FORBIDDEN

Titre: FORBIDDEN

Auteur: Tabitha Suzuma

Editeur: Milady (New adult)

Date de sortie: 12 juillet 2017 pour le numérique / 22 septembre 2017 pour le broché

L’amour est leur seul crime.

Un roman d’amour qui vous hantera longtemps…

Il ne reste plus grand-chose de la famille Whiteley. Le père a refait sa vie à l’autre bout du monde, la mère essaie d’en faire autant. Elle dépense plus d’argent chaque mois en alcool et en fringues qu’en pension alimentaire pour ses cinq enfants. Dans la débâcle, les deux aînés, Maya et Lochan, seize et dix-sept ans, décident de prendre les choses en main. En effet, si les services sociaux s’en mêlent, ils seront séparés, placés dans des foyers aux quatre coins du pays. Luttant ensemble pour maintenir leur famille unie, ils partagent les mêmes joies et les mêmes peines. Mais peuvent-ils vraiment s’avouer ce qu’ils ressentent l’un pour l’autre ?

* Je remercie Milady et Netgalley pour ce service de presse.

Avant toute chose, voici un avertissement pour les personnes refusant de lire des histoires qui parlent d’inceste. L’auteur nous narre l’histoire d’un amour impossible et interdit, d’un amour que notre société considére comme contre-nature et malsain. Pour ceux que cela dérange, vous êtes prévenus mais vous passez à côté d’une petite merveille.

Au début, j’avoue avoir eu du mal à adhérer, à entrer dans l’histoire sans doute l’appréhension de lire ce genre de romance divergente et dérangeante. J’ai demandé ce service de presse en connaissance de cause. Je savais de quoi ce livre retournait et j’ai eu envie de lire mais nos moeurs contemporains sont ancrés en nous et certains faits nous apparaissent comme perturbant. J’ai une mentalité assez ouverte et un livre reste avant tout une fiction. Après un début de lecture un peu lent, j’ai fini par me poser la question « dans quoi l’auteur m’entraîne ? » et au fil des pages cette lecture est devenue captivante. Perturbante mais captivante. L’écriture de l’auteure m’a happée à travers son récit et j’ai eu l’irrepressible envie de plus, de beaucoup plus comme une toxico, je me suis détectée de cette dose d’émotion pure.

Maya, 16 ans et Lochan, presque 18 ans, sont frère et soeur. Ils ont une grande et belle complicité. A eux 2, il assument leurs 2 petits frères et leur petite soeur. Les repas, les devoirs, l’école, les courses,… Ils ont établis un planning bien rodé et s’en sorte pas mal. Cependant c’est beaucoup de responsabilités pour leurs frêles épaules. Ils ne profitent pas de leur jeunesse: pas de sorties, peu ou pas d’amis… Leur père a quitté le domicile conjugale il y a plusieurs années et à refait sa vie en tirant un trait ses enfants. Leur mère n’est que l’ombre d’elle même. Elle est alcoolique et préfère se pavaner au bras de son petit ami plutôt que de s’occuper de ses enfants. Pour éviter que les services sociaux s’en mêlent et séparent leur fratrie, Lochan et Maya tente de sauver les apparences et essayent de maintenir un environnement familial équilibré.

Maya est une jeune fille studieuse et réservée mais assez sociable. À 16 ans, elle a énormément de courage et fait preuve d’une grande maturité. Lochan est un élève très doué à l’école mais il rencontre de sérieuses difficultés qu’il peine à surmonter. Très complices, ils vont s’apercevoir chacun de leur côté que leurs sentiments évoluent. Ils le savent leur attirance est impur, et ils s’aventurent sur une pente dangereuse. Peuvent-ils s’avouer leurs sentiments, vivre leur histoire même cachée, laisser libre cours à leur amour interdit ?

Leur duo m’a vraiment touché. Ces 2 personnages m’ont émue à maintes reprises.

L’auteur arrive à faire transcender leurs émotions à travers les pages. Son écriture se révèle être d’une intensité surprenante et troublante. Les mots de l’auteure coulent aisément et ont imprégné mon coeur et mon âme. La plume de Tabitha Suzuma est fascinante à lire. À la fois puissante et douce, à la fois troublante et apaisante. L’écriture est fluide, étoffée et diablement ensorcelante. C’est en partie la très agréable plume de l’auteure qui m’a permise de me laisser submerger par ce recit, de littéralement laisser cette « romance interdite » envahir mon esprit et mes sens.

Je n’ai pas occulté le lien unissant les protagonistes, Lochan et Maya, et je pense qu’en l’occupant on passe à côté de l’histoire. Mais malgré ce lien qui rend leur amour impossible, je voulais à tout prix qu’ils soient heureux. Leur amour est au yeux de la loi un crime mais s’aimer profondément, d’un amour irréfrénable est-il un crime ? L’avis de chacun divergera et je garderais le mien pour moi. Je dirais juste que ce roman offre une autre visibilité, apporte une autre vision et laisse les mentalités libres. Moi, j’ai vraiment aimé ce roman qui m’a fait trembler, qui m’a fait pleurer et qui a fait battre mon coeur d’une nouvelle façon. La promesse d’un « roman d’amour qui vous hantera longtemps » est tenue.

Ce livre respire, ce livre m’a rendu vivante. Ce livre est un merveilleux roman d’amour.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s