No love No fear #1

Titre: No love No fear #1

  • Auteur: Angel Arekin
  • Editeur: Black Moon Romance
  • Date de sortie: 13 janvier 2017

 

 

resume

 

À l’adolescence, les liens parfois se renforcent… jusqu’à se briser. Depuis l’enfance Rine, Maël et Yano étaient amis. Quand Maël et Yano réalisent qu’ils sont en fait tous les deux amoureux de Rine, ils font un pacte : ne jamais rien tenter avec elle. Mais ni l’un ni l’autre ne tiennent parole, et une tragédie se charge de mettre fin au triangle amoureux, en même temps qu’à l’amitié de l’inséparable trio. La mort de Maël plonge Yano et Rine dans la culpabilité, et les sépare. Des années plus tard, alors que Rine entre à la fac, elle se trouve confrontée au beau et irritant Yano, qui semble lui vouer une haine sans bornes. Alors que Rine veut tout faire pour s’affranchir de leur passé, Yano la met au défi de parvenir à l’oublier. Il l’entraîne dans un jeu étrange, où l’amour et la peur sont exclus, pour la ramener à lui et la garder sous son emprise. Mais qui possède vraiment l’autre ?

 

 

mon-avis-by-audrey

 

 

Je remercie Angel Arekin et les éditions Black Moon pour ce service presse reçu via Net Galley.

Yano, Yano, Yano !!! J’ai un faible pour les bad boy sexy, hautain, mesquin et arrogant. Mais il faut avouer que Yano tient la palme du bad boy. C’est un connard fini !!! Il est macho, baise sans attaches, se sert des filles juste pour ce soulager….

Mais à qui on s’attache contre tout attente. J’ai aimé le détester autant que j’ai aimé l’adorer. Je l’aurai baffer autant que je l’aurai embrasser et bien plus encore…

Pour vous expliquer un peu, Erine ( dite Rine), Yano et Maël étaient les meilleurs amis du monde depuis leur enfance. Mais à l’adolescence Rine est devenue une jeune femme séduisante et les 2 garçons avec leurs hormones en ébullition ne sont pas restés insensibles à ses charmes. De son côté, elle n’est d’ailleurs pas insensible non plus aux atouts de ses amis, surtout vis à vis de Yano qui l’attire irrésistible. Mais Yano ne cesse de la repousser, de l’ignorer. La faute à un pacte qu’il a conclu avec Maël. Ils ne touchent pas à Rine pour préserver leur amitié. Mais quand l’amour s’en mêle il est difficile de tenir parole.

A l’âge de 16 ans, Maël a un accident et sa mort fait exploser ce trio jusqu’à lors inséparable. Rine se sent coupable, Yano se sent coupable mais aucun ne sait comment affronter cette culpabilité. Alors que Rine a besoin du soutien de Yano, ce dernier fuit, la rejette.  Yano en colère, se sent abandonné et trahit. Il va faire d’elle son souffre douleur, son jouet.

Rine se retrouve alors seule, la risée de tous. Elle se mûre dans la solitude et voue un culte à son ami décédé. Ce bout de femme de 20 ans est attachante. Son personnage m’a émue, bouleversée et m’a impressionnée. Sa force de caractère, son abnégation et son courage sont impressionnants. Elle va jouer et va affronter Yano de la meilleure des manières qui soit. Elle va jouer son jeu et le prendre à son propre piège. Et là je me dit, elle est forte quand même. Elle va comprendre les tourments de Yano et les utiliser à son avantage pour le faire succomber.

Premier avertissement: ayez le coeur accroché car Yano joue aussi bien avec les nerfs de Rine qu’avec les nôtres. Il souffle le chaud et le froid en permanence, ça en est déstabilisant. Il est horripilant, insensible et cruel. Enfin c’est ce que j’ai pensé au début. Oui car au fil des pages, on le découvre vraiment et le comprend, on s’attache et on finit par l’apprécier. Quand à Rine, elle va vous surprendre.

Second  avertissement pour vous lectrices: évitez la lingerie fine. Yano est un gros connard mais aussi un serial-baiser !! Il fera fondre vos culottes en moins de temps qu’il n’en faut pour dire  » glaçon ». Et malgré mon pyjama pilou-pilou, j’ai fondu comme Olaf au soleil. L’auteur nous a pondu un personnage cruel et horripilant mais tellement sexy et ardent qu’au final on ne peut que succomber. Encore une auteure qui n’a pas pitié de nos culottes. Le jeu qu’il impose à Rine va donner lieu à des scènes complètement irradiantes, incandescentes avec des explosions dingues d’une multitude d’ érections… Euh d’éruptions volcaniques.

 

Et enfin dernier avertissement: ceci peut-être additif. État de dépendance à prévoir ( pire que le chocolat). Prenez garde à cette nouvelle addiction appelée Yano.

Moi, personne ne m’a prevenue alors je suis  » yanonisée « . Définition: être complètement raide dingue et accro à Yano. Et je vous préviens, il est à moi !!! Ha ha ha !!! Voilà la folie me gagne…
Pour ce qui est du style, de la plume de l’auteure, j’en suis totalement fan. J’ai eu du mal à comprendre l’univers des protagonistes au début mais de fil en aiguille tout à pris un sens et l’auteur a su divinement tisser son intrigue. J’ai beaucoup apprécié les chapitres  » interludes « . Angel nous inonde de sensations émotionnellent intenses à travers son écriture sensuelle, voluptueuse et poignante.
No love No fear c’est une palette d’émotions: de la cruauté,de la culpabilité, de la detresse, de la trahison, de la peur, de la douleur,de l’abandon,  de la passion, de la violence, du désir,de l’amour, de la rédemption, du courage, du pardon… on ne sait plus sur quel pied danser et au final c’est juste une merveille !!! C’est cruellement additif !!!

 

Chronique by #Audrey 💋

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s