« Pourquoi il ne faut pas tuer (tout de suite) son voisin ? » par Laure Allard-d’Adesky et Fanny Bernard

  • Titre : Pourquoi il ne faut pas tuer (tout de suite) son voisin?
  • Auteurs : Laure Allard-d’Adesky et Fanny Bernard
  • 208 Pages
  • Editeur : HQN
  • Date de Sortie : 2 Mai 2018

Attention mesdames et messieurs, cette lecture est faite pour vous, qui que vous soyez.

Découvrez une histoire magnifique entre un écrivain et une employée dans une entreprise d’audit.

Une romance épistolaire fraiche et rafraîchissante qui boulverse vos habitudes de lecture tant par son caractère nouveau que par ses personnages.

On découvre Sylvie, cinquantenaire, célibataire, et adepte des chaussures à talons qui s’embourbe dans son quotidien et son travail. Malgré une vie sexuelle active avec plusieurs hommes mais également femmes (chose que j’adore, car je trouve important de montrer que les mentalités évoluent et que chacun est libre de décider de ses relations sans jugement externe), Sylvie s’enlise dans son quotidien. La première lettre de son voisin du dessus, aussi virulente soit elle, va ajouter du piment dans son quotidien.

Les deux protagonistes se font tourner en bourrique. Une seule règle tacite entre eux, ils ne doivent pas essayer de se voir ou de se croiser dans l’immeuble. Aucun d’eux ne sait à quoi ressemble l’autre. Enfin ce n’est pas tout à fait vrai (cette scène m’a beaucoup fait rire) mais vous découvrirez pourquoi en lisant ce livre.

Une lecture où il est impossible d’être déçue. Enfin de vraies vies, des gens avec des relations qui n’attendent pas sur un piédestal que l’on vienne les cueillir. Des êtres avec de vrais vécus, de vrais problèmes et de vraies vies.

J’ai beaucoup aimé m’évader avec les personnages, (pas en m’y identifiant, je n’ai pas 50 ans 😱) mais comme spectatrice, comme un très bon film à la télé. On arrive à la fin, et on est content de laisser vivre les personnages dans notre imagination.

C’est un style dont je n’avais pas l’habitude, mais que je suis heureuse de l’avoir découvert. Même pour un 4 mains, les styles se mélangent à la perfection, si bien qu’on a du mal à différencier les deux plumes.

Je ne vous cache pas que je suis une grande fan de la plume de Laure, mais son duo avec Fanny nous offre un roman à ne pas rater.

Alors convaincu ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s