SUPRÊME DÉSIR ~ Tome 1 { Suprêmes interdits }

◇ Titre: Suprême Désir { Suprêmes interdits } Tome 1

◇ Auteur: Florine Hedal

◇ Editeur: Butterfly Éditions

◇ Date de sortie: 28 mars 2018 (numérique)

Bye bye le Canada, rebonjour la France ! Après une année d’étude passée à l’étranger, Calista est enfin de retour à la Ferme où l’ambiance rock’n’roll n’a pas changé depuis son enfance. Mais si la jeune femme est heureuse de retrouver sa famille, Basile ne semble pas partager l’enthousiasme général…

Basile, l’ami d’enfance qu’elle considère presque comme son frère. Basile, plus impulsif, cynique et torride que jamais.

L’homme serait-il troublé par la nouvelle Calista, sortie de sa chrysalide pour devenir le plus attirant des papillons ?

L’attraction est indéniable. Le péché est proche. Attention à ne pas se brûler les ailes…

Calista est de retour chez elle, un endroit appelé la ferme où vit sa famille en communauté. Elle y retrouve sa mère aimante, son père rockeur, son frère mais aussi Gus, son meilleur ami et Basile, son pire ennemi. Bien qu’ils ont grandi ensemble Calista et Basile ne se supportent pas, bien au contraire ils se detestent. Tout le temps en train de se chamailler, de ce taquiner… ils sont comme chien et chat, comme frère et soeur.

Enfant, Calista était un peu boulotte et pas sûre d’elle. Aujourd’hui, à 20 ans, elle est devenue une jeune femme très belle et intelligente. Elle n’a plus rien à voir avec la petite fille rondelette qu’elle était enfant. Cependant elle n’a pas conscience de ses atouts. Elle a gardé son côté fleur bleue, un peu naïf. Et ce qui n’a pas changé chez elle c’est son manque de confiance en elle, surtout avec la gente masculine. Et elle ne s’attendait pas à faire un quelconque effet à Basile.

Basile, de 2 ans son aîné, qui est un coureur de jupons, un serial baiseur. Il est canon, carrément sexy et hautement irrésistible. ( il va adorer ma description de lui. lol) Et celà va avec le package « sexy en diable » : il est hautain, égocentrique, arrogant et diabolique. Ça tombe bien, c’est comme ça je les aime !!! Et que j’ai aimé Basile !!! (Vas-y Basile jubile, tu as le droit).

Calista n’a aucune conscience de sa féminité et de son pouvoir de séduction sur la gente masculine. Basile lui si. Calista lui plaît. Calista l’obsède mais elle est intouchable (ou pas). Calista, elle, a bien conscience de ce qu’est Basile. Un playboy. Et refuse d’etre sa nouvelle proie malgré le désir intense et incontrôlable qui l’habite quand Basile la frôle, la touche, l’embrasse. Elle ne sera pas un nouveau trophée à accrocher à son tableau de chasse. Ça jamais et c’est elle qui le dit !! (C’est bien ma fille, on y croit).

Tout au long de ma lecture, j’étais tour à tour sur un nuage voluptueux, puis sur des charbons ardents, puis sur les hauteurs d’un volcan en ébullition. Avec cette lecture, j’ai emprunté un véritable ascenseur émotionnel et je n’en suis pas ressortie indemne.

D’abord sur un nuage de volupté, je me suis laissée emporter dans l’histoire et dans les méandres de l’attraction sensuelle entre Calista et Basile.

Puis, sur des charbons ardents, dansant d’un pied sur l’autre et découvrant les différentes facettes des personnages, apprenant à les aimer,… Alanguie et échauffée par ma délectable lecture, je m’y suis évadée pour mon plus grand plaisir.

Et aussi sur les hauteurs d’un volcan près a exploser, attendant l’éruption, l’explosion érotique qui se diffuse progressivement et qui s’intensifie. C’est sacrément bouillant et cette délicieuse torpeur érotique dans laquelle on plonge et tout bonnement un pur délice.

Suprême Désir c’est une histoire explosive, intense, voluptueuse qui met en scène 2 êtres qui se détestent mais qui s’attirent et que le désir envahit. Un désir ardent qui envahit leurs corps, leurs veines, leurs âmes (et les nôtres aussi, c’est contagieux) et les poussent à jouer à un jeu dangereux, à entrer dans une danse effrénée, à entrer dans un ascenseur sans lien d’attache. Et c’est ce qu’on ressent à la lecture. On s’engouffre dans ce jeu parfois malsain mais on y retourne, on danse avec les personnages en rythme avec la plume fluide de Florine Hedal, on plonge dans cet ascenseur fou, sans filet mais d’une intensité incommensurable et profonde. C’est déroutant mais c’est tellement bon. Je me suis régalée ! J’ai pris un shoot « Suprême Desir » qui m’a fait voyager dans un univers à la fois charnel et détonant et ressentir un tumulte d’émotions à la fois grisantes et déroutantes. C’était simplement exquis !!

Cette lecture c’est aussi une véritable source de frustration. Et ça, c’est un compliment pour l’auteur. Oui en général, les auteurs sont sadiques et aiment nous voir souffrir. lol.
Suprême Désir est une romance contemporaine rafraîchissante, avec des touches d’érotisme torrides, des moments de grande sensibilité, des répliques drôles… mais vraiment très frustrante.
Je découvre la plume de Florine Hedal avec cette romance et c’est plutot une jolie surprise. La lecture est franchement très agréable et fluide. Les pages se tournent quasiment toutes seules. On est comme aimanté au contenu qui défile devant nos yeux. L’auteur a un style épuré, riche et voluptueux. A travers son récit, elle a fait naître un nombre incalculable d’émotions en moi allant du désir à la colère en passant par l’incompréhension et cette satanée frustration. Grrr !!!

J’ai passé un moment fort agréable en compagnie de Cali et Basile. La trame est aboutie, cohérente et vraiment bien écrite, laissant entrevoir une histoire profonde et présage une montagne de possibilité pour la suite. Ce qui me frustre, encore plus !!! Oui les scènes érotiques ajournées sont frustrantes même si elles sont exquises; le caractère « sale gosse arrogant » de Basile est rageant même si j’ai adoré le détester; la cali qui n’assume pas ses désirs et prend la fuite à tout bout de champs m’a énervée également même si j’ai aimé sa sensibilité; et cette fin !!! Oui cette fin, où on se dit « ça y est, c’est LE moment », où l’on pense à tord que cette boule de frustration va enfin pouvoir exploser, où l’on tourne la page et qu’on attend l’explosion et qu’en fait, on y trouve les mots « à suivre » ça c’est la frustration extrême. Je veux la suite !!! Bordel de M….. !!!!

A suivre…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s