors que le conflit avec les nazis prend de l’ampleur et menace les familles, un événement tragique va pousser le MC à prendre une décision dangereuse où les jeux d’alliance seront déterminants pour l’avenir. Les bikers savent qu’ils doivent agir pour protéger les leurs, quitte à jouer avec le feu et se brûler. L’amour maudit auquel Lochan est destiné revient le hanter pendant qu’une vengeance se prépare.
Est-il envisageable de pardonner l’impensable et de laisser ses sentiments vivre l’impossible ?
Qui remportera l’ultime bataille ?

* Je remercie Amélie et Mary pour leur confiance et l’envoi de ce service de presse.

Je dévore les livres, une véritable accro ! Je peux en lire 3 voire 4 par semaine et en général je les enchaîne car la lecture c’est vraiment une obsession. Bien sûr, y en a que j’apprécie plus que d’autres, il m’arrive d’être déçue également. Ce que j’aime dans la lecture c’est m’évader dans un nouveau monde à chaque fois, ressentir d’innombrables émotions… Ça ne pose aucun problème de passer d’univers en univers, enfin en général car parfois il y a des livres particuliers, des livres qui marquent plus profondément et intensément que les autres. Des livres qui bouleversent et qui vous laissent complètement désemparé face au déferlement d’émotions qui nous submerge. En général, après avoir lu ce genre de livres, je me retrouve tellement bouleversée qu’il m’est impossible de lire autre chose, de plonger dans un autre univers immédiatement. Il me faut quelques jours – 2/3, 4/5, parfois plus – pour encaisser le choc émotionnel provoquer par cette lecture. Vous vous demandez sans doute où je veux en venir. Tout simplement au fait que ce dernier tome des blood of silence fait partie de ce genre de livres. Je l’ai lu (non sans mal – je vous expliquerai pourquoi après) et j’ai mis plus d’une semaine avant de pouvoir partir à la conquête d’un nouvel univers livresque tant cette ultime histoire des blood m’a émue et profondément chamboulée.

En commençant ma lecture, j’étais à la fois excitée et anxieuse, heureuse de pouvoir revivre une aventure avec les blood et triste car je savais que ça serait la dernière. Je voulais dévorer les pages et en même temps je voulais faire durer le plaisir. Et au final, cette lecture se sera avérée être à la fois un pur bonheur et un véritable calvaire. J’ai autant adoré que detesté. J’ai adoré le déroulement de la trame, adoré retrouver l’intégralité des personnages et adoré découvrir un peu plus Lochan devenu grand et sexy; j’ai également adorer les scènes érotiques torrides et sensuelles comme savent si bien les écrire Mary et Amélie, adoré ce frisson d’excitation qui parcourait mon corps à chaque rebondissement, adoré les belles émotions qui se libéraient au fil des pages… mais j’ai détesté souffrir et avoir mal avec et pour les blood, j’ai détesté pleurer plus d’une fois, tellement que j’ai dû faire une pause parce que je ne voyais plus las mots sur ma liseuse, j’ai détesté Mary et Amélie pour avoir infliger à nos chers bikers et pour nous le faire ressentir aussi intensément (oui désolée les filles, j’étais pas loin de vouloir vous étriper au prochain salon, j’avais même commencer à élaborer un plan mais rassurez-vous c’est passé. Enfin presque).

Parlons quand même un peu de l’histoire, sans spoiler ce qui ne va pas être facile donc je vais en dire très peu. Ce 9ème tome raconte l’histoire de Lochan, le fils de Hurricane que Creed a adopté et élevé comme son propre fils à la mort de son meilleur ami et frère. Le petit Lochan a bien grandi devenant un jeune homme de 21 ans portrait crashé de son défunt père. Il est l’héritier au trône des Blood of silence. Quand le jeune biker découvre enfin le secret qui hante ses nuits depuis toujours, il prend l’ampleur de la trahison et c’est tout son monde qui s’écroule. La colère le submerge mais il ne peut pas la laisser prendre le dessus car le club a plus que jamais besoin de lui. L’ennemi a frappé et Lochan doit protéger son club, son clan, sa famille. La guerre est déclarée. Mais en pleine guerre, alors que Lochan jongle déjà entre devoir et vengeance, il va devoir composer avec ses émotions pour Elle, celle qui lui est interdite mais qui en ce moment affronte une douloureuse épreuve et a tant besoin de lui. Saura t-il garder ses distances ou au contraire succombera t-il à l’interdit si tentant ?

C’est avec dextérité et intensité que Mary et Amélie nous offrent un tome final époustouflant, à la hauteur de mes espérances et dans la parfaite continuité de cette saga dont je suis fan depuis le tout premier tome. Je n’aurai pu rêver mieux, excepté que ca ne s’arrête jamais. Chaque tome a ce petit quelque chose de diffèrent et captivant tout en suivant une ligne directrice étonnante, toujours en mouvement et en renouvellement. On aurait pu, au bout de 9 tomes (+ les nouvelles), s’être lassé de l’univers des Blood mais non, chaque tome des Blood est attendu avec engouement car les auteurs on su créer à la fois un univers et des personnages profonds, intéressants et fascinants. C’est une saga mais chaque tome à sa propre identité, son petit message à passer, sa morale et à chaque fois ça nous touche en plein cœur. Cet ultime tome ne fait pas exception et c’est un nouveau coup de cœur pour moi. Comment pourrait-il en être autrement alors que c’est un maelstrom d’émotions qui m’a englouti dès les premières pages pour finalement me libérer plus de 10 jours après avec une affreuse sensation de vide. OMG !!! je veux encore des Blood moi !!!

Le duo A/M me bluffe encore et encore. Leur style est fluide, incisif, prenant. Elles nous happent dans leur récit avec facilité et délectation, nous touchent en plein cœur, nous bouleversent aux larmes, nous coupent le souffle, nous renversent façon 33 tonnes d’émotions brutes en nous laissant hagards et dévastés sur le bord de la route. Mais elles savent aussi nous faire sourire et rire avec leurs personnages tous aussi attachants les uns que les autres, ainsi que nous donner de sacrées bouffées de chaleur avec les touches audacieuses et suaves d’érotisme qu’elles distillent à la perfection dans leur récit. Qu’il était excellent ce tome mais qu’il est atrocement difficile et douloureux de dire au revoir aux Blood. Amélie et Mary nous offrent un dernier opus à couper le souffle (à l’image de la saga), un tourbillon d’émotions en harmonieuse pagaille dont on raffole et avec lequel on se régale.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s