Zeus Dating

Titre: Zeus Dating

  • Auteur: Eva De Kerlan
  • Éditeur: Nisha Editions (collection Nisha’s secret)
  • Date de sortie: 8 septembre 2016
  • Divers: épisode court / nouvelle érotique 

 

Zeus Dating est une mini-série, divisée en 6 mini-épisodes, écrite par Eva de Kerlan et publiée chez Nisha suite à un appel à texte commun avec B-sensory.

 

 

resume


mon-avis-by-audrey

 

  1. Alors un cours de mythologie comme celui-ci j’adhère. Et j’en suis certaine, je serai 1ère de la classe. J’ai toujours eu une certaine attirance pour la mythologie. J’adorais ça a l’école. Eva de Kerlan m’y a ramenée mais dans une version plus charnelle et sensuelle.  Et c’est maintenant la femme qui approuve et qui est émoustillée par toutes ses sensations.Les monsieur en jupettes ça peut-être sexy et ça n’en reste pas moins très virils. Soyez-en averti, la jupette cache bien des choses.
    La plume d’Eva est langoureuse, raffinée et poétique. Eva est une déesse de l’érotisme c’est certain. Elle nous transporte un sommet du plaisir dans une Grece antique où règne un dieu sexy et puissant qui distribue des orgasmes.
    Je vous ai dit précédemment que c’était chaud et intense. C’est aussi envoûtant et aphrodisiaque.J’ai hâte de savoir où cela va nous mener.Que va lui réserver ce voyage ? Qui va-t-il rencontrer ?

    C’est là que tout se gâte. La vie est fade, sans saveurs. Zeus doit retrouver Eros et faire revenir l’amour.

    Mais quand l’amour consume l’une des maîtresses de Zeus, ce dernier le chasse lui ordonnant de disparaître.

    Trop d’amour, de pulsions sexuelles… Eros, dieu de l’amour fait bien son travail.

    Le soir venu, il se rend auprès de sa femme Hera au caractère bien trempé. Il sait que la tempête Hera va sévir. Eva de Kerlan revisite la dispute traditionnelle en la transformant en combat de dieux. C’est donc ça la foudre, le tonnerre, l’orage. Mais la réconciliation sur l’oreiller est toujours la même, dévastatrice et intense.

    Une fois sa petite affaire terminée, il se précipite auprès de Selèmê, une autres de ses maîtresses. La demoiselle est en colere mais Zeus sait y faire pour se faire pardonner. Là, c’est un orgasme dévastateur qui vous attend.

    D’emblé, c’est hot. Zeus est en compagnie de Léda l’une de ses maîtresses. Il est en retard pour son prochain rdv mais ne résiste pas aux plaisirs de la chaire. C’est tout bonnement exquis et envoutant.

    Zeux, dieux des dieux est un chaud lapin. Il est puissant, charismatique et bien monté. Marié à Hera, il a plusieurs maîtresses dans ses contrées. Toutes prêtes à satisfaire ses pulsions sexuelles et bestiales. En même temps qui dirait non au dieu de l’Olympe et au dieu du gourdin.

     

2. En Grece, la passion, l’amour n’est plus. Zeus ayant congédié Eros, le désir charnel a disparu avec lui. Zeus décide donc de partir à la recherche de son ami. Il traverse les contrées et se retrouve dans un endroit merveilleux empli de quiétude ou il rencontre Eithne, Morrigan, Ceridwen…

Zeus est sur l’île d’avalon, et il semble qu’eros n’est pas loin. Après avoir vu un Zeus désemparé, le revoilà au meilleur de sa forme.

Avec Eithne, il y a une étincelle, une pulsion. La renaissance du désir perdu, le bonheur du plaisir retrouvé. Une étreinte tendre et sensuelle unie Zeus à cette femme; une douce frénésie l’habite.

A peine le temps de quitter les bras D’ Eithne, que Zeus reprend ses bonnes habitudes et jette son dévolu sur Morrigan. Avec elle l’étreinte est plus brutale, plus folle.

Avalon est le paradis des corps à corps fusionnels qui vous réchauffe bien plus que l’âme par temps maussade.

Mais Ceridwen voudrait-elle aussi en profiter ?? Que cherche t-elle?

Et où se cache Eros?


Ce second épisode est surprenant. En tout en subtilité, Eva De Kerlan nous envoûte par sa plume langoureuse et poétique. Elle nous propose un recit qui ne laisse pas indifférent.
Une pointe de sensibilité, une dose de tendresse, un morceau de folie, un gramme de ferveur, une cuillère de sensualité. Mélangez le tout et vous voici plongez au cœur d’un délicieux et irradiant volcan.

Zeus Dating c’est ça: un volcan en éruption, prêt a exploser qui déverse sa lave lentement dans tout le corps. Autant vous dire que j’attend la suite avec grande impatience. 

 

3. Après les malheureux de Sophie, voici les malheureux de Zeus. Et oui notre puissant et sexy dieu enchaîne les mésaventures. Il a perdu ses pouvoirs, il n’a toujours pas retrouvé Eros, il se retrouve échoué dans une contrée du nord…. mais il ne désespère pas, il a l’intime conviction que l’amour n’est pas loin. Il poursuit donc sa quête et multiplie les rencontres charnelles, les corps à corps brutaux et les moments de sexe torride en bonne compagnie. Il faut dire que dans ses malheurs, il arrive à prendre du bon temps et il s’en accommode bien le filou.

Le voilà dans la vallée des valkyries, Vallahala, où il va lutter, user de sa force et de ses charmes pour retrouver son ami. Il va vivre des corps à corps brutaux, intenses et jouissifs. Un Zeus bandant « tout » ses muscles entre en action; il prêt à tout pour retrouver l’amour, y compris donner de sa personne.

Je vais vous confier un secret: si Eva de Kerlan avait était ma prof d’histoire à la fac, j’aurai sans aucun doute été première de la classe. Oh!!! Oui !!!! Une élève exemplaire et assidue j’aurai été.  Prête à faire des exercices supplémentaires et à ne pas rechigner devant les travaux pratiques.

A chaque nouvel épisode, je suis agréablement surprise et totalement hypnotisée par la cadence imposée, par l’ originalité et par le récit subtil et bien fisselé que nous propose Eva. Elle nous emmène avec fluidité sur les sentiers de la mythologie, sa mythologie.

Encore une fois, sa plume poétique et additive m’a absorbée dans son univers. C’est un épisode hypnotisant, rempli d’action et de rebondissements. Et il faut encore le souligner mais c’est intensément torride. Les prouesses sexuelles de Zeus valent le détour. Je me languis de découvrir la suite… 

 

4. Mais où est Zeus ?? C’est la grande question que je me suis posée en commençant ma lecture. Il n’est pas physiquement dans cet épisode 4 du moins. 

Quelle fut ma surprise en découvrant un nouveau narrateur. Qui est-il ?

Apollon ça vous parle. Le fils déchu de Zeus est de retour en Grèce et avec lui bon nombre de créatures mythologie.

Ayant appris, l’absence du désir, Apollon profite de l’absence de Zeus pour revenir et réussir là où son père a échoué. Il utilise une poudre magique qui desinhibe et exalte le désir. Le moins que l’ on puisse dire c’est que ça fonctionne et ça donne des scènes erotique magiques et magnifiques.

Apollon est le digne fils de Zeus, séducteur, sûr de lui et arrogant. Mais là où Zeus avait réussi à avoir ma sympathie, Apollon échoue lamentablement. Apollon m’ a littéralement tapé sur les nerfs. Il est capricieux, hautain, cynique, imbu de sa personne. A part son corps de rêve, il ne me plaît aucunement. 

Entre Delphe et Athènes en passant par Hellade, le désir renaît grâce à la poudre d’Apollon. 

J’attends le retour fracassant de Zeus dans les prochains épisodes. Surtout que Apollon à beaucoup de rancoeur vis à vis de son père…

 

Cet épisode change la donne. C’est un coup de maître d’Eva de Kerlan. En changeant le personnage narrateur, elle relance l’ intrigue. Même si ce personnage est horripilant. 

Les scènes exotiques sont toujours présentes et divinement écrites. C’est intense et aphrodisiaque. L’écriture est langoureusement sexy et Poétique lors de ces scènes. Elle est également toujours fluide et palpitante au fil des pages. 

 

5. Dans cet épisode Zeus est toujours aux abonnés absents. Nous retrouvons donc l’arrosant Apollon. Apollon veut reprendre la place qui lui revient. Il complote, il manigance et il manipule afin d’arriver à ses fins. Il utilise le fils d’Hera pour assouvir sa soif de vengeance et de pouvoir. Il se heurte une nouvelle fois à Héra qui se retrouve en proie à des désirs charnels soudain.

Apollon use et abuse de son statut de Dieu. C’est un personnage manipulateur et arrogant qu’ on ne peut pas réellement apprécier. A côté de sa il reste un grand séducteur, un être puissant et splendide, un homme à femmes.

Dans sa quête pour retrouver un objet précieux, enfoui dans les profondeurs de l’ océan, il rencontrera une délicieuse naïade qui le fera chavirer au gré des vagues.

Le sexe dans l’eau c’est vraiment extra, Apollon vous le prouvera.

Cet épisode verra naître une grande déesse de la mythologie. Mais je vous laisse découvrir qui elle est.

Quant à Zeus, il n’ est plus très loin. Attention au chocolat des titans dans le prochain épisode. Rdv le 18 novembre…

Je ne me lasse pas de ces mini-episodes made in Eva De Kerlan, qui me transportent aux temps de la mythologie, dans l’ univers des Dieux. Le texte est poétique et envoûtant.

C’est un voyage dans le temps mais c’est aussi un voyage des sens. Une plume transcendante, charismatique et sensuelle qui lentement met en émoi tout nos sens.

 

6.  Zeus est enfin de retour avec son fidèle ami Éros. C’est donc une narration de son point de vue et je dois dire que je préfère. J’ en avait marre d’Apollon.

Zeus et Éros sont donc de retour en Grèce et à peine ont-ils posé le pied sur leur terre qu’ils sentent que quelque chose cloche. Ils retrouvent une Héra prostrée et déboussolée qui leur indique qui est responsable de cette situation.

Zeus va enfin régler ses côtés avec son fils. Mais va-t-il résister à la tentation, au désir et surtout à Aphrodite ??
J’ai vraiment une préférence pour la narration du point de vue de Zeus. Je ne supportais plus Apollon. Alors finir cette série avec Zeus c’est juste parfait.

Zeus a vraiment changé au cours de son périple. J’aime le découvrir plus homme que Dieu. Il a retenu les leçons de ses actions passées et fait preuve de beaucoup de contrôle.

Cet ultime tome clôture divinement cette série en apothéose érotique pour notre plus grand plaisir. J’ en suis presque à en vouloir encore. Oui !!! Encore !!!

La plume d’Eva m’ envoûte par sa sensualité. A chaque nouvelle lecture je voyage dans un univers érotique et poétique qu’elle nous impose avec fluidité et effervescence. Les corps à corps sont à la fois doux et puissants. C’est un régal. Une lecture divine.

Eva De Kerlan est une virtuose de la plume érotique. Elle joue avec les mots, elle nous impose son rythme, elle nous envoûte avec sa mélodie.
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s