Un moment avec … Caro Mélu

Aujourd’hui, c’est Caro Mélu qui a répondu à mes questions et elle a beaucoup aimé, elle s’est même amusée selon ses dires. J’ai des preuves. Bon, vous verrez qu’au cours de cette interview, Caro Mélu était shootée (au café) donc pas forcément objective.

Et sinon, Caro de son petit nom, est une louve, une amie du sexy Jacob dans Twilight. Elle… Ah! Non! On me dit dans l’oreillette que je divague un peu.

En fait, Caro Mélu écrit. Elle est l’auteure de « Le lac du Lou », un roman qu’elle autopublie via la plateforme « Stories by Fyctia ». Elle se confie sur son expérience, nous parle de sa personnalité, de son roman et de sa grande passion pour la caféine.

Bonjour Caro Mélu. Merci d’accepter de répondre à mes questions pour Lire ses Rêves.

– On commence par une question facile : comment vas-tu ?

  • (Prend le temps de vérifier qu’elle a bien son café à côté d’elle) Ecoute, ça va bien. Merci ! Et toi ?

[ *moi: ça va. Je suis à l’apéro donc ça roule! ]

Peux-tu te présenter aux lecteurs qui ne te connaissent pas encore ?

  • Je suis une jeune femme de 35 ans, qui vit dans les Alpes, en Savoie (eh oui, pas très loin de mes personnages du Lac du Lou ). J’écris sur Fyctia et Wattpad depuis bientôt deux ans (enfin… ça fera deux ans cet été, mais les chiffres et moi, hein !). Je suis aussi l’une des administratrices d’un groupe Facebook consacré à l’écriture sur les plateformes en ligne, Fyctia for Fun (FFF pour les intimes). Après, en ce moment, je suis engagée dans un projet pour faire venir Pearl Jam en France cet été (oui, oui, il y a même une pétition et différents groupes sur les réseaux). Ah oui ! Et je dois me remettre à l’apprentissage du sioux lakota.

Quelle genre de femme es-tu ?

  • Le genre qui n’aime pas les cases. Le genre qui a besoin de liberté…

Cites 3 traits principaux de ton caractère ?

  • Passionnée (les mauvaises langues diront « obsessionnelle ») ; spontanée ; dévouée

Qu’aimes-tu le plus chez toi ?

  • La partie gauche de ma chevelure.

Qu’aimes-tu le moins chez toi ?

  • La partie droite de ma chevelure… Ha ha ! Je plaisante ! Mais demander à une femme ce qu’elle aime ou n’aime pas chez elle, c’est risqué, non ? (et la réponse varie selon les jours en plus).

Quelle est ta plus grande peur ?

  • Perdre le sens des choses… (réponse énigmatique… check !)

Quelle est ta plus grande réussite ?

  • Je serais tentée de dire « l’auto-publication du Lac du Lou ». Mais en vérité, mon cerveau ne fonctionne pas comme ça. Je ne réfléchis pas en termes de « grande » ou de « petite » réussite. Certains jours, faire sourire un ami en détresse peut te paraître la plus grande réussite au monde, par exemple. Je préfère garder en tête toutes les petites réussites du quotidien. (File se refaire un café)

Tu es l’auteure de « Le lac du lou », une histoire publiée via la plateforme Stories by Fyctia. Peux-tu nous parler de ton roman ? De l’univers qui en découle, de tes personnages … ?

  • Avec plaisir ! Cette histoire est née au moment où Fyctia a lancé le concours « Alphas et Lunas ». Je faisais une randonnée aux Ménuires avec une amie, au bord du lac du lou (oui, le vrai, celui qui se trouve en Savoie). Les paysages étaient magnifiques et, tout en marchant, j’ai commencé à imaginer une histoire de loups (oui, parce que « lou » en ancien français du coin , ça veut dire « loup » forcément). Et toute une dynastie de loups (des hommes-loups, bien sûr) s’est mise à vivre dans ma petite tête. J’avais envie d’un système matriarcal, car je voulais rédiger une fable « anti-sexisme » (mais je n’en dis pas plus pour ne pas spoiler).

Donc, l’héroïne Séléné est une louve, qui ne se reconnaît pas dans les pratiques de sa meute. Elle a essayé de refaire sa vie à Bordeaux mais une mort dans sa famille va l’obliger à rentrer en Savoie où sa mère, la nouvelle alpha du clan des Lou, va lui demander d’assumer ses responsabilités d’héritière. Et, en fait, je réalise que j’adore écrire sur des personnages qui sont en quête de leur identité.
A cela, il faut ajouter un lien compliqué avec son frère jumeau Célian, une rencontre avec l’assistant de sa mère Endy, des cousines qui veulent prendre le pouvoir par tous les moyens…
Le tout saupoudré de légendes familiales (En réalité, des légendes déjà existantes que je me suis amusée à réinterpréter, comme le mythe de Lycaon, celui de Romulus et Rémus, la légende de la Bête du Gévaudan…). Voilà, ça devrait vous donner une petite idée du Lac du Lou. Un petit texte de bit-lit avec des histoires de complots familiaux.

Tu es une des ambassadrices choisies par Fyctia pour autopublier ton roman en numérique. Peux tu nous parler de cette expérience ?

  • C’était une super expérience, même si les délais étaient un peu stressants. En même temps que je retravaillais mon manuscrit, je devais finir d’écrire New Soul (un autre texte qui est en finale du concours « Populaire » de Fyctia en Young Adult). Autant te dire que je n’ai pas beaucoup dormi pendant cette période. Mais les membres de la team Fyctia étaient réellement à l’écoute et ils nous ont bien aidés. De plus, il y avait un bel esprit d’entraide entre les différents ambassadeurs. En ce qui concerne la plateforme, elle est très intuitive et facile à utiliser. Il suivit de suivre les différentes étapes.

Je me souviens encore du petit moment d’émotion quand j’ai pu visualiser la version numérique de mon livre (bon, il est vrai que je suis une grande émotive).
Mon conseil, pour quelqu’un qui veut s’auto-éditer, c’est de prendre le temps de bien travailler son manuscrit avant de se lancer (il faut s’entourer de bêtas lecteurs efficaces pour venir à bout des « coquilles »). Pour conclure, je suis vraiment heureuse de faire partie de cette aventure !

Si tu devais donner envie aux lecteurs de découvrir ton roman en 3 mots, ça serait lesquels ?

  • Complots / Légendes / Famille (Que trois ? tu es dure en affaires !)

*** Le lac du Lou – Résumé ***

Depuis quand écris-tu ?

  • J’écris des poèmes depuis que je suis enfant (oui, je te laisse imaginer les kilomètres de poésie torturée que j’ai pu produire à l’adolescence…). A l’âge adulte, j’ai commencé à m’essayer aux genres narratifs. D’abord quelques nouvelles, puis un début de roman. J’ai écrit de manière irrégulière un récit de Fantasy pendant plusieurs années. Et un jour, je suis tombée sur une pub Fyctia (sur Facebook) et ça a été le déclic. J’ai commencé à écrire de manière compulsive sur la plateforme et j’ai découvert une communauté qui m’a motivée grâce à son soutien enthousiaste. Certaines personnes sont même devenues des amis. (Comment ça « je m’éloigne du sujet » ?)

Quelle place tient l’écriture dans ton quotidien?

  • Hum… Je suis désolée pour les clichés qui vont suivre, mais je ne vois pas comment le dire autrement.

L’écriture est mon oxygène. C’est devenu un élément essentiel de ma vie. Si je n’écris pas pendant plusieurs jours, je deviens grognon. Je ne pourrais pas arrêter d’écrire. J’en plaisante parfois en disant que je suis une « camée de l’écriture ». C’est un besoin. A peine une histoire terminée, je me jette à corps (cœur ?) perdu dans une autre.

Qu’est ce qui t’as donné envie d’écrire ?

  • La lecture sans doute. Je lis énormément depuis que je sais lire. J’aime me plonger dans d’autres univers, j’aime me lier d’amitié avec les personnages des histoires que je dévore. Je crois que l’envie d’écrire est liée à la lecture : j’écris des histoires que je prendrais plaisir à lire.

Et puis, il y a quelque chose d’un peu mystérieux, d’un peu magique, parfois dans l’écriture : tes personnages prennent le contrôle. Ils t’échappent un peu, comme s’ils avaient une vie propre.

Quelles sont tes passions autres que l’écriture?

  • Je t’ai parlé du café ? ha ha !

En vérité, la musique m’est tout autant nécessaire que l’écriture (d’ailleurs la plupart de mes textes sont écrits avec des chansons en fond sonore). J’aime en écouter et j’adore chanter. Je chante à peu près partout… Sous la douche, dans la voiture, dans les rayons du supermarché, dans les couloirs de mon lieu de travail…

Des projets à venir dont tu peux nous parler ? On est curieux 😉

  • Oh oui ! Des tas ! Je vais juste te donner les principaux.

Je suis donc en finale du concours « Populaire » avec New Soul (et j’attends les résultats là). En même temps, je corrige un roman fantastique que j’ai écrit sur Wattpad et qui s’appelle Sympathy for the Devil (une histoire d’âmes sœurs, impliquant des anges, des démons et quelques humains ; sur fond de guerre entre les deux camps, avec une problématique écologique et une envie de pas écrire un truc trop manichéen… oui, dit comme ça, je te l’accorde, c’est étrange.). Et, enfin, je me suis lancée dans l’écriture d’une nouvelle histoire, After the Storm, qui est une romance se déroulant dans les années 90 (un road trip aux USA, deux personnages un peu paumés, une rencontre sous l’orage… Pareil, c’est dur à résumer).

Et comme je te disais, en grande fan de Pearl Jam, je suis occupée par ce projet de les faire venir en France lors de leur tournée européenne de cet été. Je te mets les liens au cas où : https://www.instagram.com/pearljamfrance/ ; https://www.facebook.com/groups/403023883472126/

  • Mer ou montagne ?

On ne peut pas dire les deux ? J’ai une grande passion pour l’océan… mais comme j’habite dans les Alpes : montagne !

  • Salé ou sucré ?

(je sens que ça va être l’enfer de choisir !) Allez… salé !

  • Thé ou café ?

Tisane… Non, je plaisante ! Café ! Je suis une addict ! (même si je ne suis pas contre un bon thé aux fruits rouges)

  • Ange ou démon ?

Si je ne dis pas « démon », Maël (mon démon de Sympathy for the devil) va encore bouder…

  • Été ou hiver ?

Il n’y a pas si longtemps, j’aurais dit « été » sans la moindre hésitation. Pourtant, l’hiver à la montagne, c’est magique. J’adore la neige ! Donc, on va pencher pour l’hiver.

  • Automne ou printemps ?

Même si l’automne donne l’impression que les montagnes sont des toiles impressionnistes, je choisis le printemps sans hésitation !

  • Romance ou thriller ?

Romance. Je ne lis pas beaucoup de thrillers en fait… Je suis une grande fan de Fred Vargas, mais je crois que c’est plus des polars qu’elle écrit.

  • Chocolat blanc ou noir ou au lait?

Chocolat noir sans l’ombre d’une hésitation !

  • Broché ou liseuse ?

J’apprécie les liseuses de plus en plus… mais un livre broché ça reste quand même ce que je préfère.

  • Baskets ou talons hauts ?

Jamais sans mes converses.

  • Blanc ou noir ?

Gris. Et pour citer Eddie Vedder (un de mes chanteurs préférés) : « It’s an art to live with pain… Mix the light into gray.

  • Pain au chocolat ou chocolatine ?

J’ai grandi dans le Sud-ouest : #TeamChocolatine

A PROPOS DE TOI: « Qui es-tu? »

  • Tu es plutôt drôle ou ennuyeuse ?

Ah la la ! Il faut plutôt le demander à mes potes, ça !

  • Plutôt aventurière ou peureuse ?

Je dirais « aventurière » (je suis plutôt du genre « inconsciente » sur beaucoup de sujets…)

  • Plutôt sage ou passionnée ?

Passionnée. (Je vous ai déjà parlé de mon côté « obsessionnel » ?)

  • Plutôt organisée ou bordélique ?

Bordélique assumée.

  • Plutôt timide ou extravertie ?

Bien sûr, cela dépend des contextes. Mais en général, je suis assez extravertie.

  • Oiseau de jour ou de nuit ?

De nuit, si je pouvais… Mais, j’ai constaté dernièrement que j’écrivais mieux le matin (affaire à suivre donc).

  • Tatouée ou vierge ?

Tatouée (et j’ai un petit projet à ce sujet, en lien avec l’écriture, dont je te parlerai peut-être un jour…)

  • Ton livre de chevet actuel ?

Bande originale de Rob Sheffield

  • Ton dernier livre coup de coeur ?

Juste une photo de nous de Aurélia Vernet (une autre ambassadrice StoriesByFyctia). J’ai passé l’après-midi scotchée à ma liseuse, sans pouvoir me détacher de son histoire avant la dernière phrase.

  • Ta série tv préférée ?

Game of thrones. (mais il y en a tellement d’autres ! je suis une « sérievore »)

  • Ton film préféré ?

Roméo et Juliette de Baz Luhrmann

  • Ton endroit préféré pour écrire ? Chez moi (mon salon, mon canapé, mon lit…)
  • L’essentiel dans ton sac à main?

Mon téléphone portable !

  • Les 3 choses indispensables dans ton dressing ?

Un jean, ma veste en cuir, mes converses. (mais ça dépend de mon humeur, repose-moi la question demain et je te dirai peut-être autre chose

  • Une chose que tu emmènerais sur une île déserte ?

Eddie Vedder… Ah non ! C’est vrai, ce n’est pas « une chose ». Mon Mac pour écrire (j’espère qu’il y a le WIFI sur ton île déserte, sinon c’est mort !)

Portrait chinois:
Si tu étais … tu serais …

  • Un livre : Un seul ? (dur !) Les Fleurs du Mal de Baudelaire (parce que Baudelaire est un dieu pour moi).
  • Un personnage de dessins animés : La déesse Athéna dans les Chevaliers du Zodiaque (le dessin animé culte de mon enfance)
  • Un film : Roméo et Juliette (comme je te disais plus haut), un des rares que je peux voir en boucle sans problème et toujours avec des frissons.
  • Un animal : Un loup ! (Ai-je vraiment besoin d’expliquer ? 😉 )
  • Une pâtisserie : Une tarte au citron.
  • Une chanson : « Black » de Pearl Jam (ma chanson préférée, tout simplement)
  • Une couleur : Le bleu (mais encore une fois, tu me demandes demain et je te dis autre chose ! Je suis lunatique comme mes Lou-loups.)
  • Une saison : L’hiver, parce que « Winter is coming… » (ok, je sors)
  • Une pierre précieuse : La turquoise.
  • Un de tes personnages livresques : Lilith dans After the Storm, parce que je crois que c’est celle dans laquelle je mets le plus de moi-même (même si ce n’est pas du tout une histoire autobiographique).

Merci d’avoir pris du temps pour répondre à mes questions et d’avoir jouer le jeu du portrait chinois. Bonne continuation. Au plaisir de te lire prochainement.

#Audrey 💋

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s