Endless Lust: Gibson

Titre: Endless Lust: Gibson

Auteur: Aurélie Coleen

Editeur: Nisha Éditions

Collection: Diamant noir

Date de sortie: 8 juin 2017

Entre gloire, passion et séduction, plongez dans une romance à l’ambiance rock.

La musique et les filles sont les seules préoccupations de Gibson. De scène en scène, il conquit le public avec son groupe Endless Lust et savoure ses quelques instants de gloire.

Quand une célèbre maison de disques les contacte, lui, son frère Fender et son meilleur ami Terry, ils s’envolent immédiatement pour Los Angeles.

Le succès est au rendez-vous, mais Gibson n’a qu’une chanson en tête. Celle qu’il dédie à la jolie blonde aux yeux bleus rencontrée quelque temps auparavant. Perdu, il ne comprend pas les nouvelles émotions qui l’assaillent.

Le guitariste ténébreux arrivera-t-il à gérer ses sentiments en même temps que sa soudaine célébrité ?

* Je remercie Marie et Nisha Éditions pour l’envoi de ce service de presse rock’n’Gibson.

⚠⚠⚠ Flash Spécial info:

J’ai enfin fait la connaissance de ce fameux Gibson. Voyez-vous j’avais entendu parler de ce bad boy rockeur il y a un moment déjà mais je n’avais pas encore rencontré le loup. Ce Gibson qui fait flamber les culottes en un regard était jusqu’à hier encore un mythe. Mais non !!! Il existe bel et bien et ce n’est pas un mythe. Aurélie Coleen et Nisha Éditions nous ont dit la vérité. Ce Gibson fait carrément flamber les culottes, strings, tangas, shortys… et il ne rechigne pas à la tâche.

Comme je sais qu’il y a des personnes septiques, voici la preuve en image: ma culotte après lecture. Elle n’a pas survécu à l’effet Gibson !!

Après ce flash info spécial, vous savez a quoi vous attendre 😉
Ne vous attendez pas à trouver le prince charmant dans cette romance. Gibson est un rockeur, leader du groupe Endless Lust qu’il a formé avec son frère et son meilleur ami. C’est le bad boy sexy et arrogant par excellence. Le seul objectif de Gibson est de percer dans le monde du rock. L’amour il ne connaît pas. Et pourquoi s’encombrer et se contenter d’une seule femme quand il a des tonnes de groupies à ses pieds, prêtes à satisfaire ses moindres désirs. Gibson c’est l’anti-heros, le mec qu’on adore détester. J’ai eu autant envie de le giffler que de l’embrasser. Vous connaissez mon penchant pour les mauvais garçons. Gibson est très bien placé dans mon classement et entre direct dans mon top 3 (aux côtés de Devin et Yano).

Gibson et son groupe repartent en tournée après une escale chez eux, à Seattle. Mais tout ne se passe pas comme prévu quand, on milieu de nul part, ils se rendent compte qu’ils ont 2 clandestines dans la soute de leur bus. Les filles vont devoir cohabiter avec eux dans un espace exigu, rempli de testostérone quelques temps. Parmi les clandestines se trouve une belle blonde, aux yeux bleus hypnotiques et au joli petit cul, qui ne laisse pas indifférent Gibson.

J’ai adoré détester Gibson. J’ai eu grave envie de lui arracher les yeux pour son comportement avec les filles et surtout avec la jolie blondie mais son charme et son sex-appeal auront eu ma peau. Je suis vraiment trop faible face aux bad boys flambeurs de culottes et quand en plus ils sont musiciens, chantent et baissent comme des dieux s’en est fini de moi.
J’ai beaucoup aimé le personnage féminin principal, à savoir Blondie, une des jolies clandestines. Elle est douce, discrete, sensible, intelligente. Son environnement familial est difficile. Je me suis très vite attachée à ce personnage. Mais j’ai aussi eu aussi envie de la secouer. Lui dire: « non mais ma cocotte n’y retourne pas ou castre le !!! » Mais elle et moi, on est pareille (sauf qu’elle est blonde). Trop faibles !!! Des cas désespérés !!!
Et puis j’ai aimé la personnalité, le caractère des personnages. Gibson qui au fil des pages ouvre les yeux et prend de la graine, Blondie qui se forge un caractère et s’affirme. Il y a beaucoup de sensibilité dans ses personnages quand on creuse un peu et on s’attache à eux comme une moule à son rocher. J’ai eu un mal de chien à fermer ce livre. Je voulais encore du Gibson; beaucoup de Gibson; du Gibson à profusion au petit dej, au dîner, au goûter…. Gibson m’a rendue insatiable !!!
Il faut dire qu’il y a de quoi avec les scènes érotiques carrément hotissimes. Elles sont torrides, sexy, variées et nombreuses sans trop l’être, juste ce qu’il faut pour avoir chaud. J’ai adoré ces passages ( forcément me direz-vous – C’est que vous me connaissez bien ).

J’ai aussi aimé le fait que la narration se fasse d’un point de vue essentiellement masculin. Ça rend super bien et l’auteure a vraiment assuré avec ça.
Et puis, j’ai aimé les personnages « secondaires » (Fender, Carrie,…). Je me suis également attachée à eux et j’ai hâte de pouvoir lire leurs propres histoires.
J’ai aimé le style d’écriture tout en fluidité. Les mots defilent tour seul. C’est vraiment agréable à lire. Et puis le ton est parfois sensuel, parfois carrément incandescent. Il y’a des pointes d’humour mais aussi des touches de sensibilité. J’ai même versé quelques larmes vers la fin.
A travers ce récit, j’ai voyagé, j’ai ri, j’ai pleuré, j’ai vécu l’American Dream, j’ai ressenti énormément d’émotions,… L’auteure m’aura happée dans son univers Rock et sensuel. J’en ai pris plein les yeux et plein le coeur !!!
C’est une romance contemporaine rafraîchissante, érotique et rock’n’roll. J’ai kiffé grave !!!
Voilà, j’ai aimé beaucoup de choses. Passons à ce que je n’ai pas aimé. Ça va être rapide: RIEN !!!

Une réflexion sur “Endless Lust: Gibson

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s