La république du Trégor

TITRE: La république du Trégor

AUTEUR: Paula Alexander

EDITEUR: La Condamine

DATE DE SORTIE: 26 avril 2018 (numérique)

Entre devoir et sentiments, Isatis devra faire un choix.

Tueuse au compte de la République qui gouverne le Trégor depuis le terrible « Chaos », Isatis a pour mission d’éliminer les opposants au pouvoir, Les Lemmings. Parmi eux se trouve Alec, la cible numéro un d’Isatis, mais également l’une de ses principales faiblesses.

Alors qu’elle débute une nouvelle mission de la plus haute importance, la tueuse va se retrouver au plus près de ses ennemis. Le mystérieux Alec pourrait bien en profiter pour bousculer ses certitudes et remettre en question les fondements même de son existence.

Entre deux idéologies et deux hommes que tout oppose, les certitudes et le cœur d’Isatis balancent. Parviendra-t-elle a discerner le vrai du faux et à faire un choix qu’elle ne regrettera pas ?

Isatis est une tireuse d’élite. Et ce terme lui convient parfaitement. Elle est l’une des meilleures de sa génération. Depuis sa plus grande enfance, elle a été formée, entraînée pour répondre aux ordres de la République. Elle connaît ses compagnons d’armes depuis le premier jour d’entraînement. Ils sont devenus sa famille. En particulier, Nolan malgré les interdits et les règles.

Jusqu’au jour où, lors d’une mission, tout bascule. Elle va devoir apprendre à regarder et analyser différemment les événements ainsi que les personnes. Elle va devoir remettre toutes ses connaissances et ces certitudes en cause, tout ça à cause de sa cible. Alec qu’elle a connu avant même d’entrée au service de la République.

Elle va aller chercher des réponses, là elle où tout à commencé. Ainsi que dans son cœur, pour savoir si elle est bel et bien du bon côté de la barrière.

L’univers crée par l’auteur est assez incroyable. Le «Chaos», comment la République est gouvernée, les opposants, tout cela est écrit d’une manière très fluide, efficace et compréhensive.

J’ai adoré plonger dans cet univers post- Apocalypse, tiraillé entre les bons et les méchants. Je l’ai moi-même été entre les deux camps, à chercher qui étaient dans le vrai, à me dire : moi, je ferai quoi ?

Mais, j’ai personnellement trouvé que tout allait trop vite. Même pour moi qui suis une habituée des séries et films à suspense, qui adore lire des livres de style thriller et policier, où l’attente est accrue, où il passé sous silence certains événements pour le «grand final», où certaines choses paraîssent normales et sont attendues, je suis vraiment restée sur ma faim tout le long.

Certains passages auraient sans aucuns doute mérités un peu plus d’explications, de descriptions. Il y a même eu des moments où j’ai du arrêter ma lecture parce que cela me frustrait trop. Mais j’avais également envie de vite le finir pour avoir des réponses. Heureusement je les ai eu !!

Enfin en partie, et ça ne m’a pas enlevé cette impression que le travail sur personnages n’avaient pas été assez approfondis pour moi. Isastis est une tueuse au compte de la république, efficace et rapide, elle représente une Elite mais également à mon sens une femme forte. J’ai trouvé qu’elle n’était pas assez mise en valeur comme telle dans le livre.
J’ai eu un peu peur aussi de voir un triangle amoureux s’installer, mais au final c’est plutôt les réactions d’Isatis face à ses deux hommes qui m’ont dérangés, mais j’ai vraiment apprécié que l’on bascule pas dans une romance. De mon point de vue, je trouve que les émotions, ses émotions auraient pu être un peu plus travaillées afin de vraiment faire qu’on s’attache à son personnage, qu’on frissonne, qu’on ai peur avec elle, qu’on transpire en l’imaginant courir et fuir.

Le cliffhanger qui contre toute attente m’a fait dire : « j’adore ! » ainsi que l’histoire m’ont plu et je suis convaincue qu’avec deux-trois petites améliorations, ce livre pourrait faire partie des meilleures dans sa catégorie en ce moment (univers alternatif-science fiction).

J’espère sincèrement qu’il y aura une suite, parce que je souhaite voir l’auteur et Isatis évoluer ensemble.

Une mention spéciale « coup de cœur », pour les citations en début de chaque chapitre. C’est mon petit point faible, j’adore !

* Merci à Célia et aux éditions La Condamine, pour ce service de presse.

2 réflexions sur “La république du Trégor

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s